(1) – Romains 6 – Partie 1 : Vivre réellement libre du péché.

Transcription du texte de la vidéo N° 1 placée sur YouTube.

Bonjour,
Je me présente, je m’appelle Patrick PETITOT, j’ai 66 ans, et j’habite en France dans le Grand Est, plus précisément en Moselle à Faulquemont.

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de Romains 6. Bien entendu, pour une meilleure compréhension, je conseille de lire l’épître aux Romains dans son ensemble. Ce chapitre 6 est bien souvent passé sous silence, un peu comme 1 Jean chapitre 3, ou encore d’autres passages cités dans la Bible. Ils sont lus d’une manière superficielle, sans trop entrer dans les détails de divers versets sortis volontairement de leur contexte, des versets qui embarrassent certaines personnes qui prétendent marcher selon l’ESPRIT tout en témoignant qu’elles sont toujours en conflit intérieur entre leur chair, c’est-à-dire leur vieille nature et la Vie selon l’ESPRIT de DIEU, la Nouvelle Naissance qu’elles affirment pourtant vivre en étant conduites par ce même ESPRIT-SAINT.

Avant de développer ce chapitre 6 de l’épître aux Romains, il y a un point important à retenir lorsque nous lisons les écrits de l’apôtre Paul. Ce que je dis concernant les écrits de l’apôtre Paul, c’est également valable lors de toutes lectures des écrits dans la Bible. Ce qui manque à cette lettre de Paul pour qu’elle soit comprise correctement humainement, je précise bien « humainement », c’est l’origine des discussions, ou des échanges, ou peut-être d’autres courriers rapportés à Paul, qui poussé par l’ESPRIT, a ensuite rédigé sa lettre aux Romains ou encore ses autres lettres à l’Église répartie çà et là dans différents lieux.

Sans vouloir me mettre en avant, mais simplement expliquer pourquoi je fais cette vidéo, en ce qui me concerne, le Seigneur JESUS m’a fait comprendre dès ma Nouvelle Naissance il y a de cela plus de 33 ans, qu’il faut que je Le suivre selon son ESPRIT de Vie en moi et non selon la lettre ou les mots de quelques manières dont ils sont écrits et peu importe par qui ils sont écrits ou sont retransmis oralement. Lorsque je dis au présent : « Il faut que je Le suive… », c’est parce que cela est toujours vrai à ce jour, ça n’a pas changé depuis ma Nouvelle Naissance. Dans tous ces écrits de la Bible ou autres, seul ce que l’ESPRIT atteste en moi comme, étant Sa Vérité, est retenu en mon esprit/âme, et Sa Vérité est celle qui transforme « ma vie » à son Image, selon Sa Parole. En dehors de cette Vérité qui vient d’en Haut, étant active dans la Vie d’un Enfant né de DIEU, c’est uniquement le père du mensonge qui séduit le monde en prenant l’apparence de la lumière de CHRIST, qui est à l’œuvre dans la vie de toutes personnes qui pensent être conduites par l’ESPRIT, tout en marchant selon sa chair encore corrompue par le péché (Jean 8/44 et 2 Corinthiens 11/13 à 15).

Lorsque nous lisons notre Bible, j’espère que tous et toutes sommes bien conscients que ce que nous lisons est plus ou moins « partiel » ? En réalité, ce que nous lisons est un condensé d’écrits historiques récupérés çà et là à partir de nombreux fragments d’écrits qui ont été regroupés pour en faire « un livre », livre que nous appelons aujourd’hui, « La Bible ». Je dis cela pour bien faire comprendre ce qui va suivre dans le développement de Romains 6. Tous et toutes lorsque nous lisons ces écrits dans le but de croître dans La Vérité concernant les choses d’en haut, en essayant de les analyser, de les étudier, de les comprendre d’une manière humaine avec les moyens dont l’homme terrestre dispose, tant sur le plan physique, qu’intellectuel, cette façon de faire ne nous donnera jamais la révélation sur les choses d’en Haut. Il faut en être bien conscient, jamais, je dis bien, jamais, la Vie de CHRIST selon son ESPRIT de Vie ne nous sera révélée dans notre chair encore mortelle par cette manière de faire. La Bible comme nous la connaissons aujourd’hui, elle n’existait pas à l’époque de JESUS notre Seigneur, ni même du temps des apôtres, ni bien longtemps après leur vie sur terre. Pour votre information, j’ai trouvé sur Internet : Source Wikipédia, ce qui concerne la datation des premières « Bibles », ce qui confirme ce que le Seigneur m’a enseigné depuis des années déjà.

Je cite un extrait : « « Puisqu’aucun manuscrit original de la Bible n’est accessible de nos jours, la datation doit s’appuyer sur l’analyse du texte lui-même ainsi que du milieu dans lequel il a pris forme. Cette connaissance fait intervenir la critique philologique et l’analyse rédactionnelle, la comparaison avec d’autres textes antiques, la recherche de témoins textuels, et l’archéologie. Utilisées conjointement, ces techniques permettent de dresser un tableau plus ou moins complet de l’histoire du texte.

L’analyse critique confirme que la majorité des livres bibliques ne sont pas écrits de bout en bout par une seule main, mais subissent au contraire des réécritures plus ou moins importantes tout au long de leur histoire. Nombre d’entre eux sont donc construits comme des collections de traditions ou de fragments épars, ensuite regroupés et reliés pour former un tout cohérent. Ils peuvent être ensuite complétés, retravaillés et actualisés suivant les options ou nécessités théologiques du moment, etc., etc… ». ».

En cela, je suis en accord avec les constatations de toutes ces personnes qui depuis des années font des recherches pour s’approprier la connaissance des choses d’en Haut à partir de fragments d’écrits d’en bas. Tout ce qui est retrouvé des écrits que forment ce qu’on appelle « la Bible », n’est que « partiel », il y manque l’essentiel, c’est-à-dire La Vie de l’ESPRIT donnant Vie à ce qui est caché dans l’ensemble de « ce partiel ». Cette Vie de l’ESPRIT qui m’anime depuis ma Nouvelle Naissance, c’est cette Vie-là que j’aimerai partager avec l’Eglise, ou toutes personnes qui recherchent sincèrement La Vérité pour le salut de son âme. Je ne prétends pas tout connaître des choses d’en Haut bien au contraire, mais ce que je sais ne vient pas de lectures répétées de la Bible ou d’études, ou de livres divers. Je que je vis vient du Seigneur JESUS, l’ESPRIT.

