(2) – Romains 6 – Partie 2 : Sa mise en pratique par La Vie.

Transcription du texte de la vidéo N° 2 placée sur YouTube.

Bonjour, à toutes et à tous.

Dans ma vidéo précédente, je vous ai parlé de Romains 6, et j’y témoigne qu’il est possible de vivre réellement, libre du péché, libre de son corps du péché, ainsi que d’être libre de l’esclavage de Satan. Aujourd’hui, et bien, je vais continuer dans cette voie de la délivrance du péché en l’Enfant né de DIEU, et comment vivre concrètement cette délivrance du péché, dans sa vie de tous les jours. J’aborderais aussi, le sujet de la cause en l’Enfant né de DIEU, qui l’empêche de se développer dans sa nouvelle nature, qu’il a hérité de CHRIST. Bien entendu, comme dans la vidéo précédente, ce que je vous dis, je le vis personnellement avec et en JESUS notre Seigneur, par son ESPRIT en moi.

C’est bien beau d’écrire sur le sujet de la délivrance du péché en l’Enfant né de DIEU, toutes sortes d’articles, ou des livres, ou de faire des vidéos, comme je le fais moi-même, ou d’enseigner cela lors de réunions dans les assemblées diverses, ou encore, d’organiser toutes sortes de colloques sur ce qui est écrit dans la Bible, si derrière tout ça, aucune Vie nouvelle n’est agissante concrètement, dans la vie de l’Enfant de DIEU. Dites-moi, à quoi peut donc servir à l’Eglise, de mémoriser une multitude de mots, ou de versets tirés de la Bible, si sur cette terre l’Enfant de DIEU, dans sa propre vie, il ne peut pas, ou, n’arrive pas à vivre ce que DIEU son Père Céleste, lui promet de pouvoir vivre, au travers de la Vie de son Fils, JESUS son Seigneur ? Parce que, c’est bien ça que témoignent le plus grand nombre des croyants, qui disent : « Alléluia Seigneur JESUS ! Merci, Ô DIEU, pour ton salut merveilleux ! Merci pour ta Grâce ! Merci pour ta miséricorde envers moi, mais Seigneur, pardonne-moi les faiblesses de ma chair (sous-entendu, pardonne-moi Seigneur, les péchés que je commets malgré moi), car tu le sais Seigneur, je ne suis qu’un pauvre pécheur, qui est sauvé par ta Grâce ». Pourtant, il est bien écrit dans :

Jean 1, versets 1 à 4 :
Au commencement était la Parole, et la Parole était avec DIEU, et la Parole était DIEU.
Elle était au commencement avec DIEU.
Toutes choses ont été faites par Elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
En elle était la Vie, et la Vie était la Lumière des hommes.

Dans ces versets, il est fait mention, qu’en la Parole de DIEU était La Vie, et que cette Vie qui sort de DIEU, c’est Elle qui donne la Lumière aux hommes. Et cette Vie qui sort de DIEU (Jean 8/42), c’est Elle, qui a été faite chair en son Fils JESUS, le Fils de l’homme.

Jean 8, verset 12 :
JESUS leur parla de nouveau, et dit : Je suis la Lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la Lumière de La Vie.

Voilà par quelle Vie, au moyen de sa Foi, l’Enfant né de DIEU, doit croître dans sa Vie nouvelle. Cette Vie nouvelle dans la Lumière de CHRIST, c’est la vie normale à vivre sur terre pour tous les Enfants nés de DIEU, sans exception. D’ailleurs, n’est-ce pas ce que le Seigneur JESUS dit à son Eglise dans :

Jean 15, versets 3 à 5 :
Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.
Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.

Le Seigneur JESUS dit : «…car sans moi vous ne pouvez rien faire. » Alors, il est inutile de vouloir chercher ailleurs, ou prendre des chemins détournés, pour essayer d’entrer dans la Lumière qui vient d’en Haut, et qui donne La Vie. Cette Vie dans la Lumière, elle affranchit et rend réellement libre du péché et de Satan, quiconque vit par Elle. Elle n’est pas non plus réservée à une « élite » d’hommes ou de femmes dans l’Eglise, elle est La Vie normale de l’Eglise. Néanmoins, pour recevoir cette Vie, elle demeure sous condition.

Jean 14, versets 15 à 27 :
Si vous m’aimez, gardez mes commandements.
Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’ESPRIT de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.
Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.
Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus ; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi.
En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous.
Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui.
Jude, non pas l’Iscariot, lui dit : Seigneur, d’où vient que tu te feras connaître à nous, et non au monde ?
JESUS lui répondit : Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.
Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n’est pas de moi, mais du Père qui m’a envoyé.
Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous.
Mais le Consolateur, l’ESPRIT-SAINT, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.
Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point.

Je vous ai lu l’ensemble de ces versets, ce n’est pas pour le plaisir de lire, ça chacun(e) peut le faire personnellement. Si je vous ai lu l’ensemble de ces versets, c’est pour bien faire comprendre à l’Eglise, que si un Enfant de DIEU, n’arrive pas à se développer dans sa vie spirituelle, ce n’est jamais la faute au Seigneur JESUS. Si le Seigneur JESUS dit : « Je suis la Lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la Lumière de La Vie ». C’est La Vérité, qui va s’accomplir dans la vie de tout Enfant de DIEU qui Le suivra selon Sa Parole, au travers de sa vie d’homme, c’est-à-dire, le « dernier Adam » (1 Corinthiens 15/45 à 49). Le Seigneur JESUS, est, La Lumière de DIEU faite chair. IL est, Parole Vivante et permanente de DIEU faite chair (Jean 1/14). IL est la Gloire de DIEU faite chair (Jean 17/5). C’est pourquoi, tout ce que le Seigneur JESUS dit, c’est DIEU le Père qui le dit, et tout ce que DIEU le Père dit, IL l’accomplit (Jean 5/19, Jean 8/28, Jean 12/49, etc…) ! DIEU notre Père, n’est pas homme pour mentir !

Les causes qui empêchent de croître et de s’épanouir un Enfant né de DIEU dans la connaissance de CHRIST selon l’ESPRIT, elles peuvent être diverses et nombreuses, mais, peu importe. Qu’elles que soient la ou les causes personnelles à chaque Enfant de DIEU, toutes sans exception ont un point commun. Elles ont toutes ont une seule et unique cause principale. Cette cause, qui gangrène progressivement la croissance de la Vie nouvelle d’un Enfant de DIEU, se nomme « L’incrédulité ».

Hé oui ! L’incrédulité ! Voilà l’arme la plus efficace et destructrice qu’utilise l’esprit de l’antéchrist, Satan, dans le but de perdre les âmes vivantes, et plus particulièrement, l’Eglise. Dans Esaïe 53, DIEU le Père, par le biais de son prophète, éclairait déjà de sa Lumière, cette incrédulité cachée dans les ténèbres, qui allait jeter l’opprobre sur son Fils et son Evangile : « Qui a cru à ce qui nous était annoncé ? Qui a reconnu le bras de l’Éternel ? … » Certains(es) me diront peut-être : « Cela, c’est écrit pour le peuple d’Israël ». Oui et non ! Car tout ce qui est écrit pour l’Israël de DIEU, concerne aussi l’Eglise de DIEU en JESUS-CHRIST (Jean 10/14 à 16), mais c’est un autre sujet.

L’incrédulité ! Voilà ce qui empêche bien des Enfants de DIEU de s’épanouir dans la Grâce de DIEU. Mais il est tout à fait possible que l’Enfant de DIEU, ne se soit jamais rendu compte que son problème qui l’empêche de comprendre, et de vivre concrètement ici-bas sa nouvelle naissance dans sa vie de tous les jours, est uniquement lié à « son » incrédulité. C’est donc par ignorance, qu’il recherche des solutions terrestres, ou encore, se tourne vers les hommes par le biais d’assemblées diverses, qui malheureusement, entretiennent cette incrédulité et nourrissent son esprit/âme, avec des enseignements incomplets, voire faux. Selon sa connaissance de CHRIST selon la chair (non pas la chair du péché) (2 Corinthiens 5/16), l’Enfant de DIEU pense que c’est comme cela qu’il va pouvoir pleinement vivre sa vie spirituelle, et ainsi être agréable à DIEU son Père.

Mais plus le temps passe, plus celui-ci parle de lui-même. Rien ne change vraiment dans sa vie terrestre, entre le jour de sa repentance sincère, et celui de sa nouvelle naissance dans sa marche selon l’ESPRIT. Il ne cesse d’avoir des conflits entre sa Vie nouvelle et sa vieille nature d’autrefois, ce qui sème la confusion en son esprit/âme. Néanmoins, je suis convaincu par le Seigneur JESUS, que, cette Vie nouvelle vécue inconsciemment dans l’incrédulité par un Enfant de DIEU quel qu’il soit, qui recherche vraiment à vivre de La Vérité pour et dans sa Vie nouvelle, ce n’est pas du tout ce à quoi il aspire pour sa Vie spirituelle. Je dirais même, qu’il en souffre intérieurement, dans l’attente de pouvoir marcher réellement en nouveauté de Vie, à la seule Gloire de DIEU son Père.

Par contre, c’est triste à dire, c’est qu’il y a aussi l’Enfant de DIEU, qui pour une raison qui lui est personnelle, rejette la faute sur les autres, ou encore, se trouve tout un tas d’excuses pour justifier la vraie raison de « son » incapacité à ne pas arriver à marcher selon l’ESPRIT, quoiqu’il témoigne du contraire autour de lui. En persistant à vouloir se trouver des excuses, face à La Vérité que l’ESPRIT lui montre dans sa Vie nouvelle, jamais, un Enfant né de DIEU ne sortira de cette impasse. Pourquoi je dis cela ? Tout simplement, parce que cette « impasse », qui est liée à « son » incrédulité, c’est l’esprit de l’antéchrist, Satan, qui par sa séduction, l’a amené dans cette situation afin de le perdre, en le maintenant ainsi, captif, de son propre choix de vie, par rapport à ce que l’ESPRIT SAINT de DIEU lui montre de faire ou ne pas faire. Le Seigneur JESUS ne force personne à Le suivre, et, contrairement à ce qui est souvent dit de Satan, lui non plus ne force personne à faire sa volonté. Pour toutes les personnes qui ne sont pas nées de DIEU, Satan n’a pas besoin de les forcer, puisqu’il est leur père par hérédité, à cause du péché de l’homme à sa création. Par contre, en ce qui concerne un Enfant né de DIEU, Satan n’a aucun droit sur lui. Il ne fait qu’utiliser ce que l’Enfant de DIEU lui donne comme accès dans sa Vie nouvelle.

