33 – Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit…

1 Jean 4, versets 1 à 6 :
Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.
Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu;
et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.
Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.
Eux, ils sont du monde; c’est pourquoi ils parlent d’après le monde, et le monde les écoute.
Nous, nous sommes de Dieu; celui qui connaît Dieu nous écoute; celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas: c’est par là que nous connaissons l’esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur.

Ces versets renferment diverses exhortations que je nommerais « décisives » pour le bon développement et la bonne marche de l’Enfant né de DIEU. Dans ce monde corrompu, l’esprit de l’antéchrist étant à l’œuvre par le biais d’un grand nombre de sectes, de diverses assemblées d’hommes enseignant toutes sortes de religions, que pour certains(es) il est difficile de discerner entre les Enfants nés de DIEU et les enfants du diable. Ce qui va suivre dans cet article, n’est pas « un mode opératoire » ou une « formule » à appliquer systématiquement à autrui selon la lettre de ce qui est écrit ci-après. Pas du tout, il faut laisser l’ESPRIT nous inculquer ce « discernement des esprits » vis-à-vis d’autrui. Néanmoins, déjà à leur époque lorsque les apôtres mettaient en garde l’Eglise au sujet des faux frères (ou sœurs), faux prophètes, faux apôtres, faux docteurs, voire même de faux christs, etc…(2 Corinthiens 11/13 et verset 26, Galates 2/4, 2 Pierre 2/1, 1 Jean 2/19 et 4/1, etc…) ils confirmaient ainsi par leur marche selon l’ESPRIT, le commencement de l’accomplissement des paroles prophétiques du Seigneur JESUS (Matthieu 7/15, Matthieu 24/11 et verset 24, Marc 13/22, etc…).

Bien-aimés du Seigneur JESUS.

L’apôtre Jean commence par dire : « Bien-aimés… ». C’est aussi aux bien-aimés du Seigneur JESUS que cet article s’adresse et de ce fait, à mes Frères et Sœurs en CHRIST qui sont automatiquement mes bien-aimés par l’ESPRIT de DIEU notre Père qui nous unit, et non pas par une quelconque affection toute particulière liée à des sentiments humains. Cet Amour fraternel est bien plus que « sentimental ». C’est avec tous « les bien- aimés » du Seigneur que nous passerons l’éternité en la présence de DIEU notre Père et JESUS notre Seigneur, Sauveur et Frère. L’Amour qui vient d’en Haut et qui donne Vie à l’Enfant né de DIEU est immuable parce qu’il ne vient pas, ni ne repose sur « la chair et le sang », mais vient uniquement de l’ESPRIT de Vie de CHRIST (Galates 4/6), même si pendant un temps de la croissance spirituelle de celui-ci, il peut y avoir des divergences d’opinions sur certains points de doctrines liés aux écrits de la Bible (Hébreux 6/1 à 3). Mais qu’importe, ce qui compte réellement dans un premier temps, c’est que l’ESPRIT-SAINT en l’Enfant né de DIEU continu son œuvre parfaite jusqu’à ce que CHRIST soit formé en lui(elle) (Philippiens, chapitre 3, Ephésiens 4/10 à 16, Galates 4/19). Avec tous ceux qui aiment « La Vérité » plus que leur vie, ces divergences d’opinions qui sont liées à une compréhension humaine des choses d’en haut, finissent par disparaitre (2 Corinthiens 5/16 et 17). C’est pourquoi, toutes ces « divergences d’opinions » ne sont pas un problème en elles-mêmes, car tôt ou tard l’Enfant de DIEU qui veut vivre uniquement dans La Vérité, le Seigneur JESUS l’éclairera toujours de Sa Lumière au travers de Sa Vie, afin qu’il sache faire clairement la différence entre sa compréhension d’en bas (humaine) et les choses d’en Haut, cela par le moyen de son ESPRIT en lui (Jean 8/12, Jean 14/15 à 27, Jean 16/12 à 16).

L’apôtre Jean écrit :
1 Jean 4, verset 1 : …n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde

Pour reconnaître les vrais Enfants de DIEU des faux, il est très important dans la vie d’un Enfant de DIEU de ne pas prendre pour « argent comptant » la foi des personnes ou dirais-je plutôt, la foi qui émane de l’esprit qui anime ou les motive ces personnes lorsqu’elles prétendent aimer DIEU ou JESUS-CHRIST. L’esprit de l’antéchrist qui prépare la venue de l’homme du péché, ou dit différemment, le fils de la perdition (2 Thessaloniciens 2/3 et 4) a mis en place dans ce monde « son église œcuménique » dans laquelle quelque soit le nom qu’elle se soit donnée ou le lieu qu’elle se trouve, il suffit de témoigner que l’on aime DIEU ou son Fils JESUS-CHRIST, pour que tous et toutes soient frères ou sœurs en CHRIST. L’apôtre Jean quant à lui est bien plus prudent, il dit à ses Frères « d’éprouver les esprits ». L’Enfant né de DIEU doit éprouver tous ces esprits. Comment faire ?

Que dit l’apôtre Jean à ce sujet ?
1 Jean 4, verset 2 : Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu;…

