(10) – Esprit et âme.

Hébreux 4, versets 12 et 13 :
Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur.
Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.

Dans l’Eglise, bon nombre d’enfants nés de DIEU, sont toujours dans la confusion en leur esprit, en ce qui concerne leur âme, dans leur corps de chair, ce qui a pour conséquence, de provoquer une mauvaise compréhension, quant à leur nouvelle naissance, et leur développement spirituel. Cette confusion n’est pas due au hasard, elle a son origine en l’esprit de l’antéchrist, qui au fil des années, déguisé en ange de lumière, a sournoisement tronqué La Parole de DIEU, au détriment de Sa Vérité, en l’esprit de l’homme, subissant toujours son esclavage.

Il est vrai que le sujet sur l’esprit ou l’âme, peut paraître complexe au commencement de la vie nouvelle, du fait que les mots esprit et âme, sont utilisés de manière synonyme dans les écrits de la Bible. Tantôt le mot esprit signifiant, le souffle de vie de DIEU, qui donne vie au corps de l’homme terrestre, tantôt le mot âme signifiant, la personnalité de l’être humain donnant également vie à son corps de chair, ou encore, représentant, ses sens, ses facultés, ses sentiments, etc… Quoi qu’il en soit, l’esprit, l’âme, et le corps, font parti d’un tout, qui est insécable, indissociable, à l’être humain, selon ce qui est écrit dans :

Genèse 2, verset 7 :
L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant (ou, suivant les traductions, l’homme devint une âme vivante).

Dans un premier temps, il est bon pour l’enfant né de DIEU, de se connaître correctement, de savoir comment DIEU le Père des esprits, l’a créé, en tant qu’homme terrestre (où homme animal), dans son être tout entier, esprit/âme et corps physique, devenant ainsi, une âme vivante terrestre. Pour cela, il doit impérativement, se tenir dans la vérité, de ce qui est écrit dans La Parole de DIEU (en l’occurrence, ce qui est écrit dans Genèse 2, verset 7), et non pas, interpréter cette Parole, selon sa pensée, ou ses raisonnements humains, si ceux-ci l’éloignent de ce qui est réellement écrit. Si j’ai précisé, que l’enfant né de DIEU, doit se connaître correctement quand à sa naissance terrestre, en tant qu’âme vivante, né du premier Adam, c’est parce que cela lui sera nécessaire ensuite, pour connaître et comprendre correctement, sa nouvelle naissance spirituelle, qu’il va vivre par la volonté de DIEU son Père (Jean 1, versets 12 et 13), en tant qu’homme spirituel, né d’en Haut, par l’Esprit de Vie du dernier Adam, comme l’apôtre Paul l’écrit à l’église de Corinthe.

1 Corinthiens 15, versets 45 à 50 :
C’est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.
Mais ce qui est spirituel n’est pas le premier, c’est ce qui est animal; ce qui est spirituel vient ensuite.
Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel.
Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes.
Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste.
Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité.

Ce qui est important de savoir, c’est que JESUS le Fils de l’homme, est le seul « Modèle » donné à l’Eglise, par DIEU le Père. Cela veut dire, que tout enfant né de DIEU, est créé nouveau par DIEU, à partir de ce Modèle, c’est-à-dire, à partir de la nouvelle nature du dernier Adam, selon son Esprit de Vie, ayant une âme nouvelle, ou, un cœur nouveau, une volonté nouvelle (Hébreux 10, versets 5 à 9), des sens, facultés, entendement, sentiments nouveaux, qui viennent d’en Haut (Philippiens 2, versets 5 à 8).

Ce que nous, êtres terrestres, voyons de visible tout autour de nous, ou, ce que nous ne voyons pas des choses invisibles à l’œil humain, viennent de La Parole de DIEU. IL dit, et la chose existe. Si nous considérons correctement les écrits de la Bible, quand à ce qui nous entoure, force est de constater, que le monde que DIEU le Père a créé, est séparé en deux parties bien distinctes l’une de l’autre. La première partie de celui-ci est céleste, invisible à l’œil humain. Elle est le Royaume, la demeure du DIEU invisible, Père et Créateur de toutes choses (Colossiens 1, versets 15 et 16). Cette partie invisible, est peuplée d’êtres spirituels, des esprits (ou anges), ou encore, d’autres « êtres vivants » (Apocalypse). Ces êtres célestes, sont créés libres de choix et d’autonomie, pouvant aussi bien se mouvoir dans le Royaume invisible de DIEU, que sur la terre, la partie visible, l’habitation des hommes terrestres (Job 1, versets 6 et 7). Quoiqu’ils soient des « esprits » évoluant dans un corps spirituel, n’ayant ni chair, ni os (Luc 24, verset 39), ils possèdent en eux-mêmes, ce que l’homme appelle une « âme », c’est-à-dire, une volonté, des sens, des facultés, des sentiments, etc… (Matthieu 8, versets 28 à 32, Apocalypse 20, verset 10).

La deuxième partie de « ce monde », renferme tout ce qui est visible à l’oeil humain, étant créée par DIEU, pour ses créatures humaines. C’est la terre qu’IL a choisi (Genèse, chapitre 1), afin de la peupler de végétation, et diverses créatures, animaux, poissons, oiseaux. Ensuite, DIEU créa l’homme terrestre, ou encore appelé, « l’âme vivante » terrestre (1 Corinthiens 15, verset 45). Cet être terrestre, est composé d’un corps physique, dans lequel, DIEU Le Créateur, y souffla, un souffle de vie, ou si vous préférez, un esprit de vie. Cet esprit de vie, possède « une âme », c’est-à-dire, un entendement terrestre, une volonté propre, des sens, des facultés, des sentiments terrestres, qui lui seront nécessaires, pour vivre sur la terre, et de la terre, d’où il a été tiré. (Genèse 2, verset 7). Tout comme pour les esprits célestes (ou anges), l’homme terrestre, est créé libre de choix, et d’autonomie sur terre. Néanmoins, à la différence des êtres spirituels célestes, il ne peut voir, ni entrer, dans le Royaume invisible de DIEU son Créateur, avec ses capacités terrestres, que son esprit/âme et corps humain lui permettent. Ce que l’apôtre Paul confirme, lorsqu’il écrit :

1 Corinthiens 2, versets 11 et 14 :
Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu.

Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.

Lorsque l’apôtre Paul écrit, que l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de DIEU, car elles sont une folie pour lui, et qu’il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge, cela est valable pour toute personne qui n’est pas passée un jour de sa vie, par la nouvelle naissance, selon ce que le Seigneur JESUS dit :

Jean 3, versets 3 à 8 :
Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.
Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ?
Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est Esprit.
Ne t’étonne pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau.
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit.