J’ouvre une petite parenthèse. Vous avez peut-être remarqué, que je fais souvent mention de l’esprit de l’antéchrist, Satan ? Ce n’est pas de la paranoïa de ma part. Ce n’est pas non plus pour créer de la peur dans l’esprit/âme de ceux ou celles qui visionnent cette vidéo. C’est simplement pour demeurer dans la vérité, de ce qui se passe réellement dans ce monde invisible à l’œil humain qui nous entoure. Ce monde invisible, peuplé d’esprits mauvais (ou d’anges déchus), dont leur chef est Satan. Ce n’est pas un mythe, ce monde invisible et Satan sont bien réels ! Prenez du temps à lire ce que le Seigneur JESUS dit à ce sujet dans les évangiles, ou encore, ce qui dit l’apôtre Paul dans, 2 Thessaloniciens, le chapitre 2, etc…Maintenant, c’est à chaque Enfant de DIEU de savoir ce qu’il veut vivre, soit, de continuer à être manipulé par cet esprit mauvais, à cause de son incrédulité, soit, de pouvoir marcher selon l’ESPRIT, à la Seule Gloire de DIEU son Père. Je le répète, Satan n’est pas un « mythe », ni ses serviteurs « les démons », ils sont bien réels, et lorsque Satan se déguise en ange de lumière en se faisant passer pour être l’ESPRIT de CHRIST, afin de séduire les Enfants de DIEU, dans le but de les perdre éternellement, ce n’est pas de la « fiction », c’est un combat spirituel réel qui se livre par la Foi en La Parole de DIEU, contre toutes ces puissances démoniaques.

Ephésiens 6, versets 10 à 12 :
Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante.
Revêtez-vous de toutes les armes de DIEU, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.
Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

Maintenant, suite à ce que j’ai dit concernant « l’incrédulité », d’un Enfant né de DIEU, certaines personnes vont peut-être s’interroger : « Incrédule, moi ? Comment ça ? Je crois tout ce que DIEU me dit, au travers des écrits de la Bible. Je LE prie, je LE loue. Je suis assidu aux réunions de « mon église », ou de « mon assemblée ». Je crois aussi tout ce qui est écrit au sujet du Seigneur JESUS, et plus encore, je l’ai reçu dans ma vie comme mon Sauveur personnel. Alors, en quoi suis-je donc incrédule ? ».

A cela, je répondrais par une question toute simple : Qu’est-ce que, l’incrédulité ? Pour la plupart, vous allez me dire, l’incrédulité, c’est le fait de ne pas croire en quelqu’un ou quelque chose. Oui, c’est vrai, mais ce n’est pas assez précis. Voilà la définition de mon dictionnaire : Absence de foi, de croyance religieuse. Bien entendu, cette définition est celle qui vient du monde, c’est pourquoi, je ne retiendrais que : L’absence de foi. Beaucoup de personnes font un « mélange », entre ce que le monde nomme : « Avoir la foi…en quelqu’un ou quelque chose », et, ce que DIEU le Père des esprits définit dans la Vie de ses Enfants comme étant : « Avoir Foi…en Sa Parole, c’est-à-dire, avoir la Foi de CHRIST en eux (Apocalypse 14/12) ». Ce que je vais dire passera maintenant peut-être, pour être un jeu de mots, et pourtant, il y a une grande différence entre le fait de « croire en DIEU » (la foi du monde), et le fait de « croire DIEU » (la Foi de JESUS). La foi qui vient du monde, elle fait croire « en » DIEU, et ce qu’IL dit, aux personnes qui l’utilisent dans leur vie. La Foi qui vient de CHRIST (JESUS), elle « croit » DIEU, et fait vivre à l’Enfant de DIEU, tout ce qu’IL lui dit.

Pour les personnes « vivant de la religiosité » en reposant leur vie spirituelle, sur la foi qui vient du monde, c’est simple et clair. Elles ont bien « la foi en DIEU », elles croient que DIEU existe, elles croient que DIEU a envoyé son Fils JESUS pour sauver le monde du péché, mais, elles n’ont pas la Foi de CHRIST en elles. Dans leur vie spirituelle, l’incrédulité se résume pour elles, par un manque total de la Foi de CHRIST. Pour toutes les personnes qui s’appuient sur « la foi du monde… » en prétendant aimer DIEU et suivre le Seigneur JESUS spirituellement, à moins que par bon sens, elles reviennent à La Vérité, en se détournant des faux enseignements qui les induisent en erreur par rapport à la Vérité de l’Evangile de CHRIST, la finalité de leur vie après leur mort physique, ne sera pas réjouissante. C’est la géhenne qui les attend pour l’éternité (Apocalypse, chapitre 20 et Apocalypse 21/8, etc…). Satan n’a pas besoin de faire des efforts pour séduire ces personnes, puisque, ce qui va définir la finalité de leur vie terrestre et céleste, c’est leur choix de vie volontaire, lié à leur foi, qu’elles ont placée en la foi qui vient du monde pour rechercher et servir DIEU.

Maintenant, qu’en est-il pour un Enfant de DIEU, quant à la définition de « l’incrédulité » dans sa Vie nouvelle ? Et bien, elle reste la même que pour les personnes qui vivent de la religiosité dans ce monde, l’incrédulité, sera toujours un manque total de la Foi de JESUS (Luc 18/6 à 8, ou, 1 Timothée 4/1). Comme je l’ai dit plus avant, lorsque je fais mention d’un manque total de la Foi de CHRIST, en les personnes qui vivent de la religiosité, c’est parce que, la foi qui vient du monde, elle ne se tient pas dans La Vérité, elle ne le peut même pas (1 Corinthiens 2/11 à 14). Il n’y a pas de Vérité en la foi qui vient du monde, parce qu’elle a son origine en le prince de ce monde, Satan. La foi qui vient du monde n’a aucune valeur aux yeux de DIEU. Elle n’a pas son origine en l’ESPRIT de Vie de son Fils.

Avant que la Foi de CHRIST soit en l’Enfant né de DIEU par le don de l’ESPRIT de Vie de CHRIST (Galates 4/6), la Foi que DIEU le Père crée en une personne à qui, IL veut accorder Sa Grâce en son Fils JESUS-CHRIST (Jean 6/44 et 45), elle lui vient de l’ESPRIT-SAINT, qui pendant un temps, est avec elle, mais non pas encore en elle (Jean 14/15 à 23), jusqu’au jour où, la Foi de CHRIST lui sera révélée par sa nouvelle naissance (Galates 3/23 à 27, Romains 8/2). C’est cette Foi, qui lui vient de CHRIST par son ESPRIT de Vie, avec laquelle l’Enfant de DIEU doit vivre sa Vie spirituelle. C’est aussi pour cela que l’apôtre Paul précise à l’Eglise d’Ephèse, qu’il n’existe qu’une seule Foi qui peut sauver une âme vivante de « sa mort » éternelle dans la géhenne :

Ephésiens 4, versets 4 à 6 :
Il y a un seul Corps et un seul ESPRIT, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation ; il y a un seul Seigneur, une seule Foi, un seul baptême, un seul DIEU et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous.

Apocalypse 14, verset 12 :
C’est ici la persévérance des Saints,qui gardent les commandements de DIEU et la Foi de JESUS.

Autant l’incrédulité en les personnes qui vivent de la religiosité, est une vie normale pour toutes celles-ci, étant donné que c’est leur choix de vie terrestre, autant, l’incrédulité en les Enfants nés de DIEU, devrait être inexistante dans leur Vie nouvelle. Rappelez-vous ce que je vous ai lu dans Jean 14, versets 15 à 27 au commencement de cette vidéo. Soit, tout ce que le Seigneur JESUS dit est vrai, soit tout est faux. Il n’y a pas de demi-vérité en la Parole du Seigneur JESUS. La Parole de DIEU le Père qu’IL a faite chair en son Fils, n’est, que, Vérité, et dans son Royaume, il n’y a pas de place pour quiconque vit une demi-vérité dans sa Vie nouvelle (Apocalypse 3/14 à 22).

Je suis attristé, quand je vois des Enfants de DIEU persister dans l’incrédulité, ils finissent par devenir ennemis de CHRIST, tout en se persuadant qu’ils sont toujours conduits par l’ESPRIT (Philippiens 3/17 à 19). Alors, qu’est-ce qui fait qu’un Enfant de DIEU puisse marcher dans l’incrédulité ? Comme cité plus avant dans cette vidéo, les causes peuvent être diverses et nombreuses, qu’elles soient consciemment ou inconsciemment vécues. Ce qui va montrer, si un Enfant de DIEU, vit et marche dans l’incrédulité, c’est tout simplement ses choix dans sa vie de tous les jours. Ce sont eux qui vont définir, qu’elle est la Foi (celle de CHRIST, qui vient de DIEU le Père), ou la foi (du monde, qui vient de l’esprit de l’antéchrist) dont il se sert pour accomplir la Volonté de DIEU à son égard, dans les circonstances et les détails de sa vie de tous les jours. L’Enfant de DIEU qui vit par la Foi de CHRIST, par amour pour DIEU, il renonce à sa volonté d’homme libre, pour accomplir la volonté de son Père. La foi qui vient du monde, garde l’Enfant de DIEU dépendant de sa volonté d’homme, plutôt que d’accomplir la volonté de DIEU son Père.

Un grand nombre d’Enfants de DIEU recherchent dans les écrits de la Bible, comment s’améliorer, comment se sanctifier, comment avoir la Foi, avoir la Foi qui fait des miracles, la Foi que fait des guérisons, ou autres dons, etc., Lorsqu’ils pensent avoir eu une révélation du Seigneur JESUS sur ce qu’ils recherchent, ils s’exclament « Alléluia ! Merci Seigneur ». Ils se réjouissent, en se disant : « J’ai enfin compris, merci, Seigneur JESUS ! » Ils témoignent de cette « révélation » autour d’eux dès qu’ils en ont l’occasion. N’est-ce pas merveilleux ?

