(2) – Le Corps de CHRIST

1 Corinthiens 12, verset 27 :
« Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres chacun pour sa part…. »

C’est ce que l’apôtre Paul écrit aux Corinthiens, dans le but de leur montrer que le Corps de CHRIST et ses membres, est un ensemble Saint, pur, et irrépréhensible devant DIEU. Quoi de plus merveilleux pour un enfant né de DIEU, que d’être le Corps de JESUS-CHRIST sur cette terre ! Pourtant, lorsque nous voyons ou entendons des œuvres mauvaises de la chair pécheresse qui sont manifestes, et malheureusement, sont pratiquées parmi ceux ou celles qui prétendent former le Corps de CHRIST sur terre, il y a de quoi s’interroger sérieusement sur l’origine du « corps », dont ils tirent leur « vie nouvelle ». C’est à croire que pendant les jours de sa chair, JESUS-CHRIST notre Seigneur, était continuellement en conflit dans « sa chair », parce que certains de ses propres membres se seraient comportés au travers de son corps, comme des « ministres du péché ». Quelle hérésie !

Combien comprennent vraiment la profondeur des paroles de l’apôtre Paul, lorsque celui-ci s’adressait dans ses lettres aux Corinthiens ? Combien prétendent d’une façon toute naturelle, qu’après avoir eu part à la nouvelle naissance, ils sont toujours tributaires de leur corps du péché, qui agit au travers de leurs membres, par ses passions et ses mauvais désirs de toutes sortes ? Ce qui est triste à entendre de la bouche de certains qui prétendent êtres « Le Corps de CHRIST », c’est qu’il en sera ainsi pour eux sur terre, tant qu’ils vivront dans leur corps de chair !

Frères et sœurs, bien-aimés(es) de notre Seigneur, ne trouvez- vous pas qu’il y a un « non sens », entre le fait de prétendre être un membre du Corps de JESUS-CHRIST, qui Lui, est demeuré par son obéissance au SAINT-ESPRIT, Saint, Pur, Irrépréhensible devant DIEU pendant tous les jours de sa chair, et en même temps, prétendre être toujours un membre du « corps du péché », que représente le vieil homme avec sa nature corrompue, toujours esclave du péché et de Satan ? Ce corps du péché, hérité de nos pères, dans lequel, tous et toutes nous vivions autrefois séparés de DIEU et sans CHRIST sur cette terre (Tite 3, verset 3).

Lorsqu’un enfant de DIEU recherche et aime « La Vérité » de tout son cœur, il est fort possible qu’après sa repentance sincère, étant né de la Loi, et vivant désormais sous la garde de Loi, d’être pendant un temps encore partagée entre La Vérité et le mensonge (Galates 3, versets 22 à 24). Non pas parce que cette personne aime le « mensonge », ou aime vivre dans le péché, mais simplement, parce qu’elle n’a encore pas reçu du Seigneur, la « révélation » de la Vie Nouvelle en CHRIST. C’est le temps qu’il faut au vieil homme, pour accepter la Vérité de DIEU concernant son esprit/âme et corps totalement corrompu et irrécupérable devant LUI. Cette Vérité, lui est inculquée au moyen de la lettre de la Loi, par le SAINT-ESPRIT de DIEU qui est avec lui, mais pas encore en lui (Jean 14, verset 17).

Le but de la Loi selon la lettre, agissante par le SAINT-ESPRIT comme une épée à double tranchant, dans le cœur de pierre du vieil homme (Hébreux 4, versets 12 et 13), est de révéler à son esprit/âme, la seule et vraie foi qui sauvera son âme de la perdition éternelle (Ephésiens 4, verset 5). La Loi de DIEU selon la lettre agit ainsi comme un pédagogue qui mène la vraie foi, dans le but d’amener par cette foi, le vieil homme et son corps du péché, à « mourir » une fois pour toutes à la Loi par la Loi. C’est ce que nous pouvons lire dans :

Galates 2, verset 19 :
car c’est par la loi que je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu.

Ou encore dans Galates 3, versets 22 à 25 :
Mais l’Écriture a tout renfermé sous le péché, afin que ce qui avait été promis fût donné par la foi en Jésus Christ à ceux qui croient.
Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée.
Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi.
La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue.

Et également dans Romains 7, versets 21 à 24 :
Je trouve donc en moi cette loi : quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.
Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur;
mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.
Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?..

De cette mort du vieil homme et de son corps du péché, il naît de la foi, le nouvel homme créé selon DIEU, par l’Esprit de Vie de CHRIST au moyen du SAINT-ESPRIT. Ce que nous pouvons lire dans Jean 12, versets 23 à 28, et dans la lettre de l’apôtre Paul adressée aux Romains, le chapitre 6.