A notre époque, le plus grand nombre de croyants se reposent sur les écrits de la Bible, sur les mots selon la lettre, en disant : « C’est La Parole de DIEU » et font tout un tas d’études, de recherches pour approfondir leurs connaissances toujours selon la lettre. C’est le propre de l’homme terrestre. Je ne dis pas qu’il ne faut pas lire la Bible, au contraire. Je ne dis pas qu’historiquement il n’est pas bien de connaître l’origine de ce qui est écrit dans la Bible, cela peut être instructif et enrichissant. Je dis qu’étudier humainement la Bible dans l’espoir de comprendre les choses d’en Haut, c’est peine perdue, fatigue inutile. Car cette connaissance concernant les choses d’en Haut ne vient que du bon vouloir de l’ESPRIT-SAINT qu’est DIEU le Père et cela se fait uniquement par le biais de l’ESPRIT de Vie de son Fils JESUS, en tous ses Enfants nés de LUI (Jean 6/44 à 47).

Preuve en est, La Parole de DIEU n’a jamais changé, Elle demeure Vie en CHRIST. Elle est immuable éternellement et pourtant au fil des siècles le contenu des « Bibles » n’a cessé de changer en fonction de l’homme charnel toujours prompt à vouloir l’adapter par rapport à sa vie terrestre ou à l’évolution terrestre. Comme le monde évolue en connaissance dans tous les domaines terrestres et malheureusement pour sa propre perte, ainsi en est-il également des copistes (ou scribes) qui rédigent les écrits de la Bible en suivant le mouvement pour l’adapter à cette évolution. Tous prétendent être « inspirés » par l’ESPRIT de DIEU.

C’est à croire que c’est à l’ESPRIT-SAINT de DIEU de s’adapter au fil des siècles en fonction de l’évolution de la connaissance de l’homme terrestre par rapport à ses recherches sur les choses d’en bas. Si l’ESPRIT-SAINT de DIEU n’est pas en mesure de nous faire comprendre ce qui vient d’en Haut ainsi que tout ce qu’IL a inspiré à l’Église depuis sa naissance sur terre en JESUS-CHRIST, qui donc d’autre peut le faire ? L’homme encore charnel pense qu’il est le « maître » de tout ! Pourtant tous ces mensonges inculqués et dispensés au travers de faux évangiles par le biais de Bibles ou d’enseignements tronqués de La Vérité, c’est DIEU le Père des esprits qui le permet ainsi, et cela, dans un but bien précis.

2 Thessaloniciens 2/3 à 12 :
Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle DIEU ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de DIEU, se proclamant lui-même Dieu.
Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous ?
Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps.
Car le mystère de l’iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu.
Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement.
L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés.
Aussi DIEU leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés.

Lorsque nous lisons certaines traductions de Bibles d’aujourd’hui dites « modernes », tristement l’Évangile de DIEU en JESUS-CHRIST a été tronqué de Sa Vérité pour être remplacé par un évangile charnel, un évangile d’en bas, imbibé subtilement du mensonge. Cela n’est pas surprenant, car contrairement à ce qu’on peut dire ou entendre de la Bible rédigée sous la forme d’un livre, au risque de choquer certain(es), la Bible n’est qu’un livre, même si dans ce livre se trouvent les Paroles de DIEU, elle n’est pas « La Parole de DIEU ». La Parole de DIEU Vivante et permanente c’est JESUS-CHRIST le Fils de l’homme (1 Pierre chapitre 1) qui était bien avant la Bible comme nous la connaissons sous la forme d’un livre. C’est uniquement en Lui et Sa Parole qu’est La Vie qui vient d’en Haut et cette Vie, IL l’a manifestée sur terre en sa chair d’homme, une fois pour toutes (Jean 1/14). C’est seulement par son ESPRIT de Vie que cette Parole Vivante devient Vie en quiconque Le croit (Jean 1/14 et Jean 6/43 à 71), c’est-à-dire en quiconque a la Foi en La Parole de DIEU le Père, manifestée au travers de la Parole de son Fils unique venu en chair sur terre. Je vous invite à lire les chapitres 14, 15, et 16 de l’évangile de l’apôtre Jean.

Ce qu’il faut également savoir et ne pas négliger, c’est que cette lettre de l’apôtre Paul est destinée à plusieurs catégories de gens. Paul s’adresse à ses Frères Juifs non convertis par CHRIST qui vivent encore sous la garde de la Loi de DIEU selon la lettre. Il y a aussi ses Frères et Sœurs en CHRIST, qu’ils soient des « païens » ou également des « Juifs », tous convertis par CHRIST. Pour terminer, Paul s’adresse également aux « Grecs », c’est-à-dire aux païens non Juifs, ceci dans le but d’en amener le plus possible à l’obéissance de la Foi afin qu’ils soient sauvés. L’ensemble de la lettre de Paul aux Romains donne à toutes ces personnes des explications sur le vrai Évangile de CHRIST et c’est l’ESPRIT de Vie de CHRIST ou l’ESPRIT-SAINT de DIEU qui ouvrira les yeux de l’esprit/âme de certaines de ces personnes afin qu’elles passent des ténèbres son admirable Lumière, ou à l’inverse, il se produira l’effet contraire, DIEU endurcira leur cœur, ou les cœurs des personnes qui persistent à être rebelles à La Vérité, pire encore, qui la dénigre.

Suite à ce que j’ai dit sur l’origine des écrits de la Bible, et sur ce que le Seigneur me donne de comprendre de tous ces écrits au fur et à mesure de mon développement spirituel, certains(es) se poseront peut-être la question : « Si tout ce que nous lisons n’est que partiel et changeant en fonction de l’évolution de la compréhension de l’homme au travers des siècles, où se trouve réellement La Vérité à croire dans tout cela ? ». La réponse pour un Enfant né de DIEU est très simple, elle se trouve en lui-même. DIEU n’est pas homme pour mentir, mais le père du mensonge, c’est Satan (Jean 8/42 à 47). Si ce que je lis, ou que l’on m’enseigne comme venant de DIEU le Père et du Seigneur JESUS, ne me transforme pas à son Image selon Sa Parole, c’est que cela n’est pas La Vérité de l’ESPRIT-SAINT qu’est DIEU. N’est-ce pas ce que l’apôtre Paul enseignait de sa Vie avec CHRIST à l’Eglise de Corinthe ?

2 Corinthiens 3/17 et 18 :
Or, le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.
Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.

