(31) – L’Eglise de JESUS-CHRIST.

Matthieu 16, versets 16 à 19 :
Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ?
Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.
Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux.
Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.
Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

Voilà ce que le Seigneur JESUS dit à Pierre lorsqu’IL fait mention de l’Église, ou devrais-je dire plus précisément, lorsqu’IL fait mention de « Son Église ». L’Église selon DIEU le Père, n’est pas issue de l’homme terrestre, mais Elle a son origine en la Nature du Fils de l’homme qui est JESUS le Fils de DIEU. Une Nature qui vient d’en Haut sans le péché en elle (Hébreux 10/5 à 10, Luc 1/26 à 35). L’Église du Seigneur JESUS n’est pas un monument, une bâtisse. Elle n’est pas l’ouvrage de l’homme terrestre. L’Église dont fait mention le Seigneur JESUS est spirituelle (1 Corinthiens 2/11 à 16). Elle représente le Royaume de DIEU sur terre. Elle est l’Ouvrage de DIEU le Père, Sa Maison en ESPRIT et en Vérité (Jean 4/23 et 24, ou 1 Timothée 3/14 et 15, ou 1 Corinthiens 3/16, ou encore 1 Corinthiens 6/19 et 20, etc…). Le Seigneur JESUS étant Lui-même la pierre angulaire sur laquelle va reposer tout l’Édifice de DIEU (Esaïe 28/16,  1 Pierre 2/4 à 6, Ephésiens 2/19 et 20, etc…). L’Église de JESUS-CHRIST est composée uniquement d’Enfants nés de DIEU (Jean 1/12 et 13, Jean 3/1 à 8, Jean 8/31 à 36, Apocalypse 22/7 à 17).

Actes 2, versets 44 à 47 :
Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun.
Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et ils en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun.
Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur,
louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés.

L’utilisation du mot « Église ».

Dans ce monde, il existe plusieurs catégories de personnes qui se revendiquent d’être « des croyants ». Pour simplifier, je retiendrais que trois sortes de catégories de « croyants ». La première catégorie représente un très grand nombre de personnes qui pensent servir DIEU par le biais d’une religion et en qui le mot « Église » (avec un « É » majuscule) n’est pas du tout perçu comme étant une personne formant l’Edifice de DIEU ou l’Eglise de CHRIST (1 Pierre 2/4 à 6). Le plus souvent dans l’esprit de ces personnes, ce mot est employé avec un petit « é » (minuscule) représentant une bâtisse ou un édifice. Parmi tous ces gens (hommes ou femmes) qui prétendent aimer et servir DIEU, il subsiste une grande incompréhension du fait de leur manque de connaissance de La Vérité et suite à cela, une confusion issue d’enseignements mensongers perdure dans leur être intérieur et les gardent ainsi séparés de DIEU (combien même tous ces gens sont persuadés du contraire). Pour le plus grand nombre, le mot « église » peut définir un bâtiment dans lequel par l’intermédiaire de dogmes, de règles, de doctrines, de traditions, de rituels enseignés par « le clergé », ou autres « guides spirituels » (gourous), ils(elles) peuvent se rassembler et rendre divers cultes, messes, ou encore pratiquer d’autres cérémonies pour adorer leurs « dieux » ou vénérer leurs « idoles », représentés sous la forme d’icônes, de peintures, de statues de toutes sortes faites de bois, de pierre, ou encore de métaux divers plus ou moins précieux.

Pour grand nombre de ces personnes, lorsque l’occasion se présente de pouvoir rectifier leur façon de vivre par rapport à l’Evangile de CHRIST, elles ne veulent pas vérifier par elles-mêmes La Vérité qui se trouve dans les écrits de la Bible concernant toutes ces choses qu’elles adorent, vénèrent ou prient, alors que malheureusement derrière celles-ci se cachent des puissances des ténèbres, des démons (ou anges déchus) qui les manipulent au gré de leur bon vouloir (2 Corinthiens 4/3 et 4). La plupart des personnes qui fréquentent ces lieux de réunions se contentent simplement de suivre un « mouvement de masse » tout en ne sachant pas ce qu’est vraiment l’Église de DIEU ou le Corps de CHRIST. Elles se rassemblent dans ces endroits parce qu’un jour leurs parents qui ont reproduit avec eux (leurs enfants) le même schéma spirituel par lequel ils sont passés eux-mêmes avec leurs parents, leur ont appris que c’est ça « leur vraie religion » à suivre qui vient de DIEU (leur dieu) et qui va les sauver de la perdition éternelle, si, elles pratiquent scrupuleusement les enseignements donnés par le clergé ou autres guides spirituels (gourous). Ces personnes agissent ainsi non pas par une conviction personnelle après une recherche de La Vérité en tant que l’Église pour leur propre part (leur propre vie spirituelle), mais par traditionalisme, sentimentalisme, ou encore maintenu par la peur de mourir, parce que « leur religion » est en quelque sorte une police d’assurance vie pour l’au-delà (après la mort physique).

Ensuite il existe une deuxième catégorie de personnes, d’autres « croyants », qui voulant se démarquer « des religions traditionnelles » par rapport à leurs motivations personnelles, elles ont choisi d’adhérer à des sectes de toutes sortes. Certaines de ces sectes se nomment évangéliques, ou charismatiques, ou un mélange des deux, d’autres sont œcuméniques, etc….bref, le monde « regorge » de ces dites assemblées de toutes confessions ou dénominations confondues. Pour un grand nombre d’entre elles, ce mot « Église » représente à leurs yeux « leur assemblée » à laquelle elles ont donné un nom que je nommerais « une étiquette » (pour simplifier) et dans laquelle elles se rassemblent en tant que « membres ». Comme pour la première catégorie de personnes mentionnée plus avant (les croyants), leur vie spirituelle repose sur tout un tas de dogmes, de règles, de doctrines, de traditions, de pratiques d’œuvres de toutes sortes, etc…issus d’enseignements tirés des écrits de la Bible, mais plus ou moins subtilement tronqués de La Vérité de la Vie de l’ESPRIT (Ancien et Nouveau Testament confondus) afin de les maintenir sous le joug de « leur assemblée ». Comme déjà écrit, toutes ces assemblées évangéliques ou autres se sont données un nom bien distinct (une étiquette) dans le but de se démarquer des autres assemblées ou autres sectes de toutes sortes qui tout comme elles annoncent aussi « leur évangile ». Par le moyen de « son étiquette », le ou les « guides spirituels » (gourous) de chacune de ces assemblées marquent « leur territoire » ayant voulu ainsi imiter par une mauvaise interprétation, la vie que l’apôtre Paul témoignait dans Romains 15/20 et 21. D’apparence extérieure, toutes ces dénominations semblent s’aimer entre elles ou donnent l’impression d’aimer leur prochain par la mise en pratique d’un grand nombre d’œuvres de toutes sortes, mais la réalité se trouve dans la vie cachée de tous les membres de ces dites assemblées ou sectes d’hommes et de femmes. Leur vie intérieure corrompue qui ne peut demeurer cacher selon l’ESPRIT, tôt ou tard se manifestera à La Lumière de CHRIST comme étant une vie d’esclave du péché (Jean 8/34 à 36, Matthieu 10/22 à 28, Ephésiens 5/10 à 14, Jude 1/3 et 4, etc…).

Concernant le bon chemin à prendre pour recevoir La Vie qui vient d’en Haut, le Seigneur JESUS donne un avertissement à ses disciples avant de les quitter physiquement, afin qu’une fois qu’ils seront nés de nouveau (Jean 3/1 à 8), ils puissent annoncer par le témoignage de leur Vie Nouvelle, le vrai Evangile de DIEU manifesté en eux par l’ESPRIT de Vie de son Fils JESUS-CHRIST (Galates 4/1 à 7, Romains 8/1 à 10, etc…) et qu’à leur tour, ils sachent discerner tous ces méchants esprits menteurs et séducteurs qui maintiennent dans leur corps du péché, captifs du péché, toutes ces âmes vivantes qui prétendent être nées de DIEU et LE servir dans un Esprit Nouveau.

Matthieu 17, versets 13 à 23 :
Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.
Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.
Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?
Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.
Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.
Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.
C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?
Alors je leur dirai ouvertement:Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.

Pour terminer, il existe une troisième catégorie de personnes pour qui ce même mot « Église », avec un « É » majuscule, représente à leurs yeux leur position personnelle en CHRIST, leur Vie cachée avec et en CHRIST, ou encore leur appartenance à l’Église du DIEU vivant du fait de leur réelle Nouvelle Naissance (1 Timothée 3/14 à 16). Elles sont les Enfants nés(es) de DIEU par l’obéissance de la Foi en Sa Parole (Jean 1/12 et 13). Ces Enfants ne sont pas rattachés(es) à un mouvement religieux, ni à une assemblée constituée par l’homme. Là où le Seigneur les a placés, leur présence ne fait pas office « d’une appellation contrôlée » représentant « une assemblée locale ». Ils(elles) ne portent aucun nom, aucune « étiquette » humaine. Seul le Sceau de DIEU leur Père Céleste par lequel IL les a marqué dans leur Vie Nouvelle par le don de son ESPRIT-SAINT en eux(elles), fait office de leur appartenance à l’Église de CHRIST en tant que Fils ou Filles de DIEU (2 Corinthiens 1/21 et 22, Ephésiens 1/13 et 14, Apocalypse 9/4). Ils(elles) sont issus(es) d’un seul et même ESPRIT-SAINT dans une seule et même chair sans le péché en elle (Jean 14/30, Ezéchiel 36/25 à 27) en tant que divers membres du Corps de CHRIST (Romains 12/3 à 5). Concernant le développement de leur Vie spirituelle, ils(elles) n’ont de comptes à rendre qu’à CHRIST car leur Vie est cachée en Lui uniquement (Colossiens 3/1 à 4). Néanmoins, l’Église est bien consciente qu’elle est pour sa propre part, un membre parmi bien d’autres formant un solide ensemble bien coordonné qui a besoin des autres membres (1 Corinthiens chapitre 12, Ephésiens 2/21 et 22, Ephésiens 4/8 à 16). Là seulement, le mot « Église » reprend toute sa vraie signification spirituelle et peut enfin rayonner de toute La Lumière de DIEU le Père qu’IL a manifestée en son Fils JESUS homme, en chacun de ses Enfants et placés par LUI ça et là en tant que témoins de Son Œuvre Parfaite dans ce monde totalement corrompu par le péché.