C’est peine perdue, que de vouloir essayer de comprendre les choses d’en Haut, avec un entendement, humain, terrestre. Comme déjà écrit, JESUS le Fils de l’homme, est le seul « Modèle » donné à l’Eglise, par DIEU le Père (Matthieu 17, verset 5). JESUS, le Fils de l’homme, étant né d’en Haut (Hébreux 10, versets 5 à 10), IL est « Le » grain de blé tombé en terre par la volonté de son Père (Jean 12, versets 24 à 26), et, de la mort de ce grain de blé, sort la Vie, « Le Fruit » (un esprit Saint, ayant une âme pure), qui va vivifier toute âme vivante, qui a foi, en La Parole de DIEU le Père, lui donnant ainsi, une Vie Nouvelle, le transformant en un être spirituel. C’est ce que l’apôtre Paul confirme également dans ses diverses lettres adressées à l’Eglise.

Romains 8, versets 29 et 30 :
Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.
Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.

2 Corinthiens 3, verset 18 :
Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.

2 Corinthiens 5, verset 17 :
Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

Notre Seigneur JESUS étant le Modèle par excellence, que DIEU nous a donné, examinons ce qui est écrit de Lui concernant, son esprit, son âme, et son corps de chair.

Matthieu 26, verset 38 :
JESUS leur dit alors: Mon âme est triste jusqu’à la mort; restez ici, et veillez avec moi.

Luc 23, verset 46 :
JESUS s’écria d’une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.

Jean 19, versets 33 et 34 :
S’étant approchés de Jésus, et le voyant déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes;
mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau.

Ces quelques versets, attestent que JESUS avait bien un esprit, une âme et un corps de chair, et lorsqu’IL est mort physiquement, c’est un corps physique sans vie (ni esprit, ni âme) qui est déposé dans le tombeau selon ce qui est écrit :

Jean 19, versets 40 à 42 :
Ils prirent donc le corps de Jésus, et l’enveloppèrent de bandes, avec les aromates, comme c’est la coutume d’ensevelir chez les Juifs.
Or, il y avait un jardin dans le lieu où Jésus avait été crucifié, et dans le jardin un sépulcre neuf, où personne encore n’avait été mis.
Ce fut là qu’ils déposèrent Jésus, à cause de la préparation des Juifs, parce que le sépulcre était proche.

Suite à cela, une question se pose : Qu’est-ce que l’âme ?

Si nous nous en tenons uniquement au seul Modèle qui nous est donné par DIEU le Père des esprits, à savoir JESUS-CHRIST notre Seigneur, lorsqu’IL dit, avant de quitter ce monde : « Mon âme est triste jusqu’à la mort; restez ici, et veillez avec moi… », et qu’ensuite, lorsque JESUS avant de mourir sur la croix, remet son « esprit » à DIEU son Père (Luc 23, verset 46), question : A sa mort physique sur la croix, où est partie son âme, qui le rendait si triste, avant de boire la coupe (la croix), que son Père LUI donnait de boire (Matthieu 26, verset 38) ? Où voyons-nous, que « l’âme » de JESUS se sépare de son esprit à sa mort physique ? Parce que, c’est bien ce que la plupart enseignent, et témoignent de vivre en tant qu’enfants nés de DIEU, prétendant que « seul », leur esprit est régénéré par le SAINT-ESPRIT de DIEU, venu habiter en l’esprit seulement, lors de leur nouvelle naissance, et que désormais, ils doivent soumettre leur « âme » (non régénérée) à la volonté de l’ESPRIT. Cette « âme avec son corps de chair », qu’ils nomment également, leur « chair du péché », ou encore, leur « chair faible ». Pourtant, cela n’est jamais écrit ainsi dans la Bible !

Ce que l’homme terrestre appelle l’âme, n’est en réalité, que l’essence de l’esprit dont elle dépend. Elle ne peut pas être séparée de l’esprit, parce qu’elle est sa volonté, ses sens, ses facultés, ses sentiments, terrestres. Et cela, c’est valable également pour les esprits célestes (anges, etc…), ce que nous développerons par la suite, dans cet article. Concernant l’homme animal, c’est l’ensemble, esprit/âme, revêtu d’un corps de chair physique, qui forme un être vivant, ou encore appelé, une âme vivante terrestre. Combien il est regrettable, de voir autant d’enfants de DIEU, ne pas vouloir accepter simplement La Parole de DIEU, en toute simplicité, comme Elle est écrite. Si l’esprit de vie de l’homme terrestre, a son origine en DIEU le Père des esprits, « l’âme », c’est-à-dire, la volonté, les sens, facultés, sentiments, terrestres de l’homme, etc…, est aussi originaire de ce même esprit. Concernant la création de l’être humain, c’est ainsi que l’enseigne La Parole de DIEU, dans la Genèse, au chapitre 2, verset 7.

Nombreuses sont les personnes qui prétendent, que DIEU le Père a régénéré uniquement « leur esprit », par son ESPRIT-SAINT, qui est venu habiter, « que », dans leur « esprit régénéré ». Enseignement totalement faux, qui n’est nulle part écrit ainsi dans la Bible (toutes traductions de Bibles confondues). Pour s’en convaincre il suffit de lire 1 Corinthiens 3, verset 16, Galates 4, versets 6, 2 Corinthiens 1, verset 22, 1 Corinthiens 6, verset 19, etc… Si l’enfant de DIEU, veut suivre un tel enseignement, il faut également, qu’il se pose les questions suivantes : Qu’est-ce que l’âme ? D’où tire-t-elle son origine ? Qui lui donne vie ? Qui l’anime et la dirige ? Quel est le rôle de l’âme dans le corps de chair ? Dans quelle partie du corps se trouve-t-elle ? Peut-être que certains, pour répondre à ces questions, me citeront ces versets qui se trouve dans les Écritures, et qui ont un rapport concernant l’âme ?

Lévitique 17, versets 11 et 14 :
Car l’âme de la chair est dans le sang. Je vous l’ai donné sur l’autel, afin qu’il servît d’expiation pour vos âmes, car c’est par l’âme que le sang fait l’expiation.

Car l’âme de toute chair, c’est son sang, qui est en elle. C’est pourquoi j’ai dit aux enfants d’Israël: Vous ne mangerez le sang d’aucune chair; car l’âme de toute chair, c’est son sang: quiconque en mangera sera retranché.