Après avoir reçu la Vie nouvelle de CHRIST par la foi, faut-il encore demeurer dans l’obéissance de la foi, pour conserver cette Vie !

L’apôtre Paul dans sa première lettre aux Corinthiens, écrivait cela :

1 Corinthiens 10, versets 20 et 21 :
Je dis que ce qu’on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons.
Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur, et la coupe des démons; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur, et à la table des démons.

Quoique ce passage concerne en partie les viandes sacrifiées aux idoles, et la liberté en CHRIST des enfants nés de DIEU, ce que je voudrais faire ressortir de celui-ci, c’est comment pouvons-nous encore demeurer volontairement en communion avec des esprits démoniaques, et en même temps prétendre être en communion avec l’ESPRIT de CHRIST dans notre corps ?

La réponse est simple :

1.) Soit, nous ne sommes pas né nouveau, le vieil homme n’étant jamais mort (Matthieu 7, versets 21 à 23 et Romains 6, versets 3 à 7).

2.) Soit, nous sommes infidèles et nous finirons par être excommuniés de l’Eglise de CHRIST par l’ESPRIT, à cause de notre choix volontaire de retourner vivre dans le monde sous l’esclavage du péché, avec notre esprit/âme et corps sanctifié par l’Esprit de Vie de CHRIST au moyen du SAINT-ESPRIT de DIEU (Hébreux 6, versets 4 à 8 et Hébreux10, 26 à 31).

3.) Soit, nous sommes encore de petits enfants, nés réellement de CHRIST, mais qui ne connaissent l’Eglise, et CHRIST uniquement selon la chair. Non plus selon la « chair » du péché d’autrefois, par laquelle nous étions tous retenus captifs et esclaves du péché. Mais parce que simplement, nous utilisons un entendement humain par nos pensées et raisonnements, pour essayer de comprendre et vivre les choses d’en Haut. Aux choses spirituelles, il faut un langage spirituel, l’ESPRIT (1 Corinthiens 2, versets 6 à 16). C’est aussi ce que l’apôtre Paul essaie de faire comprendre à ces mêmes Corinthiens, dans sa deuxième lettre qu’il leur adresse.

2 Corinthiens 5, versets 16 et 17.
Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière.
Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

Voilà maintenant ce que JESUS notre Seigneur dit de Lui-même, quand à sa propre vie dans son corps de chair, pendant les jours de sa chair.

Jean 14, verset 30 :
Je ne parlerai plus guère avec vous; car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi;

JESUS dit : « …Il n’a rien en moi…» ! A votre avis, frères et sœurs, qui dit la vérité ? JESUS, La Parole de DIEU faite chair, ou, ce que « nous pensons » de ce que DIEU veut peut-être dire dans Sa Parole, d’après nos pensées et raisonnements humains ? Si JESUS dit « qu’en Lui », en son « corps entier », ce qui veut dire, en son esprit/âme, chair et os, que Satan n’a rien en Lui, pourquoi prétendre le contraire ? Pourquoi dire que notre vie nouvelle dans notre corps sanctifié en « le Corps » de CHRIST, n’est pas totalement purifiée du péché, alors que la Parole de DIEU dit le contraire ? N’est-il pas est désormais le Temple du SAINT-ESPRIT de DIEU ?

1 Corinthiens 6, versets 19 et 20 :
Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?
Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.

Pourquoi ne pas croire simplement La Parole de DIEU, sans toujours vouloir raisonner humainement ? Est-ce si difficile de demeurer dans la foi en ce que l’ESPRIT nous enseigne de la Vie de CHRIST ? Pourquoi prétendre que notre esprit/âme, et notre corps sanctifié par le SAINT-ESPRIT de DIEU en nous, est encore « partiellement » sous l’esclavage de la corruption de Satan, tant qu’il demeurera sur cette terre ? JESUS était-IL partiellement Saint, partiellement Pur, ou partiellement irrépréhensible dans son être entier, c’est-à-dire dans son esprit/âme et corps, pendant les jours de « sa chair » ? JESUS était-IL partiellement libre du péché et de Satan dans « sa chair », en son corps de chair ? Si nous prétendons être « le Corps » de CHRIST, comment le péché peut-il « cohabiter » en ce même Corps, puisque JESUS dit Lui-même que Satan n’a rien en lui ? De la même source peut-il sortir de l’eau douce et de l’eau amère ? JESUS dit à Pierre :

Matthieu 16, verset 18 :
Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

Ce qui confirme bien que Satan n’a rien en le « Corps de CHRIST » qui est l’Eglise de DIEU, dont JESUS son Fils est la Tête. IL est l’Esprit de Vie qui donne la Vie éternelle à ce Corps. Le séjour des morts et la mort ne peuvent rien contre « ce Corps ». Le « Corps » de CHRIST est éternellement Saint, Pur, Irrépréhensible devant DIEU son Père, notre Père.