2 Corinthiens 4, versets 5 à 7 :
Nous ne nous prêchons pas nous-mêmes; c’est Jésus Christ le Seigneur que nous prêchons, et nous nous disons vos serviteurs à cause de Jésus.
Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ.
Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous.

La dégradation de la signification exacte du mot « Église ».

Il y a plusieurs causes à cette dégradation et contrairement à ce qu’on entend le plus souvent par ceux ou celles qui rejettent toute la faute sur Satan (ou ses démons), il n’est pas le seul responsable, loin de là. Ce mot « Église » selon notre Seigneur JESUS-CHRIST, au fil du temps a perdu une grande partie de sa vraie signification spirituelle. Ce mot a été tronqué de « Sa Vérité » qu’il représente en réalité dans ce monde corrompu par le péché et a été adapté à celui-ci pour satisfaire le plus grand nombre de personnes qui prétendent être nées de DIEU, mais ne le sont pas (Jude 1/3 et 4, ou 2 Pierre 2/1 à 3).

La première cause à ce problème concernant la dégradation de ce mot « Église » est effectivement bien liée à ce mauvais esprit qui est Satan ou l’esprit de l’antéchrist, ainsi qu’à ses serviteurs les démons (anges déchus) qui le servent au travers de l’esprit/âme d’hommes et de femmes dénués de La Vérité (2 Corinthiens 11/13 à 15, Apocalypse 2/18 à 29, etc…). Satan est le père du mensonge (Jean 8/43 et 44) et malheureusement beaucoup sous-estiment sa puissance de séduction qu’il revêt sous l’apparence de « La Lumière » (2 Jean 1/6 et 7, ou 1 Timothée 4/1 à 3, ou encore 2 Thessaloniciens 2/1 à 12).

La deuxième cause à ce problème se trouve en la personne elle-même qui prétend aimer DIEU et LE servir dans un ESPRIT nouveau, tout en marchant charnellement selon sa propre volonté. S’il est vrai que cette dégradation du mot Église a premièrement son origine en Satan, il n’en demeure pas moins que si l’Enfant né de DIEU qui prétend aimer et servir DIEU son Père, marche consciemment selon « la chair », c’est-à-dire selon ses pensées humaines et non pas, ou non plus en se laissant conduire en toutes choses par l’ESPRIT-SAINT en lui(elle), en faisant ainsi, il(elle) donne à Satan ou à ses démons, la possibilité d’influencer son esprit par le biais de son âme. Ou dit d’une autre façon, il(elle) donne la possibilité à Satan ou à ses démons d’influencer son esprit par le côté terrestre de sa personnalité nouvelle. C’est ce que le Seigneur JESUS par sa naissance sur terre en tant que « Fils de l’homme » (Matthieu 16/13) essaie de faire comprendre à ses disciples avant leur Nouvelle Naissance, leur montrant ainsi par sa propre Vie en tant que Nouvel homme, ou le Dernier Adam (1 Corinthiens 15/45 à 47), quoiqu’IL était SAINT dans son être entier par sa Naissance d’en Haut (Luc 1/26 à 35, Hébreux 10/5 à 10), IL n’en demeurait pas moins vulnérable au péché tant physiquement que spirituellement à cause de sa chair pouvant être également mortelle (Romains 8/3 et 4, Hébreux 2/11 à 18, Hébreux 4/14 à 16, etc…). Néanmoins, IL leur montrait que Satan n’avait aucune emprise sur sa personne (son être entier, esprit/âme/corps) s’IL demeurait ferme par la Foi et l’obéissance à la Volonté de DIEU son Père par son ESPRIT-SAINT en Lui.

Jean 14, versets 9 à 11 :
Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu : Montre-nous le Père ?
Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres.
Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi; croyez du moins à cause de ces œuvres.

Jean 15, versets 9 à 11 :
Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour.
Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour,de même que j’ai gardé les commandements de mon Père,et que je demeure dans son amour.
Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.

Jean 14, verset 30 :
Je ne parlerai plus guère avec vous; car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi;

Matthieu 26, verset 41 :
Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible.

Ainsi pour certain(e) sans même qu’il(elle) s’en aperçoive, l’Enfant né de DIEU qui agit de la sorte, c’est-à-dire qui marche selon « la chair » ou « sa volonté », il(elle) se place lui-même(elle-même) sous le joug de ces esprits mauvais et leur permet de séduire subtilement son esprit Saint par le biais de « son âme » pure, à l’image du Fils de l’homme sans le péché en Lui et dont : « …l’esprit est bien disposé,mais la chair est faible ». La « chair » représentant le côté vulnérable de sa personnalité nouvelle terrestre. Lorsque j’écris que certain(e) sont inconscients de leur marche selon « la chair », cela concerne bien souvent les petits Enfants qui viennent de naître. Malheureusement, le plus grand nombre est conscient dans leur vie spirituelle de cet état d’une marche selon « la chair », c’est-à-dire une marche selon leur volonté ou leurs désirs humains, tout en prétendant marcher et être conduits par l’ESPRIT-SAINT en eux(elles) (Jacques 4/1 à 10). C’est à cause de telles personnes dans l’Église (Matthieu 18/1 à 11) que Celle-ci sur cette terre n’est plus représentative dans Sa Vérité première et que le Nom du Seigneur JESUS au travers de l’Œuvre Parfaite de DIEU son Père qu’IL a manifestée aux hommes, est rendu insignifiant aux yeux des non-croyants de ce monde. Un Enfant né de DIEU se garde lui-même en écoutant et en entendant l’ESPRIT en lui(elle) lui inculquer la Vie du Fils de l’homme, le laissant ainsi le(la) conduire dans les circonstances et les détails d’une journée après l’autre à la seule Gloire de DIEU son Père (1 Jean 3/1 à 10).

1 Jean 5, versets 18 à 21 :
Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.
Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable; et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus Christ.
C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. Petits enfants, gardez-vous des idoles.

Malheureusement pour l’Enfant né de DIEU ou l’Église de DIEU qu’il(elle) représente par sa Vie Nouvelle sur terre, qui persiste consciemment à marcher « charnellement » tout en ayant l’ESPRIT en lui(elle), cette attitude de vie terrestre n’est pas sans conséquence pour le salut éternel de son âme. Il(elle) devient une proie facile pour Satan. Sournoisement celui-ci utilise cette façon de vivre pour provoquer l’iniquité en lui(elle) et ainsi Satan finit par le(la) détourner de la Volonté de DIEU son Père et de La Vie qui lui vient d’en Haut, ou dit d’une autre façon, Satan finit par détourner l’Enfant né de DIEU de La Charité ou de la Vie de l’ESPRIT de CHRIST en lui(elle) qui normalement est devenue sa Vie Nouvelle sur terre par une marche selon l’ESPRIT. Les conséquences…

Matthieu 24, verset 12 :
Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.
Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira.

Hébreux 6, versets 4 à 8 :
Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, qui ont eu part au Saint Esprit, qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu’ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l’exposent à l’ignominie.
Lorsqu’une terre est abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle, et qu’elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu;
mais, si elle produit des épines et des chardons, elle est réprouvée et près d’être maudite, et on finit par y mettre le feu.

Hébreux 10, versets 26 à 31 :
Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés,
mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles.
Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins;
de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ?
Car nous connaissons celui qui a dit : A moi la vengeance, à moi la rétribution! et encore: Le Seigneur jugera son peuple. C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.

L’Église selon JESUS-CHRIST notre Seigneur.

Dans les écrits de la Bible, nombreux sont les passages dans lesquels est employé le mot Église(s) qu’il soit au singulier ou au pluriel. Entre autres passages des écrits dans la Bible, voilà ce que l’apôtre Paul dit aux anciens de l’Église d’Ephèse :

Actes 20, versets 17 et 28 à 30 :
…. de Milet Paul envoya chercher à Éphèse les anciens de l’Église.
Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Église du Seigneur, qu’il s’est acquise par son propre sang.
Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux…

Ephésiens 1, versets 15 à 23 :
C’est pourquoi moi aussi, ayant entendu parler de votre foi au Seigneur Jésus et de votre charité pour tous les saints, je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières,
afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force.
Il l’a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir.
Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Église,
qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.