Mais, ce n’est pas pour autant, que ces deux versets tirés de la Bible, et qui sont clairs en eux-mêmes, donneront des réponses satisfaisantes, à celui qui prétend, que seul son esprit est régénéré, par l’ESPRIT de DIEU, mais pas son âme (ou sa chair pécheresse), qui elle (à ses yeux), est indépendante de son esprit dans son corps de chair. Le sang, est l’image de la vie de l’esprit de vie l’homme, il est porteur de cette vie, dans chair de l’homme terrestre, en circulant dans tout son corps physique. Le sang, n’a pas de volonté propre, il ne pense pas, il ne raisonne pas, il ne parle pas, il n’a pas d’émotion, il ne ressent rien, etc… L’âme proprement dite, en elle-même, n’est pas une personne, elle n’est pas non plus « la chair pécheresse », ni la volonté de l’homme insoumise à l’esprit, mais elle est l’essence de l’esprit de l’homme, sa nature. À moins que l’homme ne cherche à satisfaire ses propres pensées et raisonnements, voilà comment DIEU le Père des esprits, définit les esprits, ou âmes vivantes qu’IL a créé sur terre.

Esaïe 57, versets 15 et 16 :
Car ainsi parle le Très Haut, Dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint: J’habite dans les lieux élevés et dans la sainteté; Mais je suis avec l’homme contrit et humilié, Afin de ranimer les esprits humiliés, Afin de ranimer les coeurs contrits.
Je ne veux pas contester à toujours, Ni garder une éternelle colère, Quand devant moi tombent en défaillance les esprits, Les âmes que j’ai faites.

Aimer La Vérité, c’est croire ce qu’Elle enseigne, sans y rajouter par sa pensée ou raisonnements humains, ce qui n’est pas écrit concernant la création d’une âme vivante terrestre. Voilà ce qui est écrit :

Genèse 2, verset 7 :
L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant (ou, suivant les traductions, l’homme devint une âme vivante).

Comme l’enseigne ce verset cité, aucune « âme », n’est placée par DIEU, dans le corps de chair de l’homme terrestre, en plus, et séparément de son esprit de vie. Voilà, la vérité qu’enseigne La Parole de DIEU, au sujet de l’homme, son esprit, son âme et son corps de chair. L’âme, c’est-à-dire, la volonté, les sens, les facultés, les sentiments terrestres, de l’être humain, est insécable de son esprit de vie, dont elle tire son origine. L’important à retenir, c’est que chacun des « esprits », créés selon la volonté de DIEU, le Père des esprits, qu’ils soient célestes (les anges, etc…), ou qu’ils soient terrestres (les âmes vivantes), tous, possèdent « une âme », qui lui est insécable, indissociable. Chacun des êtres terrestres ou, êtres célestes, possèdent une volonté, des facultés, des sens, des sentiments, etc… qui leurs sont propres, et cela, en fonction de l’habitat (si je puis l’écrire ainsi), dans et pour lequel, ils sont créés afin d’y vivre. C’est ainsi que DIEU le Père des esprits, l’a voulu pour sa toute création, qu’elle soit visible, ou invisible.

Si j’insiste de la sorte sur Genèse 2, verset 7, c’est afin de montrer à l’Eglise, comment, une fausse doctrine, peut naître en l’esprit/âme des enfants de DIEU, s’ils ne croient pas DIEU, comme Sa Parole l’enseigne par l’ESPRIT-SAINT. Si l’enfant de DIEU, ne croit pas ce que DIEU son Créateur, lui enseigne concernant sa propre création, en tant que, « âme vivante » terrestre, comment pourrait-il LE croire, lorsqu’IL lui enseignera les choses d’en Haut, par Sa Parole faite chair en son Fils, JESUS le Fils de l’homme ?

Jean 3, versets 11 et 12 :
En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage.
Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes ?

Pour un grand nombre d’enfants de DIEU, s’ils sont encore maintenus dans les ténèbres, étant toujours esclaves de leur corps du péché, dans lequel Satan règne en maître, tout en croyant être conduit et marcher dans La Lumière (Matthieu 6, versets 22 et 23), c’est simplement, parce qu’ils ne veulent pas croire autre chose, de ce qu’on leur a enseigné faussement depuis de nombreuses années, à savoir, cette fausse doctrine qui enseigne et prétend, que DIEU le Père, par son Fils, JESUS homme, sauve une personne (ou, une âme vivante terrestre), en le « régénérant » partiellement, c’est-à-dire, en « régénérant » uniquement son « esprit », mais pas son « âme », ni son corps de chair, et cela, pendant le temps qu’il vivra sur terre. Pourtant, qu’est-il annoncé d’avance par l’ESPRIT de DIEU, dans les Ecritures (l’Ancien Testament), pour ceux qui sont encore sous la garde de la Loi, en vue de leur délivrance totale du péché, par la foi qui leur sera révélée, pour les conduire à CHRIST, s’ils ne demeurent pas incrédules, quand à La Vérité de La Parole de DIEU ?

Ezéchiel 36, versets 25 à 27 :
Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles.
Je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair.
Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois.

Lorsque nous lisons ces quelques versets, y voyons-nous, une seule partie de l’homme terrestre, qui n’entre pas dans la Sanctification de DIEU, pour son être entier, au moyen de son Œuvre Parfaite, qu’IL lui a manifesté en son Fils, JESUS-CHRIST, Sa Parole faite chair ? Ce que le prophète Ezéchiel prophétisait aux enfants de DIEU, sous la garde de la Loi, était la Nouvelle Alliance, que DIEU allait faire avec son peuple, afin de l’affranchir, et le rendre réellement libre du péché en eux (Jean 8, versets 34 à 36), en détruisant une fois pour toutes, le corps du péché, par et dans « la chair » (esprit/âme et corps) sans péché, de son Fils, JESUS homme. Et n’est-ce pas ce qu’IL a fait ?

Hébreux 4, versets 14 à 17 :
Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.
C’est ce que le Saint Esprit nous atteste aussi; car, après avoir dit:
Voici l’alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur: Je mettrai mes lois dans leurs coeurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute:
Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités.

L’accomplissement de La Parole de DIEU pour son peuple, n’est-elle pas ce que l’apôtre Paul confirme dans ses différentes lettres adressées à l’Eglise, née de la Nouvelle Alliance ?

Galates 4, versets 3 à 7 :
Nous aussi, de la même manière, lorsque nous étions enfants, nous étions sous l’esclavage des rudiments du monde;
mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi,
afin qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l’adoption.
Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba ! Père !
Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu.