Malheureusement, les écrits de l’apôtre Jean ont été sortis de leur contexte et tronqués de La Vérité. Pour le plus grand nombre reconnaitre « en » son Frère ou sa Sœur l’ESPRIT-SAINT de DIEU, cela signifie qu’il suffit d’entendre une personne prétendre aimer DIEU où JESUS-CHRIST et qu’elle témoigne croire ce qui est écrit dans la Bible, à savoir que DIEU a envoyé son Fils JESUS revêtu d’un corps de chair semblable à celui de l’homme mortel afin de sauver l’humanité de la perdition éternelle (Jean 3/16). Ensuite, du moment que cette personne affirme s’être repentie et être passée par le baptême d’eau afin de recevoir le pardon de ses péchés au Nom du Seigneur JESUS, et qu’elle se rattache à une « assemblée d’hommes », elle est systématiquement « née de l’ESPRIT ». Influencée par le faux enseignement de cette assemblée, cette personne se considère comme étant passée par « la nouvelle naissance ». A ses yeux, elle est devenue un(e) Enfant né(e) de DIEU qui va désormais jour après jour essayer de « se » sanctifier « du péché » en elle qui provoque « les péchés » dans sa chair mortelle (Romains, chapitre 7). C’est par le moyen de la mise en pratique « selon la lettre » des écrits de la Bible qu’elle va tant bien que mal essayer d’accomplir la Volonté de DIEU à son égard pendant les jours de sa chair, tout en pensant être conduite par l’ESPRIT-SAINT. Pour toutes ces personnes, c’est cela « confesser » le Nom du Seigneur JESUS devant les hommes (Matthieu 10/32). Ce n’est pas du tout cela que l’apôtre Jean enseigne à ses bien-aimés. Voilà ce qu’il dit réellement : « Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu:…tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu;.. ». Si nous lisons correctement ce qui est écrit, l’apôtre Jean parle de reconnaitre l’ESPRIT de DIEU « en l’esprit » de la personne qui prétend être Enfant de DIEU ou Frère ou Sœur de CHRIST et non pas en ce qu’il pense, ou croit vivre par rapport à ce qui est écrit dans la Bible. Par contre, ce qu’elle va témoigner de sa bouche et au travers de ses actions, tôt ou tard, toutes les ténèbres qui se trouvent encore caché au fond de son cœur encore de pierre seront mises à jour éclairées de La Lumière qui vient d’en Haut (Luc 6/43 à 45, Matthieu 15/16 à 20). C’est également ce que fait l’apôtre Paul lorsqu’il s’adresse à l’Eglise qui se trouve à Rome, mais en utilisant d’autres mots.

Romains 8, verset 9 :
Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.

Paul dans les versets cités ci-dessus, enseigne clairement que quiconque n’a pas l’ESPRIT de CHRIST en lui, il n’est pas un Enfant de DIEU. Ou ailleurs (entre autres passages de la Bible) il demande à certains de l’Eglise de Corinthe de s’éprouver eux-mêmes pour savoir s’ils vivent réellement de et dans la Foi de CHRIST.

2 Corinthiens 13, verset 5 :
Examinez-vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus Christ est en vous ? à moins peut-être que vous ne soyez réprouvés.

Pensez-vous vraiment que dans toutes les Eglises auxquelles l’apôtre Jean ou l’apôtre Paul s’adressaient, tous et toutes étaient leurs Frères ou Sœurs en CHRIST ? Sûrement pas (1 Jean 2/18 et19) ! Pour s’en convaincre, il suffit d’aimer La Vérité et de laisser l’ESPRIT nous montrer ce qui est réellement écrit et enseigné de « sa part » à l’Eglise de CHRIST par le biais des apôtres ou autres de ses vrais serviteurs (2 Pierre 1/16 à 21). Fermer « ses » oreilles à la voix de l’ESPRIT pour ne pas l’entendre et se voiler la face pour ne pas vouloir voir Sa Vérité, cela ne sert qu’à endurcir son cœur de plus en plus jusqu’à un point de non retour (2 Thessaloniciens 2/1 à 12). Que cela soit l’apôtre Jean ou l’apôtre Paul, les deux mettent l’Eglise en garde par le même ESPRIT qui les unis en CHRIST.

Comme déjà écrit plus avant, lorsque l’apôtre Jean dit dans 1 Jean 4, verset 2 : « Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu;.. » pour beaucoup cela signifie reconnaitre que DIEU a envoyé son Fils JESUS revêtu d’un corps de chair pour sauver l’humanité de la perdition éternelle. Cela est vrai, le Seigneur JESUS est bien venu sur terre avec un corps « mortel » fait de chair et de sang semblable à celui de l’homme terrestre. La plupart des religions reconnaissent ce fait concernant JESUS, mêmes si elles ne sont pas toutes en accord avec ce qui est écrit de son origine et de sa vie terrestre. Ce n’est pas ça que l’apôtre Jean veut enseigner à l’Eglise lorsqu’il dit de reconnaitre un Enfant né de DIEU par le moyen de l’ESPRIT de DIEU en son esprit lorsque celui-ci confesse JESUS-CHRIST venu en chair. L’apôtre Jean lorsqu’il fait mention de « la chair » de JESUS, il témoigne ainsi pour sa propre vie d’homme Nouveau Né, qu’il est né et vit par la Foi, de et dans la chair de CHRIST (Jean 14/21 à 23), la chair du Nouvel homme spirituel, celle du dernier Adam, le Fils de l’homme, et que son ESPRIT de Vie lui donne La Vie qui vient d’en Haut (Galates 4/6, Jean 15/4 et 5). C’est aussi ce que l’apôtre Paul témoigne pour sa Vie Nouvelle.

Galates 2, verset 20 :
J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

La Vie Nouvelle d’un Enfant né de DIEU a son origine et existe uniquement par et dans « la chair » de CHRIST homme. C’est ce que le Seigneur JESUS enseigne à quiconque veut vivre par Lui et de Lui (Jean 6/51 à 58). C’est ce que l’apôtre Paul vit dans sa propre chair de Nouvel homme créé selon DIEU (2 Corinthiens 5/16 et 17) et l’explique à l’Eglise de Corinthe.

2 Corinthiens 4, versets 6 à 1 :
Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ.
Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l’extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus;
portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps.
Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle.

En réalité, ce que les apôtres ou autres Frères et sœurs de CHRIST vivent dans « leur chair » de Nouveaux nés, ils(elles) ne font que témoigner qu’ils(elles) mettent en pratique les enseignements du Seigneur JESUS dans leur Vie Nouvelle pendant les jours de leur chair, par leur obéissance au moyen de la Foi de CHRIST qu’ils(elles) ont chacun(e) reçu personnellement par l’ESPRIT de Vie du Seigneur en eux(elles). C’est aussi pour cela qu’ils(elles) témoignent tous(tes) de la même Vie Nouvelle. Et c’est normal, puisqu’il n’y a qu’un seul Corps et un seul ESPRIT, une seule espérance, un seul Seigneur, une seule Foi, un seul baptême, un seul DIEU et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. A chacun(e) la Grâce a été donnée selon la mesure du don de CHRIST (Ephésiens 4/4 à 7). La Vérité est immuable et JESUS-CHRIST est La Vérité qui vient de DIEU le Père (Jean 8/42, Jean 14/6).