L’Église de JESUS-CHRIST représente toujours un des membres de son Corps ou plusieurs membres de son Corps assemblés dans un même lieu. Jamais elle ne représente « les membres » d’une assemblée d’hommes/femmes ou encore un bâtiment ou un édifice quelqu’il soit où se rassemblent des personnes. Ce qui est confirmé par les versets 22 et 23 ci-après : « Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Église,qui est son corps,la plénitude de celui qui remplit tout en tous ». C’est pourquoi l’Église de JESUS-CHRIST ne peut pas porter de nom. Elle n’est pas une dénomination ou une « appellation d’origine contrôlée ». Elle fait partie intégrante du Corps de CHRIST et de rien d’autre. Pour ceux qui en douteraient, ils(elles) leur suffit de lire correctement les écrits de la Bible, les exemples ne manquent pas. Lorsqu’il est fait mention de l’Église de JESUS-CHRIST, ce n’est pas un nom (ou une étiquette) qui lui est donné, mais c’est toujours le lieu où elle se trouve qui porte un nom, exemples : l’Église de Thessalonique, l’Église de Corinthe, l’Église de Colosse, etc…Ailleurs il est écrit : « …toutes les Églises des païens », ou « Saluez l’Église dans leur maison » (Romains 16/4 et 5), etc…ou encore lire cela dans Apocalypse les chapitres 2 et 3.

Malheureusement par le moyen de sa séduction, l’esprit de l’antéchrist est parvenu à « enliser » dans son bourbier mensonger, une grande partie de ceux(celles) qui prétendent être l’Église du Seigneur JESUS, à un tel point que dans ce monde ce qu’il reste de visible de Son Église qui par l’obéissance de la Foi demeure fidèle à Sa Volonté, est devenu insignifiant pour le plus grand nombre des « croyants » ou « non-croyants ». C’est à cause de cela que l’Evangile de CHRIST, ou la réelle Vie Nouvelle de l’Église n’est pratiquement plus annoncée, ni vécue dans sa Vérité. Ce qui est annoncé n’est qu’un message partiel de l’Evangile de DIEU plongé dans le sentimentalisme humain et la religiosité de ce monde, en omettant volontairement l’obéissance de la Foi en la Parole de CHRIST (Matthieu 17/5), mais accentuant démesurément l’Amour que DIEU le Père accorde aux hommes par le biais de JESUS son Fils, au travers du pardon des péchés par l’appel à la repentance. C’est malheureusement dans cet « évangile diabolique » que se complaisent bien des « croyants » et au travers desquels l’Église est souillée. Que dit le Seigneur JESUS quant à « La Vérité » concernant Son Église (ses Enfants) ? Que vit-elle au quotidien ? A savoir une fois pour toutes dans son être Nouveau (esprit/âme/corps), de pouvoir vivre sur terre à la seule Gloire de DIEU, une Vie affranchie et réellement libre du péché et de Satan (2 Corinthiens chapitre 5).

Jean 8, versets 31 à 36 :
Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.
Ils lui répondirent: Nous sommes la postérité d’Abraham, et nous ne fûmes jamais esclaves de personne; comment dis-tu: Vous deviendrez libres  ?
En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché.
Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison; le fils y demeure toujours.
Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres.

La vocation de l’Église de JESUS-CHRIST dans ce monde.

Si DIEU le Père a laissé ses Enfants dans ce monde corrompu, c’est dans un but bien précis (Marc 16/15 et 16). L’Église n’est pas là pour « parader », ou faire de la « figuration », ou encore se faire « de l’argent » comme cela se fait malheureusement par le biais de religions ou encore de sectes ou assemblées « dites évangéliques » de toutes sortes. L’Église n’est pas là pour « se faire une petite vie tranquille » en attendant que le Seigneur JESUS revienne (1 Corinthiens 15/51 à 53). Le rôle de l’Église est d’une grande importance dans ce monde. Elle a pour seul but de témoigner de La Vérité qui vient de DIEU le Père des esprits, qu’elle-même vit dans « sa chair » en tant que Nouvelle créature sans le péché en elle (2 Corinthiens 5/17). L’Église sur terre fait fonction « d’ambassadrice » de DIEU représentée par des Fils et des Filles nés(es) d’en Haut réellement libres du péché et de Satan dans ce monde totalement corrompu (2 Corinthiens 5/14 à 21). L’Église en tant que « les membres » du Corps de CHRIST (et non pas les membres d’une assemblée d’hommes), est le reflet de Sa Personne dans ce monde (1 Jean 2/4 à 6, ou 2 Corinthiens 3/17 et 18). Voilà ce que le Seigneur JESUS dit à « Son Église » pour la préparer à vivre dans ce monde corrompu après son départ, son retour vers DIEU son Père (Luc 24/51).

Matthieu 10, versets 24 à 39 :
Le disciple n’est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur.
Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison !
Ne les craignez donc point; car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.
Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en plein jour; et ce qui vous est dit à l’oreille, prêchez-le sur les toits. Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.
Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point: vous valez plus que beaucoup de passereaux.
C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.
Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère; et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison.
Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi,et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi; celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi.
Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera.

Mais voilà, qui a cru à ce qui nous était annoncé ? Qui a reconnu le bras de l’Eternel… par le biais de la Parole et la Vie de JESUS le Fils de l’homme (Esaïe 53) ? Quiconque veut croire DIEU le Père, doit obligatoirement passer par la Parole de son Fils JESUS, son CHRIST.

Matthieu 17, verset 5 :
….Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection : écoutez-le !

Actes 4,versets 11 et 12 :
Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l’angle.
Il n’y a de salut en aucun autre;car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

JESUS-CHRIST et « Son » Église.

Comme cela a déjà été cité plus avant dans cet article, l’Église de DIEU le Père tire son origine en CHRIST.

Ephésiens 1, versets 22 et 23 :
(DIEU) IL a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Église, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.

Pour pouvoir vivre dans l’Église (Le Corps de CHRIST), l’Enfant né de DIEU doit déjà être au clair avec son origine. A première vue, ce que j’écris paraît peut-être surprenant ? Et pourtant, à votre avis, combien de personnes qui prétendent être des « Enfants nés de DIEU », ne savent toujours pas expliquer en détails leur véritable origine ? Beaucoup reposent leur vie spirituelle sur ce qui est écrit dans la Bible, ou sur ce que d’autres leur disent, mais ce n’est pas pour autant que ces personnes qui se sont un jour repentis sincèrement, vivent dans leur être intérieur cette Vie Nouvelle qui est promise par le Seigneur à quiconque Le croit. La plupart de ces personnes sont enseignées encore à ce jour par des « gourous » ou dit d’une autre manière, par des personnes qui prétendent être des guides spirituels établis par DIEU sur leur vie. Ces « guides spirituels » leur inculquent une vie de religiosité à suivre au travers de versets bibliques, que celles-ci doivent prendre par la foi pour leur vie spirituelle (ou parfois apprendre par cœur), en s’efforçant tant bien que mal de les mettre en pratique dans leur vie de tous les jours. Le résultat d’une telle vie soi-disant « nouvelle » est flagrant. Il suffit de voir ce que vivent toutes ces personnes qui prétendent être l’Église de CHRIST et dont même la vie cachée tôt ou tard fera surface (ou sera mis à la Lumière de CHRIST). Mensonges, hypocrisies, divisions, animosités, querelles, médisances, sectes, etc…(Galates 5/19 à 21), toutes ces mauvaises choses font partie intégrante de la vie de bien des membres de toutes ces assemblées d’hommes/femmes qui prétendent être l’Église de CHRIST. Toutes ces mauvaises choses ne sont que les fruits de la vraie nature humaine encore esclave du péché et de Satan. Ils sont « le » mauvais fruit « d’un » mauvais arbre. Tous ces « mauvais arbres » à qui ces « gourous » font croire qu’ils sont devenus de bons arbres tout en portant du mauvais fruit. Quelle tromperie ! Venant de notre Seigneur JESUS, voilà la seule Vérité à retenir et aucune autre.

Matthieu 7, versets 17 à 23 :
Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.
Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.
Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.
C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
Ceux qui me disent :Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?
Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité.

Dans l’Église de CHRIST (ou Le Corps de CHRIST), aucun mauvais arbre portant du mauvais fruit n’en fait parti. Il est inutile de se leurrer soi-même. Chaque arbre se reconnait au fruit qu’il porte et qui lui est bien distinct. Celui ou celle qui pense être né(e) de DIEU et perdure à développer intérieurement en lui(elle) du mauvais fruit qui tôt ou tard va s’extérioriser au travers des actes de sa vie (Marc 7/14 à 23), il(elle) vit dans l’illusion trompeuse d’être un bon arbre portant en même tant du bon fruit et du mauvais fruit. Cela prouve simplement que l’esprit de l’antéchrist séduit toujours son esprit/âme encore sous son esclavage dans son corps du péché et lui fait « miroiter » une Vie Nouvelle qu’il(elle) n’a pas.

2 Corinthiens 13, verset 5 :
Examinez-vous vous mêmes,pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus Christ est en vous ? à moins peut-être que vous ne soyez réprouvés.

L’Église de DIEU (ou l’Enfant né de DIEU) vit de l’ESPRIT de Vie de CHRIST.

Galates 4, verset 6 :
Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie : Abba! Père !
 
Romains 8, versets 1 et 2 :
Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ.
En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.

Ces paroles données par l’apôtre Paul au travers des écrits de la Bible ne sont pas « un mythe » sur lesquelles le « croyant » peut reposer sa foi en La Parole de DIEU ou encore celle du Seigneur JESUS. Ces paroles étaient « La Vie » personnelle de l’apôtre Paul sur cette terre (1 Corinthiens 11/1, Galates 2/20, etc…) et cette Vie sera également celle de tous les Enfants qui naissent de DIEU le Père par la Foi et l’obéissance en Sa Parole (Jean 1/12 et 13, Matthieu 17/5, etc…). C’est ce que l’apôtre Paul expliquait également dans sa lettre écrite aux croyants vivants à Rome, en soulignant bien la différence entre l’Église née de l’ESPRIT-SAINT qu’est DIEU le Père, qui vit de l’ESPRIT de Vie de son Fils, son CHRIST (Esaïe 42/1 à 9, Galates 4/6 et 7) par rapport à l’église de Satan qui marche toujours selon la chair corrompue par le péché et qui se fait passer pour être l’Église de DIEU aux yeux de ce monde.

