(4) – L’Eglise de DIEU.

Transcription du texte de la vidéo N° 4 placée sur YouTube. (Cliquez ici)

L’Eglise de DIEU.

(En le Corps de JESUS, le CHRIST de DIEU).

Bonjour à toutes et à tous,
Aujourd’hui, le Seigneur JESUS me met à cœur de partager avec vous un sujet important : L’Eglise de DIEU sur terre. A notre époque, compte tenue de la multitude des croyants qui revendiquent être l’Eglise de DIEU sur terre, les réponses divergent en fonction de la religion qu’ils pratiquent. Ces divergences sont tout à fait normales, parce que l’Eglise de DIEU sur terre, n’est pas un point de doctrine issu d’une religion, que le croyant va intégrer dans sa vie spirituelle, selon des règles bien définies par sa religion qu’il pratique, afin de pouvoir entrer dans le Salut de DIEU, par le moyen de sa Grâce, qu’IL promet d’accorder à quiconque croit Sa Parole, qu’IL a manifestée en chair en son Fils JESUS, son Oint (Jean 1/14, Jean 3/13 à 21, Hébreux, chapitre 4).

Pour bien comprendre ce qu’est l’Eglise de DIEU sur terre, il nous faut remonter dans le temps, à son origine, c’est-à-dire, avant son « fondement » sur terre. La plupart vont me dire : L’origine de l’Eglise de DIEU, nous la connaissons, elle se trouve en JESUS-CHRIST, le Seigneur. En êtes-vous aussi sûr que ça ? Il est clair que le fondement de l’Eglise de DIEU, je dis bien « son fondement » se trouve indéniablement, en JESUS, le Fils de l’homme et son ESPRIT de Vie (Romains 8/1 à 4). Mais, qu’elle est l’origine de l’Eglise de DIEU, avant que son fondement soit posé sur terre en JESUS-CHRIST (Esaïe 28/16) ? C’est la connaissance de cette origine, qui fait défaut dans la vie spirituelle des croyants, qui systématiquement, se lancent à la quête du salut pour leur âme, au travers des religions diverses, des sectes, des assemblées, ou des églises évangéliques en tous genres.

Le Seigneur JESUS n’est pas, l’origine, de l’Eglise de DIEU sur terre. Au travers de l’Amour qu’IL a pour DIEU son Père, et par l’offrande volontaire de sa personne (Hébreux 10/5 à 10), le Seigneur JESUS est le fondement de l’Eglise de DIEU sur terre, par l’accomplissement de la Parole de DIEU en sa chair, pour son Eglise terrestre (Ephésiens 1/15 à 23). Certains(es), vont peut-être trouver ce que je dis, un peu compliqué à suivre, lorsque je parle « de l’origine », ou « du fondement » de l’Eglise de DIEU sur terre. Mais si vous continuer à visionner cette vidéo, vous allez comprendre. En attendant, même si ces deux mots sont synonymes, chacun d’eux ont une explication précise. Définition du dictionnaire :

Origine : Ce qui explique l’apparition de quelque chose de nouveau;  la cause.
Fondement : Élément justificatif réel qui légitime une croyance, une réalité, une cause, un motif.

Vous voyez, ces deux mots ont leur importance. Je me répète, le Seigneur JESUS est le fondement sur lequel DIEU le Père va bâtir « son » Eglise sur terre. Mais, ce fondement a une origine. En quoi, ou en qui, se trouve cette origine de l’Eglise de DIEU, si elle n’est pas en CHRIST ? Eh bien, pour répondre à cette question, l’Eglise de DIEU sur terre tire son origine dans la Foi d’un homme, et cet homme, c’est Abraham le croyant, à qui, à cause de sa Foi, DIEU lui a fait une promesse, qui s’étendra premièrement, sur toute sa postérité, et ensuite, sur toutes les nations. C’est de cette postérité d’Abraham, que va naître premièrement, « l’Israël de DIEU », qui sont les Enfants de la promesse, ou, le commencement de l’Eglise de DIEU sur terre.

Galates 6, versets 15 et 16 :
Car ce n’est rien que d’être circoncis ou incirconcis; ce qui est quelque chose, c’est d’être une nouvelle créature. Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette règle, et sur l’Israël de DIEU !

Romains 9, versets 6 à 8 :
Ce n’est point à dire que la parole de DIEU soit restée sans effet. Car tous ceux qui descendent d’Israël ne sont pas Israël, et, pour être la postérité d’Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants; mais il est dit :En Isaac sera nommée pour toi une postérité, c’est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont Enfants de DIEU, mais que ce sont les Enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité.

Ensuite, la Parole de DIEU s’accomplira non seulement, pour l’Israël de DIEU, c’est-à-dire, les Enfants de la promesse, mais encore, pour tous les païens parmi les nations, qui naîtront de DIEU, par leur Foi en Sa Parole, manifestée en son Fils, JESUS-CHRIST.

Galates 3, versets 6 à 9 :
Comme Abraham crut à DIEU, et que cela lui fut imputé à justice, reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont la Foi qui sont fils d’Abraham.
Aussi l’Écriture, prévoyant que DIEU justifierait les païens par la Foi, a d’avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi ! De sorte que ceux qui croient sont bénis avec Abraham le croyant.

Ainsi, l’origine de l’Eglise de DIEU sur terre, elle se trouve en la Foi d’Abraham le croyant. C’est pourquoi plus avant je vous ai dit : « C’est la connaissance de cette origine, qui fait défaut dans la vie spirituelle des croyants qui systématiquement, se lancent à la quête du salut pour leur âme, au travers des religions, des sectes, des assemblées évangéliques de toutes sortes ». La Foi d’Abraham le croyant ! Voilà sur quoi dans les Ecritures, reposent toutes les prophéties concernant la Grâce et le Salut de DIEU, premièrement pour le peuple d’Israël (et plus précisément, pour l’Israël de DIEU), et encore, pour les païens des autres nations, que DIEU appellera par sa Grâce. Toutes ces prophéties annoncées dans les Ecritures, vont s’accomplir en Israël, et parmi les païens, mais cela, uniquement par le moyen de « la Foi », et l’obéissance de leur Foi en La Parole de DIEU, qu’IL va manifester en chair sur terre, par son Fils, JESUS homme (Esaïe 42/1 à 9, Jean 1/14, Matthieu 17/5). L’Eglise de DIEU, qui par la suite, va naître de La Parole de DIEU, quoiqu’elle sera représentative sur terre, par l’ensemble de tous les Enfants de DIEU (Juifs ou païens) qui naîtront de Sa Volonté, et de personne d’autre (Jean 1/12 et 13), cette Eglise sera spirituelle, puisqu’elle va naître conformément à sa promesse faite à Israël, de son ESPRIT-SAINT par le don de l’ESPRIT de Vie de son Fils, à tous ses Enfants (Jérémie 31/27 à 36, Ezéchiel 36/24 à 28, Jean 4/20 à 26, Galates 4/6).

Néanmoins, ce qu’il ne faut pas oublier, quand DIEU a fait la promesse à Abraham, celui-ci marchait devant LUI selon son cœur, malgré qu’il soit esclave du péché (Romains 2/14 et 15). La Loi selon la lettre n’existait pas encore à l’époque d’Abraham. La Loi, avec ses préceptes et ses ordonnances, sont venus bien après, par Moïse (Exode, chapitre 20, Exode 34/27 et 28, etc…). Bien souvent, le peuple d’Israël a transgressé cette Loi de diverses manières et en a payé le prix. Maintenant, pourquoi le peuple d’Israël n’arrivait-il jamais à ne pas transgresser la Loi de DIEU ? C’est parce que, dès que la Loi de DIEU a été donnée au peuple d’Israël, le commandement donné au travers de cette loi, a réveillé le péché qui était en sommeil en l’homme, et celui-ci reprend vit en lui, à chaque transgression qu’il commet envers la Loi de DIEU. Ainsi, à cause du commandement, qui lui est bon, l’homme charnel vendu au péché, est condamné à mort par le péché, dont il est esclave dans son corps, comme l’explique l’apôtre Paul à l’Eglise de DIEU et à ses frères Juifs encore sous la garde de la Loi, se trouvant à Rome (Romains 7/9 à 24). Voilà pourquoi, bien plus tard, DIEU fait une Nouvelle Alliance avec Israël, afin de le délivrer de l’esclavage du péché (Esaïe 42/1 à 9, Luc 1/26 à 35), qui gardait chaque enfant d’Israël, captif de son corps du péché, et l’empêchait ainsi de mettre en pratique selon le désir de son cœur, toute la Loi de DIEU par amour pour LUI, sans commettre le péché, c’est-à-dire, sans commettre la désobéissance à cette Loi (Romains, le chapitre 7).

Voilà pourquoi, à l’image de la Foi d’Abraham le croyant, la Grâce et le  Salut éternel de DIEU pour tous les Enfants d’Israël qui naîtront de LUI, reposeront uniquement sur la Foi et l’obéissance, que chaque Enfant d’Israël aura personnellement par rapport à la volonté de DIEU à son égard, à cause de la présence de son ESPRIT-SAINT en lui (Jérémie 31/27 à 36, Ezéchiel 36/24 à 28). Le salut concernant le peuple d’Israël, ne dépendra plus d’une religion à pratiquer selon la lettre (la Loi), mais il dépendra d’une marche personnelle par Amour pour son DIEU, au travers de la Foi et l’obéissance à l’ESPRIT-SAINT, en chacun(e) des Enfants d’Israël, qui, par leur nouvelle naissance, formeront l’Israël de DIEU (les Enfants de la promesse) (Jean 3/1 à 8).

Le commencement de l’Eglise de DIEU sur terre, en la nation d’Israël.

Dans cette vidéo, lorsque je fais mention de « la religion », ou, « une religion », il faut savoir qu’il existe une différence entre ces deux expressions de mots, « la religion » (au sens général du mot), et, « une religion » (dans le sens spécifique).

Définition : La religion (sens général du mot) : Elle est un  ensemble de croyances et de dogmes définissant le rapport de l’être humain avec la puissance divine ou avec le surnaturel.
Définition : Une religion (sens spécifique) : Elle est un système de pratiques et de rites propre à chacune de ces croyances.

C’est pourquoi, quand je dis que le peuple d’Israël pratiquait « une religion », essayez de retenir ces différences, entre « la religion » et « une religion », cela peut vous donner une meilleure compréhension dans ce qui va suivre.

Nous avons vu que, l’origine, de l’Eglise de DIEU, vient de la Foi d’Abraham le croyant, au travers de la promesse que DIEU lui a fait pour sa postérité. Promesse, qui s’est concrétisée bien après, par la venue sur terre de JESUS, le Fils de DIEU, Le Messie (Esaïe 42/1 à 9). Mais, revenons sous l’Ancienne Alliance. En ce temps là, l’Eglise de DIEU en le Corps de CHRIST, n’existait pas encore en Israël. Ce qui existait à l’époque des douze tribus d’Israël réunies, c’était, l’assemblée de l’ETERNEL, ou, l’assemblée d’Israël, qui représentait l’ensemble du peuple d’Israël, que DIEU s’est choisi parmi toutes les nations existantes de l’époque (Lévitique 20/26, etc…). Sous l’Ancienne Alliance, le peuple d’Israël, ou, l’assemblée de l’ETERNEL, pratiquait « une religion » (au sens spécifique du mot), par le biais de la Loi selon la lettre, que DIEU avait donné à son peuple par Moïse, afin de le démarquer de l’ensemble des nations païennes qui l’entouraient (Deutéronome 7/1 à 12, Deutéronome, chapitre 10, etc…).

Malheureusement, par la faute de désobéissances répétées à la Loi de DIEU (Deutéronome, chapitre 28), pour réprimander son peuple, DIEU a permis à plusieurs reprises, qu’il soit envahi par d’autres nations, et parfois, être emmené captif hors du pays d’Israël. Comme je l’ai déjà dit plus avant, bien plus tard, DIEU fera une Nouvelle Alliance avec Israël, et son Salut éternel pour Israël, reposera uniquement sur la Foi et l’obéissance, que chaque Enfant d’Israël aura personnellement par rapport à la volonté de DIEU à son égard, à cause de la présence de son ESPRIT-SAINT en lui (Jérémie 31/27 à 36), et non plus, par rapport à une religion à devoir être pratiquée selon la lettre (La Loi).