Concernant sa Vie avec CHRIST, aux Galates l’apôtre Paul disait cela :

Galates 2/20 :
J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

Maintenant, pensez-vous vraiment que l’apôtre Paul aurait pu écrire ou dire cela, tout en sachant qu’il ne le vivait pas personnellement avec CHRIST ? Beaucoup voient l’apôtre Paul comme un homme exceptionnel et l’élève à leurs yeux comme « un surhomme », « un Saint ». Oui effectivement, Paul est bien Saint après sa Nouvelle Naissance, mais avant celle-ci, il faut bien lire ce qu’il dit de lui-même et de sa vie d’autrefois sans CHRIST (1 Timothée 1/12 à 15, etc…). Mais cette Vie Nouvelle qu’il vivait en CHRIST sur terre, tous et toutes peuvent désormais la vivre personnellement par l’obéissance de la Foi. Moi-même qui vous parle par cette vidéo, c’est ce que je vis personnellement et pourtant je ne suis pas l’apôtre Paul.

Croyez-vous, vraiment, que je pourrais vous témoigner d’une telle Vie Nouvelle réellement libre de mon corps du péché et de Satan, une Vie Nouvelle qui me permet de vivre sans commettre « le péché » (c’est-à-dire sans commettre la désobéissance à l’ESPRIT en moi), alors que cela ne serait pas vrai ? Croyez-vous vraiment que je prendrais le risque de faire « mentir » DIEU Le Père au travers de ma vie pendant les jours de ma chair ? Cela voudrait dire que JESUS-CHRIST, en qui je vis et par qui je vis selon son ESPRIT de Vie en moi, IL serait lui aussi un menteur, un usurpateur ! Il faut être « fou » pour oser une telle chose, tout en sachant ce qui est écrit dans Hébreux 4/12 et 13 : La Parole de DIEU est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. Nulle créature n’est cachée devant Lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de Celui à qui nous devons rendre compte.

Je vous rassure, aucune crainte n’est en moi, car comme le dit l’apôtre Jean dans :

1 Jean 4/17 à 19 :
Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement.
La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour.
Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier.

Ou encore :

1 Jean 5/18 à 21 :
Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.
Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable ; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus Christ.
C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles.

Je vais donc reprendre le chapitre 6 de Romains et le développer comme le Seigneur me le fait vivre depuis bien des années de Vie Nouvelle. Le témoignage de cette Vie Nouvelle au travers de ce chapitre m’a valu de méchantes critiques de la part de « croyants », que cela soit sur Internet ou dans diverses assemblées là où le Seigneur me conduisait. Les païens ne m’ont jamais posé de problèmes, comme le dit le Seigneur JESUS, ils sont plus sages à l’égard de leur semblable que ne le sont les « Enfants de lumière » ou ceux qui prétendent l’être. Je dis cela à l’Eglise, les Frères et Sœurs de CHRIST, afin qu’elle ne se décourage pas si elle est persécutée là où elle se trouve. Le Seigneur JESUS ne m’a jamais abandonné, et toutes ces méchancetés déversées sur ma personne ne m’ont jamais empêchée de continuer de vivre selon l’ESPRIT de CHRIST en moi et de Lui demeurer fidèle par l’obéissance de ma Foi. Souvenez-vous toujours, le Seigneur JESUS est Fidèle à Sa Parole et IL garde dans Sa Paix tous ses Enfants. Que dit l’ESPRIT par l’intermédiaire de l’apôtre Paul à l’ensemble de ces personnes qui se trouvent à Rome et vont lire cette lettre ?

Romains 6, Verset 1 :
Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ?

Déjà au verset 1, Paul met en évidence qu’un désaccord sur l’Évangile de CHRIST et La Vie Nouvelle qu’il engendre par la Foi, est bien présent en l’esprit/âme de certaines personnes qui sont toujours dans la confusion entre la loi selon la lettre pour Israël (l’Ancienne Alliance) et la Grâce de DIEU manifestée en son Fils pour l’humanité toute entière (la Nouvelle Alliance). En réalité, il n’y a rien de nouveau sous le soleil, il y a toujours eu des divergences d’opinions par manque de la connaissance de CHRIST selon l’ESPRIT, c’est ce que l’apôtre Paul essayait de faire comprendre à l’Eglise de Corinthe dans 2 Corinthiens 5/16 et 17. En cela je dirais que ce n’est pas grave, car tôt ou tard, quiconque aime La Vérité plus que sa propre vie, ne fera qu’un avec cette Vérité à la seule gloire de DIEU le Père par JESUS-CHRIST le Seigneur, l’ESPRIT.

Par contre, il y a ceux qui sont rebelles à cette Vérité ou à La Vérité et qui contestent celle-ci par motifs d’intérêts personnels (Philippiens 2/20 et 21, ou encore lire Jude qui est plus explicite). Une telle attitude à de graves conséquences pour la finalité de vie éternelle de ces personnes, ainsi que pour les personnes qui les suivent dans leur égarement et leurs enseignements dénués de la Vérité (Apocalypse 20/7 à 15). Peu importe toutes ces choses que ces personnes pratiquent, dans leur vie spirituelle, l’apôtre Paul insiste sur le fait qu’il n’est pas possible à un Enfant né de DIEU de prétendre que, plus il va vivre dans le péché, plus l’Amour de DIEU au travers de Sa Grâce va abonder dans sa vie.

C’est ce que beaucoup pratiquent dans leur vie spirituelle, n’étant non pas conduits par l’ESPRIT de CHRIST comme ils le pensent, mais sans même s’en rendre compte pour certains(es) qui sont sincères dans ce qu’ils croient vivre avec DIEU, malheureusement, ils sont conduits par l’esprit de l’antéchrist Satan, qui déguisé en ange de Lumière (2 Corinthiens 11/13 à 15), leur inculque à leur esprit/âme ce que leur « chair » aime entendre par l’intermédiaire de faux enseignements concernant l’Evangile de CHRIST. Ainsi, plus qu’il leur arrive de « pécher » en pensant avoir désobéi à l’ESPRIT de DIEU en eux (alors qu’ils n’ont pas encore l’ESPRIT), plus Satan les accuse dans leur cœur. Plus ils se sentent coupables, plus ils veulent se repentir de peur de perdre leur salut, et plus ils se repentent, plus ils pensent avoir reçu de DIEU le pardon de leurs péchés au travers de sa Grâce manifestée en JESUS-CHRIST notre Seigneur. C’est cette pratique pour se donner une bonne conscience qui est appliquée dans la vie du plus grand nombre de croyants, s’appuyant sur 1 Jean 2, le verset 1 , sorti de son contexte. C’est justement cette façon de faire que l’apôtre Paul dénonce au travers du verset 1 : « Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? ». Ce n’est pas une phrase banale, c’est une réelle interrogation sous la forme « d’un blâme » que l’apôtre Paul fait à l’Eglise. Cette façon de penser et de faire choque, en tout cas le choque, preuve en est :

Romains 6, Verset 2 :
Loin de là ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ?