Romains 8, verset 9 :
Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.

2 Corinthiens 11, versets 13 à 15 :
Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ.
Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière.
Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres.

L’Église de DIEU n’est pas non plus « une légende », mais la réalité d’une Vie Nouvelle qui se concrétise par un mode de Vie qui vient d’en Haut, une Vie qui a son origine en La Vie de JESUS le Fils de l’homme sorti (ou né) de l’ESPRIT-SAINT qu’est DIEU Son Père (Jean 8/42). C’est aussi pourquoi l’Enfant né de DIEU, à l’Image du Seigneur JESUS sur terre (2 Corinthiens 3/17 et 18), n’a pas « où reposer sa tête » (Matthieu 8/20), puisque sa Vie est cachée en Lui (Colossiens 3/1 à 4). Ainsi donc, si la Vie de l’Enfant né de DIEU est « cachée » en CHRIST, tout de l’Église qu’il représente par sa Vie Nouvelle doit refléter DIEU son Père céleste.

Matthieu 5, verset 48 :
Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

Ephésiens 5, versets 1 et 2 :
Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés;
et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur.

Le Commandement du Seigneur JESUS pour l’Église de DIEU son Père.

Matthieu 17, verset 5 :
…Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection : écoutez-le !

Que dit le Seigneur JESUS à ce sujet ?

Jean 13, versets 33 à 35 :
Mes petits enfants, je suis pour peu de temps encore avec vous. Vous me chercherez; et, comme j’ai dit aux Juifs : Vous ne pouvez venir où je vais, je vous le dis aussi maintenant.
Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

Ou encore :

Jean 15, versets 16 à 20 :
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.
Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.
Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous.
Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait.
Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.

Quoique les disciples du Seigneur JESUS ne soient pas encore passés par la Nouvelle Naissance, le Seigneur donne un commandement à ceux-ci qu’IL considère déjà comme étant « ses petits Enfants », c’est-à-dire sa descendance future, sa Famille qui sera issue d’en Haut, de l’ESPRIT SAINT qu’est DIEU son Père (Hébreux 9/2 à 18, etc…). Néanmoins, ce commandement sera impossible à mettre en pratique à quiconque ne voudra pas perdre sa vie (Jean 12/23 à 26, Matthieu 16/13 à 28). Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que lorsque le Seigneur JESUS les nomme ainsi (ses petits Enfants), en réalité c’est DIEU son Père qui parle en Lui (Jean 5/19, Jean 6/37,38,45, Jean 12/49 et 50, etc…). Par contre une fois ceux-ci (les petits Enfants) nés de DIEU (Jean 1/12 et 13, Jean 3/1 à 8), voilà ce que dit à ses Frères et Sœurs en CHRIST l’apôtre Jean devenu « Frère de JESUS ou Fils de DIEU » par sa Nouvelle Naissance.

1 Jean 4, versets 7 à 12 :
Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.
Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.
Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.
Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.
Personne n’a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous.

L’Église de DIEU n’est pas un mythe ou une légende provocant une illusion spirituelle.

2 Corinthiens 3, versets 15 à 18 :
Jusqu’à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs cœurs; mais lorsque les cœurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté.
Or, le Seigneur c’est l’Esprit; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.
Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.

Romains 8, versets 29 et 30 :
Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables, à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.
Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.

Comme déjà écrit plus avant dans cet article, l’Église est l’Ouvrage de DIEU le Père, Sa Maison en ESPRIT et en Vérité. L’Église de DIEU est née de l’ESPRIT-SAINT de CHRIST.

Romains 8, verset 9 :
Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.

1 Corinthiens 3, verset 16 :
Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?

1 Corinthiens 6, versets 19 et 20 :
Ne savez-vous pas quevotre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?
Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.

L’Église de DIEU n’est pas un mythe ou une légende donnant naissance à des fruits issus d’une illusion. Malheureusement, pour un grand nombre qui prétendent être l’Église, le feu de l’ESPRIT qui alimentait La Charité ou la flamme qui donnait Vie à l’esprit/âme de ceux-ci (ou de celles-ci), a fini par s’éteindre (1 Thessaloniciens 5/15 à 22, Matthieu 24/12) du fait de se conformer au siècle présent (Romains 12/1 et 2) à force de donner de l’importance et s’attacher aux choses d’en bas plutôt qu’à celles d’en Haut (Matthieu 6/31 à 34, Jacques 4/1 à 10). Pour beaucoup après leur Nouvelle Naissance, La Charité en eux(elles) s’est « refroidie » (Matthieu 24/12) à cause d’un peu du levain de l’iniquité qu’ils(elles) ont un jour laissé pénétrer en eux(elles) au détriment de La Vérité (1 Corinthiens 5/1 à 8, Galates 5/7 à 9). Ils(elles) ressemblent désormais à des bougies dont la flamme a été « soufflée » par l’esprit trompeur qu’est Satan, mais dont leur mèche continue à se consumer jusqu’à être recouverte totalement de cire et finisse par disparaitre sous celle-ci (Apocalypse 2/2 à 5, Chap. 2/13 à 16, Chap. 2/19 à 23, Chap.3/2 et 3, Chap. 3/15 à 22). Cela ne veut pas dire qu’ils(elles) ne sont plus Enfants de DIEU (DIEU seul est Juge pour ses Enfants), cela veut simplement dire que ces Enfants par leur attitude de vie en conformité avec le monde, ont eux-mêmes fini par « éteindre » la flamme qui les différenciait des ténèbres de ce monde (1 Thessaloniciens 5/19).

Voilà ce que dit le Seigneur JESUS à l’Église de son Père qui est son Corps (à l’Israël de DIEU premièrement et ensuite aux païens convertis) :

Matthieu 5, versets 14 et 15 :
Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée;
et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

La vision de l’Église que l’ESPRIT de Vie de CHRIST en moi me fait vivre au quotidien.

Il y a quarante quatre ans de cela, j’avais 21 ans lorsque je vivais sans foi, ni loi (en mon esprit/âme). C’est à ce moment que pour la première fois, j’ai appris que DIEU m’aimait et qu’IL m’appelait à la repentance. Compte tenu de ce que j’avais déjà vécu avec mon corps jusqu’à cet âge et de ce que je vivais intérieurement dans le caché, il m’était impensable de croire que DIEU puisse m’aimer. Pourtant c’était le cas, DIEU aimait quelqu’un qui ne le recherchait pas, bien au contraire, je n’en voulais pas dans ma vie, ni dans ma maison… Je ne vais pas rentrer dans les détails se serait trop long. Mais pour ceux ou celles qui seraient intéressés, il leur suffit de lire mon témoignage personnel ainsi que son complément au travers de l’article N° 20 : De la mort à la Vie, dont je place ci-dessous un court extrait pour une meilleure compréhension de ce qui va suivre.

« Né en 1953 (en France), j’ai habité un temps en Suisse Romande (de 1970 à fin 1974). C’est pendant ce temps que DIEU m’a accordé Sa Grâce de m’ouvrir les yeux sur ma vie de misère tant physique que morale que je vivais à cette époque, et qu’IL m’a permis que je passe par la repentance et le pardon de mes péchés (en fin 1974). Le but de cet article est de montrer comment l’esprit qu’est Satan (ou l’esprit de l’antéchrist) après s’être déguisé en ange de lumière (2 Corinthiens 11/14 et 15), peut arriver pendant des années à faire croire à une personne qui est passée par une repentance sincère et aime le Seigneur de tout son cœur, qu’elle est née de DIEU et marche systématiquement en nouveauté de Vie, alors que cela n’est pas vrai.
 
Cela a été mon cas et ma vie spirituelle pendant près de douze années. Quoique j’étais gardé sous la Loi de DIEU (ou de CHRIST) selon la lettre par l’ESPRIT-SAINT qui était avec moi mais pas encore en moi (Jean 14/15 à 21), il m’a fallu près de douze années avant que je comprenne l’Evangile de DIEU et que le Seigneur me convertisse en Lui (début 1986). C’est seulement après la conversion de CHRIST (Luc 22/31 à 34) que cette fois, par son ESPRIT-SAINT en moi (Jean 20/21 à 23),  je suis passé avec ma Vie Nouvelle, sous la garde de la Loi de l’ESPRIT de Vie de CHRIST en moi et j’ai commencé à apprendre à marcher réellement en nouveauté de Vie.

Petit rappel pour mieux me situer (pour ceux qui n’ont pas lu mon témoignage). Il y a eu un temps avant ma repentance, suite à divers évènements, je pensais que j’allais mourir physiquement. J’ai donc ramené mon épouse et notre premier enfant en France vers nos familles au cas où il m’arriverait quelque chose (la mort). Etant retourné en Suisse dans l’attente de mon futur déménagement pour mon retour définitif en France, pendant un temps j’étais seul, sans travail. Pendant ce temps d’attente entre la peur de « mourir », et celle de mon retour en France, DIEU s’est manifesté à moi par Sa Grâce, en son Fils JESUS-CHRIST et par Sa Parole, m’avait touché dans mon cœur. IL m’avait ainsi permis de me repentir de ma vie passée et d’entrer dans Son Pardon pour mes péchés (voir mon témoignage).
 