Jusqu’à la venue de JESUS-CHRIST sur terre, Israël vivait sous la garde de la Loi de DIEU selon la lettre, et les nations païennes qui l’entouraient, idolâtraient leurs faux dieux, par l’usage de rites religieux, propres à chacune de leurs croyances. Rappelez-vous, dès l’apparition de la Loi de DIEU pour le peuple d’Israël, à cause du commandement de DIEU, le péché qui était en l’homme, se révélait au grand jour, à chaque fois que les désirs de l’homme allaient à l’encontre du commandement de DIEU. Comme le péché (la désobéissance) était jugé par le commandement en l’homme, mais que celui-ci était plus fort que sa volonté d’homme, il succombait à celui-ci. Le péché étant consommé, provoquait en lui sa mort (sa séparation d’avec DIEU). D’où, sous l’Ancienne Alliance, l’obligation par Israël, d’offrir des sacrifices à DIEU, pour l’expiation, du ou des péchés, commis par les enfants d’Israël (Lire tous  les chapitres dans Lévitique). J’ai résumé rapidement, voilà ce qui se passait sous la garde de la Loi, avant que la Nouvelle Alliance entre en vigueur, par la venue sur terre de JESUS le Fils de DIEU.

Avant la venue du Seigneur JESUS sur terre, l’Eglise de DIEU n’existait pas encore officiellement, même si DIEU le Père, par son serviteur, Jean (le fils de Zacharie), avait commencé quelques temps avant la venue de son Fils sur terre, à se préparer en Israël, un peuple qui serait bien disposé à recevoir Son Evangile au travers de la Parole et la Vie de son Fils (Luc 1/10 à 20). Comme je l’ai dit, le peuple d’Israël, ne pourra jamais vivre la Loi de DIEU, sans avoir reçu selon la promesse qu’IL a faite à leurs pères, de leur donner, un esprit Saint, une âme nouvelle (un cœur nouveau) par la présence de l’ESPRIT-SAINT de DIEU en eux (Jérémie 31/27 à 36, Ezéchiel 36/24 à 28). Cette promesse faite par DIEU le Père à Israël, afin que désormais « son peuple » (son Israël) puisse accomplir toute Sa Loi, sous la Nouvelle Alliance, sans commettre le péché, elle s’est accomplie en son Fils JESUS, le Fils de l’homme (Jean 14/15 à 26, Jean 16/7 à 16). Ainsi, le SAINT-ESPRIT qui avait été promis par le Seigneur JESUS de son vivant sur terre, sera donné à tous les Enfants qui naîtront de la volonté de DIEU, par le biais de leur Foi en Sa Parole faite chair en son Fils (Jean 1/12 et 13, Jean 1/14, Jean 20/19 à 23). Bien d’autres versets dans la Bible, confirment le don de l’ESPRIT-SAINT de DIEU, ou, de l’ESPRIT de Vie de son Fils, en son Eglise (Matthieu 16/18, Galates 4/6, Romains 8/9). C’est ainsi, que DIEU le Père, par son ESPRIT-SAINT, faisait croître en nombre son Eglise en Israël (Actes 2/36 à 47), où, devrais-je dire plutôt, l’Eglise de DIEU croissait en nombre, premièrement par l’Israël de DIEU, les Enfants de la promesse, et aussi, par tous les païens des nations que DIEU justifierait (Galates 3/22 à 29, Galates 6/15 et 16).

La Loi de DIEU selon la lettre, doit-elle encore être pratiquée par l’Israël de DIEU ?

Contrairement à ce qui est enseigné par la chrétienté, la « religion » (dans le sens spécifique du mot), que représente sous l’Ancienne Alliance, la Loi de DIEU selon la lettre, avec ses ordonnances et ses préceptes, qu’était tenu de pratiquer le peuple d’Israël pour être agréable à DIEU, elle n’a pas changée. Elle n’a pas non plus été supprimée sous la Nouvelle Alliance. Que cela soit dès la naissance du Seigneur JESUS en Israël, jusqu’à son retour dans le Royaume céleste de DIEU son Père (Marc 16/15 à 19), cette même Loi de DIEU (selon la lettre), est toujours restée d’actualité jusqu’à ce jour, non seulement pour le peuple d’Israël, mais, aussi pour les païens. La différence qu’il y a après la venue du Seigneur JESUS sur terre, c’est que cette Loi donnée par DIEU à son peuple sous l’Ancienne Alliance, après la Nouvelle Alliance, elle ne va plus être suivie comme « une religion » à pratiquer selon la lettre, mais elle va désormais servir, premièrement au peuple d’Israël (et aux païens par la suite), dans un but bien précis, celui de les faire entrer dans la Grâce de DIEU pour le salut de leur âme, par le moyen de la Foi qu’ils auront en son Fils, JESUS le Fils de l’homme, Le Messie.

Galates 3, versets 21 à 24 :
La Loi est-elle donc contre les promesses de DIEU ? Loin de là ! S’il eût été donné une loi qui pût procurer la Vie, la Justice viendrait réellement de la Loi.
Mais l’Écriture a tout renfermé sous le péché, afin que ce qui avait été promis fût donné par la Foi en JESUS-CHRIST à ceux qui croient.
Avant que la Foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la Loi, en vue de la Foi qui devait être révélée.
Ainsi la Loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à CHRIST, afin que nous fussions justifiés par la Foi.

Pour bien comprendre, sous l’Ancienne Alliance, il y a l’ensemble du peuple Juif qui forme la Nation d’Israël, qui demeure sous la garde de la Loi selon la lettre, et parmi ce peuple d’Israël, se trouve, l’Israël de DIEU, c’est-à-dire, tous les Juifs qui sont nés de CHRIST sous la Nouvelle Alliance, ou, tous les Juifs nés de CHRIST, qui sont répartis çà et là parmi les nations (Romains 9/1 à 8). Ce qui change spirituellement pour l’Israël de DIEU, la Loi, cette « religion » qu’ils vivaient selon la lettre « avant » leur nouvelle naissance, elle disparaît totalement de leur Vie nouvelle, pour être remplacée par la Loi de l’ESPRIT de Vie de CHRIST en eux (Romains 8/1 à 17), qu’ils vont désormais pouvoir pratiquer par l’obéissance de leur Foi, en marchant selon ce même ESPRIT-SAINT (Apocalypse 14/12, etc…). En clair, la Loi, que le peuple d’Israël vivait selon la lettre sous l’Ancienne Alliance, sous la Nouvelle Alliance, les Enfants nés de DIEU qui représentent l’Israël de DIEU, vont vivre personnellement, cette même Loi mais selon l’ESPRIT de Vie de CHRIST en chacun d’eux. Ce n’est plus par la pratique de cette Loi selon la lettre donnée à Moïse, qui va les faire paraître « saints » aux yeux de DIEU pour le salut de leur âme, mais c’est l’ESPRIT de Vie de CHRIST en eux, qui les rend Saints une fois pour toutes, par leur Foi en la Parole de DIEU faite chair en JESUS, son Fils, le Messie (Esaïe 42/1 à 9, Hébreux 10/5 à 23). C’est ce qui fait d’eux, et l’ensemble de l’Eglise de DIEU (Jean 10/16), un royaume de Sacrificateurs, des Enfants nés de DIEU (Apocalypse 1/ 4 à 6, et Apocalypse 5/9 et 10).

Quiconque veut aimer DIEU (le Juif ou le païen), passera inévitablement un jour de sa vie, par cette Loi de DIEU donnée selon la lettre à Israël. C’est elle qui rend manifeste l’esclavage du péché, dans la chair corrompue de l’homme terrestre (Marc 7/14 à 23, Romains, le chapitre 7). Le péché, issu de l’esprit menteur qu’est Satan, que toute l’humanité a héritée de la désobéissance de Eve et d’Adam (Genèse 3/1 à 6). C’est la culpabilité, que cette Loi selon la lettre provoque dans le cœur de l’homme/femme, par le commandement de DIEU sous l’action de l’ESPRIT-SAINT (Jean 16/7 à 11), qui pousse toutes les âmes vivantes, qui sont fatiguées et chargées d’elles-mêmes (Hébreux 4/12 et 13, Matthieu 11/28 à 30), à crier au Seigneur JESUS, pour qu’IL les délivre de ce corps du péché (Romains 7/18 à 24). Mais, c’est aussi par cette même Loi de DIEU selon la lettre, qui nous a amené à la repentance et à l’obéissance de notre Foi personnelle en La Parole de DIEU manifestée en le Seigneur JESUS, que nous sommes morts à cette Loi, afin de vivre pour DIEU, et cela, que nous soyons Juifs, ou païens (Galates 2/19, Galates 3/24 à 29). C’est pour cela que la Loi selon la lettre, ne sera jamais abolit sur terre, ni pour l’ensemble du peuple d’Israël, ni pour les païens dans ce monde qui recherchent DIEU. Ce que le Seigneur JESUS confirme au peuple d’Israël.

Matthieu 5, versets 17 à 19 :
Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.
Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

Cette « religion », que devait pratiquer le peuple d’Israël au travers de la Loi de DIEU selon la lettre, elle demeurera toujours active en Israël, jusqu’au retour du Seigneur JESUS sur terre (Matthieu 24/30), parce que le Seigneur JESUS en tant qu’homme, n’est pas venu sur terre pour abolir cette Loi, mais l’accomplir par le biais de sa chair, c’est-à-dire, l’accomplir en son être entier, Esprit/âme/corps sans le péché en lui (Hébreux 10/16 à 23). Ce qu’il faut bien comprendre dans les paroles du Seigneur JESUS, quoiqu’IL soit né parmi les Juifs sous la Loi (Hébreux, le chapitre 2), ce n’est pas en tant qu’observateur de la Loi selon la lettre, qu’IL a accompli cette Loi. Mais IL est venu accomplir au travers de sa chair, semblable à celle d’un homme mortel à cause du péché (Hébreux 2/14 à 18), les promesses faites par DIEU à Israël, concernant la mise en pratique de la Loi de DIEU son Père en ses Enfants, qui sera désormais inscrite, non plus selon la lettre sur de tables de pierre, mais dans leur cœur, par son ESPRIT-SAINT (Jérémie 31/27 à 36, Ezéchiel 36/24 à 28). Vérifiez par vous-mêmes en lisant les Ecritures, ou, les évangiles, bien des passages démontrent cela. Je vous donne un exemple, un jour, le Seigneur JESUS dit au peuple d’Israël : « Vous avez appris, mais moi je vous dis… » (Matthieu 5/17 à 58 ). A ce moment précis, le Seigneur JESUS, change aux yeux des Juifs, la Loi selon la lettre que DIEU leur a donnée par Moïse. C’est pour cela que certains sont fortement opposés à l’Evangile du Seigneur, alors que d’autres, essaient de comprendre et vérifier si ce que le Seigneur JESUS dit est vrai.

En clair, le Seigneur JESUS dit à Israël : La Loi selon la lettre de Celui que vous dites être, votre DIEU, cette Loi, vous dit, de faire comme ci, ou de faire comme ça…, mais, la Loi de DIEU mon Père, selon son ESPRIT-SAINT en moi, pour votre salut, me dit de vous dire de faire comme ci, ou de faire comme ça (Jean 8/28 et 29, Jean 5/19 et 20, Jean 5/30). En fait, le Seigneur JESUS ne fait qu’obéir à la Loi de l’ESPRIT-SAINT qu’est DIEU son Père en lui (Jean 5/19, et, 30, etc…). JESUS, le Fils de l’homme, en tant que le dernier Adam, ou, le Premier homme, né sur terre dans un corps mortel, mais sans le péché en Lui, est celui qui pendant les jours de sa chair, va vivre et marcher selon l’ESPRIT-SAINT de DIEU en lui (1 Corinthiens 15/45 à 47, Hébreux 1/1 à 6), afin que la Loi de DIEU que l’homme pécheur (Juif ou païen) n’arrivait pas à accomplir à cause de son esclavage au péché dans son corps mortel, soit accomplie par et en Lui (Hébreux 10/19 à 23). Et c’est au travers de « la chair » de JESUS, le Fils de l’homme (Jean 6/51 à 58), et, conformément à la promesse que DIEU a fait à Israël pour la postérité d’Abraham, que DIEU va édifier son Eglise sur terre (Colossiens 1/12 à 20).