Je ne cesserai de le répéter, le « Seul Modèle » que nous avons à prendre en considération pour exemple de notre nouvelle Vie, c’est Celui qui nous donne « La Vie », à savoir DIEU notre Père par JESUS-CHRIST son Fils bien-aimé notre Seigneur, qui nous a aimé le premier. Et lorsque nous avons reçu « La Vie », c’est tout notre être, l’esprit, l’âme et le corps qui est sanctifié par l’Esprit de Vie de CHRIST, qui nous est donné par le SAINT-ESPRIT de DIEU (Romains 8, verset 9). C’est pour cela qu’il est écrit dans :

1 Thessaloniciens 5, versets 23 et 24 :
Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ !
Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera.

Avons-nous bien lu et entendu l’ESPRIT s’adresser à l’Eglise, au Corps de CHRIST ?

« …et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible… ».

Pouvons-nous « conserver » irrépréhensible notre être tout entier, l’esprit/âme et corps, s’il ne l’est pas déjà ? Avez-vous déjà essayé de conserver un aliment « saint », si celui-ci est déjà « avarié » ? Vouloir essayer de conserver un aliment avarié dans le but de le rendre saint, cela ne serait-il pas « irrationnel », voire, « stupide » ? Si DIEU notre Père, dit que ses enfants nés de l’Esprit de Vie de son Fils, sont Saints, purs, irrépréhensibles dès leur nouvelle naissance, c’est que nous le sommes ! Si DIEU notre Père nous déclare « Saints » par la foi en Sa Parole faite chair en son Fils JESUS le Fils de l’homme, pourquoi douter de Sa Parole ?

Au début de sa conversion, Pierre était encore partagé dans sa compréhension, entre la pratique de la Loi selon la lettre, et vivre par la foi en la Grâce de DIEU manifestée en son Fils. C’était pour lui, comme pour l’apôtre Paul, le temps de sa vie, pendant lequel il connaissait de CHRIST uniquement selon la chair (2 Corinthiens 5, verset 16). Pourtant, que lui dit et lui enseigne le Seigneur ?

Actes 10, versets 14 et 15 :
Mais Pierre dit: Non, Seigneur, car je n’ai jamais rien mangé de souillé ni d’impur.
Et pour la seconde fois la voix se fit encore entendre à lui: Ce que Dieu a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé.

Si DIEU notre Père nous déclare « purs » par JESUS-CHRIST son Fils notre Seigneur, croyons-LE !

Si nous lisons correctement les versets 23 et 24 de 1 Thessaloniciens 5, qui va garder sur terre dans « Sa Perfection » et « Sa Sainteté », les enfants nés de l’Esprit de CHRIST ?

N’est-il pas écrit :
« …Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est LUI qui le fera… ».

Frères et sœurs, DIEU est fidèle à Sa Parole, et Sa Parole a été faite chair en son Fils JESUS-CHRIST notre Seigneur. Cette vie nouvelle n’est possible en le Corps de CHRIST, que si chacun(e) de ses membres, demeurent personnellement par la foi en « Le Corps » spirituel de CHRIST. Il ne sert à rien de « se forcer » à croire cela. Il faut croire cela, parce que c’est inscrit dans notre esprit, par l’ESPRIT de Vie de CHRIST. Non seulement il faut le croire parce que c’est La Parole de DIEU qui le dit dans les écrits de la Bible, mais il faut le vivre par la foi et l’obéissance en Sa Parole faite chair en nous, dans la réalité de la vie de tous les jours. C’est cette foi vivante et agissante par la Charité, qui se manifestera par les bonnes œuvres de celle-ci dans notre être entier, notre esprit/âme et corps sanctifié par le Seigneur (Ezéchiel 36, versets 25 à 27). Voilà comment « la foi » doit être agissante dans les circonstances et détails de notre vie de tous les jours, selon ce qui est écrit dans :

Hébreux 11, verset 1 :
Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.

De la même manière que DIEU le Père des esprits a gardé par son SAINT-ESPRIT son Fils, JESUS homme, Saint, Pur, Irrépréhensible dans son être entier pendant les jours de sa chair, de même, DIEU notre Père gardera sur terre, son Eglise vierge du péché, par « Le Corps » spirituel de son Fils, dans lequel naitront par la foi en Sa Parole, ses frères et sœurs nés(es) de Lui, selon ce qui est écrit dans :

Jean 1, versets 9 et 13 :
Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.
Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue.
Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue.
Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés,
non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.