Comment faire pour reconnaitre son Frère ou sa Sœur en CHRIST ?

1 Jean 4, verset 2 : « Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu;.. »

Quelque soit la manière dont le Seigneur permettra qu’une personne croise le chemin d’un Enfant de DIEU et que celle-ci lui témoigne être également Enfant de DIEU, la première chose à faire c’est tout simplement de demander au Seigneur JESUS lui-même qui est la personne qui prétend être née de Lui. Quelque soit la réponse que le Seigneur donnera à son Enfant concernant cette personne qui prétend être née de Lui, celle-ci sera toujours claire en son esprit/âme et tôt ou tard elle lui sera confirmée, soit par l’ESPRIT de DIEU en la personne qui prétend être Enfant de DIEU, ou par « un autre esprit » qui anime cette personne, « un esprit » qui ne veut pas de La Vérité. Personne ne peut rien cacher au Seigneur JESUS, l’ESPRIT. C’est pourquoi, le temps parlera de lui-même et c’est au travers de ce que l’Enfant né de DIEU verra vivre la personne, ou l’entendra parler, ou encore lira de celle-ci, qu’il saura qui cette personne est réellement. Certains(es) penseront peut-être : « Agir ainsi vis-à-vis des personnes qui aiment le Seigneur, c’est soupçonner le mal. Il n’y a pas d’amour dans cette façon de faire. Une telle attitude ne vient pas de DIEU, de l’ESPRIT ». La réponse à cela, c’est l’apôtre Jean qui la donne lorsque de son temps il écrivait cette mise en garde à l’Eglise :

1 Jean 4, versets 1 à 3 :
Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.
Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu;
et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde.

L’apôtre Jean était-il sans « Amour » pour l’Eglise ou son prochain lorsqu’il a écrit cela ? Un Enfant de DIEU est né de l’ESPRIT de Vie de CHRIST qu’il a reçu de DIEU son Père par le moyen du SAINT-ESPRIT (Tite 3/4 à 7, Romains 8/9, Galates 4/6). Il est bon pour l’Enfant né de DIEU d’apprendre à « éprouver les esprits pour savoir s’ils sont de DIEU », car discerner entre le vrai du faux, au commencement de la Vie Nouvelle, ce n’est pas toujours évident pour « un petit » Enfant, surtout s’il est seul. C’est pourquoi il peut par l’ESPRIT en lui, faire comme l’apôtre Jean le suggère, c’est-à-dire agir avec prudence (Matthieu 10/16) en laissant toujours une porte ouverte donnant accès à La Vie pour quiconque est dans une recherche sincère (Marc 12/32 à 34). Ce n’est pas la personne qui doit être « éprouvée », mais l’esprit qui l’anime et tôt ou tard, révèlera sa vraie nature et ses vraies intentions.

Une personne qui parle de DIEU ou de JESUS-CHRIST ou encore de la Bible et qui prétend être Frère ou Sœur de CHRIST, saura dire si le Seigneur JESUS est venu « en chair » dans « sa propre vie ». Bien entendu, il ne faut pas s’attendre à entendre du mot à mot cette expression : « Le Seigneur JESUS est venu en chair dans ma propre vie » et faire de cette « expression » un critère de sélection qui déterminera si la personne est un Frère ou une Sœur de CHRIST. Attention à l’utilisation de « la lettre » des écrits de la Bible sans l’ESPRIT, car la lettre tue (2 Corinthiens 3/5 et 6). Cette personne s’exprimera en fonction de son âge spirituel avec ses mots, sa compréhension, son développement. Quelque soit la manière dont la personne s’exprimera, si elle est une Nouvelle créature, l’ESPRIT de Vie de CHRIST en elle ne fera qu’un seul et même ESPRIT en l’esprit/âme de l’Enfant né de DIEU qui l’écoute ou encore la lit, et celui-ci comprendra sa manière de s’exprimer, même si dans un premier temps, pour témoigner de sa Vie avec le Seigneur, elle utilise des mots qui ne sont pas toujours appropriés. C’est pourquoi, si la personne est dans l’incapacité de répondre clairement à ces questions, il ne faut pas la rejeter systématiquement, car plusieurs possibilités peuvent en être la cause.

La première possibilité à laquelle l’Enfant né de DIEU peut être confronté, c’est que l’Enfant de DIEU est né depuis peu (seul DIEU son Père connaît son cœur et son âge spirituel), et se trouve seul là où le Seigneur l’a appelé. Il n’arrive pas encore à s’exprimer correctement du fait de son petit âge spirituel. L’Enfant sait qu’il est né Nouveau, réellement libre du péché, de Satan et de son corps du péché (Colossiens 2/11 à 15). Il a cette conviction intérieure venant de l’ESPRIT-SAINT en lui qui lui inculque cette Vie d’en Haut dans « sa » Vie Nouvelle (Romains 8/16). Il ne pèche plus selon sa compréhension qu’il reçoit de l’ESPRIT (1 Jean 5/18). Pécher, cela signifie désobéir consciemment à la Volonté de DIEU son Père, l’ESPRIT en lui, en toute connaissance des conséquences qui en résulteront. Pour cet Enfant né de DIEU, ne pas arriver à s’exprimer correctement dans un premier temps, cette attitude de vie est normale car il peut y avoir encore en lui une confusion, entre connaître CHRIST selon « la chair » et connaître CHRIST selon son ESPRIT de Vie. Ou encore vivre cette confusion entre le fait de marcher selon « sa chair », c’est à dire marcher selon « sa volonté » d’homme libre du péché (1 Corinthiens 3/1 à 3) et marcher selon la Volonté de l’ESPRIT de Vie de CHRIST (Romains 8/9 à 14). Par l’obéissance de la Foi, au fur et à mesure de sa croissance spirituelle par l’ESPRIT en lui, cette connaissance de CHRIST selon l’homme qu’il a au commencement de sa Vie Nouvelle (une compréhension humaine des choses d’en Haut), celle-ci va progressivement disparaître pour être remplacée définitivement par la connaissance de CHRIST selon l’ESPRIT (2 Corinthiens 5/16 et 17), arrivant ainsi de mieux en mieux à s’exprimer verbalement ou par écrit par la pratique de sa Vie Nouvelle et de sa marche selon l’ESPRIT dans sa vie de tous les jours.