Après ma repentance, j’étais heureux, un autre homme, mais pas forcément délivré de mes angoisses et problèmes physiques. Néanmoins, toujours dans l’attente de déménager de Suisse vers la France, j’avais du temps de libre, étant temporairement dégagé de toutes contraintes d’un travail. Etant seul dans mon logement, pendant près de quinze jours d’affilés, l’ESPRIT-SAINT de DIEU le Père m’ouvrait l’esprit et déversait sur moi des fleuves d’eau vive, qui n’arrivaient pas à satisfaire ma soif de lire dans les quatre évangiles les Paroles du Seigneur JESUS. Le Seigneur JESUS était devenu désormais pour ma vie ma seule raison de vivre ici-bas. Ensuite vînt le temps de déménager. A l’époque j’aurais pu rester en Suisse, ma vie avait complètement changée, et de plus, j’avais désormais de nouveaux amis qui eux aussi aimaient le Seigneur et voulaient m’aider à retrouver du travail et autres bien faits pour ma famille. Néanmoins, j’avais reçu du Seigneur l’ordre de retourner dans mon pays, et c’est ce que j’ai fait au temps voulu par Lui ».

Pendant ce temps (les quinze jours) où je me retrouvais seul en Suisse dans mon appartement, le Seigneur JESUS inculquait en mon esprit la représentation de ce qu’était son Église à ses yeux (Jean 15/9 à 17), c’est-à-dire, mes Frères et Sœurs en CHRIST. Dès ce jour, quoique ma joie était déjà immense de me savoir pardonné de tous mes péchés et être aimé par DIEU le Père au travers du Seigneur JESUS, en plus de cela le Seigneur me montrait que désormais sur cette terre je n’étais plus seul comme je l’étais avant ma repentance. J’avais une nouvelle Famille qui était répartie ça et là dans ce monde et sur laquelle je pouvais désormais compter. J’en pleurais de reconnaissance et de joie. Je repartais ainsi en France avec cette conviction ancrée en moi, à la recherche de ma nouvelle Famille représentée à mes yeux par tous mes Frères et Sœurs en CHRIST. J’étais convaincu de n’être plus jamais seul sur terre et quelque soit le lieu où le Seigneur JESUS me conduirait, IL serait à mes côtés ainsi que son Église et cela selon sa promesse, jusque dans l’éternité.

Marc 10, versets 28 à 30 :
Pierre se mit à lui dire; Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi.
Jésus répondit : Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.

De retour en France, pensant être né de DIEU, tout en étant plein de feu, de zèle pour le Seigneur et d’enthousiasme pour son Église, j’annonçais l’Evangile autour de moi, premièrement dans ma famille charnelle et ensuite à autrui à chaque fois que cela m’était possible, occasion favorable ou non. Lorsque je fais mention « d’annoncer l’Evangile du Seigneur JESUS », c’est ce que je pensais faire par rapport à l’évangile que l’on m’avait enseigné et encouragé à croire par la foi, comme étant ma Nouvelle Naissance lors de ma repentance. En réalité, ce n’était pas l’Evangile du Seigneur que j’annonçais par ma vie que je pensais être nouvelle, mais c’était l’Amour de DIEU pour tous les hommes/femmes qu’IL m’avait manifesté personnellement au travers de JESUS son Fils unique (Jean 3/16), finalisé par le baptême d’eau de Jean le baptiste (Matthieu, chapitre 3). Ce que je vivais ce n’était pas la Vie Nouvelle selon la Vie de l’ESPRIT de CHRIST en moi (Romains 8/1 et 2), mais la marche sous la garde de la Loi de DIEU selon la lettre, l’ESPRIT de DIEU étant avec moi, mais encore pas en moi (Jean 14/15 à 17). C’est ce que j’explique dans l’article N° 20 : De la mort à la Vie, une Vie Nouvelle qui transforme réellement l’esprit/l’âme/dans le corps physique d’une âme vivante (Romains 8/9 et 10). Cette Vie Nouvelle que le Seigneur JESUS dans sa Grâce m’a accordé de me révéler à l’âge de 33 ans lors de ma réelle Nouvelle Naissance (Jean 3/1 à 8, Romains 6/1 à 7).

Dans un premier temps je dirais, malheureusement pour moi, cette vie selon la garde sous Loi de DIEU par le moyen de la lettre, c’est-à-dire par la lecture et la mise en pratique humaine des écrits de la Bible, cette façon de faire dura près de 12 années avant que le Seigneur JESUS ne m’ouvre les yeux sur ma folie de croire que j’allais pouvoir continuer de vivre « l’évangile de la repentance » tout en témoignant que cette vie était Sa Vie Nouvelle (Jean 8/31 à 36). Malgré tout, pendant toutes ces années, gardé par l’ESPRIT avec moi (mais pas encore en moi), l’Amour intérieur qu’IL créait pour DIEU que j’appelais « mon Père »ou encore pour son Fils le Seigneur JESUS et son Église (les Frères et Sœurs), cet Amour n’avait pas changé et provoquait en moi une joie immense. Ce que je n’aurais jamais pensé à l’époque tout en vivant au milieu de ceux que je considérais être l’Église, c’est que cette joie n’allait être qu’éphémère par rapport aux années qui allaient suivre ma marche spirituelle. Cette joie que je pensais être légitime et réciproque de partager ou de recevoir constamment de l’Église (en tout cas de toutes les personnes qui prétendaient aimer DIEU et le Seigneur JESUS), était remplacée progressivement par de la tristesse suite à ce que je voyais et j’entendais. Bien des choses dites ou faites n’étaient pas toujours à la Gloire de DIEU alors que nous l’appelions tous et toutes « notre Père ».

Dans un deuxième temps, je dirais Gloire à DIEU le Père et au Seigneur JESUS, qu’IL ait permis que je passe par toutes ces choses pour que mes yeux s’ouvrent sur ma propre misérable vie spirituelle que je pensais être « La Vie Nouvelle » à l’époque, et non plus que je continue de vivre dans la tristesse en me lamentant devant DIEU par rapport à la mauvaise vie des autres, alors que moi-même dans ma vie intérieur, j’essayais tant bien que mal de repousser par la foi (comme on me l’avait enseigné) les ténèbres qui s’y trouvaient et auxquelles il m’arrivait de succomber aux tentations de « ma chair » allant ainsi à l’encontre de la Volonté de DIEU selon la lettre que je lisais dans la Bible (Jacques 1/13 à 15). Il fallait bien que j’admette que je n’étais pas délivré du péché comme le Seigneur JESUS le promet à quiconque Le suit dans Sa mort pour recevoir Sa Vie (Jean 8/34 à 36, Colossiens 2/8 à 12). Quand à mon être entier (esprit/âme/corps) encore esclave du péché et de Satan dans mon corps du péché, malgré mes demandes de pardon répétitifs, il était tout aussi clair en mon esprit que je n’étais pas mieux que toutes ces personnes qui faisaient des choses mal tout en prétendant aimer DIEU ou le Seigneur JESUS et être son Église.

Mais un jour (à l’âge de 33 ans), le Seigneur a mis un « stop » définitif à cette « double vie », celle de croire que je pouvais être en même tant un bon arbre et un mauvais arbre (Matthieu 7/17 à 19) ou que je pouvais servir deux « maîtres » à la fois avec mon esprit/âme dans un même corps (Matthieu 6/21 à 24).

Luc 6, versets 43 à 46 :
Ce n’est pas un bon arbre qui porte du mauvais fruit, ni un mauvais arbre qui porte du bon fruit.
Car chaque arbre se connaît à son fruit. On ne cueille pas des figues sur des épines, et l’on ne vendange pas des raisins sur des ronces.
L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle.
Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ?

Matthieu 9, versets 16 et 17 :
Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit; car elle emporterait une partie de l’habit, et la déchirure serait pire.
On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent.

Il est vrai que pendant toutes ces années lorsque je vivais esclave de mon corps du péché, j’étais aimé du monde malgré ma vie spirituelle en dents de scie, entre donner Gloire à DIEU, chuter dans les péchés divers liés à ma chair corrompue par le péché (Marc 7/21 à 23), ensuite se repentir et ainsi de suite vivre cela comme entrainé dans une spirale sans fin…. Dans l’ensemble de cette vie que je pensais être nouvelle, du moment que je me conformais au monde par rapport à l’image de ceux que je côtoyais en tant que l’Église, je n’avais pas de problème, ni avec les « croyants » quels qu’ils soient, ni avec les gens du dehors, ni avec ma famille charnelle qui me laissait leur témoigner de ma vie avec le Seigneur (même si dans le caché, celle-ci me prenait pour un « illuminé »).

Une fois né de DIEU (Jean 1/12 et 13), c’est-à-dire réellement né de nouveau (Jean 3/1 à 8), tout a changé. Je n’étais plus du tout le même homme intérieurement (2 Corinthiens 5/16 à 18), même si extérieurement aux yeux de ceux(celles) qui me côtoyaient ou m’avaient connu avant cette Vie Nouvelle, cela ne se remarquait pas naturellement. Au regard de certains(es) ma vie n’avait pas changé et pour d’autres, j’étais simplement devenu un peu plus « illuminé » qu’avant. Ce qui avait changé en moi et que au commencement de ma nouvelle naissance je ne pouvais pas décrire par des mots afin de pouvoir être compris lorsque je témoignais de cette Vie Nouvelle, c’est que j’étais réellement libre de Satan, du péché, et de mon corps du péché, comme le promet le Seigneur JESUS à quiconque veut Le croire et le vivre par la Foi en Sa Parole. Pour croire en l’existence de cette Vie Nouvelle, il faut la vivre personnellement par la Foi. Elle est très difficilement explicable par des paroles ou des mots. Il y a trop de choses à dire ou écrire puisque cette Vie Nouvelle est une continuité de La Vie d’en Haut qui se renouvelle constamment en fonction de la croissance spirituelle (2 Corinthiens 3/17 et 18). Et pour pouvoir vivre cette Vie Nouvelle, il faut croire DIEU le Père des esprits au travers de Sa Parole qu’IL a manifestée en son Fils JESUS, son CHRIST (Esaïe 42/1 à 9 et Esaïe 53).