Croyez-vous vraiment, que DIEU le Père, va donner l’Esprit de Vie de son Fils, par le moyen de son SAINT-ESPRIT (Tite 3, versets 4 à 7, Romains 8, verset 9), à un être vivant, ou, une âme vivante terrestre, ayant soi-disant son esprit « régénéré », mais son « âme », ou, son cœur (ses sens, facultés, sentiments terrestres, etc…) encore corrompu par le péché, dans son corps de chair ? Le croire ainsi, c’est volontairement déformer La Parole de DIEU, qui atteste le contraire par les versets 25 à 27, d’Ezéchiel 36, précédemment mentionnés. L’apôtre Paul, quand à sa vie nouvelle, par la foi, en l’Œuvre Parfaite de CHRIST en lui, par son témoignage personnel, va encore plus loin, dans le but de glorifier DIEU le Père par son Eglise (ses enfants, nés de l’Esprit de Vie de CHRIST). Il écrit :

Romains 8, versets 29 et 30 :
Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.
Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.

D’où vient l’origine, de la fausse doctrine, qui enseigne que seul l’esprit de l’homme terrestre, est « régénéré » ?

Les fausses doctrines qui infectent l’esprit dans le corps des enfants de DIEU, sous la garde de la Loi, et les gardent toujours esclaves de leur corps du péché, ont toutes une seule et même origine, l’esprit de l’antéchrist, déguisé en ange de lumière, par le biais de ses serviteurs, prenant l’apparence de ministres de justice (2 Corinthiens 11, versets 13 à 15), qui par leurs enseignements, tordent volontairement le sens des Ecritures, et font passer « les ténèbres de leur vie d’esclaves du péché », pour être La Parole de DIEU, La Lumière de CHRIST.

Comme déjà écrit dans cet article, la plus dangereuse de toutes ces fausses doctrines, qui foisonnent dans ce monde corrompu, et empoisonne l’existence des enfants de DIEU, est celle qui enseigne (Juifs ou païens repentis), que, lors de la nouvelle naissance d’un enfant né de la volonté de DIEU, seul, son esprit est « régénéré » par DIEU au moyen de son ESPRIT-SAINT, mais pas « l’âme » de son esprit, dans son corps de chair, c’est-à-dire l’essence de celui-ci, sa nature terrestre. Cette fausse doctrine, à son origine dans Genèse 2, verset 7, que Satan est parvenu par son mensonge, à tronquer de « sa vérité », à l’esprit de l’homme, en lui faisant croire par le biais de ses pensées, raisonnements, et sentiments humains, qu’à sa création, en lui, se trouvait en plus de son esprit de vie, « une âme », indépendante de celui-ci dans son corps de chair. Cette « âme », que beaucoup, nomment en eux, « leur chair pécheresse », ou, « la chair du péché », et la traite, comme s’il s’agissait d’une personne à part entière, dans leur corps physique, en plus de leur esprit.

Lorsque nous lisons : Genèse 2, verset 7 :
L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.

Nous voyons DIEU le Créateur, souffler « un » souffle de vie dans le corps de l’homme, c’est-à-dire, un esprit de vie, donnant vie au corps de chair de l’homme terrestre, ou encore appelé, « âme vivante » terrestre. Mis à part ce qui est mentionné dans les Ecritures, concernant la création de l’homme terrestre, y voyons-nous autre chose que DIEU ait fait, ou dit, qui fasse croire, que l’homme a été pourvu, dans son corps de chair, d’une « âme » supplémentaire, à son esprit de vie ? L’appellation, « âme vivante » employée pour définir l’homme terrestre, est normale, car contrairement à un esprit céleste, qui n’a pas de corps physique (chair et os), l’esprit/âme de vie de l’homme terrestre, en est revêtu.

Malheureusement, c’est en utilisant ce verset tiré de la Bible (Genèse 2, verset 7), auquel Satan à rajouter ce que DIEU ne dit pas, qu’il est parvenu à inculquer à l’esprit du plus grand nombre des enfants de DIEU, que l’homme terrestre, possédait « une âme » en lui (sous la forme d’une personnalité), en plus de son esprit de vie, et que, ce serait cette « âme » après que leur esprit soit « régénéré » par le SAINT-ESPRIT de DIEU, qui serait rebelle à celui-ci, et va devoir apprendre se soumettre à la volonté de DIEU. Comme déjà écrit, si l’enfant de DIEU, au travers des Ecritures, ne croit pas ce qui lui est dit par DIEU son Créateur, concernant sa propre création, en tant que, « âme vivante » terrestre, comment pourra-t-il croire DIEU le Père de JESUS-CHRIST, lorsque que par Sa Parole faite chair en son Fils, IL voudra l’enseigner sur les choses célestes, en lui parlant de sa vie nouvelle, qu’IL veut lui donner ?

Prenons un autre exemple : L’apôtre Paul écrivait à l’Eglise :

1 Thessaloniciens 5, versets 23 et 24 :
Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ !
Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera.

Sachant que l’âme, comme cela est écrit dans les Écritures concernant la création de l’homme terrestre, est insécable à l’esprit de vie de l’homme terrestre, dont elle tire son origine, dans ces deux versets cités, il est fait mention, de l’esprit, l’âme, et le corps de l’homme animal, trois parties bien distinctes l’une de l’autre. Et pourtant, nous voyons dans les Écritures, que l’homme animal est un ensemble indivisible qui forme un tout. De même, concernant l’être spirituel nouveau né, créé selon la volonté de DIEU (Jean 1, versets 12 et 13), celui-ci, est insécable à l’esprit et à la nature de Celui dont il tire son origine, à savoir JESUS-CHRIST le Fils de l’homme. Ainsi, quiconque lit ces versets avec attention, au moyen de l’ESPRIT-SAINT, qui le pousse par son amour, à vivre uniquement selon La Vérité, sera amené à examiner ce qui est vrai, c’est-à-dire, ce qui se tient vraiment dans La Vérité de La Parole de DIEU (Matthieu 11, verset 12).

L’enfant de DIEU, quoiqu’il ne comprenne pas de suite, toutes choses concernant sa vie spirituelle, à cause de son amour pour La Vérité, il ne pourra pas, ne pas se poser la question : Comment est-il possible de pouvoir vivre sur terre avec son être entier, c’est à dire, son esprit, son âme et son corps, conservé irrépréhensible pour le jour de CHRIST, par DIEU Le Père, si, seul l’esprit de l’homme est « régénéré » par DIEU, lors de sa nouvelle naissance ? Un peu de logique ! Un peu de bon sens ! Cette fausse doctrine, n’est-elle pas maintenant, manifeste, à l’esprit, de quiconque a en lui l’amour de La Vérité (2 Thessaloniciens 2, versets 13 à 17) ? C’est en utilisant La Parole de DIEU, que Satan a tenté notre Seigneur JESUS, afin d’essayer de « corrompre » son esprit/âme dans son corps de chair (Luc 4, versets 1 à 13), mais DIEU son Père, l’a gardé irrépréhensible sur terre dans son être tout entier, jusqu’au jour de son retour à LUI.