La deuxième possibilité à laquelle l’Enfant né de DIEU peut être confronté, est semblable à celle de l’Enfant né depuis peu. La différence c’est qu’il n’est pas seul, le Seigneur l’a appelé alors qu’il se trouvait dans une assemblée d’hommes. Le jour de sa conversion par le Seigneur JESUS, l’Enfant de DIEU a bien reçu cette Vie Nouvelle par l’ESPRIT. Sa repentance sincère et sa mort à lui-même sont en conformités avec CHRIST (Romains 6/4 à 7, Colossiens 2/11 à 15). Il a bien commencé dans sa Vie Nouvelle, mais là où il se trouve il sait en son esprit/âme que bien des choses qu’il entend et qu’on lui enseigne ne correspondent pas à sa Vie Nouvelle. L’ESPRIT en lui n’attestant pas ces enseignements comme se tenant dans La Vérité de l’Evangile de CHRIST pour sa Vie. Mais voilà, Satan par le moyen de ses serviteurs (les gourous de ces « dites » assemblées), lui fait craindre de se perdre s’il quitte celle-ci. De peur de se retrouver seul, il accepte dans sa vie des compromis vis-à-vis de La Vérité à l’égard de l’Evangile qu’il a reçu du Seigneur JESUS lors de sa conversion (Jean 12/42 à 50). Son cœur « indécis » (tiède), l’empêche de progresser dans La Vie. Il végète, régresse quand à sa vie spirituelle et est près de mourir spirituellement sans même qu’il s’en rende compte (Apocalypse 3/14 à 22). Cet Enfant de DIEU s’il veut suivre et demeurer dans La Vérité en son esprit/âme par l’ESPRIT-SAINT de DIEU en lui, ne pourra pas rester là où est enseigné le mensonge (un faux évangile). Tôt ou tard il devra faire un choix et son choix déterminera la fin de sa vie (2 Corinthiens 6/14 à 18).

La troisième possibilité à laquelle l’Enfant né de DIEU peut être confronté, c’est que la personne avec qui l’Enfant de DIEU dialogue, n’est pas encore née de DIEU. Qu’elle soit dans une assemblée d’hommes ou pas, cela ne change rien à la condition de sa nature encore pécheresse. Elle est appelée par DIEU et l’ESPRIT la pousse à rechercher La Vérité (Jean 6/44 et 45). Elle est passée par une repentance sincère, voire même par le baptême d’eau. C’est une personne qui « semble » avoir faim et soif de La Vérité. J’écris « semble », parce que c’est « son » choix final qui déterminera si la personne recherchait vraiment La Vérité ou pas. Elle n’est pas loin du Royaume de DIEU (Marc 12/34). Malheureusement après être passée par une repentance sincère, celle-ci a été trompée par l’enseignement de certains(es) qui lui ont laisser croire que sa repentance et son baptême d’eau étaient suffisant pour qu’elle puisse prétendre être née de DIEU le Père, née de l’ESPRIT de Vie de CHRIST. C’est là qu’intervient l’Enfant né de DIEU vis-à-vis de cette personne qui a été placée sur son chemin, et qui selon la Volonté du Seigneur JESUS à son égard, va prendre le temps nécessaire pour lui enseigner le vrai Evangile de CHRIST par le témoignage de sa Vie personnelle avec CHRIST. Pendant ce temps, la personne enseignée fera un choix concernant sa propre vie spirituelle et son choix déterminera qui elle sera. Soit, elle passera de « sa mort » (quant à sa vieille nature) à La Vie par sa Nouvelle Naissance (Jean 3/1 à 8) liée à l’obéissance de la Foi en La Parole de DIEU le Père manifestée en Son Fils JESUS-CHRIST (Matthieu 17/5), soit elle fera le choix de demeurer dans « sa mort » (sa vieille nature) pour des raisons qui lui sont personnelles. Jamais elle ne recevra l’ESPRIT de Vie de CHRIST et fera partie des personnes mentionnées dans la quatrième possibilité mentionnée ci-après.

La quatrième possibilité à laquelle l’Enfant né de DIEU peut être confronté, c’est que l’ESPRIT-SAINT n’est tout simplement pas en la personne qui prétend être Enfant de DIEU (même si celle-ci le pense). Quelque soit la « religion » qu’elle suit ou qu’elle sert, ou encore quoiqu’elle soit passée par une repentance, voire même le baptême d’eau, elle demeure toujours une âme pécheresse par nature, marchant selon la lettre par la lecture et la mise en pratique des écrits de la Bible. Cette personne est toujours esclave de Satan par le biais de son corps du péché. Les œuvres de « sa chair corrompue » sont manifestent en elle (Galates 5/19 à 21), elle le sait et elle ne peut pas s’en défaire par elle-même (Romains 7/14 à 24). Cela ne veut pas dire qu’elle ne peut pas devenir Enfant de DIEU. La solution dans ce cas est simple. Après s’être repentie sincèrement, il lui faut perdre sa vie ancienne une fois pour toutes en s’identifiant par la Foi dans le baptême en la mort de CHRIST pour sa vieille nature (Romains 6/1 à 7), afin de recevoir cette Vie Nouvelle qui vient d’en Haut, la Vie de JESUS le Fils de l’homme. La repentance n’exclue pas le baptême d’eau (Matthieu 28/19 et 20). Par contre, ce n’est pas le baptême d’eau qui sauve, mais l’ESPRIT-SAINT qui voit l’état d’esprit dans lequel la personne se repent et s’engage avec DIEU pour l’éternité (Marc 16/16). La question qui se pose vis-à-vis de cette personne est : Voudra-t-elle perdre sa vie pour la retrouver Nouvelle (Matthieu 10/39) ? Néanmoins, il ne faut jamais oublier que cette Vie (Nouvelle) demeure sous conditions (Matthieu 8/19 à 23, Matthieu 10/32 à 39, Marc 8/31 à 38, Jean 12/23 à 26, etc…). Pour « les conditions », lire l’article N° 19 : La Parole de-DIEU rejetée…par le plus grand nombre.