Jean 8, versets 31 à 36 :
Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.
Ils lui répondirent : Nous sommes la postérité d’Abraham, et nous ne fûmes jamais esclaves de personne; comment dis-tu : Vous deviendrez libres ?
En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché.
Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison; le fils y demeure toujours.
Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres.

Dès le premier instant de cette Vie Nouvelle, ma Nouvelle Naissance (Jean 3/1 à 8), j’étais comme un petit enfant qui a tout à apprendre de cette Vie qui vient d’en Haut, une Vie que je ne connaissais pas du tout. Comme un petit enfant qui grandit physiquement et intellectuellement, j’ai appris à marcher selon l’ESPRIT de Vie de CHRIST en moi par le biais de l’obéissance de la Foi en Sa Volonté (Hébreux 5/7 et 8, Jean 12/23 à 26). Ce qui était merveilleux à l’époque et qui est encore ainsi à ce jour plus de trente années après, c’est que plus rien n’était difficile à vivre malgré bien des tribulations de toutes sortes (Jean 16/25 à 33). Il suffisait que je m’approprie par la Foi tout ce que l’ESPRIT-SAINT en moi m’inculquait jour après jour dans les circonstances et les détails de la vie de tous les jours et qu’IL m’attestait comme étant La Vérité qui vient de la Vie de JESUS-CHRIST en tant que « Fils de l’homme ».

Par la Grâce de DIEU ayant eu part à cette Vie Nouvelle, désormais j’allais enfin pouvoir témoigner du vrai Evangile de DIEU le Père, manifesté en moi à sa seule Gloire par l’Esprit de Vie de son Fils JESUS-CHRIST (Galates 4/6 et 7). Je pouvais enfin dire aux croyants que je connaissais, qu’une personne pouvait être réellement rendue libre du péché et de Satan par la Foi et l’obéissance en La Parole de DIEU manifestée en celle de JESUS son Fils (Jean 8/34 à 36). Cette Vie Nouvelle avait amplifié mon amour pour DIEU (mon Père), pour le Seigneur JESUS (mon Frère aîné) et pour Son Église (mes Frères et Sœurs) d’un Amour que je ne connaissais pas sur terre (cet Amour en moi n’a pas varié depuis toutes ces années passées, il demeure le même encore ce jour). Je croyais que cette Vie Nouvelle allait nous rapprocher d’avantage les uns(es) les autres en tant que l’Église, puisque je considérais celle-ci comme ma seule Famille sur terre et pour l’éternité (au sens propre du terme). Je croyais que « l’Église » allait être qu’un seul Esprit/âme et Corps en CHRIST (Ephésiens 4/ 1 à 16) et que peut importe où le Seigneur me conduirait pendant les jours de ma chair, « ma Famille » serait toujours présente pour moi déjà ici-bas sur cette terre, comme moi-même je le suis pour Elle depuis le premier jour de ma repentance à l’âge de 21 ans.

Désillusion et tristesse.

A l’époque, sur mon cœur bouillant qui était remplie de cette réelle Vie Nouvelle, c’est une « douche froide » qui a été déversée sur celui-ci par le plus grand nombre de « croyants » lorsque j’ai vu la vision ainsi que la vie qu’ils(elles) avaient de l’Église, c’est-à-dire la vision de ce qu’ils(elles) avaient de leur Famille d’en Haut ou qu’ils(elles) ont encore à ce jour ! Entre ce que je croyais pouvoir vivre avec l’Église, mes Frères et Sœurs en tant que « ma seule Famille terrestre et céleste » et la réalité de ce que je voyais, entendais, vivais parmi ceux ou celles qui prétendaient être Frères ou Sœurs de CHRIST, malheureusement ma désillusion fut grande et douloureuse et elle l’est encore à ce jour. Plus les années passent, plus les cœurs s’endurcissent et s’éloignent de La Vérité de l’Evangile de CHRIST et de Son Église qui est son Corps (1 Corinthiens 12/11 à 14). Ce qui se vit aujourd’hui par le plus grand nombre des personnes qui prétendent être nées de DIEU, ou être nées de CHRIST, ce n’est qu’une mauvaise imitation charnelle de l’image qu’est l’Église de CHRIST au travers de la mise en pratique selon la lettre, de certains versets bibliques par rapport à ce qu’est réellement La Vie de l’Église selon l’ESPRIT de JESUS-CHRIST (Jean 15/10 à 12). Pour le plus grand nombre, ce n’est que dans le ciel avec le Seigneur JESUS que nous seront tous réunis en une seule est grande famille et c’est dommage parce que ce n’est pas cela l’Église. D’autre part, ce qui est déjà faux en soi c’est de croire que c’est dans le ciel que l’Église va vivre éternellement. Ce n’est pas dans le ciel que nous formeront une même Famille, mais sur une nouvelle terre sur laquelle DIEU sera présent en permanence (Apocalypse 21/1 à 7).

Maintenant une question est posée à quiconque prétend être né(e) de DIEU qu’il(elle) ne voit pas et qu’il(elle) nomme être son Père céleste, mais qui ne peut pas aimer son Frère ou sa Sœur en CHRIST qu’il(elle) voit ou qu’il(elle) côtoie. Pensez-vous vraiment que celui ou celle qui n’a pas l’Amour de CHRIST sur terre pour son Frère ou sa Sœur, il(elle) pourra l’avoir sur la nouvelle terre ? Que dit l’apôtre Jean à ce sujet ?

1 Jean 2, versets 9 à 11 :
Celui qui dit qu’il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres.
Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n’est en lui.
Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux.

Je témoigne de cela parce qu’à notre époque, c’est ce que le Seigneur JESUS me fait voir. Cette Vie sans l’Amour de CHRIST en soi est devenue une pratique banale entre ceux ou celles qui prétendent être nés(es) de DIEU. Mensonges, hypocrisies, querelles, divisions, animosités, disputes, séparations, méchancetés, etc,… voilà ce qui est vécu par beaucoup qui prétendent être l’Église de CHRIST. Aujourd’hui, pour être considéré comme faisant partie intégrante de l’Église de CHRIST selon son ESPRIT de Vie, cela signifie obligatoirement pour « les croyants » de ce monde corrompu, de devoir faire partie intégrante d’un « mouvement religieux christianisé » et cela quelque soit le nom qu’il porte (l’Œcuménisme), ou encore être rattaché à une « assemblée dite évangélique » quelque soit l’étiquette qu’elle se soit attribuée pour se démarquer des autres assemblées qui tout comme elles, se rejettent mutuellement. Ce rejet n’est pas forcément direct, mais subtil, mesquin, d’une façon hypocrite. Chacune de ces assemblées détenant « La Vérité » ! Aujourd’hui prétendre être « l’Église de DIEU », ou être un « Enfant né de DIEU » (Jean 1/12 et 13), aux yeux de ce monde religieux conduit par l’esprit de l’antéchrist, il est impensable de ne pas entrer dans un de ces critères de sélection cités plus avant et cela malgré la pratique d’une multitude de mauvaises œuvres manifestes (Galates 5/19 à 21) qui opposent tous ces « croyants » de quelque parti qu’ils soient tout en prétendant être « l’Église » ou membres du Corps de CHRIST (Ephésiens 1/15 à 23). Plus rien ne choque personne, même une partie de l’Église est aveugle (Esaïe 42/18 à 20). DIEU est Amour, DIEU est miséricordieux, DIEU pardonne tout en JESUS-CHRIST, il suffit de demander pardon en confessant son ou ses péchés et le Sang de JESUS purifie l’homme pécheur de tous ses péchés ! Pourtant, ce n’est pas ce qui est écrit :

1 Corinthiens 6, versets 7 à 10 :
C’est déjà certes un défaut chez vous que d’avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt quelque injustice ? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller ?
Mais c’est vous qui commettez l’injustice et qui dépouillez, et c’est envers des frères que vous agissez de la sorte !
Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu.

Colossiens 3, versets 5 à 10 :
Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.
C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés.
Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche.
Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses œuvres, et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé.

L’Église de CHRIST et son témoignage.

Colossiens 1, versets 24 à 29 :
Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière,
qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.
Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.
Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.
Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. Il est la tête du corps de l’Église; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.
Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.
Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Évangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j’ai été fait ministre.
Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Église. C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon la charge que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu, le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l’espérance de la gloire.
C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ.
C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi.

Pour résumer ces versets bibliques, sur terre la vocation première de l’Église est de : « Rendre grâces à DIEU notre Père, qui a fait de nous Ses Enfants et nous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des Saints dans Sa Lumière, en nous délivrant de Satan et de notre corps du péché esclave de la puissance des ténèbres, nous transportant ainsi, Saints, purs, irrépréhensibles et sans reproche dans Son Royaume par le biais de l’ESPRIT de Vie du Fils de son Amour, JESUS son CHRIST, par qui et en qui nous avons non seulement la rédemption des péchés, mais aussi la rémission des péchés. Gloire à DIEU ! ». Ensuite au travers du témoignage de sa Vie Nouvelle, l’Église de DIEU en JESUS-CHRIST va inévitablement être « impopulaire » au regard de certains(es).