En dehors de ce « Modèle de Vie », tout est vanité, recherche et poursuite du vent. En dehors de vouloir se laisser conduire par l’ESPRIT-SAINT de Celui qui nous donne Sa Vie nouvelle par un esprit/âme nouveau dans notre corps lavé d’une eau pure (Ezéchiel 36, versets 25 à 27), tout est recherche de gloire et satisfaction personnelle, orgueil caché, préceptes sur préceptes, règles sur règles, qui sont imposés avec plus ou moins de rigueur aux personnes, à qui l’on fait croire qu’elles sont « membres du Corps de CHRIST » dans l’assemblée ou autres lieux qu’elles se trouvent.

L’apôtre Paul avait bien compris ce qu’était le Corps de CHRIST, il disait de sa propre vie :

Galates 2, verset 20 :
J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.

En une seule phrase, l’apôtre Paul résume ce qu’est le Corps de CHRIST, c’est pourquoi il pouvait écrire également dans :

1 Corinthiens 11, verset 1 :
Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.

Et encore dans Ephésiens 5, versets 1 et 2 :
Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés;
et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur.

Par toutes ses paroles, ses écrits, ses exhortations et ses diverses actions, l’apôtre Paul, ne faisait que confirmer ce que le Seigneur Lui donnait de vivre en Lui et par Lui dans « Son Corps ». C’est cette vie terrestre que JESUS demandait d’être aux disciples qui voulaient le suivre.

Matthieu 5, verset 48 :
Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

Beaucoup diront : « Cette vie n’est pas possible d’être vécue sur terre, même pour les membres du Corps de CHRIST, seul JESUS-CHRIST pouvait vivre ainsi dans cette « perfection » de DIEU ! Il est vrai que les disciples au moment où JESUS leur parlait, ils ne pouvaient pas vivre dans leur être tout entier cette vie de « perfection » du CHRIST, JESUS homme, étant encore sous le joug de l’esclavage du péché dans leur chair, tant que JESUS n’avait pas accompli avec et dans sa chair, toute la Volonté de DIEU sur cette terre. Ils ne pouvaient pas Le suivre dans cette « perfection », tant que JESUS Lui-même n’avait pas été glorifié dans sa chair de Premier homme nouveau né d’entre les morts. C’est pour cela que JESUS dit à Pierre avant qu’IL ne « Le » convertisse par son Esprit de Vie au moyen du SAINT-ESPRIT :

Luc 22, versets 31 et 32 :
Le Seigneur dit: Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment.
Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.

JESUS ne dit pas à Pierre : Quand : « tu te seras converti », mais : « …quand tu seras converti ». C’est DIEU le Père, par le don de l’Esprit de Vie de son Fils, qui converti l’esprit/âme de vie de Pierre en le sanctifiant par le moyen de son SAINT-ESPRIT en lui. JESUS le dit encore à ses disciples d’une autre façon dans :

Marc 10, versets 38 et 39 :
Jésus leur répondit: Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire, ou être baptisés du baptême dont je dois être baptisé ? Nous le pouvons, dirent-ils.
Et Jésus leur répondit: Il est vrai que vous boirez la coupe que je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé;

« Vous êtes le Corps de CHRIST et vous êtes ses membres, chacun pour sa part… ».

N’est-ce pas merveilleux ? Oui cela est merveilleux, et pour pouvoir le vivre ainsi, faut-il encore croire ce que DIEU dit vis-à-vis de son Fils, et commande aux disciples !

Matthieu 17, verset 15 :
Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit. Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection : écoutez-le !

Ensuite, il faut croire ce que dit JESUS de son Père, et de Lui-même :

Jean 6, versets 44 et 45 :
Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire; et je le ressusciterai au dernier jour.
Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi.

Combien il est regrettable que ce verset : « Vous êtes le Corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part », soit rarement cité dans le but de faire ressortir le vrai trésor qu’il contient, c’est-à-dire, la vraie vocation des enfants nés de DIEU. Nous sommes des Fils ou Filles de DIEU, purs(es), saints(es), irrépréhensibles, étant les membres du Corps de CHRIST, chacun(e) pour sa propre part. Nous sommes en quelque sorte chacun(e) pour sa propre part, de la nature de CHRIST, étant un membre faisant partie intégrante de son Corps, de sa « chair ».

Malheureusement, beaucoup ont créé une fausse image du « corps » de CHRIST selon leur convenance, à partir leurs propres pensées et désirs humains.

Ils ne sont pas demeurés dans la foi en La Parole de DIEU, et ils se sont fabriqués un « semblant de corps » de CHRIST, créé de toutes pièces par leur volonté d’hommes. C’est pour cela que nous pouvons voir sur cette terre sous bien des aspects, d’innombrables imitations de « CHRIST » et de son « Corps », chacun revendiquant et défendant son « origine » humaine, son « étiquette », sa « position », etc… !

Est-ce ainsi que notre Seigneur JESUS fait choix des membres de « son Corps » ?