Jérémie 31, versets 33 et 34 :
Mais voici l’Alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai ma Loi au dedans d’eux je l’écrirai dans leur cœur ; et je serai leur DIEU, et ils seront mon peuple.
Celui-ci n’enseignera plus son prochain, ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l’ÉTERNEL ! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’ÉTERNEL ; car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché.

Ezéchiel 36, versets 24 à 27 :
Je vous retirerai d’entre les nations, Je vous rassemblerai de tous les pays, et Je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; Je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et Je mettrai en vous un esprit nouveau; J’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et Je vous donnerai un cœur de chair.
Je mettrai mon ESPRIT en vous, et Je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois.

Ainsi, pour l’ensemble du peuple d’Israël, né sous l’Ancienne Alliance, né sous la Loi selon la lettre, désormais sous la Nouvelle Alliance, pour quiconque individuellement du peuple d’Israël, par sa Foi et l’obéissance de sa Foi en La Parole de DIEU, qu’IL lui donne en son Fils JESUS, son Oint (Le Messie) (Esaïe 42/1 à 9, Matthieu 17/5), il entre ainsi dans l’Israël de DIEU, en tant qu’Enfant né de l’ESPRIT-SAINT qu’est DIEU son Père céleste.

Comme le Seigneur JESUS le dit, IL n’est pas venu sur terre pour « abolir » la Loi de DIEU dans la vie des enfants d’Israël, mais pour l’accomplir d’une manière spirituelle dans leur Vie nouvelle, par son ESPRIT-SAINT en eux. Ou, dit d’une autre façon, le Seigneur JESUS n’est pas venu sur terre pour « abolir » la Loi de DIEU pour le peuple d’Israël, qui se pratique par l’observation des ordonnances et les préceptes cette Loi selon la lettre, mais pour que les Enfants d’Israël nés de DIEU, ou, l’Israël de DIEU, puissent désormais l’accomplir en eux, sans commettre le péché, c’est-à-dire, sans commettre la désobéissance à la Loi de l’ESPRIT de Vie de son Fils, que DIEU a placé en chacun(e) d’eux personnellement (Jérémie 31/27 à 36, Romains 8/1 à 4, Galates 4/6 et 7). C’est aussi comme cela sous la Nouvelle Alliance, que la Loi selon l’ESPRIT-SAINT de DIEU le Père, sera désormais inculquée par l’ESPRIT de Vie de son Fils (Galates 4/6) dans l’esprit/âme de tous les Enfants nés de DIEU, qu’ils soient issus d’Israël, ou d’autres nations. Voilà comment l’apôtre Paul, résume par quelques phrases, l’Œuvre que le Seigneur, que DIEU par son ESPRIT-SAINT, va accomplir en Son Eglise, qui sont tous ses Enfants dans ce monde, Juifs ou païens, nés de CHRIST.

1 Corinthiens 7, versets 18 à 20 :
Quelqu’un a-t-il été appelé étant circoncis, qu’il demeure circoncis; quelqu’un a-t-il été appelé étant incirconcis, qu’il ne se fasse pas circoncire.
La circoncision n’est rien, et l’incirconcision n’est rien, mais l’observation des commandements de Dieu est tout.
Que chacun demeure dans l’état où il était lorsqu’il a été appelé.

C’est aussi pour cela, que le Juif converti par CHRIST, ne doit pas forcer à judaïser son Frère en CHRIST, le païen également converti par CHRIST. De même, le païen converti par CHRIST, ne doit pas empêcher son Frère Juif converti par CHRIST, de mettre en pratique la Loi de DIEU dans sa vie. Il ne sert à rien à un Juif de vouloir devenir « judéo-chrétien » pour servir CHRIST, de la même manière, qu’il ne sert à rien à un païen, de vouloir devenir Juif pour servir CHRIST. Ce n’est que dans le Corps spirituel de CHRIST, et par son ESPRIT de Vie en l’Enfant de DIEU (Romains 8/9), que pourra être réellement vécue cette Nouvelle Alliance, au travers d’une Vie nouvelle, par l’Eglise de DIEU sur terre (Jean 3/1 à 8). Maintenant, aux personnes, qui aiment à gérer la vie spirituelle des autres, sans pour cela qu’elles comprennent ce qu’elles affirment, voilà ce que le Seigneur JESUS, dit :

Matthieu 22, versets 18 à 21 :
JESUS, connaissant leur méchanceté, répondit : Pourquoi me tentez-vous, hypocrites ?
Montrez-moi la monnaie avec laquelle on paie le tribut. Et ils lui présentèrent un denier.
Il leur demanda: De qui sont cette effigie et cette inscription ?
De César, lui répondirent-ils. Alors il leur dit :Rendez donc à César ce qui est à César, et à DIEU ce qui est à DIEU.

Sous la forme de cette image, le Seigneur JESUS, l’ESPRIT, dit à l’Eglise de DIEU : Laissez au peuple d’Israël ce qui lui appartient depuis le commencement. Donner aux païens ce qui leur revient de droit par leur Foi. Glorifiez DIEU votre Père, en ESPRIT et en Vérité, en me laissant le soin de gérer la Vie de tous ses Enfants dans mon Eglise, qui est mon Corps.

Comment les dérives sont-elles apparues dans l’Eglise de DIEU.

Même, si par la suite, la Grâce de DIEU est annoncée aux nations païennes, néanmoins, à cause de la promesse faite à Abraham, le Salut de DIEU commence en Israël, et non pas chez les païens. L’Israël de DIEU (et non pas systématiquement tout Israël) (Romains 9/6 à 8), est le commencement de l’instauration de l’Eglise de DIEU sur terre, à laquelle va se rajouter selon la Volonté de DIEU (Galates 3/21 à 29), tous les païens qui entreront dans son repos, par leur Foi en La Parole de DIEU, manifestée en chair par JESUS-CHRIST (Jean 1/14).

Jean 4, versets 21 à 24 :
Femme, lui dit JESUS, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.
 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.
Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en Esprit et en Vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande.
DIEU est ESPRIT, et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en Esprit et en Vérité.

Comme le dit le Seigneur JESUS à la femme samaritaine, le Salut de DIEU, ou, la Grâce de DIEU, vient des Juifs. L’Eglise de DIEU prend naissance en Israël (Matthieu, le chapitre 10), et non pas, parmi les nations païennes. Ce que confirme le Seigneur JESUS lorsqu’IL s’adresse à ses disciples.

Matthieu 10, versets 5 à 7 :
Tels sont les douze que JESUS envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes : N’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains; allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
Allez, prêchez, et dites : Le royaume des cieux est proche….

Au fur et à mesure que l’Eglise de DIEU croissait en nombre, il y eu plusieurs persécutions contre elle en Israël (Actes 8/1 à 3). Ainsi, l’Eglise se répandit dans d’autres endroits, et à partir de ce moment, l’Evangile de DIEU commença à être annoncé, non seulement aux Juifs, mais aussi parmi les Grecs (les païens) (Actes 8/4 et 5, Actes 11/19 à 21). L’Eglise continuait de croître par l’action du SAINT-ESPRIT, non seulement parmi la nation d’Israël, mais encore parmi les contrées voisines, ou d’autres nations. Plus l’Eglise croissait, plus les dérives spirituelles apparaissaient dans l’Eglise de DIEU, suite à de faux enseignements que l’esprit de l’antéchrist répandait au milieu d’elle, par le biais de ses serviteurs qui s’étaient infiltrés dans l’Eglise (2 Corinthiens 11/13 à 15,  1 Jean 2/18 et 19,  Jude 1/1 à 4, 2 Thessaloniciens, le chapitre 2, etc…).

Malheureusement, là où cela se complique, c’est que la définition originelle de ce qu’est réellement l’Eglise de DIEU sur terre, a été tronquée de Sa Vérité. Cette usurpation de l’Église de DIEU, ne s’est pas faite en un claquement de doigts. Elle s’est faite au fil des siècles, progressivement, d’une façon subtile et sournoise, par l’esprit de l’antéchrist, Satan. Eh oui, cet esprit démoniaque, cet esprit menteur et meurtrier, existe bien dans ce monde (Jean 8/43 et 44). Sa plus grande force, est de se faire oublier, en se faisant passer pour être la Lumière de DIEU aux yeux des croyants de ce monde. N’avez-vous pas remarqué au travers des écrits de la Bible, que Satan, copie l’Evangile de DIEU, ou encore, l’Eglise de DIEU, en mettant en place sur cette terre « son église », qu’il prépare pour la venue de « son fils », le fils de la perdition » (2 Thessaloniciens 2/2 à 4)?

Cette « église » que l’esprit de l’antéchrist met en place dans ce monde, elle ne porte pas le nom d’une religion, ou, d’une secte, ou, d’une assemblée spécifique. Un grand nombre de croyants la comparent  « Babylone la grande », ou « la grande prostituée » qui sont citées dans les écrits de l’apocalypse, au chapitre 17. En partie cela est vraie. Beaucoup, lui ont même donné, ou, lui ont collé une « étiquette », l’église dite « catholique » (c’est-à-dire, universelle), afin de bien la faire reconnaître dans ce monde, comme étant celle décrite dans les écrits de l’Apocalypse. Mais, ce n’est pas ce qui est exactement écrit, car, si nous continuons la lecture au chapitre 18, les versets 4 et 5, voilà ce qui est écrit.

Apocalypse 18, versets 4 et 5 :
Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux.
Car ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et DIEU s’est souvenu de ses iniquités.

Comme nous pouvons le lire dans le livre de l’Apocalypse, malheureusement, à la « Grande Babylone », ou, « Babylone la grande », ou « la grande prostituée », au fils des siècles, s’est ajouté consciemment, ou, inconsciemment, le peuple de DIEU. Lorsqu’il est écrit : « Sortez du milieu d’elle, mon peuple,…», cela ne s’adresse pas forcément au peuple d’Israël, ou à l’Israël de DIEU. Le mot « peuple », englobe toutes les personnes qui un jour de leur vie, sont passées par la Grâce de DIEU de la Nouvelle Alliance, mais, pour une raison ou une autre, se sont laissées séduire par un faux évangile, tout en étant persuadées de marcher dans la Vérité (Lire les exemples donnés par l’ESPRIT, dans Apocalypse, les chapitres 2 et 3). Ce sont « des petits » Enfants de DIEU, qui ont bien commencés leur Vie nouvelle avec CHRIST, mais, soit, par manque de la connaissance de CHRIST selon l’ESPRIT (2 Corinthiens 5/16 et 17), ou, soit, par amour pour le monde (Jacques 4/1 à 10, 2 Timothée 4/10), ils se sont laissés séduire par l’esprit de l’antéchrist, au travers de l’enseignement mensonger de ses serviteurs, les faux frères (ou sœurs), les faux prophètes, les faux apôtres, les faux docteurs, etc… (2 Corinthiens 11/13 à 15). Pour d’autres, ils ont fait naufrage quand à leur Foi, mais rien ne les empêchent encore à ce jour de revenir à La Vérité (Hébreux 3/7 à 12), avant qu’il ne soit trop tard (1 Timothée 1/18 et 19, Hébreux 6/4 à 8, Hébreux 10/25 à 31).

Babylone la grande, ou, la grande prostituée, a une origine, qui ne se limite pas à une seule religion, ou, une secte, ou, une assemblée spécifique d’hommes/femmes. Croire cela, c’est sous estimer Satan et sa puissance de séduction (2 Thessaloniciens 2/9 à 12). L’origine de « Babylone la grande », ou, de la « grande prostituée », vient de la « chrétienté », qui a instauré le christianisme dans ce monde, et qui s’étend parmi toutes les nations, sous d’innombrables formes de pratiques religieuses, et de dénominations sans nombre.