Ce serait merveilleux, si, ces « dites révélations », ne seraient pas valables qu’en théorie seulement dans leur vie. Du moment que tout allait bien dans leur vie de tous les jours, c’était l’euphorie dans leur être intérieur. Viennent les épreuves, les tribulations, ou toutes autres circonstances que DIEU permet dans leur Vie nouvelle, leur donnant ainsi la possibilité de pouvoir discerner, si ces « révélations » viennent réellement de LUI, et là, c’est la déception, voire même la chute pour certains(es). Rien n’a changé dans leur vie. Ces « dites » révélations ne leur donnent pas La Vie dans ce qui leur a été « révélé ». Alors ces Enfants de DIEU affligés s’interrogent, et disent : « Seigneur, pourquoi je n’arrive pas à vivre ce que tu me dis ? Pourquoi cela ne fonctionne pas avec moi ? » Lors de leurs recherches dans les écrits de la Bible ou autres, intellectuellement, ils ont bien reçu la compréhension de ce qu’ils lisaient, et, de suite, ils en ont déduit que cela venait de l’ESPRIT de CHRIST, ou de l’ESPRIT-SAINT. Encore une fois, au risque de me répéter, attention à l’esprit de l’antéchrist, Satan, qui est puissamment à l’œuvre dans ce monde, en se faisant passer pour être la Lumière de DIEU, ou la Lumière de CHRIST, au travers des recherches de tous ces Enfants de DIEU, qui espèrent vivre leur Vie nouvelle en utilisant la foi qui vient du monde, la foi qui s’appuie sur la connaissance humaine, sur les sens, sur les sentiments, sur les facultés de l’homme terrestre. Je sais de quoi je parle, je l’ai vécu pendant près de douze années de marche sous la Loi selon la lettre, et le pire dans tout cela, c’est que j’étais convaincu que c’était l’ESPRIT de DIEU qui me donnait toutes cette connaissance intellectuelle, et où cela m’a mené ? Pour ceux ou celles que ça intéressent, vous pouvez lire sur mon blog, la suite de mon témoignage, l’article N°20 : De la mort, à la Vie. Pour cela, tapez Patrick PETITOT sur Google. Mais cette vie de misère, sous l’esclavage du péché, c’était autrefois…

Ce qu’un Enfant de DIEU doit savoir impérativement, c’est que, qu’elle que soit une « révélation » venant du Seigneur JESUS, l’ESPRIT, celle-ci, lui donnera toujours, je dis bien toujours, non seulement de la connaissance sur les choses d’en Haut, mais va obligatoirement créer dans sa Vie nouvelle (en son être entier), La Vie de JESUS homme, dans ce qui lui a été révélé. Si je vous dis cela, c’est parce que je le vis ainsi, depuis ma nouvelle naissance. Rappelez-vous les versets que j’ai cités au commencement de cette vidéo : « En elle était la Vie, et La Vie était la lumière des hommes. », ou encore : « Je suis la Lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la Lumière de La Vie ». Qu’elle que soit une « révélation » venant de l’ESPRIT-SAINT, si, celle-ci ne se concrétise pas dans la Vie nouvelle d’un Enfant de DIEU, en lui donnant la Vie du Fils de l’homme, dans sa propre vie, cette révélation ne vient pas de DIEU, elle ne vient pas de l’ESPRIT-SAINT. C’est ce que l’apôtre Paul explique à l’Eglise se trouvant à Corinthe.

2 Corinthiens 5, versets 16 et 17 :
Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair ; et si nous avons connu CHRIST selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière.
Si quelqu’un est en CHRIST, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

Maintenant, comment l’esprit de l’antéchrist, peut-il arriver à accomplir une telle chose dans la Vie d’un Enfant de DIEU, sans même qu’il s’en rend compte ? La réponse est toute simple. Que cela soit inconsciemment, ou, par manque de maturité, cela vient du fait que l’Enfant de DIEU, ne demeure pas dans la Foi de CHRIST, qu’il a reçu lors de sa nouvelle naissance, par le don de l’ESPRIT de Vie de CHRIST (Galates 4/6). Ce qui prend bien souvent le dessus dans la Vie d’un Enfant de DIEU, et pollue sa Foi qui lui vient de CHRIST, c’est le fait qu’il se met à « raisonner » humainement sur les choses d’en Haut, lorsqu’il n’a pas de suite, toutes les réponses à ses questions spirituelles. C’est alors que s’installe « l’incrédulité » dans sa Vie nouvelle, qui va progressivement étouffer sa Foi, pour être remplacée par une vie nouvelle, marchant selon « la vue », à l’image de la foi de Thomas.

Jean 20, versets 26 à 29 :
Huit jours après, les disciples de JESUS étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. JESUS vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d’eux, et dit : La paix soit avec vous !
Puis il dit à Thomas : Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté, et ne sois pas incrédule, mais crois.
Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon DIEU ! JESUS lui dit :
Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru !

Je me répète, derrière cela, se trouvent toujours l’esprit de l’antéchrist, Satan et ses serviteurs (ses démons à son service), ou encore, ses serviteurs terrestres, les faux ministres de CHRIST, les faux docteurs, les faux prophètes, les faux frères (ou sœurs) (2 Corinthiens 11/13 à 15, ou 2 Pierre 2/1 et 2), toutes ces personnes charnelles, qui alimentent cette « incrédulité » en l’Enfant de DIEU, en créant en lui, le besoin de « voir », ou de « ressentir », la manifestation de l’ESPRIT en lui au travers de dons divers, ou encore, par des miracles, des guérisons, des prodiges, pour être sûr qu’il est bien né de DIEU. Tout cela est démoniaque.

A ceux ou celles qui s’appuient sur ces choses, les dons, les miracles, les guérisons, les prodiges, ou autres manifestations en tous genres, dans le but de se convaincre qu’ils marchent selon l’ESPRIT-SAINT de DIEU, sachez que toutes ces « manifestations », n’ont pas forcément leurs origines en DIEU le Père ou en JESUS-CHRIST, ou en l’ESPRIT-SAINT. Relisez bien ce que le Seigneur JESUS dit dans Matthieu 7/21 à 23, ou, Matthieu, le chapitre 24, ou encore dans d’autres versets cités dans la Bible qui font mention de ces choses. N’ayez pas peur de vous remettre en question, il s’agit du salut de votre âme ! Comme je l’ai déjà dit, ce qui est navrant, c’est que cette « incrédulité » que Satan arrive à planter dans le cœur d’un Enfant de DIEU, si cela lui est possible de le faire, c’est uniquement, je dis bien, uniquement, parce que celui-ci, lui en donne le pouvoir dans sa Vie nouvelle, même si c’est inconsciemment qu’il le fait. Comprenez-moi bien, lorsque je dis cela, je ne dis pas que Satan a pris possession de l’Enfant de DIEU. Je dis que Satan par le biais de l’incrédulité de l’Enfant de DIEU, il va pouvoir l’influencer par sa séduction et son mensonge, pour essayer de le corrompre dans son être entier. Mais il existe une solution à cela, voilà ce que l’apôtre Jean écrit à ce sujet.

1 Jean 5, verset 18 :
Nous savons que quiconque est né de DIEU ne pèche point ; mais celui qui est né de DIEU se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.

Certains(es) me diront : Mais il est aussi écrit dans Romains 14/1, qu’il y a des Enfants de DIEU qui sont faibles dans leur Foi. Effectivement, cela est bien écrit, et il faut en tenir compte. Néanmoins, si nous lisons correctement ce qui suit dans Romains 14/2 à 9, nous voyons que cela concerne les choses d’en bas. L’apôtre Paul dit cela, à cause de toutes ces personnes qui prétendent vivre dans La Vérité, alors qu’elles-mêmes ne le sont pas, et qui afin de pouvoir se justifier dans leur vie d’esclaves du péché, voient « le péché » partout dans la vie des autres qui ne les suivent pas dans leur entendement spirituel d’en bas (lire Romains 14/10 et la suite). C’est le propre de l’homme charnel, de toujours vouloir enlever la liberté à son prochain, afin de gérer sa vie. Cette attitude de vie, ne vient pas de l’ESPRIT de DIEU, car là où est l’ESPRIT de DIEU, là est la liberté (2 Corinthiens 3/17).

Ce que je viens de vous énoncer jusqu’à présent, je dirais que c’était le côté « sombre » de ce qui peut arriver à un Enfant né de DIEU, s’il ne veille pas sur lui-même au commencement de sa vie spirituelle (Matthieu 26/41, et 1 Pierre 5/8 à 11). Mais, il ne faut pas s’arrêter sur ce côté sombre, parce que la Vie en CHRIST est pleine de promesses faites par DIEU le Père pour tous ses Enfants, qui voudront se laisser transformer jour après jour, en l’Image de son Fils JESUS-CHRIST notre Seigneur (2 Corinthiens 3/18). Vous avez un doute concernant les promesses ? Prenez du temps à lire les quatre évangiles. Là, c’est le Seigneur JESUS qui parle. D’ailleurs, n’est-ce pas Lui, que DIEU notre Père nous demande d’écouter ?

Matthieu 17, versets 1 à 5 :
Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean, son frère, et il les conduisit à l’écart sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux ; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière.
Et voici, Moïse et Élie leur apparurent, s’entretenant avec lui.
Pierre, prenant la parole, dit à JESUS : Seigneur, il est bon que nous soyons ici, si tu le veux, je dresserai ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie.
Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection : écoutez-le !

Ce commandement « d’écouter son Fils », n’est-il pas sous la Nouvelle Alliance, le seul, et l’unique commandement que DIEU le Père donne à Son Eglise sur terre, à ses Fils et à ses Filles ? Au commencement de la création, il est écrit dans Genèse, chapitres 2 et 3, que se trouvait dans le jardin d’Eden, un Arbre de Vie, et un autre arbre, celui de la connaissance du bien et du mal. Il est écrit aussi, que l’homme et la femme, Adam et Eve avaient tout reçu de DIEU, même la vie éternelle sur terre en ayant accès au fruit de l’Arbre de Vie, à la condition d’obéir à un seul commandement (Genèse 2/7 à 25). Cette fois, DIEU le Père, ne place pas devant l’homme (les disciples de JESUS) un Arbre de Vie, mais IL place devant leurs yeux, Celui qui donne « La Vie éternelle » (Jean 5/21 à 23, Jean 6/50 à 58, etc…). DIEU ne dit pas à son Eglise : « …tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. », IL dit à l’Eglise : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection : écoutez-le. » N’est-ce pas ce qui est également écrit dans :

Hébreux 1, versets 1 à 4 :
Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes,
DIEU, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde,
et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts, devenu d’autant supérieur aux anges qu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur.

Ce que j’ai appris du Seigneur JESUS au cours de toutes ces années de Vie nouvelle, c’est que l’Enfant de DIEU au commencement de sa croissance spirituelle, il peut avoir de la difficulté à s’exprimer correctement, lorsqu’il emploie toutes ces expressions citées dans les écrits de la Bible, comme : Le péché, l’action de pécher, les péchés, la chair, le corps du péché, l’Esprit, l’âme, etc.… Cette difficulté est normale, d’une part, parce qu’il y a un temps pour toutes choses avec DIEU, et d’autre part, il y a tellement d’enseignements tronqués de La Vérité qui sont enseignés ou écrits sur ces sujets, qu’il est difficile de nos jours de ne pas avoir l’esprit/âme embrouillé, pour quiconque ne demeure pas par sa Foi, ferme en la Parole de JESUS son Seigneur (Jean, chapitre 15). Mais quoiqu’il en soit, ce temps de manque de la connaissance de CHRIST selon l’ESPRIT d’un petit Enfant, ne remet jamais en question sa Vie nouvelle sans le péché en elle, qu’il a reçu de DIEU son Père, par JESUS-CHRIST son Fils bien-aimé notre Seigneur.

Afin de bien comprendre la suite de cette vidéo, je vais donner brièvement, quelques petites précisions sur, le « péché du monde », qui a son origine en Satan. Sur, le « péché de l’homme », qui est issu de sa propre désobéissance. Également sur, « l’action de pécher » qui est liée à la volonté de l’homme. Et pour terminer, sur « les péchés » qui sont les conséquences directes de l’action de pécher de l’homme.