Le Seigneur JESUS ne dit-IL pas plutôt dans :

Jean 15, verset 16 :
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.

Souvenez-vous, l’apôtre Paul dit : « …et vous êtes ses membres, chacun pour sa part » !

Il n’y a qu’un seul Corps, et un seul ESPRIT, une seule espérance, un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, et un seul DIEU et Père de tous, qui est au-dessus de tous, et en tous (Ephésiens 4, versets 5). Alors frères et sœurs, pourquoi toutes les divisions, toutes les querelles, toutes les méchancetés, etc,…toutes ces manifestations des œuvres mauvaises de la chair encore corrompue par le péché, parmi ceux qui disent être « les » membres du Corps de CHRIST, ou qui prétendent être l’Eglise de CHRIST ? Ces œuvres mauvaises, seraient-elles issues des œuvres de « la chair » de CHRIST ? Est-ce cela l’héritage des enfants nés de DIEU que CHRIST nous donne par Sa Vie ? JESUS notre Seigneur, pendant les jours de sa chair, était-IL un ministre du péché ? Ne sommes-nous pas plutôt transformés de gloire en gloire en son Image dès notre nouvelle naissance ? N’est-ce pas ce que l’apôtre Paul écrit dans sa deuxième lettre aux Corinthiens ?

2 Corinthiens 3, versets 18 :
Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.

JESUS-CHRIST, le Fils de l’homme, était-IL donc en constante « purification » du péché ou des œuvres mauvaises dans sa chair d’homme, comme le font tout ceux qui sont toujours esclaves du péché par leur corps du péché, mais veulent se donner une bonne conscience en observant les préceptes et rites de la Loi ? Non, le Seigneur JESUS demeurait avec son esprit/âme Saint et Pur, en une parfaite communion d’ESPRIT avec DIEU son Père. C’est pour cela qu’aucune œuvre mauvaise de la chair de l’homme pécheur ne pénétrait en Lui, malgré que Satan l’ait tenté de diverses manières pendant les jours de sa chair, dans le but de lui faire commettre « le péché » en sa chair. Une désobéissance volontaire de JESUS homme, par le fait d’écouter Satan qui le tentait de différentes manières, essayant ainsi de l’empêcher d’accomplir la volonté de DIEU son Père (Luc 4, versets 1 à 14), aurait eu sur l’esprit/âme et corps de JESUS (sa chair), la même conséquence que la première désobéissance au commandement de DIEU par le premier Adam et Eve sa femme, lorsqu’ils ont laissé pénétrer dans leur chair, « le péché » de Satan. Aucun salut pour les âmes vivantes n’eu été désormais possible ! Mais Gloire à DIEU, notre Seigneur JESUS n’a jamais désobéi au SAINT-ESPRIT en Lui, et de ce fait, IL n’a jamais « péché ».

Qu’ils soient « membres du Corps » de CHRIST, ou qu’ils soient des « pierres vivantes » assemblées les unes avec les autres pour former l’Edifice de DIEU qu’est l’Eglise, les enfants nés de DIEU n’ont qu’une seule et même Vie par l’Esprit de Vie CHRIST en eux, qui leur est donnée par la Grâce de DIEU, au moyen du don de Son ESPRIT-SAINT. Tous et toutes sans exception, Frères et Sœurs de CHRIST, par leur nouvelle naissance au moyen de la foi, se sont un jour dépouillés une fois pour toute de leur nature pécheresse par « leur baptême » en la mort de CHRIST et à leur naissance nouvelle, ils ont revêtu la nature de CHRIST, « la chair » de CHRIST en devenant conforme au Corps de JESUS-CHRIST selon ce que l’apôtre Paul l’enseigne à ses frères dans Romains 6, versets 3 à 11, et dans :

Colossiens 2, versets 6 à 15 :
Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus Christ, marchez en lui,
étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces.
Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ.
Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.
Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité.
Et c’est en lui que vous avez été circoncis d’une circoncision que la main n’a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair:
ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts.
Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses;
il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix;
il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.

Si nous apprenons à renoncer à nous-mêmes, à notre entendement et nos raisonnements humains, pour ne laisser que l’ESPRIT-SAINT nous conduire dans toute Sa Vérité, automatiquement, La Vérité par La Parole de DIEU faite chair en JESUS-CHRIST va nous être révélée. Il ne peut en être autrement selon ce que notre Seigneur JESUS dit dans :

Jean 8, verset 12 :
Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

Et encore dans Jean 14, verset 21 :
Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui qui m’aime; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père, je l’aimerai, et je me ferai connaître à lui.