Le plus souvent, il est enseigné que l’Eglise de DIEU, représente « la chrétienté » sur terre, c’est-à-dire, l’ensemble de toutes les personnes qui se revendiquent d’être « chrétiens ou chrétiennes ». Même, si cette « vision » de l’Eglise de DIEU, représente celle du plus grand nombre des croyants, néanmoins, ce n’est pas pour autant qu’elle se tient dans La Vérité de l’Evangile de DIEU, ou, de JESUS-CHRIST. Contrairement à ce qui est enseigné, l’Eglise de DIEU, n’a pas son origine en la « chrétienté ». Par contre, ce qu’il faut savoir, c’est de la « chrétienté », qu’est né le « christianisme », qui s’est approprié l’expression « l’Eglise de DIEU », afin d’en faire « ses diverses religions », liées à de nombreuses traditions, rites, dogmes, ou encore, de doctrines diverses, dépourvues de la Vérité. Pour mieux comprendre, voyons ce que le dictionnaire donne comme définition concernant les mots, chrétienté, chrétien, ou, christianisme.

Définition : Chrétienté : Ensemble des chrétiens, ou, des pays chrétiens.
Définition : Chrétien : Qui professe le christianisme sous l’une ou l’autre de ses formes.
Définition : Christianisme : Ensemble des religions fondées sur l’enseignement de JESUS-CHRIST. Les principales religions du christianisme sont le catholicisme, l’église orthodoxe et le protestantisme.

Mais bien entendu, cette liste donnée par le dictionnaire n’est pas exhaustive, compte tenu, de la multitude des religions parallèles, des sectes, ou encore, d’assemblées de diverses dénominations, toutes issues du christianisme, et qui foisonnent dans ce monde.

Comme je vous l’ai déjà démontré dans cette vidéo, l’Eglise de DIEU sur terre, commence en Israël, ou, en l’Israël de DIEU (Jean 4/20 à 24). Ensuite, à cause de la promesse faite par DIEU le Père, à Abraham (Galates 4/6 à 9), par l’ESPRIT-SAINT de DIEU, sont rajoutés à l’Eglise de DIEU, les païens par leur Foi en la Parole de DIEU (Jean 10/16, Actes 2/46 et 47, Romains, le chapitre 4). La « chrétienté », s’est manifestée bien après sous la forme du « christianisme », en tronquant le sens, et la fonction de ce que représente véritablement, l’Eglise de DIEU sur terre.

Ainsi, l’Eglise de DIEU sur terre, et cela, quelque soit l’endroit où elle se trouve, est formée premièrement par les Juifs nés de CHRIST, et ensuite les païens convertis par CHRIST, unis par le même ESPRIT-SAINT de DIEU leur Père, l’ESPRIT de Vie de CHRIST en chacun d’eux (Galates 3/26 à 29, Galates 4/6, Romains 8/9). L’apôtre Paul, donne une image claire du plan de DIEU pour son Eglise, qui commence en Israël, et ensuite, pour tous les païens qui y seront rattachés par le moyen de la Foi en la Grâce de DIEU, manifestée en son Fils, JESUS le Fils de l’homme (Jean 3/16 à 18). Cela vous pouvez le lire dans Romains, les chapitres, 9, 10, et 11. Néanmoins, je tiens à apporter une précision importante. Je ne dis pas que, l’Israël de DIEU, représente l’Eglise « universelle » de DIEU, à laquelle, les païens convertis par CHRIST doivent se rattacher pour être sauvés. Non, je ne dis pas cela du tout ! Je dis que l’Eglise de DIEU, a commencée à croître en la nation d’Israël, au travers de l’Israël de DIEU, c’est-à-dire, par le biais des Juifs convertis par CHRIST, et à cette Eglise de DIEU, va se rattacher les païens nés de CHRIST selon la promesse faite par DIEU, à Abraham.

L’Eglise de DIEU sur terre, doit-elle être dénommée par les Enfants nés de DIEU ?

Bien après que le Seigneur JESUS soit retourné dans son Royaume auprès de DIEU son Père (Marc 16/15 à 19, Luc 24/50 et 51), l’Eglise de DIEU sur terre, qui était composée de Juifs et de païens convertis par CHRIST, elle n’avait aucune dénomination, elle était sans nom à l’époque, et, quoique dispersée parmi les nations, elle était unie, par et dans un même ESPRIT, l’ESPRIT de Vie de CHRIST en Elle (Galates 3/26 à 29, Galates 4/6 et 7, Romains 8/9). Malheureusement, il s’est trouvé parmi Israël, ou, parmi les nations païennes, des personnes qui sont « sorties » du milieu de l’Eglise de DIEU, mais qui n’étaient pas l’Eglise (1 Jean 2/18 et 19). Pour se démarquer de l’Eglise de DIEU qui ne portait pas de nom, ces personnes ont commencé à déformer l’essence même de l’Eglise de DIEU sur terre, ainsi que ce qu’elle représente réellement dans ce monde (Jude, chapitre 1). Elles se sont appropriées le nom de « chrétiens », comme étant une marque distinctive, qui ferait que quiconque porte ce nom (ou cette marque), représente l’Eglise universelle de DIEU, qui se trouve parmi toutes les nations.

C’est de là, qu’au fil des siècles, l’esprit de l’antéchrist, Satan, après toutes sortes de supercheries, et de dérives mensongères, est parvenu à mettre en place « son église » (2 Thessaloniciens, le chapitre 2) née de « la chrétienté », sous la forme de toutes les religions issues du christianisme. C’est la chrétienté, qui s’est autoproclamée comme étant « le représentant légal » de l’Eglise de DIEU sur terre. Ce n’est pas l’ESPRIT-SAINT qu’est DIEU le Père qui a instauré « la chrétienté » comme étant « le » représentant légal de son Eglise sur terre, mais c’est l’homme charnel qui l’a décréter ainsi. D’ailleurs, pour s’en convaincre, il suffit de faire quelques recherches pour savoir, comment un jour, est née « la chrétienté » ? Si nous prenons les écrits de la Bible comme référence, le mot « chrétien » n’est employé que trois fois dans toute la Bible (Ancien et Nouveau Testament confondus), Actes 11, versets 25 et 26, Actes 26, versets 27 à 29, et 1 Pierre 4, versets 14 à 16. Vous êtes-vous déjà posé la question : Pourquoi ce mot « chrétien » n’est employé que trois fois dans toute la Bible ? S’il est vrai que dans Actes 11/25 et 26, l’origine des personnes qui utilisent le mot « chrétien » n’est pas clairement définit, ce n’est pas pour autant qu’il faut faire de ce mot, une « appellation contrôlée », représentant « le sceau » de DIEU, marquant l’ensemble de ses Enfants,  qui forment Son Eglise sur terre.

Dans ces trois seuls passages qui citent le mot « chrétien » dans la Bible, si nous prenons l’exemple donné par roi Agrippa (Actes 26/28), lorsqu’il utilise ce mot « chrétien » vis-à-vis de l’apôtre Paul, c’est dans le sens de désigner une « secte ». Ce que fait remarquer l’apôtre Paul au gouverneur Felix (Actes 24/14). C’est aussi dans ce sens que l’apôtre Pierre utilise ce mot « chrétien » vis-à-vis de l’Eglise (1 Pierre 4/14 à 16). Il ne dit pas que les Enfants nés de DIEU doivent être heureux de souffrir, parce qu’ils revendiquent d’être « des chrétiens », ou, qu’ils doivent défendre leur « titre de chrétiens », mais il dit, qu’ils ne doivent pas avoir honte d’être traité de la sorte, ce qui n’est pas du tout la même chose. L’apôtre Pierre dit cela à l’Eglise, par rapport aux opposants à l’Evangile de CHRIST, qui les calomniaient en leur donnant le nom de « chrétiens », faisant d’eux une secte, par rapport l’observation de la Loi.

Si nous aimons La Vérité, et si nous laissons l’ESPRIT de DIEU nous enseigner, nous verrons que l’origine de ce mot « chrétien », vient bien des opposants de l’Evangile de CHRIST, pour désigner « la secte » qui englobait tous les Enfants nés de DIEU, qui témoignaient vivre une nouvelle Vie, par la Foi en l’Evangile de JESUS, le CHRIST de DIEU ressuscité. L’Eglise de DIEU, née après la résurrection de JESUS-CHRIST, c’est-à-dire, tous les Frères et Sœurs de CHRIST (qu’ils soient Juifs ou païens convertis), c’est elle qui aux yeux de DIEU le Père, croissait en nombre selon Sa Volonté par le SAINT-ESPRIT (Actes 2/46 et 47), et non pas, la « chrétienté », que bien longtemps après la résurrection de JESUS-CHRIST, sous la forme de diverses religions, ou autres sectes nées du christianisme, utilisent le mot « chrétien », pour désigner leurs membres, et ainsi se démarquer, des autres religions qui sont pratiquées dans ce monde.

A moins que je ne me sois trompé, à ma connaissance, je n’ai pas trouvé dans l’ensemble des écrits de la Bible (Ancien et Nouveau Testament confondus), un « nom spécifique » que DIEU notre Père, ou, le Seigneur JESUS, ou encore, l’ESPRIT-SAINT, aurait donné à « Son Eglise », ou, ses Enfants, pour les différencier dans ce monde, de ce monde. Ce que je vois au travers des écrits de la Bible, c’est que l’Eglise de DIEU, qui sont les Frères et Sœurs de CHRIST, est toujours désignée par l’endroit où elle se trouve, ni plus, ni moins. L’Eglise de DIEU, ne représente pas une religion, ou une assemblée d’hommes/femmes quelque soit le nom qu’elle se donne. Elle ne représente pas non plus un lieu précis, un bâtiment, un lieu de culte, etc…. Il n’y a pas à mettre une « étiquette » sur l’Eglise de DIEU, parce qu’elle est sans nom, unie par une même Foi, par un même baptême, dans un même Corps, par un même ESPRIT-SAINT, celui de CHRIST, et tout cela  est possible uniquement par l’Amour que DIEU notre Père céleste porte à son Eglise  (Ephésiens 4/4 à 6, Galates 4/6).

Pourtant, toutes ces diverses « religions », ou « assemblées » d’hommes/femmes faisant partie de la « chrétienté », toutes se revendiquent d’être, l’Eglise de DIEU, ou, comme faisant partie de cette Eglise spirituelle qui vient d’en Haut. Néanmoins, s’il est vrai que la chrétienté sous la forme du christianisme, je précise bien, sous la forme du christianisme, fait partie intégrante de « l’église de l’antéchrist », que Satan met en place dans ce monde avant la venue du fils de la perdition, cela ne veut pas dire pour autant, que toutes les personnes qui par « tradition », se donnent le nom de « chrétiens, ou, chrétiennes », sont issues de cette « église de l’antéchrist ». C’est pourquoi, comme je vous l’ai dit plus avant, lorsque DIEU condamne « Babylone la grande », ou « la grande prostituée », le Seigneur JESUS, l’ESPRIT dit à son peuple, son Eglise :

Apocalypse 18, versets 4 et 5 :
Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux.
Car ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et DIEU s’est souvenu de ses iniquités.

L’apôtre Paul le dit d’une manière différente à l’Eglise de DIEU.

2 Corinthiens 6, versets 14 à 18 :
Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la Justice et l’iniquité ? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?
Quel accord y a-t-il entre CHRIST et Bélial ? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ?
Quel rapport y a-t-il entre le temple de DIEU et les idoles ? Car nous sommes le temple du DIEU vivant, comme DIEU l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur DIEU, et ils seront mon peuple.
C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai.
Je serai pour vous un Père, et vous serez pour moi des Fils et des Filles, dit le Seigneur tout puissant.

L’ Eglise de DIEU, ne doit pas être « tributaire » de « Babylone la grande », ou « la grande prostituée », elle doit sortir de toutes ces formes de religions qui sont pratiquées par la multitude des assemblées, ou, églises évangéliques en tous genres. C’est à cause de ce « mélange » entre l’Eglise de DIEU, et l’église de l’esprit de l’antéchrist, Satan, que nous voyons une telle « pagaille » parmi tous ceux ou celles qui revendiquent d’être des « chrétiens » faisant partis de l’Eglise de DIEU. Nous savons que le monde, et tout ce qui s’y trouve, est totalement corrompu par le péché, ça, c’est un fait avéré, combien même, les personnes dans ce monde, le croient ou non (1 Jean 5/19). Néanmoins, toutes les personnes qui vivent dans ce monde, même si elles ne veulent pas de DIEU, ou de JESUS-CHRIST, ou d’une quelconque religion dans leur vie (ce qui est leur choix de vie), elles ne sont pas « dupes » pour autant, de toute cette « supercherie », qui se vit sous la forme d’hypocrisie, parmi la « chrétienté » qui se fait passer pour être l’Eglise de DIEU sur terre.