C’est malheureusement cette quatrième possibilité qui donne naissance à de faux frères ou fausses sœurs, ou encore faux prophètes ou faux apôtres de CHRIST, etc… (2 Corinthiens 11/13 à 15). Toutes ces personnes désirent entrer dans le Salut que DIEU le Père des esprits offre à quiconque LE croit par la Foi en Sa Parole qu’IL a manifestée en son Fils JESUS homme, son CHRIST (Jean 3/16, Matthieu 17/5). Elles ne rejettent pas en bloc les écrits de la Bible (Ancien et Nouveau Testament confondus), bien au contraire. Elles témoignent de ce salut en JESUS-CHRIST par la mise en pratique de toutes sortes d’œuvres à l’image de la vie du Seigneur JESUS. C’est ce que le Seigneur JESUS disait à ses disciples lorsque ceux-ci lui faisaient remarquer que des personnes vivaient leur propre évangile sans passer par Lui pour avoir Sa Vie (Marc 9/38 à 40). Ces personnes ne parlent pas en mal du Seigneur JESUS, au contraire. Elles rejettent uniquement dans l’Evangile de CHRIST ce qui les dérange et les empêche de vivre selon leur volonté (Galates 5/17). Servir « leurs » intérêts personnels ou servir « leurs » intérêts communs (dans leurs assemblées), voilà la vraie motivation cachée qui se trouve dans les ténèbres intérieures de ces personnes. Ténèbres, qui tôt ou tard seront révélées par La Lumière de CHRIST au moyen de l’ESPRIT à l’Enfant né de DIEU fidèle, afin que celui-ci s’éloigne de telles personnes (Luc 8/16 à 18). Satan ne s’interposera pas à une telle vie spirituelle qui repose sur l’enseignement religieux de l’homme encore charnel, du moment que sa compréhension humaine des écrits de la Bible le tient éloigné du Salut de DIEU (Matthieu 11/25). Tant que cette compréhension humaine pousse quiconque (homme ou femme) à interpréter les écrits de la Bible comme ça l’arrange tout en s’imaginant marcher selon l’ESPRIT (2 Corinthiens 11/14), il(elle) donne de la joie dans les ténèbres parmi Satan et ses démons.

Arrivera une situation où ces personnes seront confrontées à faire le choix de renoncer à leur volonté pour accomplir celle du Seigneur JESUS qu’elles prétendent aimer, elles y trouveront une occasion de chute (Matthieu 11/6, et Matthieu 13/20 et 21). Cherchant une « échappatoire » pour minimiser leur mauvaise façon de vivre, elles vont tordre toujours plus le sens des paroles du Seigneur JESUS à leur avantage, ainsi que les autres écrits de la Bible pour pouvoir continuer à vivre selon « leur chair corrompue », c’est-à-dire vivre selon leur volonté dans leur corps toujours esclave du péché et de Satan. Voilà pourquoi la parution d’une multitude de nouvelles traductions de la Bible plus ou moins tronquées de La Vérité foisonnent de plus en plus dans ce monde corrompu. Chacun(e) y trouvant en celles-ci, « une chaussure à son pied » (1 Timothée 4/1 à 3). Le plus triste dans tout cela, c’est que ces personnes vont enseigner autour d’elles que cette façon de vivre, c’est « La Vie Nouvelle » qu’il convient de vivre pour une personne pécheresse sauvée par la Foi en La Parole de DIEU, n’omettant pas de préciser (pour se déculpabiliser elles-mêmes) que la personne sauvée sera toujours pécheresse par nature tout le temps de son vivant sur terre. Dans l’esprit de telles personnes, la réelle Vie Nouvelle sans le péché en elle, ni commettre le péché n’est tout simplement pas possible à vivre sur terre. Pourquoi cela ? Parce que suivre la Volonté de DIEU le Père en écoutant son Fils JESUS, au travers de l’ESPRIT dans leur vie de tous les jours (Matthieu 17/5), cela les empêcherait de pouvoir satisfaire leurs passions et leurs désirs charnels (Jacques, chapitre 4). Voilà qui sont les faux frères ou aux fausses sœurs, ou encore les faux prophètes ou les faux apôtres de CHRIST, etc… et qui marchent en ennemis de la croix tout en prétendant être des Frères ou des Sœurs de JESUS-CHRIST (Philippiens, chapitre 3).

La cinquième possibilité à laquelle l’Enfant né de DIEU peut être confronté, elle concerne l’Enfant né de DIEU devenu par son propre choix « rebelle » à La Vérité, et cela qu’il soit Juif ou païen converti par CHRIST (Tite 1/10 à 14, Romains 2/1 à 9). Cette personne a fait « naufrage » quant à la Foi (1 Timothée 1/18 et 19). Malheureusement c’est la plus triste des possibilités qui soit pour l’Eglise et à laquelle un Enfant né de DIEU peut être un jour confronté à vivre dans sa vie. Dans cette situation, là également l’Enfant né de DIEU doit faire attention de ne pas appliquer selon « la lettre » à ce Frère ou cette Sœur, ce qui est écrit dans la Bible par rapport à sa situation spirituelle, mais laisser l’ESPRIT être Juge dans une telle situation et faire Sa Volonté à l’égard de ce Frère ou de cette Sœur. C’est le Seigneur Lui-même qui montrera quelle attitude adopter dans ce cas précis. Pour cet Enfant de DIEU « rebelle » à La Vérité, à chaque fois que l’ESPRIT en lui, lui montre Sa Vérité par rapport à ses attitudes, ses actions, ses pensées ou autres, il(elle) fait le choix de suivre « sa » volonté. Dans un premier temps cette mauvaise façon d’être, attriste l’ESPRIT, mais il y a encore de l’espoir, de la Lumière en lui(elle) pour éclairer les ténèbres dans lesquelles il(elle) s’engouffre progressivement (Ephésiens 4/30). En demeurant consciemment dans cette mauvaise façon de vivre, il(elle) fini par « éteindre » définitivement l’ESPRIT-SAINT (1 Thessaloniciens 5/19). A force de désobéissances volontaires de la part de l’Enfant de DIEU, Satan ou ses démons finissent par reprendre possession de son être entier qui était Saint (esprit/âme/corps), mais toujours mortel (Romains 8/10) et l’assujettissent à nouveau pour l’emmener avec eux dans la perdition éternelle (Apocalypse 22/11 à 15). Par l’endurcissement de son cœur rebelle à La Vérité, il(elle) finit par devenir « ennemi » de CHRIST (Philippiens 3/15 à 19). Malheureusement pour ces Enfants de DIEU, contrairement à ce qu’ils peuvent penser ou croire que DIEU est Amour, miséricordieux, qu’IL pardonne tout par le moyen du Sang de JESUS son Fils, par leur façon d’être vis-à-vis de l’ESPRIT en eux qui leur donne La Vie d’en Haut, ils(elles) blasphèment contre le SAINT-ESPRIT (Matthieu 12/30 à 33). Ce qui est annoncé à l’avance dans les écrits de la Bible (Ancien et Nouveau Testament confondus) demeure La Vérité inspirée par l’ESPRIT de DIEU. La finalité concernant leur vie éternelle est loin d’être aussi réjouissante qu’ils(elles) pensent pouvoir vivre après leur mort physique (Hébreux 6/4 à 8, Hébreux 10/26 à 31).