Vous entendez l’ESPRIT ? « Loin de là !.. » dit Paul, « Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ? » Paul insiste catégoriquement sur le fait que l’Évangile de CHRIST dans lequel il puise sa Vie Nouvelle au travers de l’ESPRIT de Vie de CHRIST en lui, il est impossible à l’Enfant né de DIEU sous la Nouvelle Alliance de vivre dans le péché, c’est-à-dire de vivre sous la tutelle de Satan, l’instigateur du péché en l’homme. Non pas parce que l’Enfant né de DIEU le veut ainsi, mais parce qu’il est né ainsi sans le péché en lui et totalement libre de son corps du péché et aussi de l’esclavage de Satan. L’Enfant né de DIEU est par sa Foi en La Parole de DIEU faite chair, « mort » au péché une fois pour toutes. Par ce verset 2, l’apôtre Paul confirme à l’Église, ainsi qu’aux Juifs sous la Loi et également aux païens se trouvant à Rome ce que le Seigneur JESUS disait déjà aux Juifs de son époque :

Matthieu 8/34 à 36 :
En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua JÉSUS, quiconque se livre au péché est esclave du péché.
Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours.
Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres.

Ce que dit JESUS-CHRIST, c’est ce qu’enseigne l’apôtre Paul par sa Vie Nouvelle en CHRIST, étant lui-même affranchi et réellement libre du péché, de son corps du péché et de Satan.

Romains 6, Versets 3 et 4 :
Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en JÉSUS-CHRIST, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ?
Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme CHRIST est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

Ce verset 3 est encore une question que Paul se pose vis-à-vis de ceux qui prétendent marcher en nouveauté de Vie. Je peux me mettre à la place de l’apôtre Paul, l’Evangile de CHRIST étant tellement simple à vivre. Je peux aussi comprendre toutes ces personnes qui prétendent, marcher selon l’ESPRIT ou être conduites par l’ESPRIT de CHRIST en elles, tout en étant toujours en conflit dans leur être intérieur ? Il y a trois possibilités possibles. La première, est que la personne n’est pas née de DIEU en CHRIST, même si elle le pense sincèrement. Cela a été mon cas après ma repentance sincère à l’âge de 21 ans. Pendant près de 12 années, j’ai marché selon « la chair » que je pensais être libre du péché, tout en croyant marcher selon l’ESPRIT (selon les enseignements que j’avais reçus à l’époque), jusqu’au jour où le Seigneur m’a arrêté dans ma mauvaise voie, pour me faire Grâce, ou la Grâce de me convertir en Lui à sa seule Gloire.

La deuxième possibilité, c’est que la personne est née de DIEU en CHRIST, mais à cause de faux enseignements, par manque de la connaissance de CHRIST selon l’ESPRIT (2 Corinthiens 5/16 et 17), elle végète dans sa Nouvelle Vie entre les ténèbres de la chair corrompue et la Lumière de CHRIST pour le développement de sa Vie Nouvelle. La troisième possibilité, c’est que la personne n’est tout simplement pas née de DIEU en CHRIST, et cela, parce qu’elle demeure volontairement rebelle à La Vérité de l’Evangile de CHRIST.

Dans ces deux versets 3 et 4 de Romains 6, l’apôtre Paul fait mention du « baptême » de CHRIST. Certains penseront peut-être qu’il s’agit du baptême d’eau par lequel le Seigneur JESUS est passé, ce que nous pouvons lire dans Matthieu 3/13 à 17. Et bien non, quoique ce baptême d’eau de JESUS soit important pour Lui en tant qu’homme (mais c’est un autre sujet). Ce baptême dont l’apôtre Paul fait mention dans sa lettre aux Romains, le Seigneur JESUS en parle brièvement à ses disciples qui n’ayant pas encore l’ESPRIT en eux, ne comprenaient pas qu’eux aussi passeraient un jour de leur vie par ce baptême pour pouvoir recevoir après sa résurrection d’entre les morts, Sa Vie par son ESPRIT de Vie. Le Seigneur JESUS en fait allusion dans :

Marc 10/35 à 40 :
Les fils de Zébédée, Jacques et Jean, s’approchèrent de Jésus, et lui dirent : Maître, nous voudrions que tu fisses pour nous ce que nous te demanderons.
Il leur dit : Que voulez-vous que je fasse pour vous ?
Accorde-nous, lui dirent-ils, d’être assis l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, quand tu seras dans ta gloire.
Jésus leur répondit : Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire, ou être baptisés du baptême dont je dois être baptisé ? Nous le pouvons, dirent-ils.
Et Jésus leur répondit : Il est vrai que vous boirez la coupe que je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé ; mais pour ce qui est d’être assis à ma droite ou à ma gauche, cela ne dépend pas de moi, et ne sera donné qu’à ceux à qui cela est réservé.

Lorsque nous lisons ce que le Seigneur a dit à ses disciples concernant son « baptême » et nous comparons cela aux versets 3 et 4 de Romains 6, nous nous apercevons que Paul ne fait que témoigner par sa Vie en CHRIST de ce que le Seigneur JESUS avait déjà annoncé à ses disciples à son époque concernant la mort du vieil homme en le « baptême » dans sa mort. Au travers des versets 3 et 4 de Romains 6, cette fois l’apôtre Paul s’identifie à l’ensemble de tous ses Frères ou Sœurs en CHRIST, en utilisant pas moins de cinq fois l’expression « nous ». En faisant ainsi, il témoigne de son appartenance à l’Église de DIEU, au Corps de CHRIST en s’identifiant à tous ses Frères et Sœurs qui se trouvent à Rome ou dans le monde.

Il est clair que dans ces versets 3 et 4, Paul rappelle à ceux qui par la Foi en l’Œuvre Parfaite de DIEU dans leur vie, qu’ils ont été crucifiés sur la croix de CHRIST avec leur vieille nature d’autrefois en la chair de JESUS le Fils de l’homme et de ce fait, toujours par la Foi, qu’ils sont morts et ensevelis avec Lui une fois pour toutes en ce qui concerne le péché et la nature pécheresse de l’homme terrestre dont ils étaient revêtus autrefois avant leur nouvelle naissance (Éphésiens 2/1 à 10). Le Seigneur JESUS homme, n’ayant jamais « péché », c’est-à-dire, n’ayant jamais désobéi à l’ESPRIT de DIEU son Père en lui (Jean 5/19 et 20, Jean 8/29, Jean 12/44 à 50, etc…), de ce fait, la mort n’a pas pu le retenir dans le séjour des morts (1 Pierre 3/18 à 22), DIEU l’ayant ressuscité et ensuite glorifié (Jean chapitre 17 et Jean 20/16 et 17). Ainsi, de même que JESUS le Fils de l’homme est ressuscité des morts par la Gloire de DIEU le Père, l’apôtre Paul rappelle également à l’Église que quiconque est réellement mort par sa Foi avec et en la chair de CHRIST sur sa croix, de cette même Foi en sa résurrection, il va naître Nouveau et Saint, esprit/âme et corps par la Puissance de DIEU son Père (Jean 6/48 à 58). C’est aussi ce qu’affirme Paul à l’Église qui se trouve à Corinthe :

2 Corinthiens 5/17 :
Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

Ou encore à l’Église qui se trouve à Colosse :

Colossiens 2/8 à 12 :
Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur CHRIST.
Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.
Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité.
Et c’est en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de CHRIST, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair :
ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de DIEU, qui l’a ressuscité des morts.