Matthieu 10, versets 24 à 34 :
Le disciple n’est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur.
Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur.
S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison !
Ne les craignez donc point; car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en plein jour; et ce qui vous est dit à l’oreille, prêchez-le sur les toits.
Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.
Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux.
C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.
Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.

Pour beaucoup, confesser le Seigneur JESUS c’est témoigner de leur bouche qu’un jour dans leur vie à l’appel de DIEU dans leur cœur, ils(elles) se sont repentis(es) sincèrement et ont accepté JESUS-CHRIST comme Sauveur. Ensuite, ces mêmes personnes se sont rattachées à une assemblée d’hommes selon leur compréhension du moment qu’ils(elles) nommaient l’Église de CHRIST. Par la suite certaines ont changé d’assemblée selon leurs convictions personnelles, n’étant plus en accord avec les enseignements donnés dans leur ancienne assemblée. Elles sont devenues ainsi des « membres » non pas du Corps de CHRIST, mais membres d’une nouvelle assemblée d’hommes pratiquant diverses formes de la religion au travers de l’utilisation de versets bibliques.

C’est ainsi que l’esprit de l’antéchrist arrive à séduire, tromper et aveugler l’esprit/âme des nouveaux convertis, qui sans même s’en rendre compte, vont le servir en donnant de plus en plus d’extension à la réalisation de « son église » qu’il prépare subtilement pour la venue de l’homme du péché, le fils de la perdition (2 Thessaloniciens 2/1 à 12). Malheureusement, au lieu de sortir de ces « assemblées d’hommes » qui ne sont pas l’Église de CHRIST et qui par leurs enseignements bibliques tronqués de La Vérité du vrai Evangile de CHRIST les empêchent ainsi de croître spirituellement en tant que l’Église de CHRIST, ils(elles) font choix de demeurer dans cet état de vie tout en voyant ce qui se passe réellement autour d’eux(elles) ou en eux(elles) (2 Corinthiens 6/14 à 18, Hébreux 3/12 à 15). Ce n’est pas cela le témoignage de l’Église de CHRIST sur cette terre, passant constamment d’une assemblée d’hommes à une autre assemblée d’hommes en fonction de désaccords du moment ou autres querelles en tous genres. L’Enfant né de DIEU ou l’Église de CHRIST est un membre à part entière du Corps de CHRIST. Il(elle) ne doit jamais abandonner la seule Assemblée qui lui donne La Vie, à savoir, l’Assemblée du DIEU vivant.

Hébreux 10, versets 19 à 25 :
Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire
par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair,
et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure.
Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle.
Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres.
N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour.

Une précision importante donnée à l’Église.

Attention de ne pas se laisser avoir par tous ces faux apôtres, faux docteurs, faux ministres de justices, faux frères ou sœurs, ou guides spirituels (gourous) en tous genres qui « dirigent » une assemblée, voire même plusieurs (2 Corinthiens 11/1 à 15) et culpabilisent leurs membres qui voudraient quitter leur milieu en leur citant ce verset dans Hébreux 10/25 : « N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns;…». Comme déjà écrit plus avant dans cet article, l’Église de CHRIST, ou l’Assemblée du DIEU vivant, n’a pas « d’étiquette » pour se démarquer d’une autre Assemblée du DIEU vivant. Le Seigneur JESUS possède qu’un seul et unique Corps, le sien (Hébreux 10/5). Le Seigneur JESUS n’a pas plusieurs Corps qui sont répartis ça et là dans ce monde (Ephésiens 4/4 à 6). Ce qui, selon la Volonté de DIEU est réparti ça et là dans ce monde, ce sont « les membres de ce Corps » (1 Corinthiens 6/15, Romains 12/4 et 5, etc…). Je place ci-dessous un petit exemple parmi tant d’autres qui sont clairement cités dans les écrits de la Bible sur le sujet qu’est l’Église. Lorsqu’elle se réunit en un lieu en tant que « membres » du Corps de CHRIST, elle peut former ainsi une assemblée locale plus ou moins importante en fonction du nombre de personnes réunies. Peu importe où l’Église se réunit et peu importe le nombre de personnes présentes, celle-ci demeure toujours l’Assemblée du DIEU vivant ou l’Église de CHRIST qui est sans « étiquette », ni ne fait des « tralala » en tous genres pour se démarquer des autres membres de l’Église de CHRIST (ses Frères ou Sœurs) qui peuvent également se réunir ailleurs dans d’autres lieux.

Actes 11, versets 25 et 26 :
Barnabas se rendit ensuite à Tarse, pour chercher Saul; et, l’ayant trouvé, il l’amena à Antioche. Pendant toute une année, ils se réunirent aux assemblées de l’Église, et ils enseignèrent beaucoup de personnes. Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens.

Attention aussi de ne pas rentrer dans le système des « Églises de maisons », qui est une nouvelle forme d’assemblées d’hommes et de femmes qui se sont démarqués des assemblées « dites » traditionnelles évangéliques, mais forment un genre de « chaine spirituelle » en se donnant le nom « d’Églises de maisons ». Se donner le nom « d’Églises de maisons », c’est à nouveau « s’arroger » l’Église de CHRIST, en déformant ce que l’apôtre Paul donne comme salutations à l’Église, c’est-à-dire aux Frères ou Sœurs de CHRIST qui se trouvent dans une maison.

Romains 16, verset 5 :
Saluez aussi l’Église qui est dans leur maison. Saluez Épaïnète, mon bien-aimé, qui a été pour Christ les prémices de l’Asie.

Je ne prétends pas que ces Frères ou Sœurs qui sortent de toutes ces assemblées ne sont pas sincères dans leur démarche pour se séparer d’enseignements faux afin de ne plus suivre « les gourous » ou « guides spirituels » qui les ont séduits et trompés pendant un temps. Je dis à chacun(e) de demeurer simplement l’Église qu’ils(elles) sont de par leur Nouvelle Naissance d’en Haut et de rejeter toutes formes « d’étiquettes » ou autres façons de faire qui les démarqueraient de l’Église de CHRIST. Toutes ces façons d’être ou de faire sont une atteinte à l’intégrité du Corps de JESUS-CHRIST notre Seigneur, dont IL est la seule Tête capable de gérer tous ses membres (Colossiens 1/15 à 18 et Jean chapitre 15).

Dans l’Église, il n’y a pas de mensonges, de divisions, de querelles, d’animosités, de médisances, etc, etc,… A partir du moment que ces mauvaises choses apparaissent dans l’Église et quelqu’en soit la cause cela vient, soit de personnes qui ne sont pas l’Église (1 Jean 2/18 et 19, Jude chapitre 1), soit que le Frère ou la Sœur de CHRIST qui en est responsable, ne marche plus selon l’ESPRIT de CHRIST en lui ou en elle. Dès le moment où ces choses apparaissent dans la vie d’un Frère ou d’une Sœur, c’est qu’il ou elle a abandonné « son Assemblée », c’est-à-dire, l’Assemblée du DIEU vivant, ou dit d’une autre façon, il(elle) a abandonné l’Église ou le Corps de CHRIST dont il(elle) est membre à part entière (1 Timothée 3/14 et 15, Ephésiens 1/15 à 23). La cause de cette décadence spirituelle qui est personnelle à ce Frère ou cette Sœur, vient du fait que pour une raison ou une autre il(elle) a cessé de marcher selon l’ESPRIT de CHRIST en lui(elle), se détournant ainsi de la Volonté du Seigneur JESUS dans sa vie pour retourner vivre selon sa propre volonté d’homme ou de femme selon « sa chair » qui était désormais purifiée par L’ESPRIT en lui(elle) (Ezéchiel 36/25 à 27, Colossiens 2/11 et 12).

Malheureusement, persister volontairement ou consciemment dans une telle attitude de vie avec sa nouvelle nature, cela va finir par engendrer de très graves conséquences pour le salut éternel de l’Enfant né de DIEU. C’est pourquoi à la suite de ce verset : « N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour», il est également écrit cette mise en garde :

Hébreux 10, versets 26 à 31 :
Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité,il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles.
Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins;
de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ?
Car nous connaissons celui qui a dit : A moi la vengeance, à moi la rétribution! et encore: Le Seigneur jugera son peuple. C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.

La Lumière de l’Église s’assombrit au fil des années.

Normalement, là où est placée l’Église du Seigneur dans ce monde, là se trouve CHRIST et Sa Lumière qui vient d’en Haut (Jean 8/12, Jean 17/16 à 23). Ou encore dit différemment, là où se trouvent un seul ou plusieurs membres du Corps de CHRIST, l’ESPRIT de Vie de CHRIST y est présent en chacun(e) de ses Enfants et là est « la liberté » (2 Corinthiens 3/17 et 18, Jean 8/34 à 36, Galates 4/6, Romains 8/9). Malheureusement, en la Vie Nouvelle qui rend réellement libre du péché et de Satan un Enfant né de DIEU dans ce monde, cette « liberté » que l’Église vit en tant que « nouvelle créature » est loin d’être représentative par le plus grand nombre (2 Corinthiens 5/14 à 21). Si dans ce monde corrompu l’Église n’est plus représentative dans sa vocation en tant que La Lumière qui vient de DIEU le Père en JESUS-CHRIST, alors que là où elle se trouve elle devrait éclairer les ténèbres de ce monde (Matthieu 5/13 à 16), comment les âmes encore enténébrées trouveront-elles la porte étroite et le chemin resserré qui mènent à La Vie (Matthieu 7/13 et 14) ? Être « La Lumière » pour montrer la voie aux âmes perdues, cela fait partie intégrante de la vocation de l’Église (Matthieu 28/18 à 20). Mais si La Lumière de l’Église se laisse imprégner par les « ténèbres » de ce monde corrompu (1 Corinthiens 5/6 à 8, Galates 5/7 à 9), quels repères auront les âmes en détresses pour trouver La Vérité en recherchant « La Lumière » qui est devenue ténèbres (Matthieu 6/22 et 23, Luc 11/34 et 35) ? Tel est le constat actuel que le Seigneur me montre de La Lumière que rayonne une partie de l’Église actuelle. Satan est parvenu subtilement à recouvrir cette « Lumière » d’en Haut du boisseau de ses ténèbres et tristement, un grand nombre dans l’Église en sont satisfaits (1 Pierre 1/14 et 2/11, Romains 12/2, Jacques chapitre 4, etc…). A chacun(e) de se poser la question : Suis-je encore dans La Vérité pour être dans ce monde La Lumière qui vient de DIEU en JESUS-CHRIST (2 Corinthiens 13/5) ?