Il est important pour l’Eglise de DIEU, de bien comprendre la différence qui existe, entre l’Eglise, qui est née de DIEU par la Foi en Sa Parole, c’est-à-dire, tous les Enfants nés de Sa Volonté  (Jean 1/12 et 13), au moyen du don de l’ESPRIT de Vie de son Fils, et, l’église de l’antéchrist, qui est née de « la chrétienté », étant agissante dans ce monde, sous ses diverses formes de religions et sectes en tous genres, issues du christianisme, et cela, quelque soit le nom qu’elles se donnent.

Pourquoi, l’Eglise de DIEU, n’est plus représentative de la Vie de CHRIST dans ce monde ?

Il existe plusieurs catégories de personnes qui se revendiquent d’être « l’Eglise de DIEU ». La première catégorie, représente un très grand nombre de personnes qui pensent servir DIEU par le biais des religions traditionnelles liées au christianisme.

Dans ces religions traditionnelles, pour beaucoup des personnes qui s’adonnent à celles-ci, le mot « Eglise » (avec un « E » majuscule) n’est pas du tout perçu comme étant une personne formant l’Edifice de DIEU ou l’Eglise de CHRIST (1 Pierre 2/4 à 6). Le plus souvent dans l’esprit de ces personnes, ce mot est employé avec un petit « é » (minuscule) représentant une bâtisse ou un édifice. Ces personnes agissent ainsi, non pas par une conviction personnelle, issue d’une recherche de La Vérité, pour leur propre vie spirituelle en tant que, l’Église de DIEU, mais par un traditionalisme religieux qui se perpétue aux travers des générations, ou encore, étant maintenues par la peur de mourir, « leur religion » est en quelque sorte pour eux, une police d’assurance vie, pour l’au-delà. A leurs yeux, « leur religion » leur donne une ultime possibilité de pouvoir encore se racheter aux yeux de DIEU, après la mort physique. Quel mensonge, lié à l’esprit de l’antéchrist, à cause duquel chaque jour, lorsque des personnes meurent physiquement, elles sont perdues pour l’éternité (Apocalypse 20/11 à 15) !

Ensuite il existe une deuxième catégorie de personnes, d’autres « croyants », qui, voulant se démarquer des religions traditionnelles, ont choisi de créer des sectes, c’est-à-dire, des groupes religieux isolés, parfois issus d’une grande religion, comme les assemblées charismatiques catholiques, ou les assemblées pentecôtistes, ou encore, les églises évangéliques protestantes, etc….(c’est une liste non exhaustive). Bref, le monde « regorge » de ces dites « sectes », ou, assemblées de toutes confessions ou dénominations confondues.

Pour un grand nombre de ces personnes, ce mot « Église » représente à leurs yeux « leur assemblée », ou, « leur église » à laquelle elles ont donné un nom, et dans laquelle elles se rassemblent. Leur vie spirituelle repose également sur tout un tas de dogmes, de règles, de doctrines, de traditions, de pratiques d’œuvres de toutes sortes, etc…issus d’enseignements tirés des écrits de la Bible, mais pratiqués selon la lettre (Ancien et Nouveau Testament confondus). Toutes ces assemblées « dites » évangéliques ou autres, se sont données un nom bien distinct, dans le but de se démarquer des autres assemblées, qui, toutes comme elles, annoncent aussi « leur évangile ». Chacune de ces assemblées marquent ainsi « son territoire ». La multitude de ces mouvements « évangéliques ou autres », bien souvent, ont leur origine  au travers de la mise en pratique, selon la lettre, d’une imitation de la Vie de l’apôtre Paul, mais en déformant la Vérité de la vision qu’il avait et qu’il vivait dans l’Eglise de CHRIST (1 Corinthiens, les chapitres 12 et 13). Lorsque l’apôtre Paul dit dans Romains 15/20 : «  Et je me suis fait honneur d’annoncer l’Évangile là où CHRIST n’avait point été nommé, afin de ne pas bâtir sur le fondement d’autrui, …», la plupart de la multitude de ces mouvements religieux, prennent ce prétexte pour masquer leurs rivalités entre eux qu’ils vivent dans le caché, sous le couvert de l’Amour pour DIEU et pour son Eglise. Mais, pour l’esprit de l’antéchrist, Satan, cette rivalité a un avantage, elle permet à toutes les personnes qui n’aiment pas La Vérité, de trouver « une chaussure à son pied », afin de pouvoir continuer de vivre selon ses passions et ses désirs dans ce monde corrompu (1 Thessaloniciens 2/11 et 12, et 2 Timothée 4/1 à 4, etc…).

Au fil des siècles, toutes ces religions issues du « christianisme », qui se sont appropriées l’expression « l’Eglise de DIEU », ont nommé leurs membres « chrétiens », et, ont donné un nom à leurs assemblées, qu’elles soient évangéliques ou autres. Elles n’ont rien en commun avec l’Eglise de DIEU, en JESUS-CHRIST. L’apôtre Paul, n’a jamais fait cela, ni aucun autre apôtre d’ailleurs ! L’apôtre Paul n’a jamais donné un nom particulier à l’Eglise de DIEU. Selon l’ESPRIT, il allait dans un endroit, et là, soit, il partageait sa Foi avec l’Eglise présente, soit, il annonçait l’Evangile de CHRIST, à qui voulait l’entendre. Quand il quittait ce lieu, il laissait ses Frères et Sœurs de cet endroit, en tant que, l’Eglise de DIEU ou l’Eglise de CHRIST, chacun(e) pour sa propre part. Son but, n’était pas dénommer chaque Eglise locale qu’il visitait, afin d’en faire un « mouvement religieux global » qui porterait un nom spécifique, que lui-même aurait choisi, afin de pouvoir différencier « son mouvement religieux », issu de « son Evangile », par rapport aux autres Frères ou Sœurs, qui se trouveraient dans d’autres lieux.

Lorsqu’il retournait visiter ses Frères et Sœurs, c’est-à-dire, l’Eglise de DIEU, réparties ça et là, et qu’il y trouvait des conflits, il ne revendiquait pas un droit de propriété sur celle-ci, mais il essayait simplement de rectifier La Vérité de l’Evangile de DIEU au sein de l’Eglise, qui malheureusement, avait laissé un faux évangile s’installer parmi elle, par le biais de l’esprit de l’antéchrist, qui se manifestait au travers des faux frères, des faux prophètes, des faux apôtres, des faux docteurs, etc…à qui, l’Eglise de DIEU naïve, ou faible dans la Foi au commencement de leur Vie nouvelle, leur avait fait confiance, par manque de discernement, ou, de maturité spirituelle (2 Corinthiens 11/13 à 15, ou encore, 2 Thessaloniciens, chapitre 2, etc…).

Voilà ce que faisait réellement l’apôtre Paul par rapport à l’Eglise de DIEU. Il ne défendait pas « ses intérêts », mais il défendait uniquement les intérêts de CHRIST (Philippiens 2/1 à 8  et 18 à 21). Il n’annonçait pas l’Evangile de CHRIST, dans le but de se faire un nom (Galates 1/9 et 10). Il ne prêchait pas non plus les Ecritures, et tout spécialement « la dîme », ou, autres partages des biens d’autrui, pour faire accroître des gains financiers d’un mouvement religieux bien spécifique, qui serait tributaire de sa personne, et que, grâce à cela, il puisse vivre matériellement sur le compte des « membres » de ce mouvement, comme c’est malheureusement aujourd’hui, la pratique courante par bien des religions, ou encore, dans bien des sectes dites « assemblées ou églises évangéliques, ou autres », qui sous l’apparence de la piété, ont déformés les paroles de l’apôtre Paul ou autres écrits de la Bible, pour servir leurs intérêts personnels en profitant de la naïveté de leurs membres, au travers de leur faiblesse d’esprit, ou encore, de leur manque de la connaissance de CHRIST et de son Evangile selon l’ESPRIT.

Maintenant, il existe une troisième catégorie de personnes, pour qui cette même expression « l’Église de DIEU », avec un « É » majuscule, représente à leurs yeux, leur position personnelle en CHRIST, leur Vie cachée avec et en CHRIST, ou encore, leur appartenance à l’Église du DIEU Vivant, du fait de leur réelle Nouvelle Naissance (1 Timothée 3/14 à 16). Toutes ces personnes, Juifs ou païens convertis par CHRIST, sont les Enfants nés(es) de DIEU par l’obéissance de leur Foi en Sa Parole (Jean 1/12 et 13). Ces Enfants de DIEU, ne sont pas rattachés à un mouvement religieux quelqu’il soit, ni à une assemblée constituée par l’homme. Ils ne se laissent pas influencés par l’esprit de l’antéchrist (1 Jean 5/18 à 21) qui veut enseigner « l’œcuménisme » parmi l’Eglise de DIEU (Matthieu 13/24 à 30).

Lorsque je dis : « Ces Enfants de DIEU, ne sont pas rattachés à un mouvement religieux quelqu’il soit, ni à une assemblée constituée par l’homme », cela ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas se visiter entre eux, ou, rompre le pain dans leurs maisons, ou encore, se rassembler afin de glorifier DIEU leur Père, dans une communion fraternelle sincère, exempte d’hypocrisie (Actes 2/41 à 47, Romains 12/1 à 9, Ephésiens 4/1 à 16, ou, 1 Corinthiens, le chapitre 12, etc…). Au contraire, lorsqu’il est possible de le faire, c’est cela la Vie normale de l’Eglise de DIEU, une réelle communion fraternelle sincère exempte d’hypocrisie (Jean 15/12 à 17). Là, où le Seigneur JESUS a placé son Eglise, sa présence au travers d’un ou plusieurs Enfants nés de DIEU, ne fait pas office « d’une appellation contrôlée » représentant « une assemblée locale étiquetée », à l’image d’un bon vin sur les rayons d’un magasin, qu’il faut préférer à d’autres, qui sont placés sur les mêmes rayons. Tous ces Enfants nés de DIEU, sont chacun(e) pour sa part, un des membres du Corps de CHRIST, et de ce fait, ils représentent au travers de leur Vie nouvelle sur terre, Sa Vie, en tant que le Fils de l’homme (1 Jean 2/3 à 6).

Parlons un peu de la vocation de l’Église de DIEU dans ce monde.

Colossiens 1, versets 12 à 29 :
Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des Saints dans la Lumière, qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.
Il est l’image du DIEU invisible, le premier-né de toute la création.
Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par Lui et pour Lui.
Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Il est la Tête du corps de l’Église; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.
Car DIEU a voulu que toute plénitude habitât en lui; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.
Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui Saints, irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la Foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Évangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j’ai été fait ministre.
Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous; et ce qui manque aux souffrances de CHRIST, je l’achève en ma chair, pour son Corps, qui est l’Église.C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon la charge que DIEU m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de DIEU, le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses Saints, à qui DIEU a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : CHRIST en vous, l’espérance de la gloire.
C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à DIEU tout homme, devenu parfait en CHRIST.
C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi.

Pour résumer ces versets bibliques, par sa Foi, l’Enfant né de DIEU, étant devenu parfait en CHRIST (Colossiens 1/28 et 29, Philippiens 3/7 à 16), la vocation sur terre de l’Église de DIEU est de : « Rendre grâces à DIEU notre Père, qui a fait de nous ses Enfants et nous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des Saints dans Sa Lumière, en nous délivrant de Satan et de notre corps du péché, nous transportant ainsi, Saints, purs, irrépréhensibles et sans reproche dans Son Royaume par le biais de l’ESPRIT de Vie du Fils de son Amour, JESUS, son CHRIST, par qui, et en qui, nous avons non seulement, la rédemption des péchés, mais aussi la rémission des péchés. Gloire à DIEU notre Père par JESUS-CHRIST notre Seigneur, l’ESPRIT ! Voilà par sa vocation, le témoignage que l’Eglise de DIEU peut donner au monde, par le biais de sa Vie nouvelle (Matthieu 28/18 à 20), témoigner de l’Evangile de CHRIST, qui affranchit et rend réellement libre du péché et de Satan, quiconque croit DIEU et Sa Parole, qu’IL a manifestée aux hommes, en son Fils, JESUS-CHRIST (Jean 8/34 à 36).