Dans le Corps de CHRIST il n’y a pas de ténèbres, et « un membre » du Corps de CHRIST, ne marche pas dans les ténèbres, parce qu’en lui est « La Lumière » de La Vie, issue de ce même Corps. Prétendre le contraire serait faire « menteur », DIEU le Père, JESUS le Fils, et le SAINT-ESPRIT ! Quiconque a en lui l’amour de la Vérité, ne peut pas demeurer dans les ténèbres, ni dans « la lumière mensongère » de Satan, le père du mensonge, qui se déguise en ange de lumière pour séduire, tromper, et perdre les âmes des hommes (2 Corinthiens 11, versets 14 et 15). Là où se trouve la Lumière de l’ESPRIT-SAINT de DIEU, il n’y a pas de « ténèbres », mais tout est à nu et à découvert dans la Lumière que procure cette Lumière. Comme nous l’enseigne notre Seigneur JESUS par sa vie, sa mort et sa résurrection d’entre les morts, par la Puissance de DIEU, quoiqu’il soit revêtu d’un corps spirituel céleste ou qu’il soit revêtu d’un corps terrestre, un esprit saint possède une « âme » pure et vierge du péché, tandis qu’un esprit impur possède une « âme » corrompue et souillée par le péché. L’âme est insécable et indissociable à l’esprit dont elle tire son origine ». Ce que confirme les écrits de la Bible dans Jean 14, versets 30, Matthieu 7, versets 17 et 18, et Matthieu 9, versets 16 et 17.

Pendant les jours de sa chair, notre Seigneur JESUS, a vécu dans son corps de chair à la seule gloire de DIEU son Père. De même sur cette même terre, l’enfant né de DIEU vivra par et pour Lui dans son corps de chair, pour cette même gloire :

1 Jean 4, verset 17 :
Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde: c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement.

Colossiens 1, versets 21 et 22 :
Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair,
pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche,

Le corps humain, une parfaite harmonie en ses membres.

« Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part… »

Lorsqu’on lit ce verset qui nous parle du corps et de ses membres, etc.., il nous suffit de comparer le fonctionnement de notre propre corps de chair physique, par rapport au fonctionnement du Corps de CHRIST. A ce moment là, tout est simple et devient clair à l’esprit. Ce qu’il faut savoir accepter et retenir en tout premier lieu, c’est que ce n’est pas nous qui « choisissons » notre corps physique terrestre. Tel que nous connaissons le corps humain dans toute sa complexité si magnifique, tel il a été créé ainsi par DIEU notre Père pour nous, hommes terrestres. Nous n’y sommes pour rien au commencement de sa création.

Notre corps physique est composé d’un esprit/âme, (le sang), d’eau, d’un squelette recouvert de chair et de peau, et possédant des membres. A l’intérieur de celui-ci se trouvent des organes divers, tous aussi complexes et indispensables les uns que les autres dans leur propre fonction, pour le bon fonctionnement de la vie du corps. C’est ainsi que DIEU a voulu, et a formé ce corps pour l’homme terrestre, que nous le voulions ou non, il est comme il est. C’est notre esprit/âme qui donne la vie et ses facultés terrestres à notre corps physique. Cette vie circule en celui-ci par le moyen du sang qui le nourrit, l’oxygène et le purifie dans son être terrestre.

Dans notre corps physique, aucun de nos os, organes, membres, muscles, etc…, rien de ce qui le compose ne fait ce qu’il lui plait. C’est notre esprit/âme qui, consciemment (ou inconsciemment pendant notre sommeil) dicte à chacune des parties formant notre corps, sa conduite à tenir en fonction de ses attributions propres, ou des besoins de l’ensemble de notre corps. Aucune de toutes les parties qui composent l’ensemble de notre corps n’ont choisi leur place ou leur fonction, elles sont là où le Créateur de ce corps, DIEU le Père des esprits, a voulu qu’elles soient lors de sa création. Chacune des parties agit selon sa fonction qui lui est propre dans le corps, et cela se fait par l’esprit/âme de vie que DIEU a placée en ce corps. L’ensemble, esprit/âme et chair forme un être « parfait », ou une créature parfaite.

Aucune des parties qui composent notre corps ne revendiquent quoique ce soit, ou interdit à une autre partie dans celui-ci de fonctionner. Toutes les parties du corps sont merveilleusement synchronisées entre elles par notre esprit/âme qui gère toutes les choses par l’intermédiaire de l’organe qu’est notre cerveau, et aucune partie ne rejette l’autre. Chacune étant complémentaire l’une de l’autre, et de ce fait sont solidaires les unes des autres. Lorsque notre esprit par l’intermédiaire du cerveau, donne un ordre à un de nos membres, tout notre corps accepte l’ordre donné à ce membre, parce que tous ont la vie et le mouvement par le même sang (esprit/âme) qui leur donne la vie. S’il le faut, d’autres membres lui viennent en aide, non parce qu’ils « pensent » qu’il faut l’aider, mais parce qu’à leur tour, ils ont reçu de l’esprit/âme leurs propres ordres indépendamment. Bien entendu, tous ces « ordres » de l’esprit/âme sont donnés indépendamment ou simultanément aux divers organes du corps dans une parfaite synchronisation. C’est la perfection de la création DIEU pour sa créature.