En ce qui concerne le « péché » du monde :

Il faut savoir que le « péché » qui infecte ce monde et tout ce qu’il renferme a son origine en l’iniquité de l’esprit menteur qu’est, Satan (Ezéchiel 28/13 à 15). Comme le dit le Seigneur JESUS dans Jean 8, verset 44, Satan est le premier ange, ou esprit céleste déchu, duquel est sorti le mensonge. Il est le père du mensonge. C’est aussi lui qui a été meurtrier dès le commencement, en provoquant volontairement par sa séduction et son mensonge, la corruption et séparation de l’esprit/âme de l’homme terrestre d’avec DIEU son Créateur, ainsi que la mort physique de son corps de chair, tiré de la poussière de la terre (Genèse, le chapitre 3).

Pour ce qui est du « péché » de l’homme :

Celui-ci a son origine, uniquement en l’homme terrestre, encore appelé, une âme vivante. C’est à cause de sa désobéissance envers le commandement de DIEU, qui a permis à Satan de « fusionner » avec son esprit/âme/corps et ainsi le corrompre dans son être tout entier (Genèse 2/ 15 à 17).

Qu’en est-il de « l’action de pécher » ?

L’action de pécher pour l’homme terrestre est, par un libre choix de sa part, le fait de placer sa volonté d’homme au premier plan dans sa vie, au travers de ses sens, de ses sentiments, ou de ses facultés terrestres, dans le but de se défaire volontairement de La Parole de DIEU et de sa volonté à son égard.

Et pour terminer, concernant « les péchés » de l’homme terrestre :

Les péchés sont les mauvais fruits de l’homme terrestre, qui est désormais captif de son corps du péché, son être entier, esprit/âme/corps corrompu, étant sous l’esclavage de Satan. C’est cette corruption qui fait partie intégrante de la nature de tous les hommes, après le péché de Eve et de Adam. Cet esclavage du péché de l’homme, c’est ce que le Seigneur JESUS, éclaire de Sa Lumière lorsqu’IL s’adresse à ses disciples, en leur montrant les conséquences du péché en l’homme terrestre.

Marc 7, versets 14 à 23 :
Ensuite, ayant de nouveau appelé la foule à lui, il lui dit : Écoutez-moi tous, et comprenez.
Il n’est hors de l’homme rien qui, entrant en lui, puisse le souiller ; mais ce qui sort de l’homme, c’est ce qui le souille.
Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende.
Lorsqu’il fut entré dans la maison, loin de la foule, ses disciples l’interrogèrent sur cette parabole.
Il leur dit : Vous aussi, êtes-vous donc sans intelligence ? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui du dehors entre dans l’homme ne peut le souiller ?
Car cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, puis s’en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments.
Il dit encore : Ce qui sort de l’homme, c’est ce qui souille l’homme.
Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie.
Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme.

Ainsi donc, les péchés de l’homme terrestre, ne sont que les mauvais fruits issus d’un « mauvais arbre », comme le dit encore le Seigneur JESUS dans Matthieu 7/17 et 18. Il est impossible à un mauvais arbre de porter du bon fruit, parce que c’est sa nature. C’est cette mauvaise nature, que Satan, l’instigateur du péché, a inculquée par son esprit corrompu, en l’homme et la femme, au commencement de leur vie terrestre. Satan s’est approprié en quelque sorte, « la paternité de DIEU » sur l’esprit/âme et corps physique de l’homme et de la femme, en corrompant leur être tout entier par son péché.

Si, l’Enfant de DIEU, veut ensuite comprendre dans la pratique de sa vie terrestre, comment et de quoi le Seigneur l’a rendu réellement libre lors de sa nouvelle naissance, il est important pour lui, de bien faire la différence, entre le péché de Satan, et le péché de l’homme qui le concerne. Même si l’origine du péché du monde est en Satan, celui de l’homme lui est personnel. C’est ce que j’ai dû aussi apprendre du Seigneur JESUS.

Bien des Enfants de DIEU confondent entre : Le péché (du monde), qui a son origine en l’iniquité de l’esprit qu’est Satan, et le péché (de l’homme), qui a son origine uniquement en la désobéissance de Eve et de Adam, envers le commandement de DIEU. Cette confusion, les incitent souvent à dire : « C’est la faute à Satan, si le monde est dans cet état ! », ou encore : « Si je suis un homme/femme pécheur, c’est à cause de Satan ! » Oui, cela est vrai, mais en partie seulement. En ce qui concerne le péché de l’homme, il ne faut pas minimiser la responsabilité de Eve et de Adam qui sont à l’origine de leur propre corruption (Genèse 3/11 à 24). Si Eve, ne s’était pas laissée séduire par Satan, en voulant être légale de DIEU, quant à la connaissance du bien et du mal, et si Adam, n’avait pas écouté Eve et serait resté dans l’obéissance à la Volonté de DIEU (Genèse 2/15 à 18), ils n’auraient jamais subi dans leur chair, les conséquences liées au péché de Satan.

En ce qui concerne le péché de Satan, qu’il a commis envers DIEU le Père des esprits, en déformant volontairement le commandement de DIEU donné à l’homme, afin de le perdre, c’est ce péché qui lui a été imputé personnellement, et ne lui sera jamais pardonné, ni dans les cieux, ni sur cette terre, ni éternellement (Genèse 3/15, Apocalypse, chapitre 20). Je dis cela, parce que beaucoup rejettent systématiquement la faute sur Satan, lorsqu’ils marchent encore selon les désirs et les passions de leur chair d’autrefois, sous prétexte qu’ils sont libres du péché, libres de tout dans ce monde (Galates 5/13 à 21, Tite 1/15, ou 1 Corinthiens 6/12). L’apôtre Jacques, définit parfaitement bien cet état d’esprit de ces Enfants de DIEU.

Jacques 4, versets 1 à 10 :
D’où viennent les luttes, et d’où viennent les querelles parmi vous ? N’est-ce pas de vos passions qui combattent dans vos membres ?
Vous convoitez, et vous ne possédez pas ; vous êtes meurtriers et envieux, et vous ne pouvez pas obtenir ; vous avez des querelles et des luttes, et vous ne possédez pas, parce que vous ne demandez pas.
Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions.
Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre DIEU ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de DIEU.
Croyez-vous que l’Écriture parle en vain ? C’est avec jalousie que DIEU chérit l’Esprit qu’IL a fait habiter en nous.
Il accorde, au contraire, une grâce plus excellente ; c’est pourquoi l’Écriture dit : DIEU résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles.
Soumettez-vous donc à DIEU ; résistez au diable, et il fuira loin de vous.
Approchez-vous de DIEU, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus.
Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse.
Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera.

Malgré, que je parle ainsi, je ne juge personne. DIEU m’est témoin, cela n’est pas dans mon cœur. Si le Seigneur JESUS a permis que je vive un temps sous la garde de la Loi selon la lettre, de 1974 (ma repentance), jusqu’en 1986 (ma nouvelle naissance), c’était dans un but précis, que j’ai compris après ma nouvelle naissance. Ne croyez pas que ma croissance spirituelle, s’est faite en un jour, en une semaine, en un mois, en une année. C’est au travers de l’ensemble de toutes ces années de marche avec le Seigneur JESUS, d’une part, sous la Loi, et d’autre part, sous la Grâce, que cela s’est fait jusqu’à ce jour, et que je continue d’apprendre encore du Seigneur JESUS, l’ESPRIT.

Je suis parfaitement bien conscient de ce qui se passe dans le cœur de mes Frères ou Sœurs en CHRIST, ou ceux ou celles qui vivent encore sous la garde de la Loi selon la lettre, même s’ils ne sont pas conscients de cela. Si cela peut aider l’Eglise, quoique j’ai peu de puissance, ce qui fait ma force depuis toutes ces années, et me garde depuis ma nouvelle naissance, libre du péché, libre de mon corps du péché, et libre de Satan, c’est cette Parole que le Seigneur JESUS m’a donné à ma repentance à l’âge de 21 ans.

Jean 20, verset 29 :
Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru !

Cette Parole : « Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ! », le Seigneur JESUS l’a gravée dans mon cœur, et personne ne peut l’ôter. Pourtant, DIEU m’est témoin, pendant toutes ces années, je peux vous dire, qu’il y en a eu des personnes qui prétendaient être en CHRIST, et qui ont essayé de soustraire d’une manière ou d’une autre, ce verset de mon esprit/âme, afin que je passe de l’Évangile de CHRIST, à leur évangile tronqué de La Vérité, mais n’y sont jamais parvenus. Si j’ai omis volontairement la partie du verset : « Parce que tu m’as vu, tu as cru… », c’est tout simplement, parce cette partie du verset ne m’a jamais concerné, même si pendant un temps sous la garde de la Loi, ma Foi en La Parole du Seigneur JESUS, était partiellement tronquée de Sa Vérité, au travers d’enseignements venant du monde. Voilà, comment l’ESPRIT-SAINT de DIEU qui était avec moi lors de ma repentance, et non pas encore en moi (Jean 14/15 à 18), me gardait dans ma Foi au travers des paroles du Seigneur JESUS que je lisais dans ma Bible, pendant toutes ces années de vie sous la Loi, et, étant désormais en moi depuis ma nouvelle naissance, me garde jusqu’à ce jour dans La Grâce de DIEU. C’est pourquoi, j’insisterais toujours sur le fait d’écouter et de suivre le Seigneur JESUS homme, comme étant le seul Modèle de Vie spirituelle à vivre, et sur lequel, l’Enfant de DIEU doit se reposer par sa Foi, dans sa Vie nouvelle. Qu’est-il écrit de JESUS le Fils de l’homme ?

Esaïe 7, versets 14 et 15 :
C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.
Il mangera de la crème et du miel, jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien.

Luc 2, versets 48 à 52 :
Quand ses parents le virent, ils furent saisis d’étonnement, et sa mère lui dit : Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous ? Voici, ton père et moi, nous te cherchions avec angoisse.
Il leur dit : Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon Père ? Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.
Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait toutes ces choses dans son cœur.
Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce, devant DIEU et devant les hommes.

Au travers de ces versets, nous voyons que JESUS, homme, quoiqu’IL fut Fils de DIEU par sa Nature céleste, lorsqu’IL est né sur terre de la volonté de son Père (Luc 1/35, Jean 8/42), IL est conduit et gardé pendant tous les jours de sa chair, par l’ESPRIT SAINT qu’est DIEU son Père en Lui. Néanmoins, pendant un temps de sa vie terrestre, IL est en quelque sorte (selon les Ecritures), placé sous « la garde » de la Loi (selon la lettre) par le biais de « tuteurs » choisis par DIEU. Il y a Joseph, issu de la postérité de David, et Marie, qui deviendra par la suite sa femme (Matthieu 1/1 à 16), tous deux pieux, et observateurs de la Loi (Galates 4/4, 2 Timothée 2/8). Ce tutorat pour JESUS homme, demeure, jusqu’à ce que DIEU son Père, considère que son Fils, est en âge d’accomplir toute sa volonté sur la terre (Jean 6/38, Luc 4/1 à 21). Quoique d’apparence, le Seigneur JESUS semblait vivre sous la Loi selon la lettre, cela ne veut pas dire pour autant, qu’IL vivait sous cette Loi (Luc 2/41 à 52, Matthieu 13/54 à 58). Le Seigneur JESUS était sous la Loi de l’ESPRIT-SAINT de son Père en lui, accomplissant ainsi dans sa chair, toute la Loi, non pas selon la lettre, mais selon l’ESPRIT, venant de DIEU son Père en lui (Jean 8/29, Matthieu, chapitre 5, etc…).