En fait, au travers de sa lettre aux Romains et de toutes ses autres lettres adressées à l’Église répartie çà et là dans le monde, l’apôtre Paul ne fait que de se répéter. Il ne vit qu’un seul et unique Évangile en CHRIST et cela, quel que soit le lieu où il se trouve. Il ne s’est pas arrêté aux versets 3 et 4 de Romains 6 dans son explication et exhortation qu’il donne à l’Église ainsi qu’aux Juifs non convertis se trouvant à Rome. Vis-à-vis de ceux qui le lisent ou entendent lire sa lettre, il devient plus précis quant à sa propre Vie avec CHRIST. Il leur montre ce qu’est réellement être enseveli avec CHRIST par la Foi en l’Œuvre Parfaite de DIEU le Père et ce que cela implique pour leur Vie Nouvelle.

Romains 6, Verset 5 :
En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection,

Apparemment, tout n’était pas clair en l’esprit/âme de certains Enfants de DIEU de l’époque. Rappelez-vous, la Bible dont nous jouissons si facilement aujourd’hui, du temps de JESUS ou encore des apôtres, elle n’existait pas et beaucoup de personnes étaient analphabètes. Donc au sein de l’Église de l’époque, une certaine confusion régnait entre l’enseignement concernant l’Évangile de CHRIST qui venait des apôtres ou d’autres Frères de CHRIST fidèles à sa Parole, et l’opposition des Juifs non convertis, sans parler des païens présents. Pour bien faire comprendre à ses Frères et Sœurs l’importance de la Foi en l’Œuvre Parfaite de DIEU le Père qu’IL leur a manifesté en son Fils JESUS le Fils de l’homme, Paul se compare ou compare l’Église (le nous) à une plante.

La nature nous enseigne. Qui de nous n’a jamais vu pousser une plante ? La vie de la plante commence toujours par une semence qui tombe en terre. Un jour, cette semence finit par sortir de terre. Elle grandit jusqu’à produire elle-même sa propre semence. Ensuite après un temps de vie, d’apparence elle meurt et finit par disparaître totalement, mais sans avoir auparavant ensemencé la terre de sa propre semence. De cette mort de la plante va émerger de sa propre semence, une nouvelle vie au travers d’une nouvelle plante. C’est ce que le Seigneur JESUS dit de sa Vie terrestre lorsqu’IL fait mention du grain de blé tombé en terre qui après sa résurrection, donnera naissance à l’Église de DIEU, les Enfants nés de DIEU ou encore, ses Frères et Sœurs (Jean 1/12 et 13) Nous pouvons lire cela dans :

Jean 12/23 à 26 :
Jésus leur répondit : L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié.
En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.
Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle.
Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera.

Avez-vous remarqué que le Seigneur JÉSUS dit : « Si quelqu’un me sert, qu’il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera ». Le Seigneur JÉSUS parle au présent, alors qu’IL fait mention du « grain de blé » tombé en terre et qui meure, ce qui correspond à son « baptême » que j’ai déjà mentionné plus avant dans cette vidéo cité dans Marc 10/35 à 40. Si pour l’Église, l’apôtre Paul accentue sur l’importance d’être par la Foi une même plante par la conformité dans la mort de CHRIST et dans la conformité en sa résurrection, ce n’est pas pour rien ! C’est la base du salut pour quiconque veut par la Foi, passer de la mort de son vieil homme, à la Vie éternelle dans le Corps de CHRIST, ou plus précisément en la chair de JESUS le Fils de l’homme (Jean 6/51 à 58), ne faisant désormais qu’une seule et même « chair » ou une seule et même plante avec Lui, et dont chacun des membres de ce Corps forme désormais l’Église du DIEU Vivant sur terre.

Romains 6, Verset 6 :
sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché.

Au verset 6, l’apôtre Paul met en évidence La Vérité du vrai Évangile de DIEU en JESUS-CHRIST ainsi que sa finalité terrestre et céleste, à savoir que notre vieil homme a été crucifié avec JESUS le Fils de l’homme en son corps ou en sa chair, afin que notre corps du péché soit détruit en Lui pour que nous ne soyons plus esclaves du péché et de Satan, qui au travers de ce corps du péché (ou de notre être entier, autrefois, corrompu, esprit/âme/corps), nous retenait tous et toutes captifs de sa volonté. Cela nous pouvons le lire dans le chapitre suivant de Romains 7, les versets 7 à 24, lorsque Paul explique à ses Frères Juifs comment autrefois dans sa propre vie, la loi du péché agissait dans ses membres sans qu’il ne puisse jamais pouvoir en être libéré et cela à cause de la Loi de DIEU (selon la lettre) qui condamnait le péché en lui. D’où son cri de désespoir : « Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?… ».

Voilà pourquoi lorsque l’apôtre Paul dit : « …sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché… ». Cette phrase est sans ambiguïté, elle met le feu en toutes âmes vivantes encore esclaves du péché qui ne sont pas encore entrer dans le Repos de DIEU, comme le dit le Seigneur JÉSUS à ses disciples avant leur nouvelle naissance : « Car tout homme sera salé de feu » (Marc 9/49), ou encore dans :

Hébreux 4/11 à 13 :
Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance.
Car la Parole de DIEU est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.
Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.