Aucun membre ne surveille l’autre, mais tous sont disponibles et obéissant lorsque la tête (l’esprit/âme) les sollicite à leur tour. C’est un mécanisme naturel qui n’a pas besoin d’une surveillance constante. La nuit pendant notre sommeil, l’esprit/âme continue son œuvre réparatrice, protectrice, même si notre corps se repose. Par l’esprit, au moyen du sang qui donne l’âme (c’est à dire les facultés) à notre corps de chair, notre être entier réagit par lui-même et s’autodiscipline. La preuve, quand une des parties de notre corps est touchée par la maladie, un accident ou autre, c’est tout notre corps qui souffre et toutes les parties de notre corps se mettent en accord par l’esprit/âme, pour tenter de réparer l’anomalie qui fait souffrir notre corps. Quand notre corps a faim, ou soif, ou est fatigué après un effort, ou a sommeil, etc…, chacune des parties du corps se prend en charge par l’esprit/âme pour alerter tous les membres ou organes de notre corps, et c’est ceux-ci qui vont agir, soit individuellement, ou en accord avec d’autres, en fonction des besoins du corps. Frères et sœurs, tout comme moi, vous avez un corps de chair. Observez attentivement son fonctionnement, il est la parfaite image reflétant le fonctionnement du Corps de CHRIST et de ses membres sur la terre.

Ainsi en est-il du fonctionnement du Corps de CHRIST spirituel dans ce monde !

Le « Corps de CHRIST » n’est pas en un seul lieu, mais il est représenté par l’Eglise de CHRIST en chaque Frère ou Sœur de CHRIST. Chacun(e) pour sa propre part étant un membre du Corps de CHRIST. Un membre du Corps de CHRIST ne peut exister sans être spirituellement né de la « chair » de CHRIST (esprit/âme et corps).

Il est écrit dans Lévitique 17, versets 11 et 14 :
Car l’âme de toute chair est dans son sang…
Car l’âme de toute chair c’est son sang…

Dans le corps de l’homme terrestre, ou de l’homme spirituel, nous ne pouvons pas séparer son âme de son esprit de vie, duquel elle tire son origine. L’âme sont les facultés du corps physique (chair et os), qui lui, ne reçoit la vie, que par l’esprit de vie (le sang), qu’il a reçu de DIEU à sa création (ou le souffle de vie – Genèse 2, verset 7). C’est un ensemble qui forme ce que la Bible nomme « la chair » de l’homme. C’est pourquoi notre Seigneur JESUS, lorsqu’IL fait mention de manger sa chair, et de boire son sang, afin de recevoir « Sa Vie », cela sous-entend, l’ensemble de son être spirituel, son esprit, son âme dans son corps qui ne font qu’une seule « chair » sans péché, qu’IL offre à DIEU son Père en rançon pour le péché du monde, et le salut de nos âmes.

Jean 6, versets 50 à 58 :
C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point.
Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.
Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: Comment peut-il nous donner sa chair à manger?
Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes.
Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.
Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage.
Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui.
Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.
C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement.

Un « membre » du Corps de CHRIST ne s’est pas créé tout seul, il n’est pas non plus « le Corps » à lui tout seul, ni ne forme pas non plus un « corps », sous prétexte qu’il se rassemble avec d’autres de ses semblables qui pensent, ou ont les mêmes affinités que lui. Non, un « membre » de CHRIST fait partie intégrante de son Corps, ou de sa « Chair ». Ce Corps ou cette « Chair », c’est celui de JESUS qu’IL a offert à DIEU son Père, comme un sacrifice vivant en rançon pour le péché du monde. Cela s’est produit le jour du baptême en sa mort physique sur la croix avec son être entier.

Romains 6, versets 3 à 11 :
Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ?
Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.
En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection,
sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché;
car celui qui est mort est libre du péché.
Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui,
sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui.
Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit.
Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus Christ.

Tout « membre » du Corps de CHRIST, est un jour passé par la foi en la mort de son vieil homme ou encore appelé, le corps du péché (son être entier corrompu), par le baptême en la mort de CHRIST, et sa résurrection, afin que ressuscité avec CHRIST par la Puissance de DIEU en « la chair » sans péché de CHRIST, il vive désormais en nouveauté de vie par la foi dans le Corps de CHRIST. Sans la mort définitive du vieil homme par la foi en ce baptême dans la mort de CHRIST, il est impossible de naitre nouveau, et de recevoir l’Esprit de Vie du Fils, donné par DIEU le Père au moyen du SAINT-ESPRIT (Romains 8, verset 9), afin de faire partie intégrante du Corps de CHRIST en tant qu’un de « ses » membres. C’est pourquoi JESUS disait à ses disciples :

Luc 12, verset 50 :
Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu’il soit accompli !