Il en est de même pour l’Enfant nouveau-né de DIEU, au commencement de sa Vie nouvelle (Romains 8/29 et 30). Par sa Foi et son obéissance à La Parole de DIEU, au moyen de l’ESPRIT de CHRIST en lui, il va croître progressivement dans la Grâce de DIEU (Marc 4/26 à 29). Cette croissance, dans un premier temps, se fait par une connaissance du Seigneur JESUS homme, selon un entendement terrestre (2 Corinthiens 5/16). L’Enfant de DIEU sait qu’il est né de DIEU, né d’en Haut, il va devoir tout apprendre de cette Vie nouvelle qu’il ne connaît pas encore, à l’image de JESUS homme, qui, après sa naissance sur la terre, a dû apprendre à faire la Volonté de son Père. C’est pourquoi, au commencement de sa Vie nouvelle, l’Enfant de DIEU comprend cette Vie d’en Haut, avec un entendement, ou raisonnement humain, c’est-à-dire, d’en bas, terrestre, mais, cela ne veut pas dire pour autant, qu’il marche selon « sa chair » de sa vieille nature d’autrefois. Dans un premier temps, cette façon de connaître le Seigneur JESUS selon son nouvel entendement d’homme libre du péché, va ressembler dans la Vie de l’Enfant de DIEU, à une marche semblable d’apparence, à celle sous la garde de la Loi selon la lettre, bien entendu, sans être pour autant sous la Loi et sous l’esclavage des rudiments de la Loi (Galates 4/1 à 7).

Au fur et à mesure de sa croissance spirituelle, sous l’action de l’ESPRIT-SAINT, l’entendement de l’Enfant de DIEU va se détacher progressivement de cette compréhension humaine qu’il a de CHRIST, pour être remplacé par un entendement spirituel (1 Corinthiens, chapitre 2). Petit à petit, jour après jour, cet entendement nouveau, va se concrétiser dans sa Vie nouvelle, non plus par une marche d’apparence sous la Loi selon la lettre, mais par une marche selon une Loi de liberté, que va lui révéler le Seigneur JESUS, par son ESPRIT de Vie en lui (Jean 16/12 à 16). Ainsi, à l’Image de JESUS homme, l’Enfant né de DIEU, pendant tout le temps de sa croissance physique et spirituelle, va croître en sagesse, en stature, et en grâce, devant DIEU son Père, et devant les hommes (qui aiment La Vérité).

Au commencement de sa Vie nouvelle spirituelle, il est tout à fait possible qu’un Enfant de DIEU, soit plus vulnérable aux tromperies de Satan, à cause de son manque de la connaissance de CHRIST selon l’ESPRIT, Satan, par sa séduction et son mensonge, va tout faire pour essayer de semer le trouble en son esprit/âme pour le faire douter, et l’ébranler dans sa Foi, par rapport à ce qu’il vit par la Foi en La Parole de DIEU son Père, à savoir, qu’il est une nouvelle créature, qui n’est plus esclave de son corps du péché et de Satan (2 Corinthiens 5/17). C’est pourquoi, s’il ne demeure pas ferme par sa Foi, dans ce que le Seigneur JESUS lui dit pour sa Vie nouvelle (Jean 8/34 à 36), Satan peut arriver à le détourner progressivement de sa Foi qui lui vient de CHRIST, en lui faisant croire que sa Vie nouvelle est partagée, entre le bien et le mal, entre le Nouvel homme et le vieil homme, ou, entre le bon arbre, et le mauvais arbre.

Matthieu 7, versets 17 et 18 :
Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.
Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.

Si, Satan, parvient par la séduction et le mensonge, à créer en l’esprit/âme de l’Enfant de DIEU, ne serait-ce qu’un tout petit doute, dès cet instant, il est parvenu à implanter « l’incrédulité » dans le cœur de celui-ci. L’Enfant né de DIEU doit savoir, que, dès qu’il a un doute de ce que DIEU le Père lui dit par le biais de son Fils, le Seigneur JESUS, c’est l’incrédulité qui remplace sa Foi. C’est pourquoi, il est primordial pour l’Enfant né de DIEU, par sa Foi, de croire pour sa Vie nouvelle, uniquement, ce que le Seigneur JESUS dit. C’est Lui, La Vérité qui vient du Père et lui donne La Vie qui vient d’en Haut, ou Sa Vie.

Jean 8, verset 12 :
JESUS leur parla de nouveau, et dit : Je suis la Lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la Lumière de La Vie.

Lorsque Satan par son mensonge, est parvenu à ses funestes fins avec un Enfant de DIEU, c’est qu’il est arrivé à le placer dans l’impasse de l’incrédulité. Je parle d’une « impasse », parce qu’une fois engagé dans l’incrédulité, il n’y a qu’une seule manière d’en sortir, c’est de revenir à la Foi de CHRIST, par le biais de la Vérité de son Evangile. Une fois l’incrédulité plantée comme une semence dans le cœur de l’Enfant de DIEU, Satan va essayer de s’approprier progressivement des droits sur l’esprit/âme nouveau de celui-ci, dans le but de le corrompre totalement dans son corps de chair, comme il l’a fait avec le premier Adam. Néanmoins, toute cette séduction du « péché » pour essayer de corrompre un Enfant de DIEU, ne peut se faire et aboutir dans sa Vie nouvelle, que, je dis bien, que, si celui-ci, lui donne volontairement son consentement à Satan. L’Enfant de DIEU peut être tenté par le doute, ou toutes autres choses. Mais, s’il rejette le doute, ou toutes ces choses, ou autres choses, Satan ne peut rien faire. N’est-ce pas ce que dit l’apôtre Jean ? Je le cite à nouveau.

1 Jean 5, verset 18 :
Nous savons que quiconque est né de DIEU ne pèche point ; mais celui qui est né de DIEU se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.

Comme je l’ai déjà dit plus avant, pour séduire et perdre un Enfant de DIEU, la ruse de Satan, c’est de se déguiser en ange de lumière, ainsi que ses serviteurs, en se faisant passer pour être l’ESPRIT de DIEU, ou la Lumière de DIEU. Malheureusement, c’est par le fait d’écouter et de suivre un grand nombre d’enseignements ne se tenant pas dans La Vérité, que bien des Enfants de DIEU, demeurent incrédules, et « stagnent », au travers d’une attitude de vie plus ou moins « irréfléchie » pendant un temps de leur Vie spirituelle, jusqu’à ce qu’ils acceptent de revenir par la Foi qui leur vient de l’ESPRIT de CHRIST en eux, à la Vérité de l’Evangile concernant leur Vie nouvelle en CHRIST. Quoique DIEU notre Père veille sur son Eglise et ses Enfants, jamais IL ne forcera l’un de ceux-ci à l’aimer, ou Lui obéir, ou obéir à l’ESPRIT-SAINT en lui, par « obligation ». Le Seigneur c’est l’ESPRIT, et là où est l’ESPRIT du Seigneur, là est la liberté (2 Corinthiens 3/17). Seule l’obéissance de la Foi en La Parole de JESUS, le CHRIST de DIEU, au moyen de l’ESPRIT-SAINT, gardera, l’esprit (la pensée), l’âme de l’esprit (le cœur) dans le corps physique de l’Enfant né de DIEU, Saint, pur, irrépréhensible devant DIEU,.

Tous les Enfants de DIEU témoignent que DIEU est leur Père Céleste, et son Fils JESUS-CHRIST, leur Seigneur, et cela me réjouit. Mais, combien sont-ils vraiment à le réaliser d’une manière concrète dans leur Vie nouvelle ? DIEU notre Père, n’est pas un Père « lointain », qui agit envers ses Enfants, comme s’ils étaient des « Enfants d’adoptions », dans l’espérance d’une autre vie à venir. DIEU est présent sur terre en tous ses Enfants (Luc 17/20 et 21, Ephésiens 4/6). Ce qui fait obstacle au développement spirituel d’un grand nombre, c’est le fait de rester incrédules quant à ce que La Parole de DIEU dit, au travers des divers écrits de la Bible, qui affirment clairement la possibilité de pouvoir vivre réellement libre du péché, libre de son corps du péché, et libre de Satan.

Malheureusement, au lieu de croire DIEU et Sa Parole, bien des Enfants de DIEU persistent dans l’incrédulité en croyant Satan, le père du mensonge, qui par de faux enseignements, inculque sournoisement à leur esprit/âme, par le biais des sens, ou des sentiments, ou des raisonnements humains, que la « fatalité » pour leur vie terrestre, sera de demeurer toujours dépendants de « leur chair » corrompue d’autrefois. Satan, leur fait croire qu’ils vont vivre dans leur chair d’Enfants nés de DIEU, une double personnalité. Une, régit par Satan, et l’autre régit par l’ESPRIT-SAINT de DIEU, s’opposant continuellement dans leur être intérieur. Effectivement, ce conflit intérieur existe réellement, mais pas après la nouvelle naissance. Si, celui-ci a un jour existé dans ma vie, c’était autrefois, avant ma nouvelle naissance, lorsque je n’étais pas né de DIEU, alors que je pensais l’être. Le Seigneur JESUS m’est témoin, depuis ma nouvelle naissance, ce conflit intérieur, n’existe plus dans ma Vie nouvelle, mais cela ne veut pas dire que Satan n’essaie pas de me perdre. Si je vous dis cela, ce n’est pas pour me mettre en avant, mais pour bien montrer à l’Eglise qu’une fois nés de DIEU, nous sommes réellement des nouvelles créatures, les choses anciennes sont réellement passées, toutes choses sont réellement devenues nouvelles (2 Corinthiens 5/17).

Cette pensée d’une double personnalité intérieure, vient de l’homme encore charnel qui en a fait un enseignement qui repose sur un mensonge, derrière lequel se cache l’esprit de l’antéchrist, Satan. Cet enseignement n’est pas inspiré par l’ESPRIT SAINT qu’est DIEU le Père des esprits. L’Enfant de DIEU ne doit pas écouter, ni laisser pénétrer en son esprit/âme, un tel enseignement, il est charnel et diabolique. Cette « chair » du péché, ou le vieil homme avec son « corps du péché », est crucifié une fois pour toutes, avec et en CHRIST sur sa croix (Romains 6/1 à 7). Jamais, je dis bien, jamais, il ne pourra être « sanctifié » progressivement à force de bonne volonté, et ne le sera jamais, de quelques manières dont l’homme charnel essayera de le faire. Le « péché » que Satan a provoqué en l’homme à sa création, régnera toujours en maître dans cette chair corrompue de l’homme animal.