Bien-aimés du Seigneur, ne doivent pas ajouter foi à tout esprit…

L’Enfant né de DIEU ne doit pas suivre l’exemple de vie d’une personne qui prétend être née de DIEU, née de l’Esprit de Vie de CHRIST (Galates 4/6) et qui persiste à commettre « le péché » dans sa vie de tous les jours tout en demandant constamment « pardon » à DIEU. Cela prouve simplement qu’elle n’est pas libre du péché, ni de son corps du péché. Cela confirme ce que l’apôtre Jean dénonce concernant « la pratique du péché » par une personne encore esclave de Satan, combien même ce n’est pas ce qu’elle désire de tout son cœur.

1 Jean 3, versets 5 à 10 :
Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés, et il n’y a point en lui de péché.
Quiconque demeure en lui ne pèche point; quiconque pèche ne l’a pas vu, et ne l’a pas connu.
Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme lui-même est juste.
Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable.
Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.
C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, non plus que celui qui n’aime pas son frère.

Pour beaucoup, ce qui est écrit dans ces versets est dérangeant : « Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu ». Pour ceux ou celles qui ne veulent pas vraiment perdre leur vie une fois pour toutes (leur vieille nature), ils(elles) ont trouvé une parade pour se donner une bonne conscience en rajoutant des mots à ce que l’apôtre Jean écrit réellement. Un exemple (entre autres), lorsque Jean écrit : « Quiconque est né de DIEU ne pratique pas le péché,… ». A cette phrase sont rajoutés des mots comme : « …d’une manière continuelle », ou « …de façon continue », qui subtilement tronquent la signification exacte de la négation « ne…pas… » dans une phrase et ainsi changent totalement les paroles de l’apôtre. En clair pour ces personnes cela veut dire que désormais, s’il arrive à un Enfant de DIEU de commettre « le péché » (la désobéissance à DIEU) de temps à autre, du moment que cela n’est pas « une pratique continuelle » dans sa vie, mais que celle-ci est occasionnelle, il n’y a pas de problème. Il lui suffit de demander « pardon » à DIEU et le sang de JESUS le purifie du péché commis. Ainsi, du moment que l’Enfant de DIEU « ne pratique pas le péché d’une manière continuelle, mais que cette pratique demeure occasionnelle », il peut continuer à vivre ainsi pendant tous les jours de sa chair, de repentances en repentances, et DIEU le verra toujours Saint au travers du sang de JESUS son Fils. Cette façon de déformer ainsi les écrits de la Bible au détriment de La Vérité, c’est tout simplement diabolique. Pourtant, la langue française est sans équivoque à ce sujet, ci-dessous les définitions du dictionnaire Hachette :

pratiquer v. tr. I. 1. Mettre en pratique, mettre à exécution. Pratiquer une méthode rigoureuse.
2. S’adonner, se livrer habituellement à (une activité, une occupation); exercer (un métier). 3. Accomplir fidèlement les actes commandés par (une religion). Pratiquer un culte. ¶ Absol. Il est encore croyant mais ne pratique plus.
4. Exécuter (une opération concrète, matérielle). Pratiquer une intervention chirurgicale. ¶ Réaliser, exécuter (qqch). Avec la pointe du couteau, vous pratiquez un petit trou. ¶ Ouvrir, frayer (un passage, un chemin). Pratiquer un sentier dans un taillis.

pas adv. de négation. I. (En corrélation avec ne.) 1. (Après le verbe ou après l’auxiliaire.) Je ne parle pas.
2. (Avant le verbe à l’infinitif et, le cas échéant, avant les pronoms atones.) Ne pas fumer.

Donc si vraiment quelqu’un aime La Vérité et bien qu’il(elle) reste dans ce qui est écrit comme c’est écrit au verset 9. Ainsi, lorsque nous lisons : « …Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché… » et que nous enlevons le mot « péché » en le remplaçant par tous ces exemples donnés ci-dessus dans les définitions du dictionnaire, qu’est-ce que l’on obtient ? Si nous tenons compte de la négation « nepas… » sans rajouter quoique ce soit au verbe qui est le centre de compréhension de la phrase, la négation « nepas… » peut-elle permettre une quelconque ambiguïté dans l’esprit de celui ou de celle qui lit ? Un exemple, lorsque nous disons : « Je ne fume pas », cela veut-il dire que : « Je ne fume pas de temps à autre » ? Ou encore que : « Je ne fume pas de façon continuelle » ? Ou tout simplement cela veut dire que : « Je ne fume pas » (pas du tout, jamais, ou encore, je ne pratique pas l’action de fumer, etc…) ? Nous pouvons appliquer cette négation « nepas… » à n’importe quel verbe, le résultat sera toujours le même, nepas…ou pas, signifient la même chose. Comme dirait l’apôtre Paul : « A chacun(e) de s’examiner lui-même pour savoir s’il est dans la Foi; et de s’éprouvez lui-même. S’il a La Vérité en lui ou l’ESPRIT de Vie de CHRIST en lui, il ne pourra pas déformer cette Vérité dans les écrits de l’apôtre Jean venant de l’ESPRIT-SAINT. A moins peut-être qu’il(elle) ne soit réprouvé(e) par le même ESPRIT.