Personne ne peut tricher avec DIEU, et effectivement Sa Parole est vivante et efficace. Quiconque « triche », se trompe lui-même, ou plutôt est trompé par l’esprit de l’antéchrist Satan ! Chacun de nous savons très exactement si nous sommes par le moyen de notre Foi, réellement morts avec CHRIST sur sa croix quant à notre vieille nature et par la même occasion, si nous sommes réellement ressuscités avec CHRIST dans un ESPRIT Nouveau. Quiconque prétend aimer DIEU le Père ou JESUS-CHRIST son Fils, se laissera convaincre par l’ESPRIT de Vérité qui vient d’en Haut, lorsque Celui-ci va agir dans son être tout entier comme une épée à double tranchants. Si cette personne prétend aimer DIEU et Sa Parole, cette épée va séparer en son être tout entier, tout ce qui caché, va mettre à nu tout ce qui est encore ténèbres dans sa vie qu’elle prétend être nouvelle, tout ce qui demeure encore sous l’esclavage du péché et de Satan pour la placer en La Lumière de DIEU, afin que les yeux de son esprit/âme encore corrompu par le péché s’ouvrent, dans le but de la sauver d’elle-même, si, je dis bien « si » par l’obéissance de la Foi, cette Vérité elle la reçoit dans son cœur comme étant La seule Vérité venant de La Parole de DIEU le Père donnée par la Vie du Fils pour le salut de son âme.

Romains 6, Verset 7 :
car celui qui est mort est libre du péché.

Paul rajoute au verset 7 : « …car celui qui est mort est libre du péché ». Ce corps du péché ou cette « chair » du péché appelée aussi « la vieille nature » dans et par lequel nous étions autrefois tous et toutes maintenus captifs sous l’emprise du péché par l’esclavage de Satan, celui-ci est détruit une fois pour toutes par le CHRIST de DIEU, JESUS homme, afin que désormais étant par la Foi passé par le baptême de CHRIST en sa mort et en sa résurrection, l’Enfant né de DIEU soit totalement libre du péché et de Satan à la seule Gloire de DIEU son Père Céleste. Les versets 5, 6 et 7 ne font qu’une seule phrase qui ne faut pas dissocier : « En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché. Car celui qui est mort est libre du péché ».

Ce sont ces versets qui sont volontairement passés sous silence par le plus grand nombre. Pourquoi cela ? Parce que ces versets ne permettent aucune échappatoire quant à la Vérité de l’Evangile de DIEU manifesté en son Fils JESUS homme. Satan ne supporte pas d’entendre cet Évangile qui délivre réellement l’homme pécheur de son corps du péché et de son emprise une fois pour toutes. D’ailleurs, quiconque ose prétendre être réellement libre du péché et de Satan, et ne plus vivre dans le péché, ni commettre le péché à l’image du Seigneur JESUS, il sera systématiquement méprisé, voire rejeté par toutes les personnes qui n’aiment pas La Vérité (Jean 15/16 à 21).

Romains 6, Versets 8 à 11 :
Or, si nous sommes morts avec CHRIST, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que CHRIST ressuscité des morts ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur lui.
Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes ; il est revenu à la vie, et c’est pour DIEU qu’il vit.
Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour DIEU en JÉSUS-CHRIST.

L’apôtre Paul continue de donner des précisions sur l’Évangile de CHRIST qui affranchit et rend réellement libre du péché et de Satan, quiconque le vit par La Foi. Bien entendu, être libre du péché, libre de son corps du péché et libre de l’esclavage de Satan, cela implique pour l’Enfant né de DIEU qu’il a hérité d’une Vie Nouvelle sans le péché en elle qui va lui permettre désormais de ne pas commettre le péché. Mais voilà, faut-il encore savoir c’est qu’est « le péché » ou encore ce que veut réellement dire « commettre le péché » ? Désobéir volontairement à l’ESPRIT en lui après avoir eu la connaissance de La Vérité, ou plus précisément, après avoir connu sa Volonté et s’en détourner volontairement, voilà ce qu’est « pécher » ou commettre « le péché » après la Nouvelle Naissance (Hébreux 6/1 à 8 et Hébreux 10/19 à 31). Avant la Nouvelle naissance, il est impossible à un être humain, quel qu’il soit d’être sans le péché en lui ni ne jamais commettre le péché, c’est-à-dire la désobéissance à l’ESPRIT. Cela lui est impossible à vivre parce que tout simplement, l’ESPRIT n’est pas en lui. C’est pour cela que l’apôtre Paul met toujours la Vie de CHRIST en avant comme, étant le seul exemple à suivre par la Foi que DIEU crée en son Enfant :

1 Corinthiens 11/1 :
Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.

Toute la Vie du Seigneur JESUS en tant que Fils de l’homme a un sens profond pour l’Enfant de DIEU. Pour s’en rendre compte, il suffit de laisser l’ESPRIT nous ouvrir les yeux sur les paroles du Seigneur JESUS dans les évangiles. C’est aussi pour cela que dans les versets précédents, Paul insiste sur le fait d’être une même plante en conformité avec JESUS homme, le CHRIST de DIEU, tant sur sa Vie, que sa mort ou sa résurrection par la Puissance de DIEU son Père.

Romains 6, Versets 12 à 14 :
Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises.
Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité ; mais donnez-vous vous-mêmes à DIEU, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à DIEU vos membres, comme des instruments de justice.
Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.

Pour comprendre ces versets, il faut s’en référer à la Vie de JESUS homme. Est-ce que « le péché » habitait-il en JESUS pendant les jours de sa chair ? Si oui, alors il est normal que l’Enfant né de DIEU soit constamment en conflit dans son être intérieur, entre la « chair corrompue, et l’ESPRIT ». Mais à ce sujet que dit le Seigneur JESUS de lui-même dans Jean 14/30 : « Je ne parlerai plus guère avec vous, car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi ». Vous entendez ? Le Seigneur JÉSUS homme dit : « … il n’a rien en moi », Satan le prince de ce monde n’a rien en Lui. Il faut toujours se remémorer ce que l’apôtre Paul dit dans les versets précédents de Romains 6 si nous voulons comprendre les versets 12 à 14. Depuis le commencement de ce chapitre 6, Paul ne cesse d’enseigner à ceux ou celles qui l’écoutent que l’Enfant né de DIEU ne peut pas vivre dans le « péché » et par la même occasion, il réfute les détracteurs de l’Évangile de CHRIST qui font de la Grâce de DIEU un prétexte pour continuer de vivre dans le péché.

Lorsqu’il dit au verset 12 : « Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises », combien de fois n’ai-je pas entendu ce verset être tronquer de sa Vérité ? Pour beaucoup, le fait de lire : « Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises », cela sous-entend que le péché est encore en eux après leur Nouvelle Naissance et que, désormais, ils doivent tout faire pour que celui-ci ne « règne » pas dans leur corps mortel. Il y a donc à leurs yeux dans « leur chair », une cohabitation entre « le péché » (l’esprit qu’est Satan) et l’ESPRIT (de CHRIST). A quel moment l’apôtre Paul dit-il qu’une telle « cohabitation » entre « la chair corrompue par le péché » et « l’ESPRIT » existe-t-elle en l’Enfant né de DIEU, où encore que le « péché » est toujours présent dans le corps mortel d’un Enfant né de DIEU après sa Nouvelle Naissance ? Je vous rappelle les versets 1 et 2 de ce chapitre :

Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ?
Loin de là ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ?