Mais, en l’homme spirituel né de DIEU, cette « chair du péché » n’existe plus. Seuls, « la chair et le sang » de CHRIST forment l’homme spirituel (1 Corinthiens 2/11 à 16, Jean 6/53 à 58), ou, si vous préférez, « la chair et le sang » de CHRIST forment la nouvelle créature née de l’ESPRIT de Vie du Fils de DIEU (Colossiens 2/10 à 15). L’Enfant né de DIEU est par sa Foi en La Parole de DIEU, issu du Corps de CHRIST (1 Corinthiens 12/27, Ephésiens 1/20 à 23). Il est un Fils, ou une Fille de DIEU à part entière, et cela, déjà sur cette terre (Romains 9/24 à 26, Colossiens 1/12 à 23, et 2 Corinthiens 6/14 à 18).

Maintenant, comment comprendre spirituellement et concrètement, ce qu’est être libre du péché et de Satan, au travers de l’Œuvre Parfaite de DIEU, en son Fils JESUS-CHRIST notre Seigneur ? Je ne cesserais de me répéter, le seul et l’unique Modèle de Vie à suivre pour l’Enfant né de DIEU, c’est celui de notre Seigneur JESUS, homme, ou le Fils de l’homme. Je reprends les versets déjà cités plus avant dans cette vidéo, concernant une étape de la Vie de notre Seigneur JESUS, petit Enfant. Qu’est-il est écrit à son sujet ?

Esaïe 7, versets 14 et 15 :
C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.
Il mangera de la crème et du miel, jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien.

Il est bien écrit de JESUS enfant, qu’IL mangera de la crème et du miel, jusqu’à ce qu’IL sache rejeter le mal et choisir le bien ?

Pendant le temps de la croissance de JESUS homme, IL est passé par toutes les étapes d’une vie terrestre, jusqu’à arriver à sa stature parfaite. Il y a eu un temps dans sa Vie, où le Seigneur JESUS homme a dû apprendre à rejeter le mal et choisir le bien, et même un temps où IL a dû apprendre l’obéissance par les choses qu’IL a souffertes (Hébreux 5/7 à 10). Nous savons que le péché ou « le mal », n’était pas en le Seigneur JESUS à sa naissance sur terre (Jean 14/30). Alors, vous êtes-vous déjà posé la question : Si, le mal ou le péché, n’était pas en le Seigneur JESUS à sa naissance sur terre, quel était donc, ce « mal », ou ce « péché », qu’IL devait rejeter pendant les jours de sa chair ? C’est important pour l’Enfant né de DIEU de savoir ce qu’est ce « mal » et ce qu’est ce « bien », parce que sa Vie nouvelle, ne fait qu’une seule et même Vie en JESUS le Fils de l’homme, qui est né d’en Haut (Jean 8/42).

La réponse à cela est tellement simple, qu’elle demeure cachée aux yeux de l’esprit/âme du plus grand nombre (Jean 5/39 et 40), mais, elle est révélée par La Vie aux « Enfants » (Matthieu 11/25, Matthieu 18/3). Le « mal » ou « le péché » que le Seigneur JESUS devait apprendre à rejeter, pendant les jours de sa chair, était simplement, tout ce qui n’était pas en conformité, avec la volonté de DIEU son Père pour sa Vie nouvelle d’homme spirituel. Ainsi, en ne faisant que la Volonté de son Père, IL ne faisait que le choix du « bien » pour sa Vie d’homme né d’en Haut, ou de dernier Adam (Jean 8/28 et 29).

Ce « mal », ou, ce « péché », sous la forme de la désobéissance à la Volonté de DIEU son Père, voilà ce que Satan voulait faire pénétrer dans la chair de JESUS homme (Luc 4/1 à 13), une chair, qui était tout aussi vulnérable au péché, que celle de tous les hommes terrestres (Philippiens 2/5 à 8, Hébreux 2/14 à 18). Satan aurait aimé pouvoir souiller et corrompre l’être entier de JESUS homme, c’est-à-dire, corrompre par son péché, son Esprit/âme et corps physique d’homme Nouveau-né, comme il l’a fait avec Eve et Adam, mais il n’y est pas parvenu. Pendant tous les jours de sa chair, le Seigneur JESUS homme, n’avait son regard qu’en les choses d’en Haut (Matthieu 6/33), IL n’avait qu’une « seule Foi », celle en La Parole de DIEU son Père (Hébreux 12/2). C’est aussi pour cela que notre Seigneur JESUS pouvait témoigner de sa Vie d’homme sans péché, et confondre ceux qui l’accusaient et voulaient le faire mourir, alors que ces mêmes personnes prétendaient avoir DIEU comme Père.

Jean 8, versets 42 à 47 :
JESUS leur dit : Si DIEU était votre Père, vous m’aimeriez, car c’est de DIEU que je suis sorti et que je viens ; je ne suis pas venu de moi-même, mais c’est Lui qui m’a envoyé.
Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage ? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole.
Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge.
Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas.
Qui de vous me convaincra de péché ? Si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas ?
Celui qui est de DIEU, écoute les paroles de DIEU ; vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de DIEU.

Avez-vous compris maintenant, pourquoi il est si important, que par sa Foi, l’Enfant né de DIEU, doit laisser l’ESPRIT-SAINT, ou l’ESPRIT de Vie du Fils en lui (Galates 4/6, Romains 8/9), lui inculquer, la Vie de JESUS homme, au travers de l’image de sa croissance terrestre, passant de l’état de bébé, à petit enfant, ensuite jeune homme, pour devenir homme fait. Je le répète, malgré que le Seigneur JESUS soit né de DIEU, il y a eu un temps dans sa Vie d’homme, où IL a dû apprendre à rejeter le mal et choisir le bien. Un temps, où, IL a dû apprendre l’obéissance par les choses qu’IL a souffertes (Hébreux 5/7 à 10). C’est important pour l’Enfant né de DIEU, de toujours garder par la Foi en son esprit/âme, ce Modèle de Vie qui lui vient de DIEU son Père, pour son éducation et son enseignement, afin de le rendre inébranlable dans sa Foi en la Vie de CHRIST pour sa Vie nouvelle (1 Pierre 5/6 à 11).

Être transformé en la Vie de JESUS le Fils de l’homme, ainsi en est-il pour un Enfant né de DIEU qui vit sur terre. Par sa Foi en La Parole de DIEU son Père, il est né d’en Haut, sans « le mal », c’est-à-dire, sans le péché en lui (Jean 1/12 et 13). Il vit transformé par l’ESPRIT-SAINT, de jour en jour, et de gloire en gloire, à l’Image de JESUS homme (2 Corinthiens 3/17 et 18), et cela, au moyen de sa Foi, qu’il a de l’ESPRIT de Vie de CHRIST en lui (Romains 8/9). Il marche par l’ESPRIT-SAINT en lui, de la même manière qu’a marché JESUS, le Fils de l’homme, pendant les jours de sa chair (1 Jean 2/6, et 1 Jean 4/17). Mais avant qu’un Enfant de DIEU, sache rejeter le mal, c’est-à-dire, avant qu’il sache rejeter tout ce qui n’est pas, la volonté de DIEU son Père pour sa Vie nouvelle, et qu’il puisse choisir le bien, c’est-à-dire, faire uniquement la volonté de DIEU son Père, il va devoir, au moyen de sa Foi, apprendre à écouter et obéir au Seigneur, en laissant totalement son entendement humain de côté, afin que l’ESPRIT en lui, puisse lui inculquer progressivement, l’entendement de JESUS homme, à son nouvel homme intérieur (Ephésiens 3/14 à 21). C’est ce que notre Seigneur JESUS voulait faire comprendre à ses disciples lorsqu’IL leur disait :

Matthieu 18, verset 3 :
(JESUS dit) : Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.

Matthieu 11, versets 25 et 26 :
En ce temps-là, JESUS prit la parole, et dit : Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.
Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi.

L’Enfant né de DIEU, après sa conversion par CHRIST, là, je parle de la vraie conversion qui donne La Vie nouvelle (Luc 22/31 et 32), le plus important à faire pour lui, est de demeurer par l’obéissance de sa Foi, fidèle à la volonté de DIEU son Père, en se chargeant de « sa croix », à l’Image du Seigneur JESUS (Matthieu 10/32 à 39, Matthieu 16/24 à 26, etc…). Pour un grand nombre, se charger de sa croix, cela sous-entend, une vie de sacrifices, de souffrances, de renoncements, d’obligations, d’observations de règles, etc., etc…Cela ressemble à un fardeau à porter toute sa Vie nouvelle. Ce n’est pas cela du tout ! Relisez ce que le Seigneur JESUS dit dans Matthieu 11/27 à 30. Se charger de sa croix, à l’image du Seigneur JESUS, il n’y a rien de plus simple à vivre. Il suffit à l’Enfant de DIEU, qu’il s’offre avec sa volonté d’homme libre, qu’il a reçu par sa nouvelle naissance, à DIEU son Père, par Amour pour LUI (Hébreux 10/5 à 10), en laissant désormais l’ESPRIT-SAINT en lui, transformer son être intérieur dans sa totalité, à l’Image de Celui qui l’a créée, afin qu’il puisse accomplir uniquement la Volonté de DIEU son Père, pendant les jours qu’il lui reste à vivre sur cette terre. Et pour que cela puisse se faire, l’Enfant né de DIEU doit repartir de zéro dans sa Vie nouvelle, afin de devenir comme un petit enfant qui a tout à apprendre de cette Vie de JESUS homme qui vient d’en Haut, cette Vie nouvelle qu’il ne connaît pas du tout à sa nouvelle naissance.

Ainsi, si l’Enfant de DIEU commence sa Vie nouvelle, et sa marche par l’ESPRIT, avec l’entendement d’un petit enfant (Matthieu 18/3), alors il entrera par sa Foi dans le Royaume de DIEU son Père, et les yeux de son esprit/âme s’ouvriront progressivement, pour contempler en lui, je dis bien, en lui, c’est-à-dire, en sa personne, l’Œuvre Parfaite de DIEU son Père, au travers de l’ESPRIT de Vie de son Fils, qui lui donne sa Vie. Par l’ESPRIT de Vie du Fils de l’homme en lui, l’Enfant de DIEU comprendra qu’il est sur terre, une nouvelle créature, libre du péché, libre de son corps du péché et libre de Satan. Etant né, uniquement de la volonté de DIEU son Père (Jean 1/12 et 13), son esprit/âme nouveau, est vierge de la connaissance de sa volonté, qui lui sera inculquée jour après jour par CHRIST en lui, l’ESPRIT.