Prétendre aimer le Seigneur, c’est aussi examiner toutes choses par l’ESPRIT, et ne retenir, que, ce qui est vrai, que, ce qui se tient dans La Vérité de La Parole de DIEU. Se forger un « évangile », à partir de la pensée et des raisonnements humains, ce n’est pas aimer La Vérité, c’est aimer l’homme, s’aimer soi-même. Aimer La Vérité, c’est rejeter toutes fausses doctrines, qui ont leurs origines en l’homme terrestre, encore esclave du péché en lui. C’est rejeter, tout particulièrement, cette fausse doctrine citée dans cet article, qui maintient grand nombre des enfants de DIEU, captifs du péché, dans leur corps du péché. Pourtant, l’apôtre Paul, par ses différentes lettres adressées à l’Eglise, entres autres passages, dans Romains 6, et Colossiens 2, essaye de convaincre ses frères, qu’une Vie Nouvelle, par la foi, en la vie, la mort et la résurrection de CHRIST, existe réellement. Une Vie Nouvelle, qui pourra les affranchir, et les rendre réellement et définitivement libres de leur vie d’esclaves du péché (Jean 8, versets 34 à 36), qu’ils subissent contre leur gré, par leur corps du péché, que l’homme animal a hérité du premier Adam, par son esprit de vie corrompu par le péché, ainsi que sa nature (son âme), désormais souillée (Romains, chapitre 7).

Enfants de DIEU, cherchez par vous-même, nulle part, dans les écrits de la Bible (toutes traductions confondues), il est écrit, que « seul » l’esprit de l’homme est régénéré, ou qu’une « âme » (sous la forme d’une personnalité), serait en l’homme, indépendante de son esprit, et plus encore, ayant le pouvoir d’agir sur le corps de celui-ci, sans s’occuper de l’esprit. Cette fausse doctrine, à son origine en la pensée et le raisonnement humain, qui par l’esprit de l’antéchrist, dont le but de perdre les âmes éternellement, utilise leur incrédulité, parce qu’elles ne veulent pas examiner La Vérité, et revenir à Elle, afin de marcher en, et par Elle. C’est ainsi que l’esprit de l’antéchrist, agissant dans l’esprit des personnes volontairement incrédules, continue de parfaire son œuvre destructrice, du salut des âmes vivantes de ce monde.

Le bon combat de la foi, de l’âme vivante sincère, après sa repentance.

Lorsque l’enfant de DIEU, après qu’il se soit repenti, et, ait reçu le pardon de ses péchés, a accepté La Parole de DIEU, comme elle est écrite pour lui, concernant sa naissance terrestre, et le salut de son âme, il sait désormais, que son esprit, et l’âme de celui-ci, ne font qu’un seul esprit/âme de vie terrestre. Dans un premier temps, l’ESPRIT-SAINT, avec lui (mais pas encore en lui), va lui ouvrir les yeux de son esprit toujours esclave du péché, et en même temps, lui faire comprendre, ce qu’est la nouvelle naissance de l’être spirituel créé selon DIEU, dans la Justice et la Sainteté que produit La Vérité (Ephésiens 4, verset 24). Quoi qu’il soit gardé par DIEU, après qu’il se soit repenti, et ait reçu le pardon de ses péchés, DIEU ne lui permet pas de prendre de « la nature » de CHRIST, l’Esprit/âme de Vie du Fils de l’homme, pour que celui-ci le fasse cohabiter, avec sa nature encore pécheresse. Cela, c’est ce que Satan enseigne par sa fausse doctrine, où, seul, l’esprit de l’homme animal, serait « régénéré », mais pas son âme (c’est-à-dire, sa volonté, ses sens, ses facultés, et sentiments terrestres, etc.), et qu’en lui, viendrait cohabiter l’ESPRIT-SAINT de DIEU, faisant ainsi de son corps du péché, son Saint Temple. Cela n’est pas écrit ainsi dans La Parole de DIEU (Ézéchiel 36, versets 25 à 27). Voilà ce qu’enseigne à l’Eglise, « Sa Parole » faite chair, en JESUS-CHRIST notre Seigneur, pour le salut des âmes vivantes.

Matthieu 9, versets 16 et 17 :
Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit; car elle emporterait une partie de l’habit, et la déchirure serait pire.
On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent.

Quoique l’ESPRIT-SAINT, ne permette pas à l’enfant de DIEU, encore sous la garde de la Loi selon la lettre, de placer « le vin nouveau » (l’Esprit/âme du Fils) dans « sa vieille outre » (son corps du péché), ce n’est pas pour cela, que l’enfant de DIEU sincère, doit se décourager, et se détourner de la foi en La Parole du Père. C’est par amour pour lui, que DIEU, par son ESPRIT-SAINT, va tout faire, pour l’amener à la Vie Nouvelle, par la foi, en la vie, la mort et la résurrection de CHRIST (Galates 3, versets 21 à 24). Voilà à quoi sert « la Loi » selon la lettre, pour l’enfant de DIEU, encore sous sa garde, et pourquoi, notre Seigneur JESUS enseigne, que de cette même Loi, il ne disparaîtra pas un seul iota, jusqu’à ce que tout soit « arrivé » (Matthieu 5, versets 17 à 20). Que doit-il donc arriver, pour que cette Loi puisse être vécue dans sa totalité sans jamais commettre de péché, si ce n’est que JESUS le Fils de l’homme, par le SAINT-ESPRIT, vienne en chair (Jean 6, versets 50 à 58, et 1 Jean 4, verset 2), en l’âme vivante sanctifiée par Lui, avec son esprit nouveau, son « âme » ou coeur nouveau, dans son corps lavé d’une eau pure, de toutes ses souillures ?

Jean 20, versets 21 et 22 :
Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.
Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint Esprit.

Galates 4, versets 3 à 6 :
Nous aussi, de la même manière, lorsque nous étions enfants, nous étions sous l’esclavage des rudiments du monde;
mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi,
afin qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l’adoption.
Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba ! Père !