L’Église de DIEU le Père, n’est pas issue de l’homme terrestre, mais Elle tire sa Vie en la Nature de JESUS, le Fils de l’homme, le Fils unique de DIEU (Jean 1/14). Une Nature qui vient d’en Haut, sans le péché en elle (Hébreux 10/5 à 10, Luc 1/26 à 35). L’Église du Seigneur JESUS n’est pas un mouvement, un monument, ou une bâtisse. Elle n’est pas l’ouvrage de l’homme terrestre (Actes 2/44 à 47). L’Église, dont fait mention le Seigneur JESUS, elle est spirituelle (1 Corinthiens 2/11 à 16). Elle représente le Royaume de DIEU sur terre, en chacun(e) des Enfants qui naîtront de la Volonté de DIEU (Jean 1/12 et 13), après la résurrection de son Fils, le CHRIST de DIEU (Esaïe 42/1 à 9). L’Eglise, est l’Ouvrage de DIEU le Père (Ephésiens 2/10). Sa Maison en ESPRIT et en Vérité (Jean 4/23 et 24, ou, 1 Timothée 3/14 et 15, ou, 1 Corinthiens 3/16, ou, 1 Corinthiens 6/19 et 20, etc…). Le Seigneur JESUS étant Lui-même la pierre angulaire, sur laquelle va reposer tout l’Édifice de DIEU (Esaïe 28/16,  1 Pierre 2/4 à 6, Ephésiens 2/19 et 20, etc…). IL est la Tête du Corps de l’Eglise (Colossiens 1/15 à 20).

L’Église de DIEU est composée uniquement d’Enfants nés de DIEU, formant les membres du Corps de CHRIST (Jean 3/1 à 8, Jean 8/31 à 36, Apocalypse 22/7 à 17). C’est ce qui la distingue des religions, ou encore, de toutes les assemblées ou églises évangéliques sous leurs diverses dénominations, ou, autres sectes en tous genres, qui « pullulent » dans ce monde. L’Église de DIEU, n’a qu’UN seul Chef suprême établi par DIEU son Père sur son Eglise, comme le témoigne l’apôtre Paul à l’Eglise d’Éphèse.

Ephésiens 1, versets 15 à 23 :
C’est pourquoi moi aussi, ayant entendu parler de votre Foi au Seigneur JESUS et de votre Charité pour tous les Saints, je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières,
afin que le DIEU de notre Seigneur JESUS-CHRIST, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux Saints, et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force.
Il l’a déployée en CHRIST, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir.
Il a tout mis sous ses pieds, et IL l’a donné pour Chef suprême à l’Église,
qui est son Corps, la plénitude de Celui qui remplit tout en tous.

C’est pour cela que l’homme terrestre, ou même l’homme spirituel, ne peut pas donner un nom à l’Église de JESUS-CHRIST, ni même à ses Enfants. Pour ceux qui douteraient de ce que je viens de dire, il leur suffit de lire correctement les écrits de la Bible, les exemples ne manquent pas.  Lorsqu’il est fait mention de l’Église de DIEU ou de CHRIST dans les écrits de la Bible, ce n’est pas par un nom particulier qu’elle est dénommée, mais uniquement par le nom de l’endroit où elle se trouve. Le nom de cet endroit, la localise uniquement. Exemples : l’Église de Thessalonique, l’Église de Corinthe, l’Église de Colosse, l’Église d’Ephèse, etc…Ailleurs il est même écrit : « Saluez l’Église dans leur maison » (Romains 16/4 et 5), etc…Prenez le temps de lire comment le Seigneur JESUS nomme les Eglises, lorsqu’IL demande à l’apôtre Jean de leur écrire (Apocalypse, les chapitres 2 et 3). Tous ces noms de villes, ou villages, etc…, où est répartie l’Eglise de DIEU, jamais, le nom de sa localisation, va la différencier de l’Eglise de DIEU se trouvant dans un autre endroit. L’Eglise de DIEU, demeure l’Eglise de DIEU, et cela quelque soit l’endroit , ou, le pays dans laquelle elle se trouve.

L’Eglise de DIEU, c’est à dire, le Frère ou la Sœur en CHRIST, n’a de comptes à rendre qu’à CHRIST, car leur Vie est cachée en Lui uniquement (Colossiens 3/1 à 4). Néanmoins, l’Eglise, ou, l’Enfant né de DIEU, est bien conscient, qu’il est pour sa propre part, un membre du Corps de CHRIST, parmi bien d’autres membres de ce même Corps, et étant assemblés les uns aux autres par l’ESPRIT-SAINT de DIEU, au travers de l’ESPRIT de Vie de CHRIST en eux (Romains 8/9), partageant ainsi, une communion fraternelle sincère, exempte d’hypocrisie (Romains 12/9 et 10). Ainsi, l’Eglise de DIEU forme un solide assemblage bien coordonné, qui dépend les uns(es) des autres par rapport à une seule Tête, CHRIST (1 Corinthiens, le chapitre 12, Ephésiens 2/21 et 22, Ephésiens 4/8 à 16).

Voilà, ce qu’est l’Eglise de DIEU, un ensemble bien coordonné de divers membres issus d’un même Corps, celui de JESUS le Fils de DIEU, ou, JESUS notre Seigneur, le CHRIST de DIEU, qui, par Sa Vie et son ESPRIT de Vie, donne Vie à l’ensemble des membres de Son Corps (Jean, chapitre 15). Là seulement, le mot « Église » reprend toute sa vraie signification spirituelle et peut enfin rayonner en chacun(e) des Frères et Sœurs de CHRIST, de toute La Lumière que DIEU leur Père, leur a manifestée en son Fils JESUS homme, étant, par le biais de leur Vie nouvelle, des témoins vivants de Son Œuvre Parfaite, dans ce monde totalement corrompu par le péché.

L’Eglise de DIEU locale, peut être représentée par un, ou plusieurs Enfants de DIEU dans un même endroit. Ce n’est pas le nombre qui définie l’Eglise de DIEU. Elle ne porte aucun nom, elle n’a aucune « étiquette » humaine. Seul le Sceau de DIEU leur Père Céleste, par lequel IL a scellé ses Enfants en LUI par leur Vie nouvelle, en leur faisant don de son ESPRIT-SAINT en eux(elles), fait office de leur appartenance à son Eglise, ou l’Église de CHRIST, en tant que Fils ou Filles de DIEU (2 Corinthiens 1/21 et 22, Ephésiens 1/13 et 14, Apocalypse 9/4). L’Eglise de DIEU, ou, le Frère ou la Sœur de CHRIST, est issue d’un seul et même ESPRIT-SAINT, dans une seule et même chair, sans le péché en elle (Jean 14/30, Ezéchiel 36/25 à 27), formant ainsi, les membres du Corps de CHRIST (Romains 12/3 à 5), et non pas, les « membres » d’une assemblée d’hommes/femmes issue de la chrétienté, ou, du christianisme, et cela, quelque soit le nom qu’elle se donne.

Si, DIEU notre Père a laissé ses Enfants dans ce monde corrompu, c’est dans un but bien précis (Marc 16/15 et 16). L’Église n’est pas là pour se faire « de l’argent », comme cela se fait malheureusement par le biais des religions, ou encore des sectes, ou assemblées, ou églises « dites évangéliques » de toutes sortes. L’Église n’est pas là pour « se faire une petite vie tranquille » en attendant que le Seigneur JESUS revienne (1 Corinthiens 15/51 à 53). Le rôle de l’Église est d’une grande importance dans ce monde. Elle a pour seul but de témoigner aux hommes de La Vérité qui vient de La Parole de DIEU, le Père des esprits. Cette Parole, qu’IL a faite chair en son Eglise par son Fils, JESUS homme (Jean 1/14), dans la chair de tous ses Enfants (Jean 6/51 à 58), en tant que de Nouvelles créatures (2 Corinthiens 5/17), réellement libres du péché (Jean 8/34 à 36). L’Église de DIEU sur terre fait fonction « d’Ambassadrice » de DIEU dans ce monde totalement corrompu, étant représentée par des Fils et des Filles nés(es) d’en Haut, réellement libres du péché et de Satan (2 Corinthiens 5/14 à 21). L’Église en tant que « les membres » du Corps de CHRIST (et non pas les membres d’une assemblée d’hommes), est le reflet de la personne de CHRIST dans ce monde (1 Jean 2/4 à 6, ou 2 Corinthiens 3/17 et 18).

Dans l’Église de DIEU, il n’y a pas de mensonges, pas de divisions, pas de querelles, pas d’animosités, pas de médisances, pas d’hypocrisie, etc., etc.,… A partir du moment que ces mauvaises choses apparaissent dans l’Église, et peu importe ce qui en est la cause, cela vient toujours, soit, de personnes qui ne sont pas l’Église de DIEU (1 Jean 2/18 et 19, Jude chapitre 1), soit, que le Frère ou la Sœur de CHRIST qui en est responsable, ne marche plus selon l’ESPRIT de CHRIST en lui, ou en elle. Dès le moment où ces choses apparaissent dans la vie d’un Frère ou d’une Sœur en CHRIST, c’est qu’il, ou elle, s’est détourné(e) de l’Eglise du DIEU vivant. Ou, dit d’une autre façon, l’Enfant né de DIEU qui vit de telles choses intérieurement ou extérieurement, cela veut dire simplement, qu’en tant que membre du Corps de CHRIST, il ne laisse plus la Tête de ce Corps, le diriger (1 Timothée 3/14 et 15, Ephésiens 1/15 à 23).

L’Église de DIEU en JESUS-CHRIST, est précieuse aux yeux de DIEU (1 Pierre 2/4 à 11), mais dans ce monde, elle n’a ni beauté, ni éclat pour attirer les regards. Elle est méprisée et abandonnée des hommes (Esaïe 53), quoique qu’elle soit transformée de gloire en gloire, par l’ESPRIT-SAINT en elle, à l’Image de JESUS le Fils de l’homme, étant la Gloire de DIEU le Père (2 Corinthiens 3/17 et 18). Par sa fidélité à La Vérité de l’Evangile de DIEU, le témoignage de sa Vie Nouvelle sans le péché en elle, ni commettre le péché (1 Jean, le chapitre 3, ou, 1 Jean 5/18 à 21), l’Eglise de DIEU remet ainsi en question le faux évangile qu’enseigne « Babylone la grande », ou « la grande prostituée », au travers de « l’église de l’antéchrist », par le biais de tous ses fidèles.

Inévitablement, l’Eglise de DIEU, ou l’Eglise de CHRIST, va être « impopulaire » dans ce monde, et tout particulièrement aux yeux des croyants qui pratiquent une religion, sous quelque forme et dénomination qu’elle soit. Satan fera tout son possible pour détruire l’Eglise de DIEU sur terre (Apocalypse, le chapitre 12), parce que, c’est la présence de l’Eglise de DIEU, ou le Corps de CHRIST sur terre (Jean 3/35, ou, 1 Corinthiens 12/27), qui, selon la volonté du Seigneur et dans un but précis (Romains, les chapitres  9, 10, et  11), empêche pendant un temps, la venue du fils de la perdition (2 Thessaloniciens 2/1 à 7). Néanmoins, afin que l’Eglise de DIEU, ne soit pas prise au dépourvu au travers des tribulations qui l’attendent dans ce monde, voilà ce que le Seigneur JESUS dit à « Son Église », afin de la préparer à vivre dans ce monde corrompu, après son départ de la terre, et son retour vers DIEU son Père.

Matthieu 10, versets 24 à 39 :
Le disciple n’est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur.
Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Belzébul, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison !
Ne les craignez donc point; car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.
Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en plein jour; et ce qui vous est dit à l’oreille, prêchez-le sur les toits. Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.
Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point: vous valez plus que beaucoup de passereaux.
C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.
Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison.
Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi; celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi.
Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera.