Voilà ce que l’apôtre Paul enseigne par sa Vie avec CHRIST. Il n’a jamais dit que « le péché » habitait en lui après sa Nouvelle Naissance ! Au contraire, il dit totalement l’inverse. Si un croyant veut vraiment vivre ce que Paul enseigne par sa Vie avec CHRIST, il ne faut pas qu’il supprime les versets 12 et 13, car ces deux versets ne font qu’une seule phrase en réalité. C’est ce que je vous disais plus avant dans cette vidéo concernant la Bible, qui, comme nous la connaissons aujourd’hui, annotée, référencée, classée par chapitres, par versets, etc…lorsqu’elle est lue ou étudiée humainement, elle devient une puissance d’égarement pour quiconque n’a pas en lui (ou elle) l’Amour de La Vérité.

Plus avant, Paul dit : « Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché », c’est normal qu’ensuite, qu’il dise au verset 12 : « Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises ». Si nous sommes « morts » au péché, c’est que nous sommes devenus une même plante avec CHRIST dans le baptême en Sa mort (rappelez-vous les versets 5,6,7). Et si par la Foi, nous sommes « morts » avec CHRIST avec notre être tout entier, esprit/âme/corps corrompu, comment « le péché » peut-il encore exister en la Nouvelle Vie d’un Enfant qui naît de DIEU en la résurrection de CHRIST, en son Corps sans le péché en Lui ? Le Seigneur JESUS n’a jamais dit qu’après la Nouvelle Naissance que nous ne serons plus jamais tentés par Satan, au contraire, Lui-même en tant qu’homme a été tenté en toutes choses sans jamais commettre le péché (ce que nous pouvons lire dans Hébreux 4/14 à 16). A plus forte raison étant transformés à son Image de gloire en gloire par son ESPRIT de Vie comme Paul le dit dans sa deuxième lettre aux Corinthiens 3/17 et 18, nous pouvons donc marcher sur terre comme Lui-même a marché pendant les jours de sa chair. N’est-ce pas ce que l’apôtre Jean dit également dans sa première épître ?

1 Jean 2/6 :
Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même.

Le Seigneur JESUS en tant que Nouvel homme, le dernier Adam, était-IL constamment obligé de résister au péché qui serait dans sa chair pour que celui-ci ne règne pas sur son corps mortel ? Si oui, cela voudrait dire que l’esprit de Satan était en le Seigneur JESUS en même temps que l’ESPRIT de DIEU son Père. Souvenez-vous Jean 14/30 : « Je ne parlerai plus guère avec vous, car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi ».

Lorsque Paul continue par les versets 13 et 14 en disant : « Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité ; mais donnez-vous vous-mêmes à DIEU, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à DIEU vos membres, comme des instruments de justice. Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce ». Ce n’est que la continuité de ce que l’Évangile de CHRIST peut accomplir en la Vie Nouvelle d’un Enfant qui est né de DIEU. Si autrefois, « le péché » régnait en maître en une personne dans son corps du péché, aujourd’hui, ce corps du péché étant crucifié avec CHRIST sur sa croix, la Nouvelle créature qui naît de l’ESPRIT-SAINT qu’est DIEU le Père, par l’ESPRIT de Vie de son Fils, peut désormais, à l’Image de JESUS le Fils de l’homme, ne pas laisser entrer ou pénétrer à nouveau « le péché » dans son être entier nouveau (esprit Saint/âme Pure/corps lavé de toutes ses souillures (Ézéchiel 36/25 à 27).

D’ailleurs, c’est ce que Paul affirme à nouveau dans Romains 6, dans les versets 15 à 23 qui suivent ?

Romains 6/15 à 23 :
Quoi donc ! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce ? Loin de là !
Ne savez-vous pas qu’en vous livrant à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice ?
Mais grâces soient rendues à DIEU de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de cœur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits.
Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice.
Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l’impureté et à l’iniquité, pour arriver à l’iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté.
Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice.
Quels fruits portiez-vous alors ? Des fruits dont vous rougissez aujourd’hui. Car la fin de ces choses, c’est la mort.
Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de DIEU, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle.
Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de DIEU, c’est la vie éternelle en JÉSUS-CHRIST notre Seigneur.

Voilà le vrai Évangile que DIEU le Père a manifesté en Sa Parole qu’IL a faite chair en son Fils, JÉSUS-CHRIST notre Seigneur, au verset 22 Paul dit : « Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de DIEU, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle ». Entendez-vous l’ESPRIT au travers de ce verset ? Paul dit : « …vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle ». C’est acquis une fois pour toutes. La sainteté fait partie intégrante de la Vie Nouvelle de l’Enfant né de DIEU ainsi que son fruit (le fruit de l’ESPRIT – Galates 5/22). Néanmoins, il est faux de penser que les disciples de CHRIST quels qu’ils soient, ont reçus en une seule fois toute la connaissance de la Vie de CHRIST ou de la marche selon son ESPRIT de Vie en eux. Cela s’est fait progressivement, un jour après l’autre…Ce n’est pas non plus par la lecture répétée ou les études de la Bible qui ont permis aux Enfants nés de DIEU de l’époque de croître dans le Seigneur, puisque celle-ci n’existait pas. Comme le dit l’apôtre Paul à l’Église de Corinthe au chapitre 3/17 et 18, c’est le Seigneur JESUS par son ESPRIT de Vie ou l’ESPRIT-SAINT de DIEU qui donne la connaissance sur les choses d’en Haut et personne d’autre.

Corinthiens 3/17 et 18 :
Or, le Seigneur c’est l’ESPRIT ; et là où est l’ESPRIT du Seigneur, là est la liberté.
Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’ESPRIT.