L’apôtre Paul, écrit bien que l’Esprit du Fils, est envoyé par DIEU le Père dans le cœur (nouveau), et non pas dans l’esprit « régénéré » de l’homme, comme beaucoup sont enseignés faussement. Souvenez-vous de ce qui est écrit dans Ezéchiel 36, versets 25 à 27, DIEU le Père, purifie le corps de chair de son enfant, de toutes ses souillures, IL ôte de son corps, son cœur de pierre (sa vieille nature, esprit/âme), et y met à la place, un esprit nouveau, avec un cœur nouveau, et plus encore, IL donne son ESPRIT, qui fera en sorte, que son enfant, puisse suivre ses ordonnances, observe et pratique ses lois (la loi de l’Esprit de Vie en JESUS-CHRIST). La Parole de DIEU, ne permet pas à l’esprit corrompu de l’homme animal, de se séparer de « son âme » souillée et de son corps du péché. Si l’esprit est corrompu, son « âme » (son cœur) l’est aussi, ainsi que son corps de chair. C’est pourquoi dans l’épître aux Hébreux il est écrit :

Hébreux 4, versets 12 et 13 :
Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.
Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.

Par la Loi (La Parole de DIEU), l’ESPRIT-SAINT, va amener l’enfant de DIEU sincère, à se voir tel qu’il est réellement, au plus profond de lui-même. Le Seigneur va lui faire prendre conscience, que rien n’est « récupérable » en lui, que tout son être, son esprit/âme et corps, est totalement corrompu et souillé par le péché. C’est cet ensemble, qui se nomme le corps du péché (ou la vieille outre), et qui le maintient esclave de Satan. Néanmoins, son amour sincère pour DIEU, et JESUS-CHRIST son Fils, va amener l’enfant de DIEU, à se prendre lui-même en dégoût, à aimer, La Vérité, plus que sa vie, à un tel point que sortira de son cœur, ce crie de détresse : Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?… Il ne voudra plus vivre dans ce corps du péché, qui, par son esprit/âme corrompu (l’être intérieur), le garde séparé de DIEU, et de ce fait, dans la mort éternelle en tant que « âme » vivante terrestre. C’est ce que l’apôtre Paul, explique dans sa lettre aux Romains, essayant de faire prendre conscience à l’Eglise, ce qu’est la marche de l’enfant de DIEU, qui aime sa Parole de tout son coeur, mais ne peut jamais arriver à le servir d’un coeur pur, à cause du péché dont il est esclave.

Romains 7, versets 18 à 24 :
Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien.
Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas.
Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi.
Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.
Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur;
mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.
Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?…

En demeurant ferme dans la foi en La Vérité de La Parole de DIEU, telle qu’elle est écrite pour le salut de son âme, l’enfant de DIEU, comprendra ce qu’est la vraie Nouvelle Naissance (Matthieu 11, versets 25 à 30). Le SAINT-ESPRIT, par la condamnation du péché en lui, au moyen de la Loi (Hébreux 4, versets 12 et 13), lui rappelle sans cesse, pourquoi, c’est son être entier corrompu (esprit/âme et corps), c’est-à-dire, son vieil homme, avec son corps du péché, qui par la foi en La Parole de DIEU, doit mourir une fois pour toutes, avec et en CHRIST sur sa croix, et non pas, qu’une partie de lui-même, comme Satan le fait croire aux incrédules, en tronquant à leurs yeux, La Vérité de La Parole de DIEU. N’est-ce pas ce que l’apôtre Paul enseigne à l’Eglise ?

Galates 4, versets 30 et 31 :
Mais que dit l’Écriture ? Chasse l’esclave et son fils, car le fils de l’esclave n’héritera pas avec le fils de la femme libre.
C’est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de l’esclave, mais de la femme libre.

L’esclave, comme ce mot l’indique, représente la soumission d’une personne, à l’ancienne Alliance. Le fils de l’esclave, est le fruit, de ce qui est né de cette chair vivant sous l’esclavage. Pour l’enfant de DIEU, sous la garde de la Loi, et toujours esclave de cette Loi, chasser l’esclave et son fils, c’est renoncer, où se dépouiller par la foi en La Parole de DIEU, de tout ce qui est né de la chair terrestre, étant sous l’emprise et l’esclavage du péché. Cela veut dire, se dépouiller volontairement, de son esprit corrompu et son âme souillée, dans son corps du péché, issu de la postérité corrompue du premier Adam, à cause de son péché (Colossiens 2, versets 10 à 15). Quand à la femme libre, elle représente, la nouvelle Alliance, JESUS le Fils de l’homme, né de la promesse faite à Abraham, né d’en Haut sur terre (Luc 1, verset 35), avec « sa chair » sans péché, c’est-à-dire, son esprit/âme de vie, libre du péché, dans son corps pur, que DIEU son Père lui a formé (Hébreux 10 verset 5). Les enfants de la femme libre, sont tous les frères et sœurs, qui, par la foi en La Parole et la volonté de DIEU le Père (Jean 1, versets 12 et 13), sont nés nouveaux par le SAINT-ESPRIT de DIEU (esprit/âme et corps – Ezéchiel 36, versets 25 à 27), de l’Esprit de Vie de CHRIST, après sa résurrection d’entre les morts (Tite 3, versets 4 à 7).

Souvenez-vous toujours, qu’il soit terrestre ou céleste, un esprit Saint, possède une âme pure, tandis qu’un esprit corrompu par le péché, possède une âme souillée.

C’est pourquoi, il n’existe qu’un seul et unique « baptême » pour l’enfant de DIEU, qui lui donne la Vie Nouvelle (Ephésiens 4, versets 4 à 6), et permet ainsi à l’enfant né de la volonté de DIEU, d’entrer dans le repos de son Père (Hébreux 4, versets 1 à 11). C’est ainsi que notre Seigneur JESUS, le Fils de l’homme, essaie de le faire comprendre à ses disciples, avant qu’eux-mêmes un jour, ne passent par ce même chemin, pour leur propre « chair » (ou, leur esprit/âme et corps).

Luc 12, verset 50 :
Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu’il soit accompli !

Le Seigneur dit encore : Marc 1, versets 38 et 39 :
Jésus leur répondit: Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire, ou être baptisés du baptême dont je dois être baptisé ? Nous le pouvons, dirent-ils.
Et Jésus leur répondit: Il est vrai que vous boirez la coupe que je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé;…

C’est ainsi que l’apôtre Paul, l’enseigne à l’Eglise, par sa vie avec CHRIST, lorsqu’il écrit :

Romains 6, versets 3 à 7 :
Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés ?
Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.
En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection,
sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché;
car celui qui est mort est libre du péché.