A l’Image du Seigneur JESUS homme, qui pendant les jours de sa chair, par sa Foi, et son obéissance à l’ESPRIT-SAINT en lui, a vaincu le mal par le biais de sa chair (ou au travers de sa chair), en ne faisant que la volonté de son Père, il en est de même pour l’Enfant de DIEU pendant les jours de sa chair. DIEU le Père, pendant tous les jours de la Vie nouvelle de son Enfant sur terre, tout en tenant compte de son âge spirituel et physique, que Lui seul connaît réellement, seul, ce que va lui montrer l’ESPRIT-SAINT en lui, comme étant « le mal », c’est-à-dire, tout ce qui n’est pas en conformité avec la volonté de DIEU son Père pour sa Vie nouvelle, immuablement, l’Enfant né de DIEU, va le rejeter et choisir le bien, c’est-à-dire, choisir d’obéir à la volonté de DIEU son Père, et ainsi, ne faire que ce qui Lui est agréable (Jean 8/29, Hébreux 10/14 à 23). Je le répète, le « mal » pour un Enfant né de DIEU, c’est tout ce qui ne se tient pas dans la Vérité de l’Evangile de CHRIST, ou ne se tient pas dans la volonté de DIEU à son égard, c’est-à-dire, toutes formes du mal qui vient de l’extérieur à sa personne, pour essayer de pénétrer son être intérieur et le corrompre dans son être entier d’homme nouveau-né.

Comme l’être intérieur d’un Enfant né de DIEU, est transformé par l’ESPRIT-SAINT, à l’Image de celui de JESUS le Fils de l’homme, pour bien comprendre le développement spirituel de celui-ci, il faut se rappeler que JESUS le Fils de l’homme, est né d’en Haut sur terre, avec un Esprit Saint, une âme pure, et un corps physique non corrompu par le péché, que DIEU son Père lui a formé (Luc 1/35, Hébreux 10/5). Le combat spirituel de JESUS homme, était de s’être « dépouillé » temporairement de sa nature divine, afin de pouvoir « revêtir » une chair mortelle, vulnérable au péché. Une chair semblable (esprit/âme/corps) à celle de l’homme mortel (Philippiens 2/5 à 8, Romains 8/3). Attention, « semblable », ne veut pas dire « identique ». Ainsi, par la Foi et l’obéissance en La Parole de DIEU son Père, IL a pu accomplir toute Sa Volonté dans sa chair, ou, au travers de sa chair (Hébreux 10/19 à 23). Le but de DIEU, étant de délivrer le monde du péché de Satan, qui gardait l’homme captif de son corps du péché. DIEU a donné ainsi à toute l’humanité par le don de son Fils, la possibilité de pouvoir vivre libre de l’esclavage de Satan, qu’elle subissait par hérédité, à cause de la désobéissance de Eve et d’Adam (Genèse, chapitre 3).

Dès sa nouvelle naissance, l’Enfant né de DIEU, vit sa naissance spirituelle qui lui vient aussi d’en Haut, uniquement par « sa Foi », en la Vie, la mort, et la résurrection de JESUS-CHRIST son Seigneur. Son combat spirituel à lui, ce n’est plus de vouloir constamment essayer de se « dépouiller » de sa vieille nature d’autrefois, ou de ses péchés d’autrefois, parce que cela a été fait par, et dans le baptême en la mort de CHRIST, une fois pour toutes. L’Enfant de DIEU, ayant été dépouillé par CHRIST de sa vieille nature, une fois pour toutes, il doit désormais par sa Foi, se « revêtir » de la nature de CHRIST, le Fils de l’homme, ou se laisser revêtir par l’ESPRIT de Vie en lui, de cette nature qui lui vient d’en Haut.

Colossiens 2, versets 10 à 12 :
Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité.
Et c’est en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de CHRIST, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair : ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en Lui et avec Lui, par la Foi en la puissance de DIEU, qui l’a ressuscité des morts.

2 Corinthiens 5, versets 4 et 5 :
Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la Vie.
Et celui qui nous a formés pour cela, c’est DIEU, qui nous a donné les arrhes de l’ESPRIT.

Jean 6, versets 53 à 58 :
JESUS leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la Vie en vous-mêmes.
Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour.
Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage.
Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui.
Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.
C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts : celui qui mange ce pain vivra éternellement.

Cette Vie nouvelle qui est donnée par DIEU le Père à son Enfant, a fait de lui son Saint Temple (Jean 14/23, et, 1 Corinthiens 3/16). Ainsi, tout comme le Seigneur JESUS homme, l’Enfant de DIEU par sa Foi en La Parole de DIEU son Père, dans sa position sur terre en tant que Fils ou Fille de DIEU, peut désormais accomplir toute Sa Volonté dans sa chair, ou au travers de sa chair, qui par sa Foi, est en CHRIST. Ainsi, DIEU, par son ESPRIT SAINT en lui, peut le garder à sa seule Gloire, affranchi et réellement libre du péché et de Satan, pendant tous les jours de sa chair.

1 Thessaloniciens 5, versets 23 et 24 :
Que le DIEU de paix vous sanctifie lui-même tout entier, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible,lors de l’avènement de notre Seigneur JESUS-CHRIST !
Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est LUI qui le fera.

Malgré toutes les promesses que DIEU fait à chaque Enfant qui naît de LUI, pour le garder dans son être entier esprit/âme/corps, irrépréhensible jusqu’au retour de CHRIST, et également, pour que cela puisse être vécu concrètement sur terre par l’Enfant né de DIEU, cela va dépendre de sa Foi et de son obéissance à la volonté de DIEU son Père, à son égard. Néanmoins, il y a un point important, que l’Enfant de DIEU ne doit jamais oublier, même après sa nouvelle naissance, sa chair mortelle sans le péché en elle, demeure toujours vulnérable au péché, c’est-à-dire, vulnérable aux attaques de Satan, sous toutes ses formes. C’est pourquoi, en parlant de sa propre chair vulnérable au péché, le Seigneur JESUS disait à ses disciples dans,

Matthieu 26, verset 41 :
Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible.

Veiller, ne veut pas dire, s’inquiéter, ou, constamment vivre sur la défensive, ou dans la crainte de commettre le « péché ». Laissez-vous placer par l’ESPRIT-SAINT, dans la chair de JESUS, le Fils de l’homme (Jean 6/51 à 58), laissez-LE vous remplir de La Paix de CHRIST, qui n’est pas la paix qui vient du monde (Jean 14/27). Pensez-vous vraiment que le Seigneur JESUS était constamment dans l’inquiétude, ou, sur la défensive quant aux attaques de Satan, concernant « sa chair » faible, c’est-à-dire, vulnérable au péché ? Pas du tout, IL connaissait très bien son adversaire, Satan, et après avoir appris à rejeter le mal et choisir le bien pendant un temps de son enfance spirituelle, étant toujours à l’écoute de l’ESPRIT-SAINT de DIEU son Père en lui (Jean 5/19, Jean 8/28), IL veillait sur lui-même, ou se gardait lui-même, pendant tous les jours de sa chair (1 Jean 5/18). L’Enfant de DIEU doit demeurer par sa Foi, dans le repos en La Parole de DIEU son Père (Hébreux 4/9 à 11), qu’IL a faite chair, en lui, je dis bien, en lui, par le biais de celle de son Fils, JESUS-CHRIST notre Seigneur.

Hébreux 4, versets 14 à 16 :
Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, JESUS, le Fils de DIEU,demeurons fermes dans la Foi que nous professons.
Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché.
Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.

Ou encore :

Hébreux 12, versets 1 et 2 :
Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur JESUS, le Chef et le consommateur de la Foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de DIEU.

Il est bien écrit : « rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement,… ». S’il est vrai que le péché, enveloppe facilement l’Enfant de DIEU, puisque nous vivons sur cette terre qui est totalement corrompue par le péché, ce n’est pas pour autant que le péché se trouve en lui. Il y a une grande différence, entre le fait, que le péché enveloppe une personne, et le fait, que le péché soit en une personne, ou possède cette personne. C’est pour cela qu’il y a ce « combat » de la Foi (Galates 3/23 à 29), que l’Enfant de DIEU mène plus fortement au début de sa croissance et de son développement spirituel, jusqu’à ce qu’il sache, rejeter le mal, et choisir le bien à l’image de JESUS enfant, comme j’en ai donné l’explication plus avant dans cette vidéo, jusqu’à ce que CHRIST soit formé en lui (1 Pierre 5/8 à 11). Cela prend un temps dans la Vie de l’Enfant de DIEU, et ce n’est pas pour autant qu’il commet le péché à l’égard de DIEU son Père. Lui seul est Juge (1 Corinthiens 4/3 à 5), même si aux yeux des détracteurs de l’Evangile de CHRIST, ils prétendent qu’il pèche contre DIEU.

Ainsi, ce « combat » de la Foi vient du fait, que, d’un côté, se trouve Satan, venant de l’extérieur à sa personne, harcelant son esprit/âme nouveau, en faisant pression sur lui, par le moyen de sa vie passée dans sa chair corrompue d’autrefois, et de l’autre côté, se trouvant à l’intérieure de sa personne, l’ESPRIT de DIEU, ayant fait de son corps de chair, son Saint Temple (1 Corinthiens 3/16 et 17, et, 1 Corinthiens 6/19), le fortifiant dans sa Foi en sa nouvelle naissance, lui rappelant que, seule La Parole de DIEU est La Vérité (Galates 5/16 et 17). L’Enfant de DIEU, doit désormais apprendre à ne vivre, que, par sa Foi en La Parole de JESUS homme, étant La Parole de DIEU faite chair pour sa Vie nouvelle, et cela, parce que sa Vie nouvelle existe dans son être intérieur, qu’au travers de la Vie de CHRIST en lui (Hébreux 2/10 à 14, Galates 2/20). L’Enfant de DIEU ne doit pas se décourager, même s’il ne comprend pas tout, tout de suite, et même, s’il passe par toutes sortes d’épreuves ou tribulations, cela ne change rien aux promesses faites par DIEU son Père pour tous ses Enfants, nés de l’ESPRIT de Vie de son Fils, car comme l’apôtre Paul dit :

Romains 8, versets 29 et 35 :
Car ceux qu’IL a connus d’avance, IL les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.
Et ceux qu’IL a prédestinés, IL les a aussi appelés ; et ceux qu’IL a appelés, IL les a aussi justifiés ; et ceux qu’IL a justifiés, IL les a aussi glorifiés.
Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses ? Si DIEU est pour nous, qui sera contre nous ?
Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ?
Qui accusera les élus de DIEU ? C’est Dieu qui justifie !
Qui les condamnera ? CHRIST est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de DIEU, et il intercède pour nous !
Qui nous séparera de l’amour de CHRIST ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée ? selon qu’il est écrit : C’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.
Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par Celui qui nous a aimés.
Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de DIEU manifesté en JESUS CHRIST notre Seigneur.