Les bien-aimés du Seigneur JESUS marchent uniquement dans Sa Vérité.

Jean 10, versets 1 à 5 :
En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand.
Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis.
Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors.
Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix.
Elles ne suivront point un étranger; mais elles fuiront loin de lui,parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers.

Jean 10, versets 14 à 16 :
Je connais mes brebis, et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis.
J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger.

Voilà ci-dessus ce que le Seigneur JESUS enseigne à « Son Eglise ». Ses brebis entendent sa voix et Le suivent. Elles ne suivront aucun autre « Berger », ou aucun autre enseignement que le sien donné par l’ESPRIT-SAINT ou son ESPRIT de Vie (Romains 8/9). Il en est de même en ce qui concerne l’apôtre Jean (et également les autres apôtres cités dans la Bible), il sait que « ses bien-aimés », ses Frères ou Sœurs en CHRIST, ont en eux la Vie, c’est à dire l’ESPRIT de CHRIST qui leur confère une Vie sur terre sans le péché en eux et leur permet ainsi de ne pas pratiquer le péché (Matthieu 24/23 à 25), c’est-à-dire de ne pas commettre du tout le péché et cela quelque soit la manière que Satan utilisera pour les tenter dans ce sens afin d’essayer de corrompre leur esprit/âme Saint. Les bien-aimés du Seigneur JESUS marchent uniquement dans Sa Vérité et pour s’en convaincre, il suffit de lire ce qu’écrit l’apôtre Jean dans sa première épitre, au chapitre 3.

Dans ce chapitre 3, nous pouvons comprendre pourquoi il ne développe pas ou ne détaille pas dans l’ensemble de sa lettre ce qu’est la « chair » de JESUS (le Fils de l’homme) lorsqu’il écrit juste après dans 1 Jean 4 au verset 2 : « Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu… ». C’est tout simplement parce qu’il est clair qu’un Enfant né de DIEU ne pèche pas, c’est dans sa nature Nouvelle, ou dans « sa chair » qu’il a hérité de CHRIST et dans laquelle il vit désormais par la Foi (Galates 2/20, Jean 6/51 à 58). Un Enfant né de DIEU ne peut pas pécher volontairement ou désobéir consciemment à DIEU son Père en toute connaissance de Sa Volonté à son égard, parce que l’ESPRIT de Vie du Fils est en lui (1 Jean 3/5 à 10, Galates 4/6). S’il pèche après avoir reçu la connaissance de La Vérité concernant la volonté de DIEU à son égard, c’est toujours volontairement et consciemment qu’il le fait. Le péché involontaire sous la Nouvelle Alliance n’existe pas. S’il persiste dans cette mauvaise voie, il fait le choix de « renier » CHRIST en lui (Matthieu 10/32 à 39). Pour ceux(celles) qui n’ont toujours pas saisi la différence entre « le péché », « l’action de pécher » et « les péchés » ils peuvent lire l’article N°8Vivre libre du péché.

Pouvoir confesser JESUS venu en « chair » dans « ma » Vie Nouvelle, permet de discerner entre l’ESPRIT de DIEU (en moi) et tout autre esprit se faisant passer pour Lui.

Colossiens 2, versets 11 et 12 :
…Et c’est en lui (JESUS-CHRIST)que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair : ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts.

Galates 2, verset 20 :
J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

L’Enfant né de DIEU a la faculté de confesser JESUS venu en « chair » dans « sa » Vie Nouvelle, cela lui permet de discerner entre l’ESPRIT de DIEU (en lui) et tout autre esprit séducteur voulant essayer de se faire passer à ses yeux comme venant de DIEU (2 Corinthiens 11/13 à 15). Du temps des apôtres et encore à notre époque, une confusion demeure entre « la chair » de l’homme né d’en bas (l’homme terrestre) et « la chair » du Fils de l’homme né d’en Haut (l’homme spirituel, le dernier Adam) (1 Corinthiens 15/39 à 48). C’est cette confusion que Satan exploite à son avantage en tous ceux ou celles qui essaient de trouver des réponses par le biais de l’homme et sa théologie, sa science, les différentes langues, son intelligence, etc…, et qui fait que peu comprennent réellement ce que représente « la chair » de JESUS le Fils de l’homme dans leur propre vie et l’importance de cette compréhension selon l’ESPRIT pour le développement de leur Vie Nouvelle.

Jean 6, versets 51 à 58 :
Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.
Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: Comment peut-il nous donner sa chair à manger ?
Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes.
Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.
Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage.
Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui.
Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement.

Cette Vie Nouvelle selon « la chair » de CHRIST est si peu enseignée aux bien-aimés du Seigneur, parce que peu, pour leur propre Vie spirituelle, vivent et se nourrissent par l’ESPRIT de « cette chair » issue de JESUS le Fils de l’homme (Jean 6/26 à 65, Hébreux 10/19 à 23). Si cette compréhension de « la chair de CHRIST homme » est vitale pour l’Enfant né de DIEU, attention néanmoins de ne pas en faire une nouvelle doctrine sélective comme le font les sectes. Le but de cet article n’est pas de créer de « nouvelles doctrines », mais de donner un peu de Lumière sur ce sujet, car recevoir la Vie du Fils de l’homme et comprendre celle-ci afin de pouvoir la vivre ici-bas, c’est bien ce que le Seigneur JESUS promet d’accomplir Lui-même en Son Eglise avant de quitter cette terre !

Jean 14, versets 15 à 23 :
Si vous m’aimez, gardez mes commandements.
Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.
Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.
Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi. En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et  je me ferai connaître à lui.
Jude, non pas l’Iscariot, lui dit: Seigneur, d’où vient que tu te feras connaître à nous, et non au monde ?
Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.

Jean 16, versets 12 à 16 :
J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant.
Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.
Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.
Tout ce que le Père a est à moi; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera. Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez, parce que je vais au Père.