Lorsque JESUS disait à ses disciples, qu’eux aussi boiraient sa coupe, et seraient baptisés du même baptême que Lui, ce n’était pas des paroles en l’air !

Marc 10, versets 38 et 39 :
Jésus leur répondit : Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire, ou être baptisés du baptême dont je dois être baptisé ? Nous le pouvons, dirent-ils.
Et Jésus leur répondit : Il est vrai que vous boirez la coupe que je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé;…

JESUS ne parlait pas du baptême d’eau ou de l’ESPRIT, mais du baptême qui était la mort physique de son être entier sur la croix, la séparation de son esprit/âme de son corps physique à cause du péché, comme celle de tout être mortel. Voilà ce qu’est « la coupe » que DIEU son Père LUI donnait de boire, afin que toute Sa Volonté, écrite d’avance, s’accomplisse parfaitement pour le salut du monde et de l’homme pécheur. C’est en prenant sur Lui la condamnation à mort du péché par le biais de « sa chair » sans péché, que « le péché » a été détruit, et Satan son instigateur vaincu une fois pour toute. Ainsi, après sa résurrection par la puissance de DIEU, DIEU le Père permet à quiconque LE croit par la foi et l’obéissance en Sa Parole faite chair en son Fils, de naître nouveau de son Esprit de Vie par le don du SAINT-ESPRIT (Jean 1, versets 12 et 13). Le Corps de JESUS étant par l’ESPRIT, le Temple de DIEU sur terre, ou le Royaume de DIEU parmi les hommes, JESUS l’a conservé Saint, pur, irrépréhensible au moyen de l’ESPRIT-SAINT en Lui, par l’obéissance de la foi en la Parole de son Père et de ce fait, IL n’a jamais péché.

N’oublions jamais que pour les enfants nés de DIEU, « le péché » de l’homme spirituel créé selon DIEU, n’est rien d’autre que la désobéissance volontaire envers « le commandement » de DIEU. Nous pourrions également nommer « le péché », comme étant le refus conscient des conséquences de la désobéissance à la Volonté de DIEU le Père, qui nous est inculquée par le SAINT-ESPRIT en nous, dans les circonstances et détails de chaque jour, pendant tous les jours de notre chair.

Le Corps de CHRIST
Est libre comme le vent, car tu en entends le bruit, mais tu ne sais ni d’où il vient, ni où il va.

Le Corps de CHRIST
A cru à ce qui lui était annoncé, il a reconnu le bras de DIEU son Créateur et Père.

Le Corps de CHRIST
S’élève devant DIEU son Père comme une faible plante, comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée.

Le Corps de CHRIST
N’a ni beauté, ni éclat pour attirer les regards, son aspect n’a rien pour plaire.

Le Corps de CHRIST
Est méprisé et abandonné des hommes, et il est composé d’hommes et de femmes de douleur qui sont habitués à la souffrance et sont semblables à JESUS leur Seigneur, duquel beaucoup ont détourné leurs regards.

Le Corps de CHRIST
Est dédaigné par le monde, et le monde ne fait de lui aucun cas.

Le Corps de CHRIST
Est le témoin vivant sur la terre que JESUS le Fils de l’homme a porté nos souffrances, et qu’IL s’est chargé de nos douleurs, le monde l’a considéré comme puni, frappé de DIEU, et humilié.

Le Corps de CHRIST
Est le témoin vivant que JESUS le Fils de DIEU était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités et que le châtiment qui nous donne la paix avec DIEU est tombé sur Lui, et que c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

Le Corps de CHRIST
Par l’ESPRIT-SAINT en les Frères et Sœurs de JESUS qui le forment aujourd’hui, témoigne par sa vie qu’autrefois tous étaient errants comme des brebis, qu’autrefois chacun suivait sa propre voie dans les péchés de toutes sortes, et DIEU notre Père bien avant que nous l’aimions, a fait retomber sur JESUS son propre Fils, l’iniquité de nous tous pour nous faire Grâce à tous. Gloire à DIEU !

Là où est le Corps de CHRIST, là est l’Eglise de CHRIST. Là où est le Seigneur JESUS, là se trouve l’ESPRIT en ses Frères ou Sœurs. Et là où est l’ESPRIT du Seigneur JESUS, là est la vraie liberté.

Que la Paix de DIEU notre Père manifestée en son Fils JESUS-CHRIST notre Seigneur soit votre partage.

Patrick PETITOT. (19-02-2011)

Ce contenu a été publié dans Patrick PETITOT. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.