Raisonner humainement sur les choses d’en Haut, pour satisfaire l’entendement humain au détriment de la Vérité, c’est ne pas croire, que rien est impossible à DIEU le Père des esprits et Créateur de toutes choses. C’est également ne pas croire, ce qui est écrit dans la Bible, à savoir que, lorsqu’une âme vivante est « régénérée », par la foi en La Parole vivante et permanente de DIEU, c’est tout son être qui l’est, son esprit/âme et corps de chair, comme l’apôtre Paul le dit dans Romains 6, et confirme ainsi, ce qui était déjà annoncé d’avance dans les Ecritures, par le prophète Ezéchiel, au chapitre 36, versets 25 à 27. Ne pas laisser La Parole de DIEU comme Elle est écrite, c’est par ce moyen que Satan (cet esprit céleste, ou ange déchu), intervient par ses séductions, et ses mensonges, directement en « l’être entier » terrestre, qui est encore sous son esclavage. Satan trompe l’homme terrestre, en créant aux yeux de son esprit, une autre « image » que sa création en tant qu’homme (ou, âme vivante terrestre), par rapport à ce que DIEU son Créateur, Lui enseigne dans la Genèse.

Tu crois qu’il y a un seul DIEU, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent (Jacques 2, verset 19).

Le levain du « péché » de Satan, qui par son mensonge, trouble les petits enfants de DIEU dans l’Eglise, vient du fait, que peu croient ce que DIEU dit, par le moyen de son ESPRIT-SAINT, au travers des écrits de la Bible. Un « esprit terrestre » (ou âme vivante), ou un « esprit céleste » (ou ange ou démon), ont tout deux une « âme » qui leur est propre. Pour bien comprendre ce qu’est « l’âme », c’est-à-dire, la volonté, les facultés, les sens, les sentiments, qui font partie intégrante de la nature d’une « âme vivante » (ou, un esprit terrestre), ou encore, celle d’un « être spirituel », (ou, esprit céleste), il nous faut croire La Parole de DIEU, telle qu’Elle est écrite, et si le besoin est, se remettre en question par rapport à Sa Vérité, lorsque l’ESPRIT-SAINT nous La montre. Comme exemples, prenons quelques versets tirés de la Bible, qui nous montrent que les esprits célestes (anges, ou démons = anges déchus), quoiqu’ils soient des esprits (sans chair, ni os), ont bien en eux, une « âme », qui leur est propre.

Luc 8, verset 31 :
(les démons) Et ils priaient instamment Jésus de ne pas leur ordonner d’aller dans l’abîme.

Matthieu 8, verset 29 :
(les démons) Et voici, ils s’écrièrent: Qu’y a-t-il entre nous et toi, Fils de Dieu ? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps ?

Jacques 2, verset 19 :
Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent.

Apocalypse 20, verset 10 :
Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.

Dans ces quatre versets, il est question d’esprits mauvais ou « d’anges déchus », appelés aussi démons. Ce que l’ESPRIT de La Parole de DIEU nous montre, c’est que ces esprits méchants et rebelles à DIEU, éprouvent de la peur, tremblent devant DIEU, et quels qu’ils soient, finiront un jour tourmentés éternellement dans l’étang de feu et de souffre, qui est la seconde mort. Ce qui ressort de ces versets, c’est que ces esprits, ont bien une personnalité, une volonté propre, des facultés, des sens, du raisonnement, etc…ils ont donc ce que l’homme terrestre nomme, une « âme ». Ce que nous voyons également, c’est toute cette méchanceté qui ressort de la nature de ces esprits mauvais, prouve bien que leur « âme », leur personnalité toute entière, est corrompue par le péché de l’esprit qu’est Satan, qu’ils ont volontairement choisi de suivre, et de servir, en reniant DIEU leur Père et Créateur. Mon but, n’est pas d’approfondir dans le domaine des choses invisibles célestes, mais de bien faire remarquer à l’Eglise, qu’un « esprit », qu’il soit terrestre, ou céleste, possède sa propre âme.

Voilà quelques autres exemples, de ce que JESUS notre Seigneur, dit de DIEU son Père, qui est ESPRIT SAINT et Vie.

Jean 4, verset 24 :
Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité.

Le Seigneur JESUS, enseigne que DIEU son Père, est ESPRIT, et pourtant, dans une vision de Daniel, voilà ce que nous lisons dans les Ecritures.

Daniel 7, verset 9 :
Je regardai, pendant que l’on plaçait des trônes. Et l’ancien des jours s’assit. Son vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure; son trône était comme des flammes de feu, et les roues comme un feu ardent.

Quoique DIEU notre Père, soit ESPRIT SAINT, nous voyons par ce verset, qu’IL possède un corps (spirituel).

Voilà également ce que DIEU notre Père, dit de LUI-même quant à son ESPRIT :

Esaïe 42, verset 1 :
Voici mon serviteur, que je soutiendrai, Mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis mon esprit sur lui; Il annoncera la justice aux nations.

DIEU le Père, qui est ESPRIT SAINT et Vie, a bien une « âme », et même un corps, pourtant, le Seigneur JESUS dit bien qu’un esprit, n’a ni chair ni os (Luc 24, verset 39). Voilà un tout petit exemple, des diverses contradictions, qui se trouvent dans les écrits de la Bible, qui font, que tous ceux qui n’ont pas en eux, l’amour de La Vérité, s’égarent dans leurs ténèbres, qu’ils appellent « lumière » (2 Thessaloniciens 2, versets 7 à 12). Tantôt les écrits de la Bible, enseignent d’une manière, tantôt d’une autre, et même s’il semble y avoir des « contradictions » à vue humaine, c’est toujours La Vérité de DIEU le Père, qu’IL révèlera à ses enfants, par son Fils JESUS, le Premier Né d’entre plusieurs Frères (Jean 14, versets 21 à 23). C’est ce que l’entendement humain, esclave de l’esprit de l’antéchrist, se refuse à croire, et à vouloir accepter en toute simplicité. Et parce que volontairement, il ne le veut pas, il ne peut donc pas non plus, se soumettre à l’ESPRIT de Vérité (Jean 16, versets 8 à 11), préférant se laisser instruire par le mensonge de ce mauvais esprit, déguisé en ange de lumière, qui lui permet de continuer de satisfaire, les passions et les désirs de « sa chair corrompue », sous le couvert de La Grâce de DIEU (Jacques, chapitre 4).

Tous ces exemples des choses d’en Haut, ne sont donnés à l’Eglise, que pour bien montrer, que seule « la foi », en La Parole de DIEU, peut croire, et vivre ces choses d’une manière spirituelle et juste. Ce que l’homme animal ne peut pas comprendre, pour l’homme spirituel créé selon DIEU, les choses sont simples, parce qu’il ne regarde pas à ce qu’il voit ou comprend humainement, mais parce qu’il se repose avec foi, en La Parole de son Père, dans Sa Justice et Sa Sainteté que produit Sa Vérité. L’homme spirituel, croit tout ce qui est vrai, c’est-à-dire, il croie tout ce que DIEU dit, sans douter de Sa Parole, même si pendant un temps au commencement de sa nouvelle vie spirituelle, il ne comprend pas forcément toutes choses de suite. L’enfant né de DIEU, demeure dans l’attitude de coeur d’un petit enfant qui croit son Père, qui ne lui ment jamais (Matthieu 18, verset 3), son Père n’est pas « homme » pour mentir. Le Seigneur ne demande pas à son enfant de se faire une « image » de LUI, ou, du monde spirituel invisible à ses yeux, ou encore de vivre dans un monde imaginaire, IL lui demande simplement de Le croire, de se reposer sur Sa Parole, envers et contre toutes ses pensées et raisonnements humains, que l’esprit qu’est Satan, essaierait d’influencer, afin de l’éloigner de La Vérité de La Parole de DIEU son Père.