Il est possible que pour l’Enfant né de DIEU, au début de sa croissance spirituelle, il subsiste encore de l’incompréhension. Je dirais que c’est normal, et peu importe cette incompréhension au commencement de sa Vie nouvelle, il faut seulement, que l’Enfant de DIEU, ait toujours en sa pensée, que, au commencement de la création, « le péché du monde », n’a son origine qu’en l’esprit mensonger qu’est Satan, et que, « le péché de l’homme », n’a son origine qu’en sa désobéissance au commandement de DIEU son Créateur.

Ainsi, pour un Enfant né de DIEU, libre du péché, libre de son corps du péché et libre de l’esclavage de Satan, ce que représente commettre le péché à l’égard de DIEU son Père, n’est que le fait, qu’après avoir connu Sa volonté pour sa Vie nouvelle, et cela, dans qu’elles que soient les circonstances de sa vie de tous les jours, il fait le choix de désobéir volontairement à l’ESPRIT de DIEU en lui. Pour imager cette désobéissance, ou ce péché volontaire, je dirais que c’est comme si l’Enfant de DIEU avait par sa volonté d’homme libre, volontairement poussé le SAINT-ESPRIT hors de son corps, pour ne plus qu’IL intervienne dans les choix de sa Vie nouvelle. Dès cet instant, il devient rebelle à La Vérité, qu’il le veuille ou non, il donne accès en son être entier, esprit/âme/corps, à l’esprit de l’antéchrist, Satan. Rappelez-vous, ce que je vous ai dit dans cette vidéo, DIEU notre Père, ne force personne à l’aimer, ou à demeurer en Lui (Jean 15/1 à 6). Les conséquences d’un tel choix, sont terribles pour la vie éternelle d’un Enfant de DIEU, demeurant par sa volonté, dans un état de rébellion, après avoir été sauvé du péché et reçu l’ESPRIT de son Fils, qui vient de Sa Grâce (Hébreux 6/4 à 8 et Hébreux 10/26 à 31). Voilà, ce qu’est « pécher » pour l’Enfant né de DIEU, c’est-à-dire, désobéir volontairement à DIEU en toute connaissance de sa volonté à son égard, et rien d’autre, et cela se nomme, blasphémer contre le SAINT-ESPRIT (Marc 3/28 et 29).

L’Enfant de DIEU qui est fidèle au Seigneur JESUS, selon la Lumière qu’il a reçue de l’ESPRIT en lui, il n’a rien à craindre, et surtout, il ne doit jamais se laisser accuser dans sa conscience par qui que ce soit (1 Jean 3/18 à 21). C’est ainsi que vivait également l’apôtre Paul avec sa conscience devant DIEU, et devant les hommes.

1 Corinthiens 4, versets 2 à 4 :
Du reste, ce qu’on demande des dispensateurs, c’est que chacun soit trouvé fidèle.
Pour moi, il m’importe fort peu d’être jugé par vous, ou par un tribunal humain. Je ne me juge pas non plus moi-même, car je ne me sens coupable de rien ;
mais ce n’est pas pour cela que je suis justifié. Celui qui me juge, c’est le Seigneur.

Comme l’écrit l’apôtre Paul, « …ce qu’on demande des dispensateurs, c’est que chacun soit trouvé fidèle », c’est-à-dire, que chaque Enfant né de DIEU, soit trouvé fidèle au Seigneur, cela, par rapport à son âge spirituel, et son degré de connaissance de la Vie de CHRIST en lui. Comment l’Enfant né de DIEU, qui, par sa Foi en CHRIST, est né sans le péché en lui, va-t-il pouvoir demeurer fidèle à la volonté de DIEU son Père ? C’est tout simple, DIEU son Père, dès sa nouvelle naissance, IL le confie sous la responsabilité de Son Fils (Jean 6/37), pour qu’IL lui inculque Sa Vie, par son ESPRIT de Vie (Jean 14/21). Cette Vie du Seigneur JESUS, l’ESPRIT, lui inculque progressivement, sans aller plus vite de ce que l’Enfant peut assimiler spirituellement, mais aussi, en fonction de sa faim et sa soif, à vouloir vivre cette Vie nouvelle qui lui vient d’en Haut.

Jean 6, versets 26 et 27 :
JESUS leur répondit : En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés.
Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l’homme vous donnera ; car c’est lui que le Père, que DIEU a marqué de son sceau.

Jean 6, verset 35 :
JESUS leur dit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.

Je reviens sur un point important qui concerne, l’accusateur des Frères et Sœurs de JESUS-CHRIST, Satan et ses serviteurs (Apocalypse 12/9 à 17 et 2 Corinthiens 11/13 à 15). L’Enfant de DIEU qui est fidèle au Seigneur JESUS selon la Lumière qu’il a reçue de l’ESPRIT en lui, il ne doit jamais laisser une accusation portée contre lui l’ébranler dans sa Foi, et cela, peu importe d’où vient cette accusation et par qui elle vient. A moins que le péché soit flagrant dans la vie d’un Enfant de DIEU, ou que le Seigneur JESUS révèle à l’Eglise, le péché de cette personne dans sa vie cachée (Actes 5/1 à 11), qui peut dire qu’il pèche, c’est-à-dire, qui peut dire, qu’il désobéit volontairement à la Volonté de DIEU son Père dans sa propre Vie, sinon, l’ESPRIT-SAINT qui est en lui (1 Corinthiens 2/11 et 12) ?

Pendant tout le temps du développement de l’Enfant de DIEU, jusqu’au jour, où il quittera cette terre pour rejoindre son Seigneur, si, chaque fois, compte tenu de l’âge spirituel de l’Enfant, que DIEU seul connaît réellement, dans toutes les circonstances permises par DIEU, dans sa vie ici-bas, il accepte toujours ce que l’ESPRIT lui montre comme étant la volonté de DIEU à son égard, et s’il obéit à cette volonté, l’Enfant né de DIEU ne péchera jamais. Ne pas commettre le péché ou « le mal » pour un Enfant né de DIEU, c’est aussi simple à vivre que ça. Je le répète, le « mal » pour un Enfant né de DIEU, à l’Image de la Vie de JESUS le Fils de l’homme, c’est tout ce qui ne se tient pas dans la Vérité de l’Evangile de DIEU, ou ne se tient pas dans la volonté de DIEU à son égard, c’est-à-dire, toutes formes du mal qui vient de l’extérieur à sa personne, pour essayer de pénétrer son être intérieur et de le corrompre dans son être entier d’homme nouveau-né. Comme déjà cité, c’est ce que le Seigneur JESUS a vécu pendant les jours de sa chair, et voici, ce qu’IL disait à ceux qui l’accusaient de commettre le péché.

Jean 8, versets 45 à 47 :
Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas.
Qui de vous me convaincra de péché ? Si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas ?
Celui qui est de DIEU, écoute les paroles de DIEU ; vous n’écoutez pas, parce que vous n’êtes pas de DIEU.

Contrairement aux détracteurs de l’Evangile de CHRIST, qui ne cessent de pointer du doigt, le ou les péchés dans la vie de leurs prochains, parce qu’eux-mêmes sont toujours esclaves du péché dans leur corps du péché, lorsque DIEU le Père voit en son Enfant, de la maladresse, ou de l’incompréhension, ou commettre des erreurs de jugements, ou de discernement, dues à son manque de la connaissance de CHRIST selon l’ESPRIT, par rapport à son âge spirituel, IL ne le condamne pas systématiquement, en lui disant qu’il a « péché », c’est-à-dire, que son Enfant a volontairement désobéi à l’ESPRIT-SAINT en lui, en toute connaissance des conséquences qui résulteraient de ses actes. Quels parents humains, agissent-ils ainsi avec leur enfant dès sa naissance, en le condamnant systématiquement, à chaque fois que l’enfant ne sait pas manger tout seul, ou ne sait pas marcher tout seul, ou boire tout seul, ou faire de suite toutes les choses correctement ? Au contraire, les parents de l’enfant, veillent sur lui. Combien de fois les parents devront-ils reprendre l’enfant dans ses manières de faire, de parler, de s’exprimer, etc…dans le but de le corriger pour son bien-être, ou dans sa façon d’être, jusqu’à ce qu’il sache par lui-même, marcher, se nourrir, et s’assumer, rejeter le mal et choisir le bien pour sa vie d’en bas ?

En ce qui concerne l’Enfant né de DIEU, et bien, DIEU son Père, fait la même chose avec lui. IL l’a créée, IL veille sur lui nuit et jour, IL en prend soin, IL le chérit. Quand l’Enfant de DIEU va vouloir aller plus vite que son âge, au risque qu’il commette des bêtises, DIEU son Père va le freiner, non pas en lui plaçant des embûches sur son chemin, mais IL va permettre dans sa Vie, dans la Vie de son Enfant, toutes sortes de circonstances ou de situations qui éveilleront et développeront ses sens spirituels, afin de lui apprendre le discernement, entre la volonté de l’ESPRIT-SAINT en lui, et l’influence de tous ces esprits mauvais, qui agissent dans ce monde invisible à l’œil humain, dans le but de le séduire par la tentation, afin de le perdre. Au travers de toutes ces situations par lesquelles l’Enfant de DIEU passera au cours de sa vie spirituelle et terrestre, de mieux en mieux, il va apprendre à écouter, et marcher par sa Foi, et son obéissance à la volonté de DIEU son Père, jusqu’à parvenir s’il lui est possible, à la perfection de CHRIST dans sa Vie nouvelle (Philippiens 3/12).

Personnellement, je ne suis pas arrivé à cette perfection de JESUS homme, dans ma Vie nouvelle, mais tout comme l’apôtre Paul, j’y aspire de tout mon être. Cela prend un temps, pour devenir adulte, spirituellement parlant, c’est le temps de DIEU. Un petit enfant d’un jour ne peut pas, dès le lendemain, avoir l’âge d’une semaine, ou d’un mois, ou plus encore. Ce qui est important pour l’Enfant né de DIEU, c’est qu’il doit toujours se rappeler, qu’il est possible de vivre déjà ici-bas, une réelle Vie nouvelle, sans le péché en elle, ni commettre le péché pendant les jours de sa chair, et cela, se fera uniquement, je dis bien, uniquement, par La Vérité de l’Evangile que DIEU son Père, lui a manifesté en chair dans sa Vie d’Enfant de DIEU, par le don de l’ESPRIT de Vie de son Fils JESUS-CHRIST, son Seigneur, et son Frère. Pour terminer, et comme encouragement pour l’Eglise, je cite à nouveau les paroles de l’apôtre Paul.

1 Thessaloniciens 5, versets 23 et 24 :
Que le DIEU de paix vous sanctifie lui-même tout entier, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur JESUS-CHRIST !
Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est Lui qui le fera.

Que la Paix et la Joie de notre Seigneur JESUS soient votre partage.

Patrick PETITOT – le 17-11-2019

Ce contenu a été publié dans Patrick PETITOT. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.