Pour beaucoup de croyants, confesser le Seigneur JESUS, c’est témoigner de leur bouche qu’un jour de leur vie, à l’appel de DIEU dans leur cœur, ils se sont repentis sincèrement et ont accepté JESUS-CHRIST comme Sauveur. Ensuite, ces mêmes personnes, se sont rattachées, selon leur compréhension du moment, à une assemblée d’hommes/femmes, une assemblée qu’elles ont choisi comme étant leur guide spirituel, représentant l’Église de CHRIST pour leur vie, dans et par laquelle, elles vont se développer spirituellement. Beaucoup de ces personnes, par la suite, selon leurs convictions personnelles, vont changer d’assemblée, n’étant plus en accord avec les enseignements donnés dans leur « ancienne » assemblée. C’est ainsi, que des personnes, vont d’assemblées en assemblées, en fonction de leur compréhension du moment des écrits de la Bible, et aussi, selon leur entendement et sentiments humains, qui les lient plus ou moins, aux autres membres de la dite assemblée qu’elles choisissent. Si ces croyants agissent ainsi, c’est qu’ils n’ont toujours pas compris que le fondement de l’Eglise de DIEU, commence en JESUS-CHRIST (Esaïe 28/16 et 17), par l’Israël de DIEU, et non pas en la chrétienté (Romains, le chapitre 11). Quiconque dans l’Eglise de DIEU, veut inverser l’ordre des choses que DIEU le Père a établi pour son Eglise, s’en trouvera confus pour sa Vie spirituelle.

Voilà comment, l’esprit de l’antéchrist arrive à séduire, tromper et aveugler, l’esprit/âme des nouveaux convertis (les jeunes Enfants de l’Eglise de DIEU), sans même s’en rendre compte pour certains(es), vont « le » servir en donnant de plus en plus d’extension à la réalisation de « son église », qu’il prépare subtilement pour la venue de l’homme du péché, le fils de la perdition. Malheureusement, lorsque le Seigneur JESUS, l’ESPRIT, leur montre, de sortir de ces « assemblées d’hommes/femmes » qui ne sont pas l’Église de DIEU, et qui par leurs enseignements bibliques tronqués de La Vérité du vrai Evangile de CHRIST, les empêchent ainsi de croître spirituellement en tant que, l’Église de DIEU, ou, membres du Corps de CHRIST. Ils(elles) font le choix de demeurer dans cet état de vie, tout en voyant ce qui se passe réellement autour d’eux(elles) (2 Corinthiens 6/14 à 18, Hébreux 3/12 à 15). Ce n’est pas cela le témoignage de l’Église de DIEU, ou, du Corps de CHRIST sur cette terre, passant constamment d’une assemblée d’hommes, à une autre assemblée d’hommes, en fonction de désaccords du moment, ou autres querelles en tous genres. L’Enfant né de DIEU, ou l’Église de DIEU, ne doit jamais abandonner la seule, et l’unique Assemblée qui lui donne La Vie, à savoir, l’Assemblée du DIEU vivant, c’est-à-dire, son Eglise à LUI, qui est spirituelle.

Hébreux 10, versets 19 à 25 :
Ainsi donc, Frères, puisque nous avons, au moyen du sang de JESUS, une libre entrée dans le Sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, et puisque nous avons un Souverain Sacrificateur établi sur la maison de DIEU, approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la Foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure.
Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est Fidèle. Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres.
N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour.

Suite à ce dernier verset, lorsqu’il est écrit : « N’abandonnons pas notre assemblée… », il y a une précision importante à donner à l’Église.

L’Eglise de DIEU, doit faire attention de ne pas se laisser avoir par tous ces faux prophètes, ces faux apôtres, ces faux docteurs, ces faux ministres de justice, ou, ces faux frères (ou sœurs), ou encore, ces guides spirituels (des gourous) en tous genres, qui « dirigent » une assemblée, voire, même plusieurs (2 Corinthiens 11/1 à 15) et culpabilisent leurs membres qui voudraient quitter « leur milieu », c’est-à-dire, « leur gagne pain », en leur citant ce verset 25 de Hébreux 10 : « N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns;… ». Je l’ai déjà dit plus avant dans cette vidéo, l’Église de DIEU, n’a pas de « nom », ou, « d’étiquette » pour se démarquer de l’Eglise de DIEU, qui peut se trouver dans un autre endroit. Sur terre, l’Eglise de DIEU, ou, l’Eglise de CHRIST, est un ensemble indivisible par l’ESPRIT-SAINT de DIEU en elle, et, en qui elle puise Sa Vie, quelque soit l’endroit, ou le pays dans lequel elle se trouve dans ce monde. Comme je l’ai déjà dit, l’Eglise de DIEU, même si elle a commencé à croître en Israël par l’ESPRIT-SAINT de DIEU (Actes 2/47), elle n’est pas la propriété d’une nation ou d’un pays quelqu’il soit. Elle n’a pas une frontière qui l’entoure. Elle n’a pas une nationalité unique, dont il faudrait devoir impérativement faire la demande d’un « passeport », afin d’en avoir la nationalité, pour pouvoir bénéficier de ses avantages.

L’Eglise de DIEU, représente sur terre, le Corps de CHRIST en ESPRIT et en Vérité. Le Seigneur JESUS n’a pas plusieurs Corps, ou plusieurs Têtes, qui seraient répartis ça et là dans ce monde (Ephésiens 4/4 à 6), IL n’a qu’un seul et unique Corps, et une seule Tête, la sienne (Hébreux 10/5). Ce qui est réparti ça et là dans ce monde, selon la Volonté de DIEU, ce sont « les membres spirituels » de son Corps, également spirituel, qu’ils soient Juifs ou païens convertis par CHRIST (1 Corinthiens 6/15, Galates 3/22 à 29, Colossiens 3/111, etc…).

Pourquoi la Lumière qui doit émaner de l’Église de DIEU, ne brille plus au sein des ténèbres de ce monde ?

2 Corinthiens 4, versets 5 à 7 :
Nous ne nous prêchons pas nous-mêmes; c’est JESUS-CHRIST le Seigneur que nous prêchons, et nous nous disons vos serviteurs à cause de JESUS.
Car DIEU, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de DIEU sur la face de CHRIST.
Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à DIEU, et non pas à nous.

Si la Lumière qui doit émaner de l’Église de DIEU, ne brille plus au sein des ténèbres de ce monde, c’est parce qu’il y a plusieurs causes à cela, et contrairement à ce qu’on entend le plus souvent par ceux ou celles qui rejettent toute la faute sur Satan, il n’est pas le seul responsable de cette situation, loin de là ! Cette  définition « l’Église de DIEU », selon des critères biens définis par notre Seigneur JESUS-CHRIST, lorsque qu’IL fait mention de bâtir « son Eglise » (Matthieu 16/18), si, au fil du temps « l’Église de DIEU » a perdu une grande partie de sa vraie signification spirituelle, cela vient du fait, qu’elle a été tronquée de « Sa Vérité » qu’elle représente en réalité dans ce monde corrompu par le péché, ayant été adaptée à celui-ci, pour satisfaire le plus grand nombre des croyants, qui prétendent être nés de DIEU, mais ne le sont pas forcément (Jude 1/3 et 4, ou 2 Pierre 2/1 à 3).

Une des causes à ce problème, concernant la Lumière de CHRIST, qui n’est plus reflétée par l’Église de DIEU, est effectivement bien liée à ce mauvais esprit qui est Satan ou l’esprit de l’antéchrist, ainsi qu’à ses serviteurs les démons (anges déchus) qui le servent au travers de l’esprit/âme d’hommes et de femmes dénués de La Vérité (2 Corinthiens 11/13 à 15, Apocalypse 2/18 à 29, etc…). Satan est le père du mensonge (Jean 8/43 et 44), et beaucoup malheureusement, sous-estiment sa puissance de séduction qu’il revêt sous l’apparence de « La Lumière de DIEU », étant convaincus que ce qu’ils(elles) vivent, vient systématiquement de DIEU le Père (2 Jean 1/6 et 7, ou 1 Timothée 4/1 à 3, ou encore, 2 Thessaloniciens 2/1 à 12).

Une autre cause qui fait que la Lumière de l’Église de DIEU, ne brille plus au sein des ténèbres de ce monde, se trouve en la personne elle-même, qui prétend aimer DIEU, et vouloir LE servir dans un ESPRIT nouveau, tout en marchant charnellement selon sa propre volonté. S’il est vrai que cette dégradation du mot « Église » a premièrement son origine en Satan, il n’en demeure pas moins que, si l’Enfant né de DIEU, ou, son Eglise, qu’il représente par sa vie sur terre, marche consciemment selon « la chair », c’est-à-dire, selon ses pensées humaines, et non pas, ou non plus, en se laissant conduire en toutes choses par l’ESPRIT-SAINT en lui(elle), en faisant ainsi, il(elle) donne à Satan, ou à ses démons, la possibilité d’influencer son esprit, par le biais de son âme, c’est-à-dire, par le biais de ses facultés terrestres. Ou, dit d’une autre façon, l’Enfant né de DIEU, donne la possibilité à Satan, ou, à ses démons, d’influencer son esprit, par le côté terrestre de sa personnalité nouvelle, de la même manière que Satan l’avait déjà fait avec Eve et Adam au commencement de la création de l’homme (Genèse, le chapitre 3).

Le Seigneur JESUS, par sa naissance sur terre en tant que « Fils de l’homme » (Matthieu 16/13), n’a pas laissé ses disciples dans l’ignorance, même s’ils ne pouvaient pas tout comprendre des paroles du Seigneur, avant leur Nouvelle Naissance (Matthieu 11/25 à 30). Par sa propre Vie en tant que « Nouvel homme », ou le « Dernier Adam » (1 Corinthiens 15/45 à 47), le Seigneur JESUS leur montre, que, quoiqu’IL était SAINT dans son être entier par sa Naissance d’en Haut (Luc 1/26 à 35, Hébreux 10/5 à 10), IL n’en demeurait pas moins vulnérable au péché, tant physiquement, que spirituellement, à cause de sa chair semblable à celle du péché, et également mortelle (Romains 8/3 et 4, Hébreux 2/11 à 18, Hébreux 4/14 à 16, etc…). Néanmoins, par sa Vie terrestre et son enseignement, le Seigneur JESUS, montrait à ses disciples, que Satan n’avait aucune emprise sur sa personne, c’est à dire, sur son être entier, Esprit/âme/corps (Jean 14/30), du moment qu’IL demeurait ferme dans la Foi et l’obéissance à la Volonté de DIEU son Père, par son ESPRIT-SAINT en Lui, qui dirigeait sa Vie d’homme sur terre (Luc 4/1 à 15, Jean 8/29).

Il en est également ainsi pour l’Eglise de DIEU, ou, le Frère ou la Sœur en CHRIST. Quoique l’Eglise soit dans ce monde, elle a le pouvoir de se garder elle-même en renonçant à sa volonté d’homme/femme pour ne faire « que » la Volonté de DIEU son Père, à chaque fois qu’IL lui montre. En faisant ainsi, l’Eglise de DIEU, laisse l’ESPRIT de CHRIST en elle, la conduire dans les circonstances et les détails d’une journée après l’autre, à la seule Gloire de DIEU son Père (1 Jean 3/1 à 10). C’est là, que réside la simplicité à vivre l’Evangile de CHRIST (2 Corinthiens 11/3). C’est cette simplicité qui est la clé d’une Vie nouvelle sans commettre le péché (Matthieu 18/3), c’est-à-dire, sans commettre, ou, sans « pratiquer » la désobéissance, envers la volonté de DIEU son Père, lorsqu’IL lui la montre, comme l’enseigne l’apôtre Jean à l’Eglise.

1 Jean 3, versets 9 et 10 :
Quiconque est né de DIEU ne pratique pas le péché, parce que la semence de DIEU demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de DIEU.
C’est par là que se font reconnaître les enfants de DIEU et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de DIEU, non plus que celui qui n’aime pas son frère.