Beaucoup font de nombreux efforts, de sacrifices, s’affairent en toutes sortes d’œuvres pour essayer de mettre en pratique dans leur vie ce qu’ils(elles) lisent dans la Bible par rapport à ce que le Seigneur JESUS enseigne, cela dans le but de lui ressembler quant à sa vie terrestre. C’est peine perdue, car toutes ces œuvres sont des œuvres « mortes », si elles n’ont pas leur origine en l’ESPRIT de Vie de CHRIST (Jean 15/4 à 6, Hébreux 9/13 et 14). Les seules « œuvres » qui sont agréables à DIEU le Père, sont celles qu’IL a préparées d’avance pour ses Enfants et dans lesquelles, l’ESPRIT du Fils va les faire entrer afin qu’ils puissent faire Sa Volonté à sa seule Gloire (Ephésiens 2/4 à 10).

D’autres se disent : « JESUS est DIEU fait homme, jamais nous ne seront comme Lui sur terre. C’est de l’orgueil de croire cela possible pour l’homme terrestre ». Voilà encore une des nombreuses tromperies que Satan utilise à l’encontre de La Vérité pour quiconque ne veut pas « renoncer » à sa vie terrestre, ou à sa volonté d’homme d’en bas, afin que par la Foi en La Parole de DIEU le Père au travers de Celle du Fils (Matthieu 17/5), il laisse l’ESPRIT en lui, lui inculquer « La Vie » de CHRIST homme, comme le Seigneur JESUS le promet dans les écrits de la Bible, et cela sans qu’il rajoute sa pensée, son intelligence, sa compréhension, ou encore son raisonnement humain (Matthieu 11/25 à 30). Le Seigneur JESUS est de toute éternité le Fils unique, l’Egal de l’ESPRIT-SAINT qu’est DIEU son Père (Proverbes 8, Jean 8/42, Colossiens 1/15 à 20, Colossiens 2/8 à 15, Philippiens 2/5 à 11) et jamais personne sur terre ou dans les cieux ne sera rendu semblable à Lui en tant que tel. Néanmoins, au risque de renverser les convictions de certains(es), JESUS le Fils n’est pas DIEU « le Père » (1 Corinthiens 15/20 à 28). Ce n’est pas moi qui le dis, mais le Seigneur JESUS lui-même dans les évangiles pour qui veut entendre l’ESPRIT (entre autres versets de la Bible, lire Jean chapitre 17).

L’Enfant né de DIEU n’est pas transformé à l’Image de DIEU le Père qui est également le Père des esprits (Hébreux 12/9), ou encore transformé à l’Image de JESUS le Fils unique de toute éternité qui est l’Egal de DIEU, non, pas du tout ! L’Enfant né de DIEU est transformé à l’Image de celle du Fils de l’homme (Hébreux 1/5 et 6) venu sur terre dans une chair semblable à celle du péché (Hébreux 10/5 à 10, Romains 8/3). Attention, une chair « semblable » à celle du péché, ne veut pas dire une chair « identique » à celle du péché. En effet Jésus-Christ est descendu du ciel, dans une chair sans péché, (Jean 6/38, Jean 8/46, Hébreux 7/26) contrairement à l’homme descendant d’Adam qui naît avec le péché en lui. L’Enfant né de DIEU est transformé sur terre de gloire en gloire par l’ESPRIT-SAINT à la seule Gloire de DIEU son Père (2 Corinthiens 3/17 et 18) en l’Image de JESUS le Fils de l’homme qui est le Dernier Adam (1 Corinthiens 15/45 à 49), le Premier Né entre plusieurs Frères (Romains 8/29, Hébreux 2/10 à 18) et le Premier Né d’entre les morts (Colossiens 1/18, Apocalypse 1/4 à 6, Apocalypse 1/18). Bien des Enfants de DIEU ne comprennent toujours pas ce qu’est leur Vie Nouvelle issue de l’ESPRIT de Vie du Fils de l’homme et de « sa chair » (Galates 4/6, Romains 8/2, Romains 8/9). Ils(elles) n’ont toujours pas saisi par la Foi ce que le Seigneur JESUS dit à son Eglise, ou encore ce que l’apôtre Paul enseigne à l’Eglise en ce qui concerne, non pas « la chair » ou « le corps du péché », qui lui est par la Foi crucifié une fois pour toutes en CHRIST (Romains chapitre 6, Colossiens 2/6 à 15), mais concernant « la chair » encore mortelle de l’Enfant né de DIEU, qui est sans le péché en elle et qui représente le côté terrestre de sa personnalité, c’est-à-dire l’âme pure de l’esprit Saint de l’homme spirituel, étant créé par DIEU à l’Image de celle de JESUS son Fils, le Fils de l’homme.

2 Corinthiens 5, versets 1 à 5 :
Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie.
Et celui qui nous a formés pour cela, c’est Dieu, qui nous a donné les arrhes de l’Esprit.

Depuis la venue de JESUS-CHRIST et son retour vers DIEU son Père, bien des mises en garde ont été données par les apôtres Jean, Paul, ou autres encore (1 Timothée 4/1) à l’Eglise, c’est-à-dire aux Frères ou Sœurs bien-aimés du Seigneur. Mises en garde qui depuis toutes ces années passées sont toujours d’actualité et malheureusement n’annoncent aucune amélioration de la condition humaine présente ou future, bien au contraire. Satan étant constamment occupé à la préparation de « son œuvre » destructrice (2 Thessaloniciens 2/1 à 12), sachant que son temps sur terre est compté (Apocalypse 12/12, et le chapitre 20).

1 Jean 2, versets 18 à 20 :
Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists: par là nous connaissons que c’est la dernière heure.
Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres; car s’ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu’il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres. Pour vous, vous avez reçu l’onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance.

Bien-aimés, n’ayez Foi qu’en DIEU notre Père et en Sa Parole qu’IL a manifestée uniquement en JESUS-CHRIST son Fils bien-aimé notre Seigneur.

1 Jean 5, versets 10 à 13 :
Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.
Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.
Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.
Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu.

DIEU notre Père vous bénisse. Paix et Joie dans le Seigneur JESUS.

Patrick PETITOT (le 23/10/2018)

Ce contenu a été publié dans Patrick PETITOT. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.