Si nous les Enfants nés de DIEU sommes transformés en la même Image que celle de notre Seigneur JESUS par son ESPRIT de Vie en nous ou l’ESPRIT-SAINT de DIEU notre Père (Romains 8/9) à plus forte raison nous aussi avec notre être tout entier, notre esprit Saint, notre âme pure dans notre corps de chair lavé de toutes ses souillures, nous pouvons le faire. Bien entendu, cela est possible uniquement si notre réel désir est d’être transformé en la même Image que celle du Seigneur JESUS homme. Je précise bien, JESUS homme (le Nouvel Homme, le dernier Adam – 1 Corinthiens 15/45 à 49). Si c’est le cas, si tel est notre réel désir, est bien nous allons tous et toutes apprendre l’obéissance de la Foi au travers des diverses épreuves (ou souffrances) de toutes sortes que nous allons devoir traverser pendant les jours de notre chair pour accomplir uniquement la Volonté de DIEU notre Père Céleste, comme cela est écrit au sujet de JESUS le Fils de l’homme dans :

Hébreux 5/7 à 8 :
C’est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, a appris, bien qu’il fût Fils, l’obéissance par les choses qu’il a souffertes,

Aujourd’hui, cela n’a pas changé et comme le dit l’auteur de l’épître aux Hébreux au verset 11 : « Nous avons beaucoup à dire là-dessus, et des choses difficiles à expliquer, parce que vous êtes devenus lents à comprendre… ». Si les Enfants de DIEU sont devenus lents à comprendre, c’est parce qu’ils ont oublié que Satan et ses serviteurs les démons (ou anges déchus) existent réellement, ainsi que ses serviteurs terrestres ses faux apôtres se faisant passer pour être des ministres CHRIST, ou encore ses faux prophètes, ou ses faux docteurs, ou encore ses faux frères ou sœurs qui tronquent l’Évangile de CHRIST de Sa Vérité (2 Corinthiens 11/13 à 15, ou Matthieu 7/15 à 19, Matthieu chapitre 24, etc…). Le contenu de la Bible donne de nombreuses recommandations, des mises en garde contre ce monde d’esprits menteurs et mauvais, ainsi que de toutes ces personnes qui servent les intérêts de Satan et non ceux de CHRIST. Tout cela est bien réel sur cette terre, voilà ce que certains Enfants de DIEU ont oublié et se sont laissés séduire au point de devenir aveugles et sourds quant à l’ESPRIT.

Maintenant, je peux aussi comprendre l’appréhension des personnes qui visionneront cette vidéo, lorsque j’emploie les mots « obéissance », « épreuves », « souffrances », « renoncement », etc… dans le contexte de suivre le Seigneur JESUS dans sa Vie terrestre en tant que le Premier Né d’une nouvelle génération d’hommes et de femmes nés de DIEU(Matthieu 16/24 à 27, ou encore Hébreux le chapitre 1). Pour quiconque n’est pas encore né de DIEU et sert une forme de religiosité quelle qu’elle soit, cela ressemble à devoir vivre un « calvaire » continuel ou une vie de « sacrifices » ou de « renoncements » permanents pendant leur vie terrestre. Mais ce qui est surprenant, c’est que toutes ces personnes qui vivent de la religiosité, en réalité au plus profond d’elles, elles aiment cette vie d’esclaves, parce qu’il leur est plus facile de suivre une religion ou une assemblée d’hommes avec toutes ses règles, ses dogmes, ses sacrifices et ses artifices tape à l’œil, etc…, plutôt que de perdre une fois pour toutes par la Foi en La Vérité, leur vieille nature corrompue par le péché qui gère leur vie terrestre, afin de pouvoir suivre ensuite par l’ESPRIT de Vie, cette même Vérité qui a été faite chair en JESUS-CHRIST. La vérité est que ces personnes ne veulent jamais renoncer à leur vie par amour d’elles-mêmes et le monde. Il n’existe qu’une seule Vérité, un seul chemin, une seule Vie qui mène à DIEU le Père, comme le dit le Seigneur JESUS dans :

Jean 14/1 à 6 :
Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en DIEU, et croyez en moi.
Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.
Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.
Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin.
Thomas lui dit : Seigneur, nous ne savons où tu vas, comment pouvons-nous en savoir le chemin ?
JÉSUS lui dit : Je suis le chemin, la Vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

Par contre, pour quiconque est né de DIEU vivant dans l’obéissance de la Foi en étant transformé jour après jour de gloire en gloire par l’ESPRIT à l’Image de la Vie terrestre de JESUS notre Seigneur le Fils de l’homme, tous ces mots selon la lettre, « obéissance », « épreuves », « souffrances », « renoncements », etc… inculqués par l’ESPRIT en l’Enfant de DIEU, n’ont pas du tout le même impact et la même finalité sur l’esprit/l’âme et le corps de celui-ci qui est Saint dans tout son être, comme le dit l’apôtre Paul dans sa même lettre qu’il adresse à l’Église de Rome.

Romains 8/28 à 39 :
Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment DIEU, de ceux qui sont appelés selon son dessein.
Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.
Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.
Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?
Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ?
Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie !
Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous !
Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée ? selon qu’il est écrit : C’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.
Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.
Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur.

L’apôtre Pierre le dit un peu différemment dans :

1 Pierre 5/6 à 11 :
Humiliez-vous donc sous la puissante main de DIEU, afin qu’il vous élève au temps convenable ; et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous.
Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.
Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde.
Le DIEU de toute grâce, qui vous a appelés en JÉSUS-CHRIST à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.
A lui soit la puissance aux siècles des siècles ! Amen !

Toutes ces paroles reçues selon l’ESPRIT sont vraies, je peux l’attester par ma Vie en CHRIST. Mais qui a cru à ce qui nous était annoncé ? Qui a reconnu le bras de l’ETERNEL…en son Fils JESUS le Fils de l’homme ? C’est cette obéissance de la Foi en La Vérité qui donne aux Enfants nés de DIEU de comprendre et de pouvoir marcher selon l’ESPRIT de Vie de CHRIST en eux sans commettre le péché. Comme je l’ai souligné plus avant, la Bible comme nous la connaissons, aujourd’hui, elle n’existait pas. Les Enfants nés de DIEU de l’époque qui croissaient dans La Vérité, ils marchaient selon l’ESPRIT de CHRIST en eux et non selon la connaissance de la lettre de la Loi ou si vous préférez, selon Les Écritures qui représentent l’Ancien Testament ou l’Ancienne Alliance. Il en est toujours ainsi aujourd’hui pour tous les Enfants nés de DIEU, avec ou sans Bible, c’est l’ESPRIT-SAINT de DIEU qui les conduit et personne d’autre.

Donc à toutes les personnes et Frères ou Sœurs qui désirent vraiment vivre l’Évangile de CHRIST dans Sa Vérité pour leur vie spirituelle avec le Seigneur JESUS, l’ESPRIT, voilà ce que le Seigneur JESUS leur dit :

Matthieu 11/25 à 30 :
En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit : Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.
Oui, Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi.
Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père ; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.
Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes.
Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.

Que DIEU notre Père vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie, manifestées en son Fils JESUS-CHRIST notre Seigneur.

Patrick P. le 02-10-2019.

Ce contenu a été publié dans Patrick PETITOT. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.