Il est important pour l’enfant né de DIEU, de demeurer ferme par la foi, en ce que DIEU dit, sans rajouter ou retrancher à Sa Parole, et d’attendre, dans le repos de son Père, qu’IL se révèle par Sa Vie, à son esprit/âme nouveau, au moyen de son ESPRIT-SAINT en lui (Marc 4, versets 26 à 29). Vouloir se mettre à raisonner humainement, dans le but d’essayer d’activer la croissance spirituelle, en interprétant et en tordant à sa convenance, les écrits dans la Bible, cela n’est pas vivre par « La Vie » (ou la foi). C’est pour cela que l’apôtre Paul écrivait à l’Église de Corinthe :

1 Corinthiens 2, versets 6 à 16 :
Cependant, c’est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n’est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis;
nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire,
sagesse qu’aucun des chefs de ce siècle n’a connue, car, s’ils l’eussent connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire.
Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.
Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.
Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu.
Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.
Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.
Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.
L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne.
Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l’instruire ? Or nous, nous avons la pensée de Christ.

Le but du commandement de DIEU le Père, est pour ses enfants, de demeurer ferme par la foi et l’obéissance, dans la Vérité de Sa Parole, faite chair en son Fils, JESUS homme. IL faut accepter La Vérité, lorsque l’ESPRIT-SAINT, ouvre les yeux de l’esprit de l’homme, lui montrant qu’il est toujours esclave du péché (Romains 7, versets 7 à 24), afin qu’il puisse par la foi, vouloir par la mort de son vieil homme, se dépouiller une fois pour toutes, de son corps du péché, c’est-à-dire, de son être entier, son esprit/âme et corps corrompu par le péché (Jacques 4, versets 1 à 10). Ensuite seulement, toujours par la foi en l’Œuvre Parfaite de DIEU le Père, manifestée en son Fils, l’enfant né nouveau de sa résurrection d’avec CHRIST (Romains 6, verset 5, et Colossiens 2, versets 11 et 12), doit croire que DIEU son Père, le revêt, selon Sa Parole, d’un nouvel esprit Saint, ayant une âme (ou, un cœur) pur (Tite 3, versets 3 à 7), et cela, IL le fait, par le don de l’Esprit de Vie de son Fils (Romains 8, verset 9), qu’IL place (ou, fusionne) dans son corps de chair, sanctifié et purifié de toutes ses souillures (Ezéchiel 36, versets 25 à 27), faisant ainsi de lui, son Saint Temple, un nouvel homme spirituel, créé selon Sa Volonté (Jean 1, versets 12 et 13, et Jean 14, versets 20 à 23).

Conclusion.

Enfants nés de DIEU, Frères et Sœurs de JESUS-CHRIST, rappelez-vous toujours, pour le bon développement spirituel de votre vie nouvelle, que, selon La Vérité de La Parole de DIEU le Père des esprits, un « esprit », qu’il soit revêtu d’un corps céleste, ou qu’il soit revêtu d’un corps terrestre, si cet « être » est saint, son « âme » sera pure, et si cet « être » est corrompu par le péché, son « âme » sera automatiquement souillée par le péché, souillant ainsi, son être tout entier. L’enfant né de DIEU, ayant un esprit saint (Ezéchiel 36, versets 25 à 27), a automatiquement, une âme pure, c’est à dire, un cœur pur (ou, un cœur de « chair »), une volonté, des sens, des facultés, des sentiments qui lui viennent d’en Haut, de l’Esprit de Vie du Fils en lui. Il n’a plus un cœur « de pierre », comme l’a l’enfant de DIEU, encore sous la garde de la Loi, à cause de l’esclavage du péché, que subit contre son gré, son esprit de vie corrompu par le péché, ainsi que toutes les âmes vivantes, hors la Loi de DIEU.

DIEU le Père des esprits, ne permet pas à l’homme terrestre, ou l’esprit/âme encore souillé par le péché, dans son corps du péché, de revêtir l’homme spirituel. C’est ainsi que nous l’enseigne notre Seigneur, JESUS le Fils de l’homme. Personne ne déchire un habit neuf, pour en prendre un morceau, afin de rapiécer un vieil habit, ou encore, essaie de vouloir mettre du vin nouveau dans une vieille outre (Matthieu 9, versets 16 et 17). Vouloir agir de la sorte, et penser pouvoir vivre ainsi en nouveauté de Vie, c’est peine perdue. La finalité de cette mauvaise pratique due à l’incrédulité, c’est la mort spirituelle assurée, de l’âme vivante, d’avec DIEU, à cause de son corps du péché, dont elle n’aura jamais voulu se « dépouiller » totalement. Le vin nouveau, et, la vieille outre seront perdus à jamais…

Une « âme vivante », ou l’homme terrestre, qui ne s’est pas volontairement « dépouillé » totalement de sa vieille nature, c’est-à-dire, « dépouillé » de son être tout entier, esprit/âme et corps corrompu par le péché, par son baptême dans la mort de CHRIST pour son vieil homme, cette « âme vivante », ne pourra jamais voir, ni entrer dans le Royaume de DIEU (Jean 3, versets 3 à 8). C’est le seul et unique « baptême » (dans la mort de CHRIST, et sa résurrection), qui, reçu en l’être entier, par la foi en La Parole de DIEU, donne « La Vie », et naissance à la nouvelle vie, dans laquelle tous les enfants nés de DIEU, doivent ensuite, demeurer fermes par l’obéissance à cette foi (Ephésiens 4, versets 4 à 6). C’est ainsi que notre Seigneur JESUS nous l’a enseigné par sa vie, pendant les jours de « sa chair », et qui, par l’ESPRIT-SAINT, veut encore à ce jour, « Se » révéler, à quiconque croit DIEU son Père, au travers de Sa Parole (Jean 14, verset 21).

DIEU vous bénisse, et Paix dans le Seigneur JESUS.

Patrick PETITOT. (12-07-2011)

Ce contenu a été publié dans Patrick PETITOT. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.