L’Église et son Amour pour son Frère ou sa Sœur.

Jean 15, versets 9 à 12 et 17 :
Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour.
Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour.
Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.
C’est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.

Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.

L’Amour pour l’Église (les Enfants nés de DIEU) ou l’Amour ici-bas pour « Sa Famille » née d’en Haut (les Frères et Sœurs en CHRIST), voilà ce qui fait défaut dans l’Église. L’Église ne se force pas à aimer son Frère ou sa Sœur, c’est inné en lui(elle). Si le contraire viendrait à se produire, c’est qu’un sérieux problème subsiste en la personne qui prétend suivre le Seigneur JESUS dans un ESPRIT nouveau. Voilà ce que l’apôtre Jean dit à ce sujet attestant ainsi par sa Vie Nouvelle les paroles du Seigneur JESUS citées ci-dessus.

1 Jean 2, versets 2 à 11 :
Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste.
Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.
Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l’avons connu.
Celui qui dit : Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui.
Mais celui qui garde sa parole, l’amour de Dieu est véritablement parfait en lui: par là nous savons que nous sommes en lui.
Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même.
Bien-aimés, ce n’est pas un commandement nouveau que je vous écris, mais un commandement ancien que vous avez eu dès le commencement; ce commandement ancien, c’est la parole que vous avez entendue.
Toutefois, c’est un commandement nouveau que je vous écris, ce qui est vrai en lui et en vous ,car les ténèbres se dissipent et la lumière véritable paraît déjà.
Celui qui dit qu’il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres.
Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n’est en lui.
Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux.

Les non-croyants ne sont pas « dupes ». Ce qu’ils(elles) voient de ceux(celles) qui se font passer pour être « l’Église » de DIEU, c’est une multitude de sectes qui foisonnent dans ce monde et sont représentées au travers de religions diverses, de confréries, ou d’assemblées évangéliques en tous genres. Les non-croyants voient bien que tous les membres de ces assemblées témoignent des lèvres de leur amour pour DIEU ou JESUS-CHRIST, ou encore pour leurs Frères ou Sœurs en CHRIST et dans leur vie courante « le caché » intérieur fait surface dès les premières tribulations ou vicissitudes de la vie (Matthieu 10/24 à 28) par toutes sortes de mensonges, d’hypocrisies, de divisions, de querelles, d’animosités, de médisances, de duplicités, de méchancetés, etc,…Et pourtant, tous ces membres d’assemblées diverses qui pratiquent ces mauvaises œuvres, témoignent qu’elles font parties intégrantes de cet « Amour » qui vient de DIEU. Pour couvrir toutes ces mauvaises œuvres de la chair encore corrompue (Galates 5/17 à 21), la plupart mettent en avant « l’Amour de DIEU » (Jean 3/16 à 18) et son pardon pour les « pauvres pécheurs » qu’ils(elles) sont, sans jamais tenir compte et mettre en pratique dans leur vie, le seul et unique commandement que DIEU donne à quiconque veut être réellement sauvé de la perdition éternelle, à savoir, écouter son Fils JESUS et entendre l’ESPRIT au travers de ce qu’IL veut leur donner par Sa Vie.

Matthieu 17, verset 5 :
(Pierre)…Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection :é coutez-le !

D’autres utilisent les versets 1 et 2 cités ci-dessus dans 1 Jean 2 ou encore ceux dans 1 Jean 1/5 à 10, en déformant le contexte afin de pouvoir se déculpabiliser et se donner une bonne conscience tout continuant de pratiquer le péché dans leur vie (1 Jean 3/1 à 10). Cet « amour » (esclave du péché) que beaucoup appliquent à DIEU, JESUS-CHRIST, ou encore à son Église comme étant d’en Haut, c’est un mensonge, celui-ci est d’en bas, charnel et diabolique. Il repose uniquement sur l’homme charnel et sa volonté, ses pensées, ses facultés, ses raisonnements et ses sentiments encore sous l’emprise du péché. Cet « amour » qui baigne dans les mauvaises œuvres de la chair corrompue, ce n’est pas l’Amour qui vient d’en Haut. Ce n’est pas l’Amour qui se trouve en l’Église par l’ESPRIT de Vie de CHRIST en chacun(e) de ses Enfants, comme le Seigneur JESUS leur donne de pouvoir le vivre individuellement à La seule Gloire de DIEU leur Père (Amour mentionné ci-dessus dans Jean 15, versets 9 à 12 et 17). Cet Amour sincère, exempt d’hypocrisie en l’Église (Romains 12/9 et 10), voilà ce que « les non-croyants » attendent de voir vivre par les Enfants nés de DIEU qui prétendent être l’Église de DIEU ou les membres du Corps de CHRIST, mêmes si en ce qui les concerne, ils n’en veulent pas dans leur vie dans un premier temps (1 Pierre 2/11 et 12). L’Amour en l’Église et pour l’Église est une réalité qui doit déjà se vivre sur cette terre parmi les Enfants nés de DIEU et non pas uniquement en espérance dans l’attente d’être un jour dans le Royaume céleste de DIEU notre Père pour pouvoir arriver à s’aimer d’un cœur sincère.

L’odeur de l’Église dans ce monde.

2 Corinthiens 2, versets 14 à 17 :
Grâces soient rendues à Dieu, qui nous fait toujours triompher en Christ, et qui répand par nous en tout lieu l’odeur de sa connaissance !
Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent : aux uns, une odeur de mort, donnant la mort; aux autres, une odeur de vie, donnant la vie. Et qui est suffisant pour ces choses ?
Car nous ne falsifions point la parole de Dieu, comme font plusieurs; mais c’est avec sincérité, mais c’est de la part de Dieu, que nous parlons en Christ devant Dieu.

Beaucoup ont lu dans la Bible ce verset : « S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes » (Romains 12/18), et de ce fait, ils(elles) font toutes sortes de compromis avec le monde au détriment de La Vérité de l’Evangile de CHRIST afin de paraître comme des « hommes ou des femmes de paix » Pour ce faire, ils(elles) s’efforcent de s’adapter aux exigences du monde afin de pouvoir dégager une « odeur » qui lui sera agréable, afin de ne pas être rejeté par celui-ci de peur de se retrouver seul(e).

L’Église quant à elle dans ce monde corrompu par le péché, n’a qu’une seule odeur et c’est toujours la même odeur qu’elle va dégager autour d’elle, la bonne odeur de CHRIST. C’est cette odeur qui émane de l’ESPRIT de Vie de CHRIST en l’Église qui va faire que ceux(celles) qui dans le monde recherchent La Vérité vont être attirés par la bonne odeur de Vie de Son Evangile et entreront dans le repos de DIEU pour recevoir cette Vie par la Foi en Sa Parole qu’IL a faite chair en JESUS-CHRIST son Fils bien aimé notre Seigneur (Jean 1/12 à 14, Hébreux chapitre 4). Ou à l’opposé, cette bonne odeur du vrai Evangile de JESUS-CHRIST va se transformer en une odeur « de mort » donnant la mort (la séparation éternelle d’avec DIEU) et va ainsi provoquer l’inverse en ceux(celles) qui n’aiment pas La Vérité, les éloignant pour l’éternité du salut de DIEU pour leur âme (2 Thessaloniciens 2/7 à 12). Ainsi au contact de l’Église, suivant l’odeur que va ressentir une personne qui prétend aimer DIEU, soit cette odeur provoquera en elle de la joie à l’égard de l’Église, soit elle provoquera en elle de la haine, comme le Seigneur JESUS l’enseigne à ses disciples qu’IL a choisi du milieu du monde.

Jean 15, versets 18 à 23 :
Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous.
Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait.
Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.
Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé. Si je n’étais pas venu et que je ne leur eusses point parlé, ils n’auraient pas de péché;mais maintenant ils n’ont aucune excuse de leur péché.
Celui qui me hait, hait aussi mon Père.

Jean 17, versets 18 à 23 :
Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde.
Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité.
Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole,
afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.
Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un, moi en eux, et toi en moi, afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.

2 Timothée 3, versets 13 et 13 :
Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus Christ seront persécutés.
Mais les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarants les autres et égarés eux-mêmes.

L’Église de Faulquemont vous salue.

Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. (Jean 13, versets 34 et 35).

DIEU notre Père vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie qu’IL nous a manifestées en son Fils JESUS-CHRIST notre Seigneur.

Patrick PETITOT (le 20/05/2018).

Ce contenu a été publié dans Patrick PETITOT. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.