1 Jean 5, versets 18 à 21 :
Nous savons que quiconque est né de DIEU ne pèche point; mais celui qui est né de DIEU se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.
Nous savons que nous sommes de DIEU, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
Nous savons aussi que le Fils de DIEU est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils JESUS-CHRIST.
C’est lui qui est le DIEU véritable, et la Vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles.

Cela ne serait-il pas merveilleux, si ça se passerait ainsi dans l’Eglise de DIEU parmi tous les Enfants de DIEU dans ce monde ? Malheureusement, dans l’Eglise de DIEU, beaucoup se sont détournés de La Vérité au commencement de leur Vie nouvelle. Pour certains(es), cela s’est fait sans même qu’ils(elles) s’en rendent compte, par manque de la connaissance de CHRIST selon l’ESPRIT. Cela s’est fait, dès le premier jour qu’ils(elles) ont adopté pour leur vie spirituelle, les idées, ou les principes d’un mouvement religieux quelqu’il soit (assemblées ou églises évangéliques, ou autres), comme étant le fondement de leur Vie nouvelle en tant que, l’Eglise de DIEU, ou, l’Eglise de CHRIST, dans laquelle, ils(elles) sont enseignés bien souvent par un Evangile incomplet, ou pire encore, un évangile tronqué de Sa Vérité. Au fil des années, qui passent, tous ces Enfants de DIEU sont tellement pris dans cet engrenage de la religiosité, lié au « christianisme », qui prône le mensonge sous l’apparence de La Vérité, qu’ils(elles) ne savent plus discerner, entre ce que représente, l’Eglise de DIEU pour leur Vie spirituelle, et l’ensemble de la « chrétienté », qui est issue de la volonté de l’homme charnel. Cette chrétienté, dans et par laquelle, ils(elles) sont maintenus(es) subtilement et sournoisement esclaves du « christianisme » par l’esprit de l’antéchrist, au moyen de faux enseignements ayant l’apparence de La Vérité (2 Timothée 4/1 à 4).

Lorsque l’Eglise de DIEU, en arrive avec sa Vie nouvelle, à marcher à nouveau selon la chair, cela vient du fait que l’Enfant né de DIEU, est tellement pris dans les choses de ce monde que le christianisme lui enseigne et lui permet de vivre sans aucune impunité, du moment qu’il demande « pardon » à chaque fois qu’il commet le péché, c’est à dire, à chaque fois qu’il désobéit à l’ESPRIT en lui, qu’il n’arrive plus à renoncer à sa volonté, quand le Seigneur JESUS, l’ESPRIT en lui, lui montre qu’elle est « Sa véritable Volonté » à son égard. L’Enfant né de DIEU, finit par faire de sa liberté en CHRIST, un prétexte pour vivre selon « la chair », comme l’apôtre Paul, le dit aux Galates.

Galates 5, versets 13 à 21 :
Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la Charité, serviteurs les uns des autres.
Car toute la Loi est accomplie dans une seule parole, dans celle-ci : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres.
Je dis donc : Marchez selon l’ESPRIT, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair.
Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’ESPRIT, et l’ESPRIT en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.
Si vous êtes conduits par l’ESPRIT, vous n’êtes point sous la Loi.
Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution,
l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de DIEU.

Malheureusement, si l’Eglise de DIEU (le Frère ou la Sœur en CHRIST) persiste à vivre selon « la chair », avec sa Vie nouvelle, alors que l’ESPRIT-SAINT, ou, l’ESPRIT de Vie de CHRIST en lui(elle), lui montre quoi faire, ou, ne pas faire, l’Eglise rebelle à la volonté de DIEU, va sombrer progressivement dans l’iniquité, au risque de perdre son Salut (Hébreux 10/26 et 27), comme le Seigneur JESUS le prophétise à son Église sur terre.

Matthieu 24, verset 12 :
Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.
Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la Charité du plus grand nombre se refroidira.

Comme le Seigneur JESUS le prophétise, la Charité en l’Eglise de DIEU (1 Corinthiens 13), ou, l’ESPRIT de Vie de CHRIST en elle (Galates 4/6), qui donne à l’esprit/âme nouveau de l’Enfant né de DIEU cette Vie qui vient d’en Haut (Jean 15/4 à 6), elle peut finir par se refroidir, voire même s’éteindre (Matthieu 24/12, ou, 1 Thessaloniciens 5/19). Du fait de ne pas écouter l’ESPRIT-SAINT, dans les petites choses, les détails, ou les circonstances de sa vie de tous les jours, l’Enfant né de DIEU, ou l’Eglise qu’il représente sur terre par sa Vie nouvelle, finit par se conformer au siècle présent (Romains 12/1 et 2). Après la Nouvelle Naissance, c’est progressivement que la Charité d’un Enfant de DIEU, peut se « refroidir », jusqu’à devenir « froide » à l’image d’un feu qui, faute de manque de bois, finit par s’éteindre. La cause, vient tout simplement d’un peu du levain de la désobéissance, que l’Enfant de DIEU, a un jour laissé pénétrer en lui, au détriment de La Vérité que l’ESPRIT-SAINT lui montrait de faire, ou, de ne pas faire avec sa Vie nouvelle (1 Corinthiens 5/1 à 8, Galates 5/7 à 9). Ainsi, à force de donner de l’importance aux choses d’en bas, plutôt qu’à celles d’en Haut (Matthieu 6/31 à 34, Jacques 4/1 à 10), cet Enfant de DIEU, finit lui-même par éteindre la flamme de l’ESPRIT de Vie de CHRIST en lui, qui le préservait du péché, et de ce monde corrompu (1 Thessaloniciens 5/15 à 22).

Lorsque le Seigneur JESUS s’adresse à ses disciples, en parlant de la Charité du plus grand nombre qui va se refroidir, parce que l’iniquité se sera accrue, ses paroles ne sont que Vérité. Si, l’Eglise de DIEU (le Frère ou la Sœur en CHRIST), au détriment de la Vérité de l’ESPRIT de Vie de CHRIST en elle, persiste à marcher dans la désobéissance avec « sa chair », qui a été libérée du péché par CHRIST, cela ne sera pas sans conséquence pour le salut de son âme. Ce que confirme l’auteur de l’épître aux Hébreux.

Hébreux 6, versets 4 à 8 :
Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, qui ont eu part au SAINT-ESPRIT, qui ont goûté la bonne parole de DIEU et les puissances du siècle à venir,
et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu’ils crucifient pour leur part le Fils de DIEU et l’exposent à l’ignominie.
Lorsqu’une terre est abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle, et qu’elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de DIEU;
mais, si elle produit des épines et des chardons, elle est réprouvée et près d’être maudite, et on finit par y mettre le feu.

Hébreux 10, versets 26 à 31 :
Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la Vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles.
Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins;
de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de DIEU, qui aura tenu pour profane le sang de l’Alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’ESPRIT de la Grâce ?
Car nous connaissons celui qui a dit : A moi la vengeance, à moi la rétribution! et encore: Le Seigneur jugera son peuple. C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du DIEU vivant.

La Vie nouvelle d’un Frère ou d’une Sœur dans l’Eglise, marchant selon « sa » volonté, au lieu de celle de l’ESPRIT-SAINT en lui(elle), peut être comparée à une bougie, dont la flamme a été « soufflée » par l’esprit trompeur qu’est Satan, mais dont la mèche continue à se consumer progressivement, jusqu’à être recouverte totalement de cire, et finisse par disparaître sous celle-ci (Apocalypse 2/2 à 5, Chapitre 2/13 à 16, Chapitre 2/19 à 23, Chapitre 3/2 et 3, Chapitre 3/15 à 22). Chaque Enfant né de DIEU, qu’il soit Juif ou païen converti par CHRIST, peut importe où il se trouve, il représente l’Eglise de DIEU sur cette terre, et par son attitude d’une vie dans ce monde, à marcher selon sa volonté (sa chair), plutôt que selon la volonté de l’ESPRIT-SAINT de DIEU en lui, il finit lui-même par « éteindre » la flamme (la Lumière du monde) qu’il était sur terre, et qui le différenciait des ténèbres de ce monde (1 Thessaloniciens 5/19). Néanmoins, l’Église de DIEU selon JESUS-CHRIST notre Seigneur, qui demeure fidèle à la volonté de DIEU son Père pour sa propre Vie, et non pas par rapport à la vie d’autrui (Jean 21/15 à 23), qui, LE glorifie par l’obéissance de sa Foi, n’a rien à craindre dans ce monde de ténèbres, il est par sa Vie nouvelle, la Lumière du monde (Matthieu 5/13 à 16, Jean 14/27, Matthieu 28/18 à 20).

La bonne odeur de CHRIST et l’Église de DIEU dans ce monde.

2 Corinthiens 2, versets 14 à 17 :
Grâces soient rendues à DIEU, qui nous fait toujours triompher en CHRIST, et qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance !
Nous sommes, en effet, pour DIEU la bonne odeur de Christ,parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent: aux uns, une odeur de mort, donnant la mort; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie. Et qui est suffisant pour ces choses ?
Car nous ne falsifions point la Parole de DIEU comme font plusieurs; mais c’est avec sincérité, mais c’est de la part de DIEU, que nous parlons en CHRIST devant DIEU.

L’Eglise de DIEU dans ce monde, est la bonne odeur de CHRIST, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent. Ce n’est pas rien ! Et si l’Eglise de DIEU est la bonne odeur de CHRIST, c’est parce qu’elle ne falsifie pas La Parole de DIEU dans son intérêt, comme le font plusieurs, mais c’est avec sincérité et honnêteté, que, de la part de DIEU le Père, par le biais de l’ESPRIT de CHRIST en elle,  l’Evangile de DIEU est annoncé selon Sa Vérité dans ce monde. Ailleurs dans la Bible, il est écrit dans Romains 12, au verset 18 : « S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes ». De ce fait, parmi la chrétienté, il se vit toutes sortes de compromis qui sont faits avec le monde au détriment de La Vérité de l’Evangile de CHRIST, afin de paraître comme des « hommes ou des femmes de paix ».

Pour ce faire, tous ces croyants s’efforcent de s’adapter aux exigences du monde, afin de pouvoir dégager une « odeur » qui lui sera agréable. L’Eglise de DIEU, ne vit pas cela, parce qu’elle ne peut pas falsifier La Parole de DIEU pour plaire au monde. Vouloir « falsifier » La Parole de DIEU, ou, tromper les personnes en modifiant La Vérité qui émane de Celle-ci, cette façon d’être, n’est pas dans sa nature qui lui vient d’en Haut. Voilà pourquoi, pour DIEU le Père, la bonne odeur que dégage son Eglise, elle l’est uniquement pour quiconque l’aime, et se tient dans Sa Vérité. Mais elle se transforme en une odeur de mort, donnant la mort, pour quiconque ne se tient pas dans la Vérité de l’Evangile de DIEU, et falsifie cette Vérité à son avantage pour plaire au monde (Jacques 4/1 à 10).

Ainsi, au contact de l’Église de DIEU, suivant l’odeur que va ressentir une personne qui prétend aimer DIEU, soit cette odeur provoquera en elle, de la joie à l’égard de l’Église, soit, elle provoquera en elle de la haine (même si celle-ci est cachée sous la forme d’hypocrisie), comme le Seigneur JESUS l’a vécu pendant les jours de sa chair, et l’enseigne à ses disciples qu’IL a choisi du milieu du monde.

Jean 15, versets 18 à 23 :
Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous.
Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait.
Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.
Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé. Si je n’étais pas venu et que je ne leur eusses point parlé, ils n’auraient pas de péché; mais maintenant ils n’ont aucune excuse de leur péché.
Celui qui me hait, hait aussi mon Père.

Jean 17, versets 18 à 23 :
Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde.
Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité.
Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.
Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en eux, et toi en moi, afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.

L’apôtre Paul le dit ainsi :

2 Timothée 3, versets 12 et 13 :
Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en JESUS-CHRIST seront persécutés.
Mais les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarant les autres et égarés eux-mêmes.

DIEU notre Père bénisse son Eglise et la garde dans Sa Paix et Sa Joie, qu’IL lui a manifestées en son Fils, JESUS-CHRIST notre Seigneur.

Patrick PETITOT (le 11/03/2020).

Ce contenu a été publié dans Patrick PETITOT. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.